Stade Bauer : un projet XXL ?

Réintégré en ligue 2 mais à nouveau exilé à Beauvais, faute d’un stade aux normes à Saint-Ouen, le Red Star pourrait voir s’édifier son nouveau stade sur le site Bauer d’ici quelques années. C’est du moins l’objectif du Maire et du club avec l’inscription au concours « Inventons la Métropole 2 » pour une opération privée et donc rentable. Ce montage passe toutefois par la vente de ce patrimoine communal au groupement lauréat[1] ce qui pose légitimement de multiples questions[2].

Pour mémoire, recalée dans un premier temps (semble-t-il au regard de la crédibilité du montage) la candidature « stade Bauer » est finalement revenue dans la liste des projets pré sélectionnés dont les dossiers définitifs de candidatures devaient ont été déposés ce 31 juillet.

Concernant l’information des habitants de Saint-Ouen, c’est toujours, « silence radio » côté mairie. Entre parenthèses : très loin du referendum promis par l’actuelle majorité lors de sa campagne électorale de 2014.

En tout état de cause, après des décennies de tergiversations et de projets avortées, c’est un peu quitte ou double. La réhabilitation minimum, pour une simple la mise aux normes de l’enceinte historique, étant considérée comme infinançable par le public, ville en tête, on est clairement dans un projet de grande envergure intégrant un programme immobilier complémentaire dégageant des recettes substantielles pour financer le nouveau stade.

Ainsi, à l’heure où nous écrivons ces lignes, rien ne filtre sur les directives, conditions ou exigences de la Ville de Saint-Ouen (ou du moins de son Maire qui décide souvent seul) [3]. Il faudra donc se contenter des informations (assez floues) distillées mi-juillet par Patrice Haddad, le Président du club, et celles figurant sur le site de la Métropole du Grand Paris (MGP)[4]

La référence serait un stade du type « Neuchâtel » (Suisse) cf. photos ci-dessus[5]. A l’affiche : 12 000 places construites sur un socle commercial de 25 000 m2 avec le parking qui va avec. Le tout pour un coût estimé de 220 millions d’€. Objectif : un début des travaux en 2019 et une mise en service en 2023.

Sur la photo aérienne figurant dans la petite fiche du concours « Stade Bauer, Saint-Ouen » (15 lignes en français et en anglais) un trait rouge cerne pudiquement l’actuelle emprise du stade Bauer comme périmètre du projet.

Le parcellaire communal

En regardant de plus près ladite fiche de concours, la liste des parcelles cadastrales concernées est un peu plus large. En effet, au-delà du stade lui-même, on trouve beaucoup foncier communal pour permettre l’accessibilité à cette opération (privée) par les rues Blanqui, Etienne Dolet, Pierre Curie et avenue Michelet [6]. En jaune : les parcelles communales, en orange celles privées et trait rouge : périmètre de l’opération Wonder.

Puisqu’on parle gros sous, il conviendra de savoir, par exemple, la valeur « marché » de ce foncier appartenant à la ville (ndlr : nous) et à quel prix il serait cédé à l’opérateur privé. Le différentiel à son profit constituant, de fait, une participation communale indirecte.

Le centre commercial

Grosse brume aussi sur le concept et la taille de cette partie commerciale qui se situerait – si on a bien compris- sous le stade et comprise (avec d’autres éléments du programme ?) dans les 25 000 m2 de surfaces globales indiquées en référence.

Il y a un certain temps déjà le Maire déclarait, à qui voulait l’entendre, qu’il souhaitait pour un équipement lié au Sport et à ses grandes marques[7]. (!)

Commercialité, articulation avec le quartier et les marchés aux Puces, accessibilité… les questions (sans réponses) sont nombreuses sur les orientations de l’actuelle Majorité municipale.

Le parking

La discrétion qui entoure la problématique de stationnement liée au nouveau stade mais aussi au centre commercial ne lasse pas d’inquiéter compte tenu de la nouvelle politique municipale du tout voiture. C’est une vérité de La Palisse : places de parkings supplémentaires = voitures plus nombreuses dans les rues alentours. La congestion régulière et de l’avenue Michelet et de la rue des Rosiers (qui risque d’exploser avec les constructions en cours), pourrait gagner la rue du Dr Bauer.

Une grande attention doit donc être portée notamment à la taille du parking[8] et ses entrées-sorties sur le domaine public.

Un projet global masqué

Quelles incidences sur les flux de circulation et les liaisons piétonnes ? Le stade d’entraînement serait-il supprimé ? Le gymnase Joliot Curie pourrait-il être déplacé et reconstruit ? Le parking Joliot Curie devrait-il être déplacé, ou étendu et restructuré ? Au regard du projet global et de son enveloppe financière une restructuration importante pourrait voir le jour.

Une chose est certaine, cette opération, en continuité avec le site Wonder (500 logements et 600 parkings), est au final imbriquée dans celle-ci[9]. On notera ainsi que le prolongement de l’impasse Gagin et son élargissement sont indispensables aux deux opérations et permettent de les relier entre elles et aux rues Bauer et Michel (cf. plan ci-dessus).

Wonder et Bauer constitue dès lors une véritable opération d’aménagement d’ensemble.

A cette échelle dans une ville comme la nôtre, on ne peut s’étonner et s’inquiéter que le Maire, William Delannoy, continue à jouer à cache-cache avec la légalité pour se soustraire à toutes formes de concertation avec les habitants de Saint-Ouen.

A suivre…

Eric PEREIRA-SILVA

[1] Groupement promoteur(s)/investisseur(s) + cabinet(s) d’architectes et bureaux d’études techniques

[2] On se reportera à ce propos à l’article du Comité Générations de Saint-Ouen dans lequel les partisans de Benoît Hamon développent avec pertinence, les interrogations sur le sujet à l’issue de la conférence de presse du Président du Red Star Patrice Haddad le 18 juillet dernier. https://www.generation-s.fr/comite/saint-ouen-sur-seine/article/red-star-quel-avenir-pour-le-stade-bauer-la-position-du-comite-generations-de-saint-ouen

[3] Un pouvoir solitaire, sans compter ses relations exécrables avec l’élu aux Sports (Cyrille Plomb) qui n’a peut-être pas beaucoup voix au chapitre. On se rappellera par ailleurs la récente volte face du Maire sur le Centre de design à Cap Saint-Ouen. Un dossier lauréat au premier du concours « Inventons la Métropole » où celui-il a lâché l’affaire à la surprise de tous en revenant sur les conditions négociées avec le promoteur Novaxia (voir notre précédent article).

[4] https://www.inventonslametropoledugrandparis.fr/

[5] Stade de la Maladière : https://fr.wikipedia.org/wiki/Stade_de_la_Maladi%C3%A8re

[6] Parcelles d’assiette du projet : (Stade Bauer), AG94 (impasse Charles Garnier ), AG96 (square « Les Z’arts »), AH75 (118 Michelet), AH76 (Gymnase Joliot Curie, terrain d’entraînement Bauer, parking public Curie) pour le foncier public et AH76, AH84 et AH103 (7 et 9 rue Blanqui pour les parcelles privées.

[7] Il ajoutait par ailleurs en substance que cela contribuerait à assainir le marché Michelet dans sa version contrefaçon (!?)

[8] Celui de Neuchatel (avec 54 boutiques) compte…930 places de parkings.

[9] Pour mémoire, nous avions alerté très tôt sur ce blog (dès 2015 et 2016) sur ce qui pourrait se passer sur le site Bauer au niveau du terrain d’entrainement.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions au sujet de « Stade Bauer : un projet XXL ? »

  1. A l’aune de ce projet dans la lignée de la financiarisation du sport et de la vie en général, le moment est venu pour les supporters audoniens de lâcher prise et de revendiquer la création d’un espace vert, un grand parc avec plein d’arbres en lieu et place du stade Bauer.

    Le jardin Guinot est trop petit ! Vive le parc Bauer !

  2. marre de la politique ultra liberale de st ouen, et de l’embourgeoisement de la ville. Je ne supporte plus les bobos. C’est decidé, je part vivre a paris.

  3. La politique ultra liberale de delanoy/macron est insuportable. Peut on deposer des recours pour contester les decisions du conseil minicipal? Delanoy n’est pas legitime pour diriger la ville de st ouen. il doit partir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *