(Ç)Hamon(te) ?!

15974845_1860966550806549_8492268852825918814_orepérage bureaux de vote officiels et primairesCapture d’écran 2017-01-15 à 00.32.58

A Saint-Ouen aussi, campagne au sein de la fameuse « Belle alliance populaire » avec cette Primaire présidentielle des socialistes et de leurs partenaires. Malgré une section socialiste « réputée » être une des plus puissante du 93 [1] et, il y a peu, Hollandaisement pure[2], on voit beaucoup sur le terrain les ex minoritaires soutenant Benoît Hamon[3], un peu ceux militant pour Arnaud Montebourg et quasiment pas ou peu jusqu’ici les supporters (de fraîche date) de Manuel Valls.

Ces derniers sont-ils encore sous le choc du renoncement de François Hollande ou gèrent-ils leur « force tranquille » conduisant à une inexorable victoire de leur nouveau champion ? A une semaine du 1er tour, on s’interroge dans la mesure où le premier débat télévisé mettait au coude à coude les trois protagonistes et plaçait même Benoît Hamon un chouïa en tête chez les sympathisants de Gauche.

Dans le contexte politique baroque actuel avec le jeu de chamboule-tout des Primaires, ceci pourrait même inciter une partie de la Gauche, dîtes “radicale”, à voter à cette primaire pour sanctionner sans attendre la Gauche gouvernementale désormais incarnée par Manuel Valls. Quitte à voter, comme prévu, Jean-Luc Mélenchon au 1er tour des Présidentielles.

Une chose est certaine on regardera avec beaucoup d’attention les résultats sur Saint-Ouen, la ville de notre Député sortant Bruno Le Roux. En effet, ce serait bien le diable et à désespérer si le nouveau Ministre de l’Intérieur n’était pas tout à fait maître chez lui. Et mauvais signe.

EPS

[1] les frondeurs locaux ont toujours contesté les chiffres « exhorbitants » d’adhérents allant même jusqu’à 300 adhérents et qui seraient (malgré une forte décrue) toujours sur évalués.

[2] promu avec le soutien de Bruno Le Roux, secrétaire national et porte parole national du PS Karim Bouamrane n’a désormais plus réellement d’opposants dans sa section après les nombreux départs en claquant la porte ou sur la pointe des pied.

[3] ex minoritaires qui ont quitté il y a quelques temps le Parti socialiste et qui s’étaient empressés de publier la liste des bureaux de vote. La section socialiste locale signalait alors aussitôt des inexactitudes et publiait la bonne carte des bureaux. Au final une carte pas très claire quant à la correspondance spatiale avec les bureaux des élections officielles. A examiner plus particulièrement l’endroit où votent les nouveaux habitants des Docks et ce qu’ils voteront.

tract 1 AM et BH

tract 2 AM et BH-1

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

15 réflexions sur « (Ç)Hamon(te) ?! »

  1. En ce qui me concerne je voterai Manuel Valls pour la primaire de la gauche.

    Le but et de faire une concurrence sérieuse à Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle pour que ces deux candidats soient loins du candidat de droite et soient tous deux éliminés au premier tour.

    Pour une vraie alternance aux élections présidentielles, votez et faites voter Manuel Valls .

    Vive la république et vive la France.

  2. Vu la finesse du raisonnement politique et le courage qu’il manifeste, Ysengin ne serait-ce pas Vary ou Fouquart ayant lu le “Roman de Renard”?

  3. Comme de par hasard les habitants des Docks, pourtant fort éloignés, devront aller voter au 19 rue Charles Schmidt à Garibaldi cad au local du PS. Histoire d’être bien repérés pour le marketing politique ultérieur ?
    Pourront-ils discuter avec le leader du PS local le KB en chair et en os ?

  4. Un article de Fakir

    ————————————————————————————————————

    Medef et PS, 30 ans d’amour

    La dictature des marchés ? La libre circulation des marchandises, à travers l’Europe
    et le monde ? Les centaines de milliards qui s’évadent, chaque jour, de Paris à Panama ? Tout ça n’est pas tombé du ciel, tout seul, comme la pluie ou comme une fatalité.
    Des gouvernements l’ont construit, et bien souvent des gouvernements « socialistes »…

    http://www.fakirpresse.info/medef-et-ps-30-ans-d-amour

  5. Si il y a un parmi eux qui supprime le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi CICE (et le CIR crédit d’impôt recherche), je vote pour lui

    ————————————————————————————————————

    CICE : la (vraie) France des assistés !

    par Baptiste Lefevre, François Ruffin 21/11/2016 paru dans le Fakir n°(78 – en kiosque) décembre 2016 – janvier 2017

    Vingt-deux milliards. 22 000 000 000. C’est un métier, que de faire sentir l’énormité d’un chiffre comme ça.

    Que ça ne reste pas une abstraction
    avec plein de zéros. Que ça prenne corps, un peu, jusqu’à chez vous.

    Je serais informaticien, là, je fabriquerais un « convertisseur de CICE ».
    Vous entreriez le nom d’un métier.
    « Infirmier », par exemple.
    C’est la débâcle dans les hôpitaux, on le sait tous, les patients qui attendent des nuits aux « urgences », d’autres où le personnel apporte son propre papier toilette, les établissements parisiens qui épuisent leurs salariés, bref, une Sécu au bord de la crise de nerfs.

    Donc, embaucher des « infirmiers », qui est contre ?
    J’ai regardé sur « infirmiers.com », c’est environ 1 828 € brut en début de carrière, allez, 2 000, soit 32 000 par an avec les cotisations patronales.
    En bien, ça fait 625 000 infirmiers.
    Voilà ce qu’on pourrait recruter avec les vingt milliards du CICE.

    Mais vous avez raison : il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Avec mon convertisseur ultra-perfectionné, chacun pourrait se faire un mix à lui, ses embauches idéales : instits, animateurs pour le périscolaire, auxiliaires pour les vieux, cheminots, inspecteurs du travail, contrôleurs des impôts, etc.
    Cette manne, ces vingt milliards, constitueraient un vrai bol d’air pour le tissu social, pour des services publics aujourd’hui sous asphyxie. Alors que là, ils n’ont servi à rien ou presque…

    Vous saisissez, maintenant, l’énormité de ces vingt milliards ?
    Il faut vous l’écrire en chiffres, peut-être, avec tous les zéros ?
    20 000 000 000 ?
    Non ?
    Ça ne vient toujours pas ?
    Alors, je vais convertir en autre chose.
    En ministères.
    J’ai consulté le budget de l’Etat pour 2016.

    Le coût du CICE c’est, pour cette année :
    7,3 fois le budget de l’ « Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales » (2,7 milliards).

    7,3 fois aussi le budget de la « Culture » (2,7 milliards).

    2 fois le budget de l’ « Ecologie, développement et mobilité durables » (9,1 milliards).

    2,4 fois le budget de la « Justice » (8,2 milliards).

    33,3 fois le budget de « Sport, jeunesse et vie associative » (0,6 milliard).

    36 fois le budget des « Médias, livres et industries culturelles ».

    50 % du budget de la « Défense » (39,6 milliards).

    30 % du budget de l’ « Enseignement scolaire » (67 milliards).

    Vous le pigez, désormais, que c’est du lourd, ces vingt milliards ? Que ça peut rebattre les cartes complètement ? Qu’un gouvernement qui dirait : « Bam, notre priorité, c’est l’Ecologie », d’un coup d’un seul, il pourrait en tripler le budget, avec ces vingt milliards… et avec des effets sans doute plus significatifs sur l’emploi !

    la suite
    http://www.fakirpresse.info/cice-la-vraie-france-des-assistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *