Femmes d’aujourd’hui

Capture d’écran 2016-02-23 à 12.14.41

La Journée internationale de la femme a vu le jour au tournant des XIXe et XXe siècle et s’inscrit dans l’histoire de femmes ordinaires qui ont fait l’Histoire. Dominique Garcia-Durocher, toujours sur le pont, vous convie à une nouvelle rencontre-débat à MAINS D’ŒUVRES vendredi prochain pour échanger sur les avancées des droits des femmes mais aussi la vigilance qui ne doit se relâcher si nous voulons que ces droits perdurent et surtout deviennent effectifs. Apprendre ensemble à combattre nos préjugés et les stéréotypes dans lesquels nous nous sommes construits, voilà ce à quoi elle souhaite modestement contribuer par ce type de rencontres citoyennes.

IMG_4968 0-10

MAINS D’ŒUVRES est installé sur le territoire audonien depuis 2001 . Plusieurs mois de travaux transformèrent les 4000m2 de l’ancien centre social et sportif de VALEO en lieu culturel géré par une association.

Depuis, son intérêt, a opposé les inconditionnels qui ont vu dans ce lieu l’avant-garde alternative culturelle audonienne aux détracteurs qui ont régulièrement demandé l’arrêt des nuisances sonores et des subventions municipales. Précisons que “MO” est aussi soutenu par d’autres institutions ( état, région, plaine –commune) à hauteur de 40 % de son financement.

Cette structure accompagne en effet des résidences à la création ( de la conception à la diffusion) dans 6 pôles d’activités artistiques soient 200 artistes hébergés à l’année et encadrés par une vingtaine de salariés avec un engagement d’interventions auprès des habitants ou des scolaires . De nombreux ateliers sont proposés pour tous âges : http://www.mainsdoeuvres.org/-Agenda-.html

DGD

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions sur « Femmes d’aujourd’hui »

  1. Quandilra-t-on dans les chaumières audoniennes de ces femmes qui luttent pour les femmes du monde, pour une société écologique démocratique ?

    ——————————————————————————————————-

    Kurdistan, la guerre des filles
    mardi 08 mars à 22h35 (52 min)

    De Paris à Kobané, en Syrie, du Kurdistan de Turquie au Sinjar en Irak, une immersion dans le mouvement des femmes kurdes luttant contre Daech, héritières d’une longue tradition de résistance.

    Il y a plus d’un an, le monde saluait le courage des femmes kurdes des Unités de défense féminines (YPJ) qui avaient combattu pour libérer la ville symbole de Kobané, en Syrie, du joug djihadiste. Aujourd’hui, kalachnikov en main, elles poursuivent leur résistance massive face à Daech, dans le Rojava, le Kurdistan syrien, comme au Sinjar, en Irak, vaillantes et militantes, des chants partisans aux lèvres. Leur slogan ? “Femmes ! Vie ! Liberté !” Mais cette armée de femmes, formée militairement et politiquement, qui porte haut le projet d’une société affranchie du patriarcat, s’inscrit dans un mouvement de résistance déjà ancien, créé il y a bientôt quarante ans en Turquie autour de Sakine Cansiz. Cofondatrice du PKK, assassinée, avec deux autres militantes kurdes à Paris le 10 janvier 2013, cette icône a inspiré des générations de femmes. Elle est en outre à l’origine des communautés et des camps d’entraînement installés dans les montagnes du Qandil, au nord de l’Irak, qui rassemblent des femmes kurdes de la région mais aussi d’Europe, unies par un même idéal : construire des sociétés démocratiques, multiethniques et multiconfessionnelles pour, peut-être, changer l’histoire du Proche-Orient.

    http://www.arte.tv/guide/fr/063685-000-A/kurdistan-la-guerre-des-filles?autoplay=1

    • Bravo JYM, une bonne initiative pour le 8 mars, pour un peuple privé d’état depuis les traités inégaux(Sèvres ici en l’occurrence) que les impérialismes victorieux en 14-18 ont imposé aux peuples.
      Ce qui me questionne le plus, c’est qu’il a fallu l’implosion de l’URSS en 1992 pour que ces traités injustes puissent être remis en cause de la Tchécoslovaquie à la Yougoslavie, de l’Ukraine à l’ex empire ottoman( Irak, Syrie, Turquie, péninsule arabique et Palestine, n’en doutons pas!)…etc…et même si on y regarde de plus près en Afrique au nord ouest du Cameroun ou au Burundi et au Ruanda entre autres.

  2. Femmes d’hier, Les Penn Sardines en 1924

    Les Bretons de Saint-Denis et les Amis du Monde Diplomatique sont accueillis par la compagnie Jolie Môme le jeudi 7 avril 2016 à 19h00.
    Entrée libre et gratuite

    En 1924 une immense grève éclate à Douarnenez
    Film de Marc Rivière
    Projection suivie d’une rencontre avec Théo Bernard, historien, spécialiste des luttes sociales en Bretagne.
    http://cie-joliemome.org/?page_id=67&ai1ec=cat_ids~33

    Pour celles zé ceuses qui ne pourront être présents, l’écoute d’une rediffusion d’un reportage de 1993 sur Les Penn Sardines dans feu Là-Bas Si J’y Suis devrait vous instruire et vous émouvoir.

    http://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2009-10/mars/la-memoire-de-la-mer

  3. Ce jour près de St Lazare, un homme iranien m’a causé de de l’Iran et des exécutions qui s’y déroulent, hommes et femmes, des tué(e)s.

    Des femmes attaquées à l’acide, des attaques sur le camp “Liberty” (ça s’invente pas !) de réfugiés politiques iraniens en Irak.

    J’ai fait un modeste don à L’Association Femmes, Liberté et Laïcité (FLL) créée en 2004 par une réfugiée iranienne.

    http://femmeslibertelaicite.org/

    Femmes, Liberté et Laïcité demande de l’aide pour sauver des femmes.
    A vous de voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *