Lourd passif sans véritable projet.

William Delannoy fanfaronne « il n’a pas besoin de faire campagne car son bilan parle de lui-même ». On ne lui fait pas dire ! Il nous ressert son éternelle théorie : ce qui va mal à Saint-Ouen « c’est-de-la-faute-aux-autres », ceux d’avant, ceux autour et ceux au-dessus. Comprendre : les Rouges, la Gauche dans son ensemble, l’opposition municipale,… Lire la suite...

Inauguration pour une élection

Poids lourds ou poids plume plusieurs listes ont désormais pignon sur rues avec un local de campagne (1). Un lieu éphémère qui se veut un lieu de rencontre permanent pour les candidats, leurs sympathisants et les indécis ou curieux. Un petit mot de Dominique Garcia Durocher engagée sur la liste A Gauche ! :

« En cette fin d’après-midi du 6 février, si vous êteLire la suite...

Municipales : Emiettement sans discernement (chapitre 4)

Nous allons clore provisoirement, cette chronique sur les candidats et les listes potentielles pour les élections municipales à Saint-Ouen. Un exercice attendu concernant la liste « A Gauche ! » issue d’une dynamique à laquelle nous avons contribué et qu’a priori, sauf rebondissements inattendus, nous continuerons de soutenir. Elle illustre la diversit… Lire la suite...

Municipales : émiettement sans discernement (chapitre 3)

Entre division, fusion et recomposition, depuis sa défaite en 2014 jusqu’à cette fin de campagne municipale, la Gauche se cherche. Compte tenu de la politique désastreuse de William Delannoy, elle pourrait, en se renouvelant, incarner un changement salutaire pour notre ville.

La Gauche… difficile de s’en réclamer, d’essayer de la « guérir » et de faire… Lire la suite...

Journal municipal : fin de partie

Privés désormais du journal de l’actualité heureuse ! Le Maire actuel, qui comme chacun sait « ne fait pas de politique » et se bat contre la terre entière pour notre bonne ville, vient en effet de décider d’arrêter jusqu’aux élections la publication de son journal de Saint-Ouen-sur-Seine. Le fait du prince ! Un certain soulagement, avouons-le néanmoin… Lire la suite...