Surchauffe dans les écoles

 

Restauration, personnels de service : la privatisation du service public dans les écoles, engagée par le Maire et son équipe se heurte à une forte résistance et commence à faire tâche d’huile.

En cours : plus de 8 jours de grève dans les cantines sur l’ensemble de la ville avec des salariés vent debout, des syndicalistes mobilisés et des parents d’élèves excédés par le refus du dialogue du Maire.

William Delannoy, par son obstination ne semble ne pas avoir pris la mesure de ce mouvement et tente d’opposer les uns aux autres. Dans un communiqué surréaliste sur le site de la ville, il évoque une grève sans en donner le motif et « menée par des personnels qui ne sont pas concerné » par la réflexion en cours par la ville pour « externaliser l’entretien des écoles » (comprendre privatiser). Osé, il prétend même s’inscrire dans la continuité « de ce qu’a initié la municipalité précédente ».

Donc un malentendu ? Si on le comprend bien des gens juste bêtes comme leur pieds et manipulés. C’est pourtant bien cette municipalité qui a entrepris de privatiser la restauration en commençant par l’Ecole le Petit Prince et de le revendiquer ?!

Ne doutant de rien, il déclare concernant les pique-niques commandés pour les enfants dans ce contexte « qu’il appartiendra aux Directeurs d’écoles d’en assurer la distribution » en oubliant que lesdits directeurs (des enseignants de l’éducation nationale) ne sont pas sous ses ordres et ne sont payés pour suppléer au personnel communal en cas de grève.

En réalité, il tente maladroitement de dresser les parents salariés contre les Directeurs d’école avec le risque de faire rentrer dans la danse leurs syndicats respectifs. Sans régler les problèmes.

Politique de gribouille. L’atterrissage va être difficile !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

2 réflexions au sujet de « Surchauffe dans les écoles »

    • Mal ou bien, il a été élu sans contestation possible
      La destitution à l’américaine n’est pas à l’ordre du jour.
      Rassembler des gens sérieux sur un projet alternatif qui ne se confond pas avec la restauration de l’ancien régime de J. Rouillon. C’est l’enjeu des Municipales qui s’approchent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *