« Adossé à un centre commercial »

La volonté du Maire de Saint-Ouen de trouver une « solution » pour le devenir du stade Bauer passant par un projet privé, dans lequel la ville apporte (cédé ou loué) son foncier, a conduit au dossier de participation au «2ème concours à projets de la Métropole du Grand Paris[1]. Evidemment sans le début du commencement d’une information et encore moins d’une concertation[2].

Fort heureusement la presse et la communication de la Métropole permettent de recueillir quelques bribes de ce dossier majeur pour tout un quartier[3] et pour la ville sur l’hypothétique « New Stade Bauer » de notre club mythique de football : le Red Star.

Minimum syndical concernant le cahier des charges de l’actuelle municipalité sur ces 3,5 ha propriété de la commune : «  la réalisation et le montage 100 % privé d’un stade de football de 12 000 places adossé à un centre-commercial ». L’architecture et la gestion de la mixité des fonctions sont sensées devoir faire la différence entre les postulants.

Les noms des trois candidats « finalistes » viennent d’être révélés ce mardi 16 octobre. Ils sont constitués par des groupements architectes/promoteurs/constructeurs (dans lesquels on peine à savoir qui fait quoi) :

– Réalités[4] +Pitch Promotions[5] et Unik .

– Pitch Promotion[6],Wilmotte[7]

– Unik, Gidec, GCC[8].

Ils auront chacun jusqu’au 29 mars 2019, soit 5 mois, pour rendre leurs copies avec « un projet architectural chiffré et détaillé ». Le lauréat devrait être connu fin mai 2019.

Pour l’heure rien n’est vraiment indiqué sur l’emprise finale de ce projet au-delà de la stricte assiette foncière du stade actuel. On ne connaît pas les orientations de la majorité municipale sur l’importance des parkings et donc des nouveaux flux automobiles. Toujours pas d’information sur la nature du centre commercial à venir et même à quelle sauce sera mangé le Red Star pour occuper l’enceinte sportive. Bref, ce doux parfum de mystère auquel nous sommes habitués sur tous les grands projets de la ville.

… à suivre.

Eric PEREIRA-SILVA

[1] Avec un premier échec pour le Centre de Design en lieu et place de Cap St-Ouen (que le Maire avait vidé de la plupart de ses activités) en parallèle avec la fermetures sans relocation des logements vacants des logements sociaux des Boutes en Trains (cf. notre article : « Trop gourmand »)

[2] Il y a des lustres (en 2014, lors de la campagne des élections municipales), William Delannoy et ses amis nous promettaient, juré craché, d’organiser des referendum sur tous les grands dossiers problématiques dont bien entendu le stade du Red Star.

[3] Un projet s’inscrivant dans une dimension plus vaste et imbriqué dans l’opération Wonder « Village des Rosiers (500 logements privés et 600 parkings)

[4] Groupe Réalités qui a baptisé son projet « Jules Rimet : tous ensemble avec le Red Star » (sic !) et qui est fortement impliqué dans le YelloPark, le futur stade du FC Nantes évoluant en Ligue 1. https://www.groupe-realites.com/fr/le-groupe/nos-references/#slide=0 (cf. photo). Opération de grande ampleur (40 000 places contre 12 000 à St-Ouen), 100 % privée et à l’horizon 2022.

[5] Pitch promotion (logements haut de gamme parisien, bureaux, commerces https://www.groupepitchpromotion.fr/

et filiale d’Altaréa Cogedim possédant un gros savoir faire dans le commerce.

[6] Et, oui on peut être dans 2 groupements pour avoir plus de chances d’être retenus !?

[7] Un cabinet d’architectes prestigieux et de renommée internationale parti avec l’eau du bain dans le projet de Centre de design sur Cap Saint-Ouen (Usine Chaix) « boulé » par le Maire de St-Ouen. il y a peu mais qui a dans son palmarès l’Allianz Riviera de Nice (Ligue 1) cf. photo

[8] Gidec un constructeur « indépendant » avec des références « en montage d’opérations complexes et en Partenariat Public-Privé » (les fameux PPP). http://www.gcc-groupe.com/

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

7 réflexions au sujet de « « Adossé à un centre commercial » »

  1. Il est peut-être temps de demander des comptes sur ce projet et pourquoi pas si cela va contre les intérêts des habitants du quartier de faire des recours en justice contre ce « projet » démesuré ! Une mise aux normes à mini ,dans un premier temps ; puis des travaux de réaménagement du stade étalés dans le temps sont , à mon avis , plus conforme à la réalité de la situation .

  2. Sans vouloir leur porter la « poisse » quel sera le devenir du club à la livraison de ce stade (dans 3-5 ans?) ?
    Le foot est fait de haut et de bas! en cas de descente (je le répète, ce que je ne souhaite pas), quel sera l’avenir d’un stade sur-dimensionné???

  3. 100% privé, pourquoi s’en privé ?
    Que du bonheur !

    Un stade Arena Truc Muche, avec galeries commerciales de fringues, de commerces fast and junk food tous déchets à brûler à l’incinérateur voisin, et autres joyeusetés créatrices d’emplois uberisés, dans une league 1 Conforama ou une league 2 pizza Domino, voire ligue 3 sans sponsor.

    Vive le naming !

      • vous sous estimez le ras le bol des audoniens envers la boboisation de la ville. Les frmageries bio pour bobos parisiens il y en a RAS LE BOL!!!! saint ouen doit rester une ville populaire!!!

        • @ thomas
          Petite provocation ou ignorance. Les deux peut-être ?
          Il y a a peine une trentaine d’année, notre ville très « populaire » comptait notamment à Garibaldi : un traiteur, un fromager, une poissonnerie (entre autres).
          Donc, laissez tranquilles c’est pauvres bobos que vous accablez de tous les maux.
          Même pour le commerce, de grâce, épargnez-nous les propos de comptoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *