Conversions, adaptations et rédemptions ?

cannabis leroux[1]Capture d’écran 2015-11-29 à 14.41.36[2]

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. En ces temps d’élections l’imagination est fertile. Ainsi, en début novembre,  Bruno Leroux et son fidèle lieutenant Karim Bouamrane nous ont révélés enfin le fond de leur pensée sur des sujets controversés et touchant Saint-Ouen.

Le premier a indiqué clairement qu’il penche en faveur de la légalisation de cannabis pour casser le trafic (du moins en parler), le second  qu’il est a fond pour le Droit de vote des étrangers et pas seulement aux élections locales.

Bref des francs tireurs en herbe assez loin des positions connues du gouvernement.

Nous qui sommes un peu dure d’oreille n’avions pas jusqu’ici compris leur positions subtiles et finalement proches des écolos libertaires ou de vulgaires communistes.

A moins qu’il ne s’agisse que d’un simple partage des rôles au sein de la Hollandie. Inflexibles d’un côté, pragmatiques de l’autre. De quoi ratisser large pour un 2ème tour électoral difficile en sachant que les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Il sera toujours temps, comme d’habitude, d’expliquer que c’est « compliqué », « irréaliste » ou « pas mûr ». D’autant que la tragédie meurtrière récente et la montée du Front national risquent de calmer les ardeurs – pourtant bien tièdes – sur ce genre de dossiers.

A suivre néanmoins avec beaucoup d’attention…

 

.

[1] Le Parisien du 5 novembre 2015 : « Il y a quelques jours, le patron des députés PS Bruno Le Roux, proche du Président de la République, est pourtant sorti du bois pour proposer d’ « ouvrir le débat » sur la marijuana. (…) Député de Saint-Ouen (Seine Saint-Denis), carrefour de la drogue aux portes de Paris, Le Roux veut « casser le trafic ». « En refusant d’en parler, on fait le jeu des trafiquants » (… )»

[2] Sur facebook, dans le texte : Karim Bouamrane 5 novembre 2015 :

« Pour le droit de vote des Étrangers ! Tous ensemble !

La gauche doit envoyer un message fort.

Je salue la déclaration de notre 1er Secrétaire Jean Christope Cambadelis.

Désormais , le relai doit se faire par toutes les forces vives locales.

Le droit de vote des étrangers est un engagement de campagne de notre President .

Nous sommes nombreux à avoir combattu depuis des décennies pour que ce droit devienne une réalité pour des millions de personnes.

Pour ma part , je pense même que cet accès au droit de vote ne doit pas se limiter aux élections locales : les étrangers ne paient pas que les impôts locaux !!! Donc je ne vois pourquoi ils devraient être limités à une citoyenneté géographiquement limitée.

Pour donner le droit de vote aux étrangers , il faut changer la constitution.

Pour changer la constitution , il faut convoquer tous les députés et les sénateurs : c’est le congrès du Parlement.

Le 3/5 des parlementaires doivent se prononcer pour.

Le problème c’est que la droite refuse de donner le droit de vote aux étrangers , donc on ne peut pas atteindre la majorité.

Autre possibilité : faire un référundum pour passer outre le congrès .

Le risque politique est d’avoir un non certes mais oser faire un référundum permettra de mettre tous les Français face à leurs responsabilités sur cette question sociétale.

Aucune réforme sociétale qui a fait avancer l’égalité dans notre pays ne s’est fait sans difficultés.

Il faut faire un référendum.

Nous sommes nombreux au PS à défendre cette idée.

Parallèlement , il est urgent de réfléchir à la simplification du processus de naturalisation dans notre pays dont les étapes relèvent du parcours du combattant.

Je propose donc à toutes les forces de gauche et citoyennes de St Ouen de faire une communication et une action commune afin de réaffirmer publiquement l’importance de ce combat .

Tous ensemble: donnons la parole aux citoyennes et citoyens . »

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

2 réflexions sur « Conversions, adaptations et rédemptions ? »

  1. Décidément un grand comique ce Bouamrane.
    Il souhaite un référendum sur le droit de vote des étrangers alors que 30 à 40 % des français vont voter pour le Front National.
    Reveille-toi garçon .

  2. Le problème vient du fait que le parti dit socialiste a enterré le droit de vote pour les étrangers. KB serait il dans la mouvance “aile gauche” du PS ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *