Pas de trêve…

Le collectif Alternative 2020, qui milite pour unir la Gauche au 1er tour des Municipales sur un projet municipal partagé ne mollit pas malgré la torpeur de l’été. Les contacts se poursuivent avec les uns et les autres à Gauche et en participant aux actions citoyennes diverses sur la ville.

Cette période estivale est aussi l’occasion de continuer à diffuser son appel au rassemblement (cf. tract ci-après). Devoirs de vacances : pour les plus studieux : commencer à consolider les idées et propositions émises dans les divers ateliers citoyens réunis ces derniers mois.

A suivre…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

6 réflexions au sujet de « Pas de trêve… »

  1. Rassemblons nous : plus facile à dire qu’à faire. Et ça ne semble pas en prendre le chemin.
    Voyons un peu : LO, NPA, PS, LFI, Alternative pour Saint Ouen, JR ce n’est pas vraiment le rassemblement. Mais bon dans deux semaines, tout ce petit monde va se retrouver et les discussions vont reprendre.

    A suivre

    • @ Joseph

      Et en plus, vous avez oublié le PCF (un acte manqué ?!).

      C’est pas faux cher ami : plus facile à dire qu’à faire. Et ce n’est pas forcément bien parti vu l’obstination de beaucoup à « se compter » au 1er tour comme ils disent. En espérant être juste être un moins petit que leurs concurrents éparpillés.

      Ce « petit monde » comme vous dîtes avec condescendance, c’est celui de nos partis de Gauche ou d’extrême Gauche pas celui des citoyens non-encartés fussent-ils engagés. On a les partis qu’on mérite : tout un chacun peut et à le devoir d’être un citoyen actif de voter et de s’impliquer sans laisser les appareils seuls à la barre. C’est ce que nous essayons de faire modestement dans Alternative 2020 (avec des simples citoyens et des militants politiques) en essayant inlassablement de rassembler toute la Gauche pour faire une autre politique que celle menée par W. Delannoy (et accessoirement par J.Rouillon).

      Comme pendant l’été, nous continuerons effectivement à échanger avec les uns et les autres mais en traçant notre chemin sans sacrifier à l’homme ou la femme providentiel(le), à la démagogie ni à la compromission pour quelques sièges.

      N’hésitez pas à participez à nos initiatives pour des échanges de vive voix et nous faire part de vos propositions pour changer la donne à Saint-Ouen.

  2. « Et en plus, vous avez oublié le PCF (un acte manqué ?!). »

    Je n’ai pas oublié le PCF. Il me semble qu’il soit partie prenante d’Alternative 2020 ? Pour le reste, le mois de septembre (et les suivants) devraient être riches en rebondissements.

    A suivre.

  3. L’article L52-8 du Code Électoral stipule que «les personnes morales, à l’exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d’un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués.»

    Les collectivités territoriales doivent donc respecter certaines règles pour leur communication en raison de l’interdiction qui leur est faite de contribuer au financement de la campagne électorale d’un candidat.

    Or l’éditorial du n°44 du journal de Saint-Ouen-sur-Seine semble faire partie de la propagande électorale du candidat UDI/LREM.

    Faudra-t-il saisir le juge administratif afin d’expliquer aux partis politique UDI et LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE qu’une commune n’a pas le droit de financer une action de communication qui ferait campagne pour un candidat ?

    • Pas saisir mais déposer un recours en 2020, et signer au Préfet et au Proc ces détournements implicites.

      et cela continue avec plusieurs publications, où les élu e s sont remplacées par « La municipalité », mais aussi autre forme, où le maire s’octroie des initiatives, au titre de maire, avec la seule com (directrice, ancienne canditate me semble-til…), comme par exemple une expo sur les tournages de film à SOsS…
      WD a progressé, méfiez vous.

      Autre grand moment à venir le budget 2020, avec DOB façon WD voté avant les municipales, et vote effectif par la nouvelle majorité…

      Pour mémoire, WD avait découvert une belle ardoise de JR, selon plusieurs de ses condisciples actuels.

  4. Les élections municipales se dérouleront les dimanches 15 et 22 mars 2020.

    L’article L.52-12 du Code Électoral, stipule que «chaque candidat est tenu d’établir un compte de campagne retraçant, selon leur origine, l’ensemble des recettes perçues et, selon leur nature, l’ensemble des dépenses engagées ou effectuées en vue de l’élection. Le candidat estime et inclut, en recettes et en dépenses, les avantages directs ou indirects, les prestations de services et dons en nature dont il a bénéficié.»

    La propagande réalisée dans l’éditorial du numéro 44 du journal de Saint-Ouen-sur-Seine sera-t-elle valorisée et comptabilisée dans le compte de campagne du candidat UDI ?

Répondre à habitant_saint_ouen_sur_seine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *