Retour vers le futur

Beaucoup de candidats pour notre petit canton « Sud »… donc de nombreux  déçus à l arrivée.
Si la droite locale frôle le ridicule en disparaissant du  second tour,  la gauche sort renforcée avec un trio de tête étonnement stable au regard de 1998 : PC à 28%, PS à 20% et Verts à 8%.
Le rejet massif du gouvernement acidulé d une prime de notoriété ne peut masquer  un impératif : renouer durablement le rapport avec les citoyens de notre Ville.
Petit exercice pratique :
Une Commission ouverte aux associatifs, obligatoire par les textes,  verra prochainement le jour pour contrôler nos services délégués : marchés, parkings, patinoire, Espace 1789, séjours de vacances.
Au-delà de cette figure imposée, et limitée, hasardons une proposition simple : favoriser l émergence, dans la foulée,  d un Comité d usagers pour… l ensemble des services de notre mairie.
Absence d organigramme général, audit interne sans fin, personnel compétent inquiet, réactivité réduite, recrutements contestés, mélange des genres… notre service public communal mérite mieux pour agir efficacement.
Le Maire à « Bobigny », certains caressent l espoir de garder la « la maison » avec une tutelle renforcée sur les fonctionnaires (voire sur les élus). Urgence donc d un contrôle plus démocratique dans l intérêt de tous.
En Mairie ou au Conseil Général l action dans la transparence, le respect de la diversité, l instauration de pratiques nouvelles sont indispensables.
Atterrissage désagréable pour ceux qui l oublieront.
Eric Pereira-Silva
À Saint-Ouen n°17 mai  2004

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *