Maison des Associations (feuilleton) : de premières indications

Après le grand raout post électoral du 14 mai 2008 à la Maison… du pays basque et une première réunion de travail avec les associations [1](pompeusement baptisée  « l’Atelier ») des pistes se dégagent pour notre « Maison de la vie associative et du Citoyen » selon la terminologie officielle.

Nous vous livrons ici de larges extraits commentés d’une note au Bureau municipal déjà largement diffusée auprès des élus et cadres de la Ville.

Déjà un peu de lyrisme : ce sera « un lieu phare et bouillonnant de citoyenneté »

Côté concret des horaires d’ouvertures adaptés : en soirée, le Week-end… (ouf !)

 

Trois fonctions sont cernées et mises en avant nous citons   :

1 Un lieu d’accompagnement, d’aide et de soutien

Accompagnement logistique : Mise à disposition de salles, de matériel (photocopieuse, ordinateurs, téléphone, TV…), entreposage possible de matériel, domiciliation (boîtes aux lettres).

Accompagnement humain : Aide au montage de projet, à l a communication, à la création d’associations, aux projets citoyens et formations thématiques.

 

2 Un lieu ressource

Documentation, espace internet, bourse au bénévolat, portail internet dédié (Maison Virtuelle), panneaux d’affichage associatifs et citoyens.

 

3 Un lieu d’initiatives, d’animation et de citoyenneté

Expositions associatives, soirées « carte blanche », café associatif ou citoyen, rencontres, débats, conférences, réseau d’échanges réciproques des savoirs (RERS), cafétéria …

Accessoirement ce sera aussi un lieu d’échange, de rencontre, de débat et d’exposition pour être aussi une « Maison du monde ».

Vaste programme !

Autant dire que cet inventaire à la Prévert comprend a peu près toutes les demandes exprimées depuis de nombreuses années et on ne peut que s’en réjouir. Cependant  on voit encore mal les priorités et les échéances de la “préfiguration”c’est-à-dire comment passer  à l’acte à court terme. Ce que nous demandons depuis des lustre.

 

Côté locaux : centralité, ouverture, animation sont les maîtres mots.

Exit l’ancienne bibliothèque centrale, place de la République,  pour laquelle le Maire a imposée la destination future : une brasserie culturelle.

Conclusion : un seul lieu possible le site du 27 avenue Gabriel Péri (à l’angle de la rue Jean) ou l’ancienne Clinique des Rosiers sera démolie au profit d’un bâtiment neuf sur mesures (consultation d’une équipe de « programmistes » prévue pour déterminer surfaces, volumes, fonctionnalités….).

Coût estimé aujourd’hui de la démolition et de la reconstruction : 3 millions d’euros (pour le  coût de fonctionnement annuel :RAS pour l’instant).

Vu qu’on ne mégotte pas, tout cela prendra un peu de temps objectif 3 ans (comptez plutôt 4 si ça va vite soit une ouverture fin 2012).

En attendant est prévu un lieu intermédiaire constitué d’ « algécos » si on a bien compris quelque part dans le centre-ville (environ 200 m² ) a inaugurer au premier semestre 2009 avec une partie des fonctions : bureau des agents communaux, espace accueil-ressources (documentation) salles de réunions modulables, espace internet.

 

Personnel : à terme 7 agents très précisément sont déjà prévus. Ce personnel communal devrait être partie intégrante du service Vie associative et aussi accueillir la Mission internationale).

 

Côté gouvernance (ndlr : la gestion de cette Maison), là c’est beaucoup plus flou : on évoque juste un fonctionnement avec un Comité d’usagers.

 

Un dossier à suivre avec beaucoup d’attention.

Remarques et propositions bienvenues sur ce blog.

 

 

 


 

 

 


 

[1] Pour mémoire on dénombre à ce jour officiellement 586 associations sur la Ville dont 291 « en lien » avec la Mairie.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « Maison des Associations (feuilleton) : de premières indications »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *