Occuper le terrain ! ?

Capture d’écran 2016-05-14 à 19.35.29debat canabis 2debat canabis 1

Réunion – débat assez inattendue et quelque peu surréaliste à l’initiative du PS local [1] sur le cannabis ce 11 mai 2016 à Main d’oeuvres dans la foulée du passage en force par « 49.3 » de la loi Travail à l’Assemblée nationale. Si on a bien compris Karim Bouamrane et Bruno Le Roux sont désormais plutôt pour la légalisation… un jour.

Pour ceux qui ne l’auraient pas compris d’entrée de jeu et pour dissiper tout malentendu, notre nouveau Secrétaire national socialiste a indiqué sans rire qu’il fallait mettre à profit les périodes hors campagnes électorales pour débattre sereinement de sujets de fond comme celui-ci.

Avec de l’ordre de 80 participants[2], la présence emblématique du Député Daniel Vaillant (ancien Ministre de l’intérieur) favorable de longue date à une légalisation encadrée, un addictologue expérimenté et engagé ainsi qu’un animateur des débats très efficace ; les échanges ont été assez fournis et non sans intérêt pour la plupart sur la base d’un cadrage de départ des problématiques : morale publique, ordre public, dimension économique et santé publique.

Vu le contexte social, assez logiquement une certaine tension est restée néanmoins perceptible contre la politique gouvernementale et singulièrement contre la loi El Khomery dans différentes interventions[3].

Limites de cette initiative :

  • tout ceux qui se sont exprimés à la tribune[4] comme dans la salle étaient a priori contre le statut quo et pour une légalisation organisée car aucun avis contraire n’a été formulé (malgré les relances de l’animateur),
  • une quasi absence d’habitants du quartier et notamment de la cité de l’autre côté de la rue pourtant confrontée aux trafics,
  • un consensus recherché en paroles mais pourtant introuvables à Saint-Ouen au sein de la Gauche : aucun représentant présent du Front de Gauche, d’EE-LV…, ni évidemment avec le Maire UDI qui s’est pourtant, a plusieurs reprises déclaré, en faveur de la légalisation par pragmatisme. Visiblement une invitation – convocation ne suffit pas.
  • Accessoirement, celui qui avait le moins à dire sur le sujet a été sans conteste celui qui en était à l’initiative[5].

Enfin, impression prégnante d’une manoeuvre de diversion au regard de l’actualité et sentiment d’une volonté d’occuper l’ « espace public » [6] de la parole à Saint-Ouen face à la concurrence à Gauche[7].

Surtout, plus grave et significatif : conclure une telle initiative en précisant qu’on « ne peut pas déposer un projet de loi » car se serait contre performant ! Forcément, comme pour le droit de vote des étrangers, on perd surtout les batailles politiques que l’on n’a pas mené depuis des années.

C’est certain, à un an des Présidentielles et dans le climat politique délétère actuel, difficile et un peu tard !

EPS

[1] ou plutôt de l’association « Agir pour Saint-Ouen » (présidée par K. Bouamrane) qui a succédé à « Une ambition pour Saint-Ouen » nom de code la liste du PS et de ses alliés qui a disparu corps et biens entre les 2 tours des élections municipales après avoir été devancée par le Maire sortant elle même derrière l’outsider W. Delannoy. https://www.facebook.com/agirpourSO/info?tab=page_info

[2] dont logiquement beaucoup de militants de la section socialiste et de camarades du 18ème.

[3] sans compter les camarades de la CGT qui ont distribué aimablement à l’entrée un tract « Loi Travail : non au passage en force » et appelant à la manifestation du lendemain.

[4] Tribune et animation au passage très masculine on se demande pourquoi.

[5] en haut de l’invitation et tutoyant le quidam sur facebook on cite texto : « Le 11 Mai prochain : c’est à mains d’œuvres que ça se passe. Viens donner ton point de vue ! Qu’est ce que tu risques ? (4 mai)

[6] faute d’être élu au Conseil municipal il est difficile d’exister au quotidien

[7] sans doute un pur hasard si cette initiative fait écho aux initiatives (modestes) de l’ancienne élue Dominique Garcia-Durocher (frondeuse démissionnaire du PS) qui a organisé il y a peu un débat sur « l’homme qui réparait les femmes » (à l’Espace1789) et précédemment un débat sur la Laïcité et un autre sur les Femmes à … Maind’œuvres.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

7 réflexions sur « Occuper le terrain ! ? »

  1. 80 presents. C est peu compte tenu des exterieurs et de plusieurs articles du Parisien d’annonce et de relance.
    Avec un possible départ de BL, la place de candidat perdant semble offerte de plein droit à KB.
    Il faut donc à ce dernier à etre partout à s agiter, à mille lieux des preoccupations des Audoniens.
    Le calcul de battre JR pour etre l opposant Number 1 de WD et pretendre etre le prochain grand leader de la Gauche est une antienne mais avant tout une erreur politique contemporaine.
    En cultivant la meme politique, FH et la droite, Cambadelis a reuni et remis une apres l autre, le trousseau des clefs du pouvoir (Senat, departementales, regionales, partielles) de 2017.
    Je dis à celles et ceux qui, un temps, abusės par les dirigeants socialistes, de se retrouver avec le Front de gauche, les ecologistes, les citoyens engages et tous ceux qui veulent simplement vivre mieux et l honneté, et bien d autres audoniens. Pour le progres social, la souverainete nationale, l’amitie et la cooperation entre les Peuples, l honnete et des droits des femmes. Etre Jaures plutot que Hollande, Sapino, Valls.
    Parceque saintouen le vaut bien!

  2. J’ai participé à cette soirée débat sur la depenalisation/légalisation du cannabis. L’ensemble des interventions allaient en effet vers la légalisation du cannabis et un encadrement par l’Etat. Des personnes vivant dans des secteurs où les marchés étaient implantés sont intervenues par rapport aux nuisances et la violence liées au trafic. Dans l’ensemble les débats convergeaient pour une légalisation par l’Etat du cannabis. L’absence du maire a été soulignée et quelques réactions par rapport au 49.3 ont fusées. A déplorer une tribune 100% masculine. Dans l’ensemble j’ai trouvé le débat bien. Les conclusions des invités m’apparurent lissées, “oui faut que…” sauf celle de Le Roux qui m’a choquée. Alors qu’il est ainsi que Vaillant membre de l’Assemblée nationale je pensais naïvement, je le concède, qu’il ferait remonter et activer le “chantier” de la lutte contre la drogue, il s’est posé en donneur de leçons à la population et l’a sommé d’occuper le terrain que l’Etat et ses structures ont laissé à l’abandon. J’ai ressenti son intervention comme un soufflet clôturant le débat car il ne nous a pas permis de répondre. Et lui que va-t’il faire par rapport à ce problème récurrant ? Nada ! Rien ! Ce n’est peut-être pas le moment de lancer le débat à l’Assemblée Nationale ???
    Je suis sûre qu’il n’y aurait pas besoin de sortir le 49.3 pour faire voter la légalisation du cannabis, alors pourquoi organiser des débats prometteurs et renvoyer au pied du mur la population de Saint-Ouen. Si c’est de la responsabilité des audonniens d’occuper le terrain c’est encore plus celle du gouvernement de prendre les bonnes décisions pour lutter contre cette violence.

  3. Lu sur le figaro , mme hidalgo demande à mr sarkozi d’user de sa bonne côte auprès des dirigeants mondiaux pour influencer afin que les JO de 2024 se fassent à Paris , perso j’en serai ravi …..mais quand même. …après tout ce qu’ils ont dit sur lui ! Fallait oser !!!!!
    Comme disait audiard!

    • A propos de TISA, un article du jour sur Médiapart

      —————————————————————

      Libre-échange: avec TISA, les multinationales réclament un droit de veto sur les Etats
      25 mai 2016 | Par martine orange et Julian Assange (WikiLeaks)

      WikiLeaks rend publics de nouveaux documents sur les négociations secrètes d’un accord sur les services (TISA). Ils révèlent comment les grands groupes cherchent à organiser leur irresponsabilité juridique et financière. Ils font pression pour obtenir la suppression de toute réglementation contraignante et avoir un droit de veto à l’avenir sur toutes les lois nationales.

      Moins connues que les négociations sur le traité commercial transatlantique (TAFTA), les discussions sur l’accord sur les services (TISA) n’en sont pas moins lourdes de conséquences. TISA, pour Trade in services agreement, est négocié dans un secret bien gardé par les pays de l’Union européenne, les États-Unis et une vingtaine d’États . Il s’agit d’organiser une nouvelle libéralisation, celle des services, et de passer outre les blocages de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour aller plus loin dans la dérégulation.

      Les dernières révélations de WikiLeaks, publiées ce 24 mai avec ses partenaires (Mediapart et Libération en France, l’Espresso en Italie et Público en Espagne), mettent une fois de plus en lumière ce qui se trame lors de ces pourparlers. Ce qui en ressort est effrayant : un désarmement démocratique face aux puissances de l’argent.

      La suite
      https://www.mediapart.fr/journal/international/250516/libre-echange-avec-tisa-les-multinationales-reclament-un-droit-de-veto-sur-les-etats

  4. Je suis audonien et suis pour la répression de la consommation du cannabis. Je demande au préfet de Seine-SAint-Denis de faire intervenir les Douanes d’Ile de France tous les jours dans notre ville. Je demande aux Douanes d’infliger des amendes douanières aux consommateurs de drogue venant s’approvisionner à Saint-Ouen. Je demande au Ministre de la Justice de résister à la pression des opérateurs de téléphonie mobile (Orange, SFR, Free, Bouygues) et de brouiller les ondes GSM autour de la prison de Villepinte afin de désorganiser le trafic de stupéfiants à Saint-Ouen. J’ai assisté à ce simulacre de débat où le micro a été habilement réservé aux intervenants pro-cannabis. A l’Assemblée Nationale comme à Saint-Ouen le Parti Socialiste étouffe la population. Merci aux créateurs du blog Soigne ta Gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *