Fusion OPH Semiso : dernier round ?

Capture d’écran 2016-01-10 à 12.59.31

Nouvelle mobilisation ce lundi 11 janvier contre la fusion OPH – Semiso, opération à marche forcée et programmée par William Delannoy qui ambitionne à terme de changer la population de Saint-Ouen.

Mieux que dans la fable où la grenouille veut se faire aussi grosse que le bœuf, la « petite » Semiso privée[1] devrait donc absorber le « gros » l’Office public hlm de la ville. Un montage permettant d’avoir les mains libres en s’affranchissant de nombreuses contraintes dont un minimum de transparence.  A l’heure où la compétence logement relève désormais de la Métropole, du moins sur le papier.

La levée de bouclier du Front de Gauche et de ses conseillers municipaux, d’Europe Ecologie, des socialistes, des syndicats de salariés (CGT et Cfdt), de la Confédération nationale du logement (locataires) et de quelques autres ne semble pas émouvoir outre mesure le nouveau Maire. Elu, rappelons-le « à la loyale » (suite à la désunion de ses adversaires) mais avec 28% des seuls « inscrits »[2]. Pas forcément suffisant pour tout se permettre aujourd’hui.[3]

Plus c’est gros, plus ça passe… peut-être.

Il devra néanmoins répondre au Préfet qui a été saisi par l’opposition sur ce que celle-ci considère être des « irrégularités voir illégalités » ou le « boni [4]» dans cette affaire (et à qui il profitera au final parmi les actionnaires).

ll devra aussi se préoccuper un peu du prochain Conseil municipal de nos voisin de l’Ile Saint-Denis où se trouve une partie du patrimoine de l’Office (tours Pagel notamment) et qui devrait donner un avis négatif sur ladite fusion.

Il devra, malgré leur jeux d’acteurs un peu subtils[5] et leur absence du Conseil municipal ,compter sur les socialistes « pro gouvernementaux » de Saint-Ouen pour lui réserver éventuellement quelques chausse-trappes dans cette opération mal ficelée et dangereuse.

Enfin, il devra éviter de dire tout et son contraire : qu’il na « pas été élu pour construire du logement social », qu’il va juste – sur le moyen terme – baisser un peu sa proportion mais continuer à construire du logement social pour les plus modestes, poursuivre ardemment la politique de résorption de l’habitat insalubre et engager l’immense chantier de rénovation urbaine avec les relogements qui vont avec. Surtout qu’il nous explique tout ça un peu clairement et précisément.

Bref dans cette affaire, comme sur beaucoup d’autres dossiers municipaux, la démagogie, la brutalité et l’autoritarisme dont ils font preuve pourraient réserver de mauvaises surprises à leurs auteurs.

… à suivre

[1] La Sémiso est comme son nom l’indique une (sem) société d’économie mixte dont le capital est majoritairement détenue par le public.

[2] En dehors de l’abstention, avec les étrangers et les non inscrits la population en « âge de voter »(+ de 18 ans) est de l’ordre de 35 000. Pour mémoire, le Maire a été élu avec 6 369 voix (J. Rouillon en ayant recueilli 5 610), un peu de modestie s’impose à tous.

[3] En sachant que dès le début de ce mandat, il refusait à l’opposition (47% au 2ème tour des municipales contre 53% pour sa liste) d’être représentée aux Conseils d’administration de l’OPH et de la Semiso comme l’était auparavant l’opposition à laquelle il appartenait. On sait maintenant pourquoi !

[4] Larousse : Différence entre une valeur que l’on constate au moment d’un inventaire et la valeur que l’on avait prévue initialement, lorsque cette différence est positive et, donc, améliore les résultats.

[5] Karim Bouamrane et Bruno Leroux ont ostensiblement participé aux initiatives portées par le Front de Gauche et relayé via des communiqués leur action contre cette fusion.

communique PS fusion office

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

9 réflexions sur « Fusion OPH Semiso : dernier round ? »

  1. La volonté de vouloir changer, ou la possibilité d’un abaissement de la proportion de pauvres voire très pauvres n’a jamais été débattue, ni par JR, ni par WD, ni par le PS.

    Savez nous exactement le montant du loyer d’un HLM dans les docs ?

    Que fait-on des hôtels 115 comme de l’habitat dégradé locatif, véritable aspirateur à pauvres ?

    Comment dénoncer WD dans cette volonté de réduire le pourcentage des HLM sur Saint-Ouen et ne jamais avoir rien dit sur les faits ségrégatifs que constituait la politique gouvernementale, via les Préfets, au travers des attributions de logements?

    Pourquoi les attributions Dalo régionales ne privilégient pas les Dalo Audoniennes ? Le vivre ensemble a besoin que les familles – enfants, parents et grands parents puissent vivre proches les unes des autres.

    Ce qui n’a rien à voir avec les ghettos constitués au fil des années par l’accueil dans le privé dégradé de “pays” à la recherche d’un logement en RP, et démunis financièrement.

    En abusant des capacités de logements de Saint-Ouen, les Préfets et les députés dont M. Leroux ne se pressent pas d’imposer l’obligation concrère et rapide de constructions sociales dans les villes qui en sont dépourvues.

    Il en est de même des marchands de sommeil, très globalement favorisés par le manque d’effectifs tant dans les organismes de contrôle que dans les services de justice.

    Pourquoi les premiers intéressés ne participent pas ou très peu aux rassemblements anti projet WD ?

    Il serait salutaire que certains revoient leur copie et leurs pratiques.

  2. “William Delannoy qui ambitionne à terme de changer la population de Saint-Ouen.”

    Cela me rappelle feu bento

    ” la démagogie, la brutalité et l’autoritarisme dont ils font preuve pourraient réserver de mauvaises surprises à leurs auteurs.”

    JR et ses sbires pourront en témoigner.

  3. Quelqu’un pourrait-il me dire quelles sont les explications données par la municipalité sur ce dossier?
    william a t-il fait une déclaration à ce sujet au dernier CM?

  4. Saly, bonne et heureuse année. Et alors vos examens ont été réussis?
    Pour votre question, il y a longtemps que je n’ai pas vu un partisan de la majorité expliquer ou défendre une de leurs positions.
    A se demander si ce ne sont pas ces techniciens(pour ne pas dire technocrates) venus de Levallois, Drancy ou Le Touquet qui prennent les décisions qu’ils votent.
    Même Marie-France qui essayait courageusement de nous expliquer semble avoir rendu son tablier.

  5. Tous mes meilleurs vœux mon cher Michel et à tous!!
    oui concours réussi l’année dernière donc instit depuis septembre ,en élémentaire, dans le 9 3; métier passionnant mais difficile!! Je n’ai donc plus le temps de m’engager sur st -Ouen!!
    Je vous rends visite sur ce blog pour prendre des news de la vie audonienne.
    à bientôt

  6. Michel Fainzang

    je vous souhaites une tres tres bonne Année 2016
    qu elle ne soit que lumiere et miel

    non je n ai pas rendu mon tablier et je ne le rendrais jamais

    j ai beaucoup a faire d imprèvu mais je suis toujours la

    à très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *