Exploit policier

IMG_6354

Incident significatif ce jeudi 7 novembre  devant le lycée Blanqui à Saint-Ouen.  En cause : une intervention violente et difficilement justifiable des forces de l’ordre à l’encontre de quelques lycéens dans leur action pacifique de protestation contre l’expulsion de jeunes étrangers scolarisés.

Leur crime ? Avoir installer des barrières pour un « blocus » du lycée afin de mobiliser pour une manifestation à Paris. Version officielle (à ce jour) rapportée par le Parisien : « un groupe de 10 élèves s’est approché de l’équipage de police et l’un deux a agrippé un des policiers qui pour se dégager et disperser le groupe a utilisé son aérosol lacrymogène à une reprise ».

Ainsi une patrouille de police aurait molesté, frappé et gazé un jeune lycée de 1ère (17 ans) qui a perdu connaissance. Ce qui n’aurait d’ailleurs pas ému les forces de l’ordre au point d’appeler les secours.

Les Pompiers interviendront donc suite à l’appel de ses camarades pour le conduire à l’Hôpital Bichat.

Si le jeune homme est ressorti indemne de l’hôpital, cette action policière ressemble néanmoins à une bavure[1]qui a évidemment eu l’effet de prolonger ledit blocus[2]. Elle a aussi immédiatement suscité une vive réaction de la communauté scolaire qui a rencontré la Maire[3]et une intervention des Jeunesses communistes[4] avec quelques élus ce matin devant l’établissement[5].

Une enquête a été confié à la « Police des polices » (IGPN).

A suivre….



[1] avec les honneurs de la presse dont le Monde (http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/07/saint-ouen-un-lyceen-blesse-par-la-police-lors-d-un-blocus_3509912_3224.html,) mais aussi Le Parisien, 20 Minutes…

[2] avec une razzia de poubelles dans le quartier pour constituer un mur devant l’entrée du lycée.

[3] cf. son communiqué à la 3ème personne du singulier et avec en 30 lignes 5 fois son nom (jacqueline Rouillon) et 6 fois son titre du Maire. A ne pas oublier en période électorale.

[4] dont le site publie un communiqué qui se veut bien adapté à la rue Charles Schmidt et son point de deal à proximité « La police préfère s’attaquer aux lycéens qu’aux dealers » http://93.jeunes-communistes.org/2013/11/07-police-prefere-s’attaquer-lyceens-plutot-qu’-dealers-10028#.Un0IyRai-K8,

[5] à 9h00 ce matin, à proximité, du lieu du crime on reconnaissait, exprimant leur solidarité, notamment Gérard Leroy (PCF), Hakim Hallouch (PCF), Mustapha Krimat (ex PS) et d’autres personnalités (avec un passage discret de Michel Hervieu ex Président de la Fcpe 93).

3509998_6_5598_le-communique-des-enseignants-du-lycee_916a652ac0eccd1b5dc1d5017445a873communique du Maire  7:11:2013dhaperon bleu marine

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

49 réflexions au sujet de « Exploit policier »

  1. Cette récupération politique est nauséabonde. Ma fille a RV la semaine prochaine à l’I.G.P.N. (comme ses camarades) pour être entendue par la « police des polices » car une enquête est ouverte. Pour moi, avec les éléments en ma possession, il s’agit d’une bavure policière, ni plus, ni moins. Un policier a quand même déclaré (lorsque les jeunes lui demandaient de prévenir les secours car un jeune « gazé » avait perdu connaissance « qu’il n’y avait pas de mort »)! La vidéo a été saisie par le procureur pour les besoins de l’enquête, on verra…ou pas, car la caméra ne filme que l’entrée et non la chaussée. Ce sont les jeunes qui ont prévenu les pompiers et non les policiers, ce qui me choque profondément, ils étaient forts en face de 6 ados dont 3 filles! Plus que pour faire régner la paix dans notre ville avec son ex adjoint à la sécurité fantôme. Bon, j’arrête, je vais m’énerver.

  2. Bon je ne reviens pas sur l’aspect « bavure policière » car je n’y étais pas mais simplement sur l’aspect récupération et franchement ça me gonfle grave mais alors grave !!

    Le Maire et sa « bande » ont fait preuve pour une fois, d’une réactivité assez étonnante et nous avons pu admirer sur les photos qui ont circulé, peu de lycéens mais sur la photo de l’article du Parisien, le staff complet du journal de Saint-Ouen (du photographe au rédacteur en chef), puis sur les réseaux sociaux, les jeunesses communistes qui ne vont plus au lycée depuis bien longtemps et j’allais oublier, l’infatigable Roger Guerin et sa fille …

    Ben vous voyez, moi j’aurais aimé que les politiques, comme les services de la ville, soient aussi réactifs sur les problèmes quotidiens qui pourrissent la vie de notre ville et de ses habitants mais pardon, c’est vrai qu’en ce moment, tout est bon pour sauver le soldat Rouillon !

    Au fait, est-ce que les lycéens vont manifester contre Jacqueline Rouillon, qui déclarait mardi soir devant les nouveaux habitants des Docks, que tout sera fait pour que le camp Roms à coté de chez eux, soit expulsé dans les meilleurs délais et au plus tard le 6 décembre ?!!

    Ben oui, les affaires sont les affaires, alors Léonarda ok mais les Roms de Saint-Ouen dehors, y compris avec des lacrymogènes si il le faut évidement et la, bizarrement il n’y aura pas de communiqué officiel pour se plaindre des méthodes policières, comme quoi …

  3. C’est vrai Malik que font Jacqueline Rouillon, Roger Guerin, les milices des jeunesses communistes (plus très jeune d’ailleurs) contre l’expulsion des Roms du territoire de la commune demandée cette semaine par la même Jacqueline Rouillon ?

    Schizophrénie, double langage, manipulation politique ?

    Non ce n’est pas possible pour des humanistes aussi dévoués qu’exemplaires !!!

    J’ai du louper un truc.

    Et les socialistes ? Y sont pour ? Y sont contre ? Ca dépend ? Allo y’a quelqu’un ? Karim Bouamrane t’es là ? Y’a un cap ? Ah ça a raccroché…

  4. Marre de payer la campagne du maire avec mes impôts. Encore ce matin une nouvelle lettre dite vieux saint ouen concertation signée avec le président de plaine co histoire de montrer que Braou est avec elle. Les comptes de campagne explosent mais bien entendu nous laisserons la commission trancher. Je ne parle même pas des jeunesses communistes. Les pauvres si ils savaient… Engagez vous qu’ils disaient…

  5. A propos des flics de Saint-Ouen, voici un élément épinglé par copwatch.

    https://copwatchnord-idf.info/?q=node/146

    Ferait-il des émules ?

    Sinon, c’est vrai que c’est que c’est toujours étonnant de voir la maire s’attaquer à la violence des flics alors que à d’autres moments elle a envoyé ses propres agents collaborer avec les keufs pour vider roms et mal-logés…

    Mais le principal n’est pas là !

    La mobilisation de la jeunesse est essentielle pour faire bouger les choses.

    Solidarité avec les lycéens !
    Non aux expulsions !

  6. Vu sur le Parisien.

    Sur des thématiques proches, d’un côté la maire dénonce les keufs, de l’autre elle fait appelle à leur chef. Ca c’est de la dialectique !

    http://www.leparisien.fr/reactions/paris-75/le-camp-rom-menace-l-alimentation-de-la-chaufferie-de-paris-09-11-2013-3301617.php

    Le camp rom menace l’alimentation de la chaufferie de Paris – La maire (FG) de Saint-Ouen (93) demande à Manuel Valls l’évacuation en urgence de l’emprise ferroviaire qui dessert la centrale de la Compagnie parisienne de chauffage urbain.

  7. A id-stg

    C’est en effet un bon argument que la ville n’a pas eu besoin d’utiliser à d’autres périodes (comme celles où vous étiez aux « affaires ») pour demander des expulsions.

    • Cher Laurent,
      Le propos était évidemment provocateur et vous l’avez pris un peu au pied de la lettre.

      Pour décoder : les slogans, les idées générales et généreuses, c’est bien mais on est parfois confronté à des réalités fort déplaisantes. On ne peut pas nier que cette situation, dont sont victimes en premier lieu les populations concernées (ici les Roms) ne pose pas de nombreux problèmes aux territoires concernées et à ceux qui y ont une reponsabilité. Si vous avez des propositions un peu précises et réalistes sur le plan humain, juridique ou financier … versez les au débat.

      Enfin, puisque vous vous adressez à moi personnellement, j’étais effectivement élu et l’assumant pleinement au modeste niveau auquel j’étais.
      Vous l’avez peut-être noté, j’étais plutôt en « responsabilités » qu’aux « affaires » ce qui qui n’est pas le cas de tout le monde.
      Sauf erreur, mais vous me détromperez si je brode, j’ai été (en évitant la démagogie) plutôt un partisan du dialogue que des expulsions manu militari pendant ladite période (2001-2008). Ce qui, la encore, n’est pas le cas de tout le monde (à gauche).

      Eric Pereira-Silva

  8. Cher Eric,

    Ce n’est pas sympa de dévoiler les pseudos même si je m’en moque un peu. Par ailleurs, je m’adressais plutôt au collectif ID STG qu’à toi car je pense que tu représentais aussi ce groupe quand tu étais élu.

    Sur la situation des roms, pour une collectivité locale l’enjeu c’est d’arriver à faire localement ce qu’elle propose de faire à un niveau plus large, national, européen…

    En l’occurrence la demande d’expulsion du village d’insertion pourtant cité en exemple par la ville dans le communiqué de demande d’expulsion du bidonville n’est pas acceptable.

    C’est vrai que je n’ai pas saisi le sens provocateur de ton post sur le chauffage car je pense que c’est un argument que tu aurais été capable d’utiliser quand tu étais en responsabilité (mais peut-être aussi en étant provocateur…).

    Toutefois, j’ai compris que tu avais favorisé (avec les verts et une partie des socialistes) le dialogue effectivement même si cela ne passait pas toujours par un appui affiché et explicite aux expulsés. On pourrai en re-discuter mais ce n’est pas le meilleur lieu ici.

    Laurent

  9. On peut legitimement souligner la non responsabilite de certains acteurs de la Zac!
    Malgre les petits fours, les reunions discretes, entre eux, ils decouvrent l occupation de ce coin de SO.

    Les pauvres… car je suppose que 800 occupants actuels ne sont pas venus tous un matin.

    A si nous avions une pm et pas un distributeur a PV !

    Que de negligence, d incapacite a gouverner! Oui la municipalite a une lourde responsabilite.

    Doit on aux promoteurs inquiets l’ intervention de JR ?

  10. Il est n’est pas tolerable qu’une minorite « d’eleves » prennent en « otage » ceux qui souhaitent allez en cours. Ce sont des methodes de terrorisme intellectuel. D’autres actions sont possibles pour protester à l’encontre de tel ou tel décisions d’ordre politique….C’est toujours aux eleves de Seine Saint Denis de payer pour les egarements de quelques individus…. C’est bien etonnant qu’il n’existent pas de « blocus » à Louis Le Grand etc…et autres Lycées prestigieux parisiens….

  11. @Optical post14

    Je suis entièrement d’accord avec vous.

    Dans un pays dit libre, nul n’a le droit de condamner les portes du savoir.

    D’autant que ce n’est certainement pas en ajoutant des BACs à ordures devant le lycée Blanqui que cela aidera ses élèves à obtenir le leur, avant d’être expulsé dans la vie active.

    Surtout qu’avec un taux de réussite au BAC de 47% contre 86% pour la moyenne nationale, ce lycée n’a vraiment pas de besoin de cela pour espérer relever son niveau.

    Mais avant de commencer à parler de changement, il faudrait aussi que les politiques cessent de manipuler l’inconscience d’une jeunesse de manière totalement consciente.

    Car au final, il est toujours regrettable de voir, à Saint-Ouen, des élèves choisir entre la BAC et le BAC.

  12. Et que ces mêmes élèves soient pris en otage……
    Est ce vraiment du militantisme ou du bourrage de crâne d’un parti, d’instrumentalisation de lycéens pour faire parler de leur paroisse en cette période électorale tendue ?

    Eclairer la jeunesse sur les problématiques sociales et politiques pourquoi pas mais si action, il y a, celle-ci doit être encadrée pour éviter de tels débordements!!!

    Je dénonce les agissements scandaleux des forces de police mais je regrette aussi comme je l’ai indiqué dans d’autres posts que nos enfants ne puissent pas se rendre en cours (3 jours de cours loupés!)

    Les lycéens doivent aussi être entendus pour des causes qui leur sont propres : extension du lycée, des orientations non subies, des coûts de restauration revus à la baisse, des heures supplémentaires octroyées par l’EN pour rattraper le niveau des élèves …….

  13. Jacqueline Rouillon soutient le mouvement lycéen pour le retour de Léonarda pourquoi pas, et dans le même temps demande l’expulsion des roms installés sur le territoire de la commune, pourquoi pas aussi…

    Mais où est la ligne de Jacqueline Rouillon ?

    Quand aux socialistes soutient de Jacqueline Rouillon au sein de cette majorité municipale, ils demeurent bien silencieux trop occupés sans doute à œuvrer pour se maintenir à leur pouvoir municipal pour conserver leurs avantages et indemnités.

    Nos politiques ne sont vraiment pas au niveau et peut-être que seul le non cumul des mandats dans le temps avec 2 mandats maximum permettrai que nos élus se consacrent uniquement à ce pourquoi ils ont été élus.

    On peut toujours rêver.

    Bonne journée

  14. le mouvement lycéen pour le retour de Léonarda , franchement il y a mieux a faire SURTOUT PLUS URGENT C EST DE MANIFESTE POUR LES ETUDIANT QUI VIVENT SI ON APPELLE CELA VIVRE ET DORMENT DANS TES CAVES , DE NOS ANCIENS QUI MEURENT DANS LA SOLITUDE ET DANS LA MISERE MAIS CA ON LE DIT PAS CAR C EST DERANGEANT

    A MEDITER

  15. JR fait de la récupération avec cette histoire vous n avez pas encore compris
    car les ELECTIONS ARRIVENT elle veut vous enfumée en faisant croire qu elle est la dés que les jeunes on des problèmes ce n est que de la poudre aux yeux
    REVEILLIEZ VOUS pour le futur de vos enfants et de vous
    LE CHANGEMENT ON VEUT POUR 2014 ET ON L AURA
    bonne soirée

  16. Le Parisien du 11 novembre revient à nouveau sur la position à géométrie variable de jacqueline Rouillon, qui rappelons le, souhaite une expulsion rapide du camp Roms, avant même la fin du préavis donné par la justice et fixé au 6 décembre, au prétexte que cela pourrait contraindre la CPCU à stopper son activité et pour cela, elle s’adresse au Ministre de l’Intérieur, qui semble selon l’article, l’avoir entendu !

    Pourtant le même article (encadré du bas), nous apprend, de la bouche même des responsables de la CPCU, qu’il n’y a absolument aucun soucis d’approvisionnement et qu’il n’y en aura pas, même si le campement était amené à rester au delà du 6 décembre !

    Il semble donc qu’encore une fois, Jacqueline Rouillon nous a pris pour des neuneus car depuis quand, le confort de chauffe des Parisiens est au centre de ses préoccupations ?!!

    Non Madame le Maire, soyez simplement sincère et ne cherchez pas d’excuses à la noix !

    Jacqueline Rouillon, Maire de Saint-Ouen, souhaite simplement expulser le camp Roms afin de pouvoir continuer ses « petites affaires immobilières » et le sort de ses gens, ne doit pas beaucoup perturber son sommeil, croyez moi mais par contre, la mise en péril de lourds projets avec ses amis promoteurs, la …

    Vous voyez, personnellement, c’est ce coté malhonnêteté intellectuelle, sur un sujet si grave qui me pose grand soucis car franchement, je crois que je préfère quelqu’un qui va me dire maladroitement mais sincèrement « y en a marre de ce bordel faut les virer… » que ce genre d’élue qui d’un coté, reprend à son compte un mouvement lycéen de solidarité avec les expulsions de Roms et de l’autre, demande au Ministre de l’Intérieur, de se magner le cul pour les mettre à la porte !!!

    Après tu as raison Francis, nous aimerions bien entendre la position des Socialistes sur la question et surtout, de notre cher Député, qui au regard de sa position nationale, pourrait intervenir efficacement auprès de son ami Manuel Valls, pour ou contre cette expulsion !

    Alors nous attendons vos avis messieurs Bouamrane, Le Roux ?!!

    A moins que vous ne souhaitiez faire un questionnaire sur la question ?!!!

    Un autre point qui a été soulevé par l’article me parait très important, c’est celui du cout de la surveillance mise en place par la ville de Saint-Ouen, afin d’éviter que le camps continue de ce développer:

    50 000 euros mensuel

    C’est énorme mais surtout pourquoi faire ?!!!

    Ils ont été 100, puis 200, puis 600 et la, nous apprenons qu’ils sont désormais 800 !!!

    J’ai envi de dire, heureusement qu’on surveille car sinon il serait combien ?!!

    En tous les cas, encore une preuve de la nullité de cette équipe, qui n’hésite pas à jeter depuis début juillet, 50000 euros par mois, soit déjà 250 000 euros, juste pour regarder le camp augmenter à vue d’oeil !

    Vous comprenez maintenant pourquoi il y a des dealeurs à tous les coins de rue à Saint-Ouen ?!!

    • @ malik

      C’est drôle votre chute sur les dealeurs ça n’a aucun rapport.Et pourtant…

      Quand j’ai lu le Parisien, j’ai sursauté sur la phrase du Maire en « réaction » : « Nous sommes les derniers maillons de la chaîne ». Je me suis dit spontanément : bah oui comme pour les points de deals 10 ans après on est en bout de chaîne quand on se réveille, et on peut rien faire sauf gueuler après l’Etat pour qu’il déverse du pognon et des flics.

      EPS

  17. J’ai suivi, en tant que parent d’élève au conseil d’école de vhugo, la situation de l’ancien village d’insertion des roms car certains des enfants étaient scolarisés dans nos
    Alors qu’ils devaient quitter st-ouen en décembre 2012, PP s’est engagé en conseil d’école à repousser leur départ jusqu’en mars 2013 et a exigé de l’état que toutes les familles et leurs enfants retrouvent une situation convenable (habitat, écoles).Cela a été le cas!!!
    Cette ligne de la municipalité a été appréciée par les enseignants et les familles.

    Pour les nouveaux arrivés, il s’agit d’un campement sauvage, cela n’est pas évident à gérer pour la commune; Si on ne stoppe pas ce phénomène ,d’autres arriveront , chassés par les communes voisines.
    Tant qu’ils n’iront pas squatter dans les villes friquées levallois, neuilly ou le 16 ème, on ne s’en préoccupera pas!!!

    Mettez vous à la place des habitants proches de l’école Mandela (les va et vient incessant, les déchets et l’odeur de bois brulé quand vous ouvrez vos fenêtres….), j’ai pu le constater en me rendant chez mon frère qui habite tout près, c’est pas évident!!!

    Je souhaite vraiment que la situation des roms soit intelligemment débattue au niveau national;

    Le gouvernement a hérité de ce problème (sarko a refourgué le bébé), les communes le subissent et les habitants trinquent…
    .
    Paradoxalement, comme beaucoup d’entre nous, pour qui l’humain prime, j’aimerai que les enfants ne soient plus utilisés pour obtenir du fric, qu’on cesse de les faire travailler ( appliquer la loi , respecter les droits des enfants), les enfants doivent se rendre à l’école…un premier pas vers l’intégration……

    La ville sera aux couleurs de l’apartheid pour la semaine de la solidarité internationale, le 20 novembre nous assisterons à des expos de travaux d’enfants sur le thème des droits de l’enfant .
    Dans la continuité, je crois qu’il faut réfléchir de la manière la plus humaniste possible, au devenir de cette population à st-ouen et ailleurs afin de responsabiliser l’Etat..
    .
    Nos élus socialistes locaux sont peut être silencieux! Concernant le national , ce n’est pas le cas d’Hidalgo à la Mairie de Paris qui balance pas mal sur le gouvernement, il serait essouflé, selon elle, il faudrait des hommes plus politiques, plus efficaces; il faut donc changer ces gens…..(lu sur yahoo); La trouille de l’impact négatif du national sur le local!!! Comme je le disais, stratégiquement, le soutien de leroux n’est peut être pas le bon plan pour se maintenir?? …..

  18. Saly , ils sont 800! Jamais la mairie n aurait du les laisser s installer .que le maire essaye d intégrer quelques familles pourquoi pas mais laisser la situation pourrir a ce point c est hallucinant Arrivé a ce stade il n existe pas de solution humaine ni au niveau mairie ni au niveau national on peut débattre intelligemment tant qu on veut c est insoluble et puis pendant qu on débattra il en arrivera encore combien??

  19. @JYM post 21
    Et ta sœur, elle bat le beurre ?

    Intox.

    Entrave à la liberté Article 644-2 /431-1
    Vol Article 311-4 Dégradations Article 322-3
    Mise en péril de mineurs par personne détentrice de l’autorité
    Article 121-3 / 121-7
    Corruption de mineurs par personne détentrice de l’autorité
    Article 227-21 /227-22 /227-28 /227-28-1

    Le syndrome de Stockholm apparaît plus difficilement si les victimes potentielles d’une contrainte par la force sont préalablement informées de l’existence de ce syndrome.

    « Quand au fromgi, macache, et pas pu d’ confiture que d’ beurre en broche. »
    Henri Barbusse, Le Feu.
    http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre19273-chapitre94503.html

    Le beurre en broche est une spécialité crémière du siècle dernier, recette des plus délicate à mettre en oeuvre puisque la broche est léchée au feu de bois.
    La recette, un mélange de panure anglaise, de beurre de baratte au torchon et d’herbes aromatiques, varie selon les régions.

  20. à Jerry Fletcher

    Vous vous êtes trahi, preuve est faite maintenant de votre grand age comme le prouve votre parfaite connaissance du beurre en broche.

    Et en plus vous avez connu Barbusse, chapeau bas!!!

  21. Sur le camp de roms, après Le Parisien populaire, voici que Le Figaro réactionnaire emboîte le pas ce mardi 12 novembre sur une page, avec une annonce : réunion en préfecture avec le Préfet Galli.

    J’attends avec impatience le compte-rendu que fera JR de celle-ci, attachée bien connue à la transparence sur tous les dossiers.

    Ces oreilles auront sans doute sifflé à la lecture des propos de l’avocat des roms Henri Braun « La municipalité crie au loup, commente l’avocat qui défendait devant le tribunal les habitants du camp.
    Selon lui, cette menace (le « feu » aux voies ferroviaires) ne serait qu' »un prétexte pour accélérer l’application de la décision de justice. Mais c’est une décision de justice, et ce serait déjà bien de la respecter… » Aie les doigts!!!

    Rien donc avant le 12 décembre, de quoi mettre à profit le recensement social des enfants et adultes présents. Minimum légal obligatoire qui pourrait être aidé par le fait que ceux-ci se baladent de camp en camp, et donc sont connus pour un grand nombre d’entre eux.

  22. Annie,

    Effectivement, 800 c’est énorme!!

    C’est au gouvernement de trouver la solution pour les communes concernées : traiter le problème à sa source… avec la Roumanie. Ce qui semble, effectivement, très compliqué. Notre ministre des affaires étrangères devrait peut être filer un coup de main à valls pour que l’on s’occupe un peu de l’état sanitaire et sociale du pays !!!!

    Je réitère : nous ne devons pas accepter l’exposition des enfants, interdire la manche en leur compagnie, la journée entière, à st-Ouen et en France!

    Cela me met vraiment en colère, surtout lorsque je les vois au bord des routes se prendre les pots d’échappement!!! Si on prône la défense des droits de l’enfant, leur place est donc dans nos écoles.

  23. La trouille de l’impact négatif du national sur le local, le prête nom B. Leroux ministériable n’arrange rien !

    Mme le maire les voulait et aujourd’hui ils sont évacués. Pour mettre les gosses dans les écoles, Melle Saly, désolé mais il faudra repasser, elles brûlent en ce moment ! 🙁

    Enfin, c’est ce que Tatie Danièle (ma dernière infirmière) m’a hurlé, hier, à l’oreille (ouais elle croit que tous les vieux sont sourds !).

    Il paraîtrait que l‘école maternelle Michelet a pris feu lundi soir sans faire de petites victimes, c’est une chance. Une classe a entièrement été dévastée.

    Mais chut, que ça reste entre nous, on dit que l’ordre a été donné par de hauts responsables de ne surtout pas ébruiter l’affaire. 😉

    Allez, comme je suis d’humeur badine aujourd’hui, j’embrasse toutes les femmes de ce blog !

    B. Andretti

  24. La mairie, serait-elle depuis toujours active et solidaire ?

    Cette évacuation me rappelle, sauf si ma mémoire me joue un tour, celle du campement devant l’église du Rosaire des sans papiers sans logis en novembre 2005.

    Les affaires des campeurs avaient été emmenées à l’incinérateur. Et les campeurs au poste avec leurs enfants.

    Laurent, tu confirmes la date et les faits ?

  25. post 30 Brune, je confirme, j’ai eu l’info d’une parent d’élève DDEN.

    Depuis maintenant, trois ans , la présence de DDEN (directeur départemental de l’éducation national) n’est pas négligeable dans nos conseils d’école. Bénévoles, ils sont nommés par le DASEN (directeur académique de l’éduc nationale)pour 4 ans. Ils sont chargés de veiller à la sécurité des établissements scolaires et interviennent aussi à la demande des parents comme médiateurs sur d’autres problématiques scolaires;
    Ils participent à la commission d’hygiène et de sécurité dans les écoles et agissent ensuite au niveau de la municipalité pour exiger des travaux et les suivre.
    Nous avons obtenu leur soutien sur le groupe scolaire Vhugo et des travaux ont eu lieu et même accélérés!!!
    Les 2 dden de so ne sont pas appréciés de notre maire-adjoint à l’éducation car ils soutiennent wd, au point de ne jamais les convier aux réunions avec les parents d’éléves , notamment au comité consultatif.
    Ils ont soutenu des parents d’élèves pour faire remonté différents pbs d’amiante dans une école, de cafard et souris dans réfectoire ou des risques d’incendie liés à des pbs électriques, c’est sur que cela les emm…de un peu!!!

  26. @33

    Merci douce Saly pour ces informations bien à propos et dont le contenu est très explicite. Je ne savais pas que cela existait. A mon époque, il n’y en avait pas, pensez-vous ! 😉

    C’était l’époque bénie où les murs étaient en brique, l’architecture véritablement étudiée, les machines à laver de la Mère Denis fonctionnaient plus de 20 ans, on avait tous une bonne dentition… mais, je m’égare. 🙂

    Et je découvre qu’à Saint-Ouen, nous avons des experts en bâtiment ! J’ai justement des problèmes d’escaliers dans mon immeuble, je n’y connais rien, croyez-vous qu’un des deux DDEN (je prendrai de préférence la petite dame 🙂 🙂 ) pourrait m’aiguiller et m’expliquer la différence entre la marche et la contremarche par exemple ?

    Pour le reste, j’imagine aisément qu’il ne doit pas être facile pour ces personnes de naviguer et travailler dans un contexte de censure comme nous le connaissons déjà en tant que citoyen. Et si malgré cela, d’après ce que vous nous dites, ils y arrivent, certaines personnes de la municipalité doivent avoir des ulcères et de nombreux maux de tête. 😉

    S’ils sont au service de la sécurité des enfants de cette ville, je les encourage et les soutiens.

    Et je vous embrasse bien sûr !

    Votre dévoué.
    B. Andretti

  27. Concernant mon post 33

    Je confirme avoir eu l’info qu’une classe avait pris feu mais je n’ai pas su qu’elle ne devait pas être ébruitée.

    Petite rectification:

    Les DDEN sont trois depuis septembre 2013.
    Ce sont des personnes neutres et objectifs, ils ne font pas de politique . S’ils ne sont pas appréciés par notre municipalité c’est parce que deux d’entre eux , ont soutenu wd au dernières municipales et non depuis 3 ans (en tant que DDEN) comme mon post le laissait entendre.
    Pas appréciés aussi parce qu’ils dénoncent le plus souvent un travail non fait!

    Plus de précisions sur son rôle:

    Le DDEN est un ami de l’école publique, nommé officiellement pour veiller aux bonnes conditions de vie des enfants, à l’école et autour de l’école. Il est désigné par l’Inspecteur d’Académie, pour 4 ans, après avis du Conseil Départemental de l’Éducation nationale. Son mandat est renouvelable et toujours révocable.

    La surveillance des bâtiments scolaires constitue l’aspect le plus évident, mais non le seul de la mission du D.D.E.N. Il peut être consulté sur : la convenance des projets de construction, d’aménagement et d’équipement des locaux, l’utilisation des locaux scolaires en dehors des heures de classe. Sa fonction s’étend en outre aux centres de loisirs, transports, restaurants scolaires, bibliothèques et centres de documentation, caisses des écoles, en un mot à tout l’environnement éducatif.

    Il est de droit en Conseil d’école (mais certaines directions refusent encore de l’y associer) et peut être invité à participer à la Commission de Sécurité, ce que la municipalité de Saint-Ouen lui refuse systématiquement.

    • @ Saly

      Petite « coquille » dans un de vos post « la présence de DDEN (directeur départemental de l’éducation nationale) attention : c’est « Délégué ».

  28. brune;

    Voici la réponse que cette dame très charmante m’a transmise, à votre attention :

    Les historiens s’accordent généralement pour trouver l’ancêtre de notre fonction dans la personne du « magistrat au mœurs » créé par la Convention en 1793. Plus tard en 1806, le 1er Empire nomme dans le même rôle des Conseillers et réserve cette charge aux ecclésiastiques.

    http://www.dden-fed.org/une-fonction-inscrite-dans-le-temps

    Un escalier est un ouvrage constitué d’une suite de marches, permettant de passer d’un étage à un autre.

    La marche est la partie horizontale qui reçoit le pied. Sa forme peut être rectangulaire, trapézoïdale ou arrondie.

    La contremarche est la partie verticale entre deux marches successives.

    La hauteur de marche, notée h, est la différence de hauteur entre deux marches successives. Les valeurs courantes sont h = 13 à 17 cm.

    Le giron est la largeur d’une marche, c’est-à-dire la distance horizontale entre deux contremarches. On le note g. Il a couramment une valeur de 28 cm minimum.

    Un escalier se montera sans fatigue si on respecte la loi : g + 2 X h = 60 à 64 cm

    Bien à vous,

  29. @35 Marions-nous

    Vous avez de l’humour très cher (ère) ! 🙂

    Non, son vrai petit nom c’est Shakira Violetta, ça en jette hein ? Et son nom de famille est l’assos piquante ! 🙂

    Elle vient d’être nommée infirmière et je sers de cobaye 🙁

    L’adjointe à l’école est surnommée Tatie Danièle aussi ? Ben mince alors ! Bon, alors j’appellerai la mienne Piquemal ! 🙂

    Bonne journée à tous.
    B. Andretti

  30. Rue Louis dain, il y a une grande palissade bleue , sur une centaine de mètres, et derrière un grand terrain en friche, qui rejoint la parcelle d' »Amarage » rue des rosiers. C’est pas tout petit comme espace , au point que la Mairie avait projeté ‘( avant de reconsidérer son propos et son vote après expropriation et d’en faire la galerie officielle d’art municipal ) d’y implanter la base logistique des transporteurs des Puces.
    Hors, causant avec un riverain ancien broc qui loge juste en face , il me raconta comment il vit arriver sur zone une équipe de ressortissants Bulgare ou Roumain qui commencèrent à entasser plein de bois et de l’outillage, visiblement pour y construire un campement de fortune et comment, ayant aussitôt appelé la marée- chaussée , ces derniers rappliquèrent derechef afin d’arrêter au plus vite les velléités bâtisseuses de ces pauvres gens pour lesquels quand même , un minimum de commisération et de respect sied .
    Dans ce cas donc , il ne fut pas si difficile que ça de les empêcher de s’installer au débotté dans not’ belle ville…

  31. Je confirme le commentaire de Saly : pour avoir assister à un conseil d’école en présence d’un DDEN, ils ne font absolument pas de politique et leur travail est vraiment très sérieux. Du reste, j’aurai été incapable de dire de quel bord politique il était ! Ils font peur à la mairie en appuyant là où ça fait mal.

    Là où c’est vraiment dommage c’est que la mairie en leur faisant un procès d’intention les empêche de travailler et ne rend pas service à l’école de la république, à nos enfants qui subissent tous es jours, en fonction des écoles, des murs qui s’écroulent, des sanitaires dont aucun d’entre nous ne voudraient… Et que dire des écoles amiantées où des parents se battent depuis des années pour obtenir des rapports, des analyses… 🙁
    Ces personnes, comme les autres acteurs de l’éducation sont indispensables. Il n’est pas normal qu’on leur mette des batons dans les roues. Parents, indignez-vous !

  32. Ca vient de tomber, un compte-rendu de la dernière réunion du comité consultatif sur les rythmes scolaires, auquel participent certains parents, le maire, l’ajointe aux écoles, le sniupp et certains élus :

    Pour ou contre la réforme et tout cela semble frainé par Mme le maire.

    « Le débat qui se veut non politisé se résumerait à un unique pour ou contre la réforme et plus comment faire au mieux cette réforme.
    La motion votée dans les écoles sert de levier pour freiner le travail et semble servir d’argument à Mme le maire pour remettre en cause la mise en application de la loi.

    Jeudi 28 et vendredi 29 novembre, mme le maire en personne et ses camarades du parti Front de gauche éteint tous présent devant les écoles de la ville pour distribuer un tract Front de gauche pronnant la suppression de la réforme des rythmes scolaire, mettant en avant la fameuse motion et la nuit des écoles !!!!!!!

    Le débat semble donc politique , Mme le Maire front de gauche s’oppose au gouvernement PS .
    A l’heure des élections municipales ou dans notre ville et de façon historique PC et PS se présenteront sous deux listes différentes, Mme X parent d’élève a la sensation d’un début d’instrumentalisation du débat et des parents d’élèves.

    Beaucoup de parents sont en colères , ne nous trompons pas de débat.
    Tout notre travail sert il a quelque chose?
    Ou A saint ouen , le thème de la réforme des rythmes scolaire n’ai plus qu’un plébiscite et un test électoral ?

    Les parents sont intrsumentalisés depuis longtemps. Le conseil municipal du 1er juin en était un exemple ! Mais, on a fermé les yeux et on a voulu y croire. 🙁

  33. Les parents sont intrsumentalisés depuis longtemps et par voie de conséquence les enfants…..qui sont les premieres victimes de l’irresponsabilité des adultes……c’est ni plus ni mois que de l »egoisme….

  34. De fait, le gouvernement à majorité PS a « besoin » de ses troupes ( militants et sympathisants) pour aider à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires .
    Dans l’école où va mon petit gars, et où l’élue PC Nicole Amédro nous a abreuvé de la responsabilité de l’état en réponse aux demandes des parents élus sur des problématiques qui relevaient de la responsabilité de la Mairie, le sujet sus évoqué devient un enjeu majeur dans la lutte que se livrent les anciens associés aux responsabilités qui aujourd’hui s’opposent dans la prochaine course au poste de premier magistrat.
    Il n’y a pas de blocage jusqu’à présent , mais chacun pose ses pions et j’espère pour les enfants que leurs intérêts ne passeront pas au second plan, comme ce fut le cas trop souvent dans les années passées.
    J’ai toujours avec moi une lettre de Mme Amedro répondant à nos demandes légitimes d’intendances, que nous ferions mieux plutôt que de reprendre les arguments de l’opposition ( municipale) d’aller manifester contre Sarkosi… sans s’imaginer une seconde que bon nombre d’entre nous n’avait pas attendu ses conseils pour le faire.

    . Je pense qu’un bon nombre de parents qui sont élus et ne représentent pas un camp plus qu’un autre ne sont pas prêts à se laisser instrumentaliser de quelques façons que se soit.

  35. @ 38 Melle Saly

    Bien le bonjour douce et merveilleuse Saly. Un grand merci à vous et l’experte en escalier sur la ville pour ces informations précieuses.

    Je vais de ce pas chez M. Merlin acheter un mètre afin de vérifier si mon bailleur respecte bien la réglementation ! 🙂

    A moins, que cette charmante dame comme vous la présentez, ne se déplace et vienne me donner un petit cours particulier ? Dites lui que je l’accueillerais avec grand plaisir ! 😉

    Aaaaaaah, je l’imagine déjà, poussant la porte du hall d’entrée !

    Je l’aperçois, là, magnifique dans une combinaison orange, les cheveux flottant au vent. Son visage est harmonieux, doux et idéalement dessiné. Elle lève sur moi ses yeux immenses aux pupilles noires comme la nuit. Seigneur, aidez-moi ! Je ne vois plus que sa bouche pulpeuse. Uhm, son sourire est si savoureux ! Elle avance, ses précieux outils à la ceinture, ses gestes sont délicats… Elle est prête à dégainer ! Une déesse !

    Mais, je m’égare ! Toutes mes excuses. Le soleil hivernal doit bousculer un peu mon vieux cerveau. Ou seraient-ce les muffins que Piquemal m’a rapportés de sa boulangerie préférée « Statler et Waldorf  » ?

    Bien à vous belles créatures de ce blog.
    B. Andretti

  36. @44 Optical

    Bien d’accord avec vous et que les parents qui vont dîner à l’Assemblée nationale sur les frais de M. Bruno Leroux (donc les nôtres), osent dire le contraire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *