Un vaisseau intergalactique dans les Docks

3116399_red-docks-new_640x280

La guerre des étoiles (rouges) semblait au programme ce samedi 7 septembre avec la rencontre de rentrée entre le Président du Red Star, Patrice Haddad, et les supporters du club. Un échange musclé qui a vite tourné exclusivement sur le stade et révélé deux perspectives très différentes

Le Président se déclarant très attaché à Bauer a rappelé en substance que l’idée initiale du transfert dans les Docks était celle du Maire[1]. Celle-ci souhaitant que la ville se réapproprie les terrains de Bauer pour un réaménagement urbain d’ensemble du quartier.

Lui, personnellement, resterait bien à Bauer avec son petit bureau et son vieux stade adoré, mais à toutes choses malheur est bon car le Red Star doit retrouver son rang et grimper au mât de cocagne vers la ligue 1 (à l’horizon 2020). Grandir ou mourir. Au foot, pas de place pour les petits bras sauf à jouer chez les amateurs. Et justement, ça tombe bien, car il a obtenu (du Maire) une option prioritaire d’acquisition de 6 ha dans les Docks[2] pour un stade réputé « 100% privé »[3], alors qu’avec Bauer on est – selon lui – coincé sur 3,8 ha, sans quatrième tribune et complètement dépendant du pouvoir local avec un équipement municipal (dont la réhabilitation est incertaine et non finançable)[4].

Du coup, il a vu grand (et plus malin que les autres[5]) avec un modèle économique basé sur un investissement lourd (200 millions d’€) qui s’amortirait par des spectacles[6] et non par le foot intrinsèquement déficitaire[7]. En deux mots (osés) la Culture au secours du Foot. Mais surtout avec un stade de foot de 20 000 places arrimé à une salle de spectacle couverte de 10 000 places. On innoverait donc avec équipement « deux en un , côte à côte » permettant de mutualiser la gestion.

Autant dire que la fougue entrepreneuriale de Patrice Haddad ou l’image de cette galette de béton aux dimensions de science-fiction dans notre bel éco quartier n’ont ni convaincu, ni fait rêver l’assistance.

Pas sûr en effet que l’ « ADN du club » soit dans cette démesure du sport spectacle et ses logiques financières privées confinant à l’absurde puis aux catastrophes qui retombent toujours sur le nez du contribuable.

affichage

Les nombreux supporters présents du Collectif Red Star Bauer en citoyens responsables, ont eux plaidé pour une rénovation réaliste et raisonnable par tranches du stade actuel. Ils ont rappelé avoir mis sur la table un projet alternatif et qu’il convient d’étudier sérieusement et réellement les deux options actuelles. Enfin ils n’ont pas manqué d’indiquer que rien en terme de scénario n’était validé par le Conseil municipal[8].

N’en doutons pas un instant, si la rénovation de l’actuel stade municipal – personne n’en disconvient – pose de nombreuses questions (financement public, insertion urbaine, configuration, évolutivité…), la construction du « Grand Stade des Docks » est en réalité une dangereuse chimère.

Le Maire, qui joue son « maintien », cherche à temporiser en disant à chacun ce qu’il veut entendre dans cette période pré électorale, contrairement à elle nous pensons ici qu’il faut bien évidemment que ce sujet, avec des engagements relativement précis, soit dans le débat et les propositions de tous les candidats pour le prochain mandat municipal 2014-2020.

 

EPS

Compte-rendu complet de la rencontre par le Collectif Red Star Bauer :http://collectifredstarbauer.wordpress.com/2013/09/12/compte-rendu-de-la-journee-du-6-septembre-2013-reunion-affichage-et-defaite/,

[1] Autre étoile rouge, plutôt amatrice de bonneteau que de foot.

[2] Option arrivant à échéance au 31/12/2013 et renouvelable mais qui pourrait s’évaporer dès que ce secteur sera réellement opérationnel notamment dans la perspective de l’arrivée de la ligne 14 à Victor Hugo.

[3] Sous réserve de vérifier à quel prix le « public » (qui seul aujourd’hui peut acquérir par voie d’expropriation) revendra ces 6 ha de droits à construire (ou charges foncières). Au prix de ceux vendus pour du bureaux, du logement… ou plus bas ?

[4] De vraies questions pour lesquelles il n’a pas cependant vraiment cherché de solutions.

[5] Lille, Nice, Lyon ou Nanterre dont la rentabilité serait un leurre.

[6] Avec une centaine de dates de spectacles !

[7] Rappelons pour mémoire que le stade de France a fonctionné jusqu’ici avec beaucoup de spectacles et une belle subvention de l’Etat du fait de l’absence de Club résident.

[8] On lira d’ailleurs le courrier officiel adressé par Henri Le Lorrain, élu aux sports et adressé au Président du Red Star lui enjoignant de revenir sur terre

http://collectifredstarbauer.files.wordpress.com/2013/09/hl-haddad.pdf,

Pour mémoire, rappelons également que Karim Bouamrane, élu et Président de groupe, présent ce 7 septembre s’est exprimé comme « patron » du PS de Saint-Ouen pour indiquer qu’il était favorable au maintien du Red Star à Bauer.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

8 réflexions sur « Un vaisseau intergalactique dans les Docks »

  1. Qui décide dans cette ville ?

    Les promoteurs et autres bétonneurs et leur représentant encore élue ?

    Le mari du maire, lui qui déclare partout que le stade se fera dans les docks ?

    A ce propos, la lettre de l’élu chargé du sport est juste et fondée.

    C’est le conseil municipal et les Audoniens éventuellement par référendum populaire local qui doivent trancher

    Incapable de se projeter dans un avenir immédiat, toujours résolument absente sur le dossier d’extension finition de Blanqui, les rêves de “grandeur” de Madame éclatent au grand jour.

    Avec 10.000 habitants supplémentaire, on pourrait penser légitimement que le Premier magistrat réfléchisse à la création d’un nouveau centre de santé. Que nenni.

    Idem, pour la mise à jour technique des colos, des équipements sportifs de proximité. Je ne parle pas ici de l’accueil de la petit enfance ou de la prise en compte à la bonne échelle, des besoins des plus de 65 ans de notre ville.

    Aucune mobilisation politique sérieuse, aucune information ni explication dans le bulletin municipal sur le projet rejeté par l’Agence régionale de Santé d’un établissement pour les personnes âgées.

    Dormez braves audoniens, je bétonne à tout va et vous invite avec mes amis pour la nénienne fois à un vernissage d’un “voisin” artiste qui a bénéficié de locaux municipaux dans des conditions pour le moins spectaculaires.

    Quelle véritable leçon de démocratie que le courage des défenseurs du stade Bauer actuel : positionnement clair, étude sérieuse, consultation publique, appel au dialogue.

    Il en est de même avec la rénovation du square Marmottan, dossier où tout était réglé, et que la mobilisation d’audoniens a contraint les élus à revoir leur copie, avec une nouvelle réunion en mairie à 18h le mardi 1er octobre prochain.

    Rappelons nous que le maire voulait installer une brasserie à la place de l’ex bibliothèque centrale.

    Mais pour 5 millions d’euros nous avons (pas encore construire) une MdA , et peut être, pour 25 un centre administratif rue des Rosiers.

    Avec un projet minima à 200 millions, c’est à une hausse vertigineuse des impôts locaux que nous devons nous attendre.

    Je suis assez d’accord avec l’idée que lorsqu’on balaye l’escalier, il faut commencer par le haut…

    parceque saintouen le vaut bien!

  2. Taquet
    Et la rénovation des petites salles municipales si chères aux familles audoniennes? Ça devrait pas couter les yeux de la tête? Sauf si on les laisse encore longtemps se détériorer

  3. pourquoi la rénovation du stade de Paris(stade municipal dit stade Bauer),votée par la municipalité audonienne en 1995/96(avec l’aide financière du conseil général,du conseil régional,de la municipalité,du président du RS de l’époque JCB,et de partenaires privés)ne serait-elle plus possible-on parle bien de “rénover” et non de “construire” un nouveau stade…..le stade du RS est “un monument historique sportif”et à ce titre aurait du ètre classé(comme l’usine Citroen de St-Ouen-au titre du patrimoine industriel-le vélodrome J.Anquetil,”la Cipale”-en partie classé au titre du patrimoine sportif)

  4. Sauf erreur, le mari du maire n’a aucun mandat (fort heureusement) et ne peut prétendre à rien de la politique de la ville sauf truc bizarre dont nous ne saurions pas informés…mais il est vrai que ce type doit avoir une grosse tête pour supporter autant de casquettes…

  5. Sans doute une oeuvre d artiste commandée par qui vous savez…
    Avec une cheminée qui a disparu au passage sans doute pour être plus vendeur.
    En ce qui concerne notre ville, au dernier Salon de l’Immobilier porte maillot, sur le plan présenté par Plaine commune ne figurait pas le stade de JR.
    Décidément, la frontière entre vendable et achetable est décidément mince…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *