LA RAISON contre LA BARBARIE

Capture d’écran 2015-11-14 à 18.42.33  Capture d’écran 2015-11-14 à 18.42.55

Une pensée émue pour toutes ces victimes innocentes.

Plus que jamais combattre les extrémistes, ici et ailleurs,  en restant vigilants face à toutes les récupérations.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

37 réflexions sur « LA RAISON contre LA BARBARIE »

  1. Lettre de ce jour 14 novembre du Maire de Saint-Ouen indiquant que conformément à l’arrêté préfectoral pris dans le cadre de l’Etat d’urgence toutes les manifestations sont interdites sur la commune de dimanche 14 novembre à 12 h au jeudi 19 novembre à 12 h.

    Premières conséquences immédiates :
    – ce matin fermeture en cours de séance (vers 11 h) du marché du Vieux St-Ouen.
    – Pas de marché à Ottino dimanche 15 novembre.
    – Annulation du rassemblment CGT CNL contre la fusion de l’OPHLM et de la Semiso
    et
    tenue lundi soir du Conseil municipal exceptionnellement à huis clos (mais retransmis ???).
    A l’ordre du jour le Budget supplémentaire de la ville, le projet de nouveau conservatoire (15 M€ hors études)…

  2. Cela ne fera pas revenir les morts. Comment se fait-il que les renseignements généraux, qui ont maintes et maintes fois fait preuve de leur perspicacité et de leur efficacité, n’aient rien deviné de l’attaque islamiste. D’autant qu’il s’agit d’une attaque parfaitement organisée et impliquant plusieurs individus. On se perd en conjectures ..

  3. Paul Valéry écrivait : “la politique est l’art d’empêcher les gens de s’occuper de ce qui les regarde.”

    En trois mois deux Conseils Municipaux se sont tenus à huis clos à Saint-Ouen-sur-Seine.

    Pour décider du huis clos, le maire doit disposer de véritables éléments prouvant que le risque de trouble de l’ordre public est réel et non pas hypothétique.

    Où sont ces éléments à Saint-Ouen-sur-Seine ?

    Où est le risque de trouble de l’ordre public lundi 16 novembre 2015 ?

    Malheureusement l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales ne limite pas les possibilités de recourir au huis clos.

    S’agit-il de dissuader les citoyens de s’intéresser à la gestion de leur ville ?

    Quelle est la valeur juridique des délibérations qui seront prises lundi 16 novembre 2015 à huis clos par le conseil municipal de Saint-Ouen-sur-Seine ?

    Faut-il demander au juge administratif d’exercer un contrôle sur les décisions du maire de Saint-Ouen-sur-Seine de délibérer à huis clos ?

    Dans une démocratie, la deuxième phrase de l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, ne devrait pas exister.

    Seule la première phrase devrait subsister «Les séances des conseils municipaux sont publiques.»

    • @ contribuable_audonien

      La vidéo c’est bien mais on est pas seulment “au théâtre ce soir” et le plus souvent on ne peut pas retrouver les interventions exactes des uns et des autres. Il faudrait y passer un temps infini et retranscrire les propos avec en plus des coupures de micro et des prises de parole sans micro inaudibles. Ainsi on entend les réponses mais pas les questions.

      Au moins sous l’ancien régime et avant du temps de Paulette Fost on avait des compte-rendus intégraux écrits. Il suffisait de feuilleter pour retrouver par écrit noir sur blanc les positions des uns et des autres. Evidemment l’un n’enmpêche pas l’autre mais au final comme chacun le sait les paroles s’envolent, les écrits restent.

  4. Un pensé pour les victimes et leurs familles .
    Conbattre les extrémistes je vois pas, pourl’instant pourquoi vous parlez d’amalgame et d extreme il faut parler de terroristes et d’un gouvernement incapable de nous protéger là personne

  5. Racca est une ville de deux cent mille habitants en Syrie.

    C’est la capitale de Daech.

    Sa population est totalement (moderation… ) de Daech.

    Il faut (modération…).

    Modérateur : attention a vos propos belliqueux et irresponsables. Les pseudos ne sont un protection absolue (surtout en période d’état d’urgence). On ne vous fait pas de dessin.

  6. Les conseils municipaux sous le règne de la droite sont d’une indigence rare. Seul le maire parle et régente tout. Les conseillers de la majorité restent silencieux et votent comme un seul homme. Les élus de l’opposition se font rabrouer copieusement. On a atteint le summun de la démocratie ! “La politique, écrit Beaumarchais, c’est l’art de créer des faits, de dominer, en se jouant, des événements et des hommes.” Assister à une séance du conseil municipal de saint-ouen, c’est perdre son temps ! Merci monsieur Delannoy !

  7. Post 5!
    Apparemment, le même danger n’existe pas Pte Montmartre où toute la journée s’est tenu le marché sauvage où la population est bien plus dense qu’à Ottino par exemple…

  8. @Le Canaillou

    51000 citoyennes et citoyens habitent Saint-Ouen-sur-Seine.

    Imaginez qu’à la réunion de décembre 2015 du Conseil Municipal, trois mille audoniens viennent assister au débat, quelque soit l’ordre du jour, quelque soit leur propre tendance politique.

    Pour écouter suivre et comprendre les délibérations.

    Imaginez qu’on soit obligé de mettre des écrans géants place de la mairie pour que les audoniens puissent suivre la séance.

    Pensez-vous qu’alors le maire puisse prendre des décisions importantes sans justification sans débat ?

    L’absorption de Saint-Ouen Habitat dans la Semiso provoquera une augmentation de 40% du loyer pour des milliers d’audoniens aux revenus modestes.

    Lors du conseil municipal d’octobre 2015 cette absorption a été débattue pendant quelque minutes seulement.

    S’il y avait eu trois mille audoniens assistant à la séance, il est probable que le débat eût été plus riche et que les conséquences sociales de cette absorption soient apparues.

    Les français se plaignent de la politique sans faire l’effort d’assister aux réunions des conseils municipaux.

    Assister à une séance du conseil municipal ce n’est pas perdre son temps.

  9. @modérateur

    Ce qui est irresponsable, c’est de ne prendre aucune mesure de représailles contre Daech.

    Ce qui est irresponsable, c’est de ne pas… (modération : la République ce n’est pas la surrenchère guerrière du fond de sa couette ! )
    nos 129 compatriotes tués vendredi 13 novembre 2015.

    La plupart des autres démocraties ne se poseraient même pas la question.

    Placés dans la même situation que la France, 95% des pays auraient déjà fait parler leurs armes de dissuasion.

    L’aviation française doit raser (modération : calmez vous. on vous sera sifgne pour faire votre paquetage quand nous enverrons des troupes au sol)

    Sans sommation.

    Censurer ce commentaire n’empêchera pas la vérité d’éclater.
    (modération : désolé de vous couper le sifflet, on applique… l’état d’urgence !)

  10. Mon cher contribuable, je suis aussi un contribuable qui paye sans regimber les impôts, faute de quoi on me désignera à la vindicte publique et les services fiscaux me noieront dans les pénalités. Cela posé, je ne pense pas que ma présence aux sessions du conseil municipal puisse infléchir les décisions de monsieur le maire qui dispose de pouvoirs discrétionnaires, dont il se sert à satiété. Voyez-vous, et disant cela je ne veux froisser personne, je pense que les séances du conseil municipal ressemblent sous certains aspects à des pièces de théâtre de boulevard qui firent naguère les choux gras de la radiodiffusion et télévision française. Et puis, monsieur Delannoy, qui n’a pas le talent de Léon Zitrone, énumère d’une voix monocorde les différents points à l’ordre du jour et sa façon de faire à tendance à m’engourdir. Cela dit, chacun est libre de ses mouvements et je ne me livrerais à aucune critiques concernant celles et ceux qui consacrent une partie de leur temps à écouter monsieur Delannoy et ses commensaux, lesquels sont particulièrement discrets. Avec mes meilleurs sentiments.

  11. L’emploi du mot barbarie dans le titre de ce billet me gênait, m’embarrassait.

    Pierre Zaoui parle de triple embarras.

    Pourrait il y en avoir d’autres ?

    ————————————————————–
    Le triple embarras du mot «barbare»

    Par Pierre ZAOUI, Philosophe, université Paris VII- Diderot et membre du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC) — 17 novembre 2015

    Extraits :

    Le premier embarras vient évidemment du sens premier et de la portée historique du mot barbare, bien avant son sens actuel de violence sanguinaire et aveugle.

    Pendant toute l’Antiquité, le terme «barbare» (barbaros en grec, barbarus en latin), qui signifie «étranger», et plus précisément celui qui ne parle pas la langue grecque, n’est jamais employé pour signifier des actes ou des personnes particulières mais des peuples entiers confondus dans la même négation – c’est le mot de l’amalgame par excellence.

    Le second embarras vient des quartiers de l’Est parisien «choisis soigneusement» par Daech suivant les mots de son communiqué. Il s’agit bien de cette «zone grise» dont parlait Abou Bakr al-Baghdadi, à la tête de Daech, après les attentats de janvier, c’est-à-dire cette zone où vivent pacifiquement chrétiens, juifs, musulmans et athées, Français de souche, Français issus de l’immigration et étrangers en balade.

    En d’autres termes, que ceux de la logorrhée jihadiste, on dirait que c’est là une des rares zones de France encore peu racistes, où le Front national est le plus faible, où l’on sait, sans même avoir besoin de lire Montaigne ou Lévi-Strauss, que nous ne sommes pas nous-mêmes dépourvus d’une certaine barbarie, à Lampedusa, à Calais ou dans nos banlieues à l’abandon, que le barbare, c’est d’abord celui qui croit en la barbarie de l’autre, que le pire des aveuglements est de croire le monde divisé par nature ou par culture en barbares et civilisés, qu’il faut au contraire penser les enjeux politiques en termes politiques, c’est-à-dire aussi, quand il le faut, en termes de guerre, de stratégie, d’ennemis, mais non en termes de barbarie et de civilisation.

    Voilà ce que vise en premier lieu Daech : l’idée de coexistence et de solidarité au moins toujours possible entre les peuples et les cultures, ce qu’interdit d’avance l’emploi du mot barbare.

    Enfin, une troisième forme d’embarras tient aux superlatifs qui s’accolent spontanément au terme de barbarie : barbarie absolue, les derniers des barbares.

    Car alors, comment qualifier ce que subissent les peuples de Syrie, d’Irak, de Libye, du Yémen ou du Soudan ? Considérer la barbarie qui nous frappe comme la plus haute forme possible de barbarie dénote, au-delà de l’émotion compréhensible des premiers jours, un étrange aveuglement aux souffrances des autres, aux frontières de ce qu’on prétend dénoncer.

    Bref, presque à tous égards, le terme de barbarie apparaît comme un mot brûlé.

    Tant que l’on ne sait pas comment éradiquer Daech et gagner cette guerre qui frappe sur notre propre territoire, contrevenir au moins de toutes nos forces au renforcement d’un tel sentiment est notre devoir le plus urgent.

    En particulier, en arrêtant au plus vite de parler de barbares et de barbarie.

    http://www.liberation.fr/france/2015/11/17/le-triple-embarras-du-mot-barbare_1414134

  12. ” VOS GUERRES NOS MORTS ” par Là-Bas Si J’y Suis sur le net

    la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/nous-sommes-en-guerre-manuel-valls-vos-reactions-vos-emotions-vos-commentaires

    Les réactions des AMG (Auditeurs Modestes et Géniaux)

    Quelqu’unes d’entre elles

    ——————————————————–

    Le 17 novembre à 20:02, par Max

    N’est-ce pas notre mode de vie, basé en grande partie sur une exploitation de ressources naturelles qui ne sont pas chez nous, qui est à remettre en cause. La barbarie est elle seulement chez les “terroristes” ou bien également chez les multinationales qui pratiquent quasiment l’esclavage moderne à l’étranger…
    Ces grandes injustices ne sont elles pas le “terreau” de pratiques aussi déséspérées que ces actions kamikazes ?

    ————————————————————-
    Le 17 novembre à 19:11, par Jean-pierre Favier

    “Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.”

    Benjamin Franklin

    ————————————————————-

    Le 17 novembre à 13:14, par Hassan

    Je suis affligé, par ce crime, Ces assassins veulent que l’islamophobie monte en puissance, détruire le lien et la confiance qui nous lie nous les français descendants d’immigrés au reste de la société française,
    ils veulent transformer des différences très faibles en différence radicales , que les petits enfants d’immigrés ne se sentent jamais français à part entière et tombent dans leurs escarcelle ; mais à ces salauds nous leur disons ,on vas pas entrer dans leurs jeux , la peur n’évite pas le danger mais elle est salvatrice , il faudra sortir dans les rues ensemble et leurs crier plus fort : nous n’avons pas peur de vous !
    Non à « l’américanisation » des esprits , c’est d’ailleurs l’invasion de l’Irak sur un mensonge (détentions d’armements.. ) dénoncé à l’époque par Dominique de Villepin, en prévision de ce chaos qui déstabilise le monde entier , aujourd’hui le ventilateur a tourné et c’est nous qui sommes éclaboussé ! Et c’est nous qui sommes dans les ronces ! les solutions légitimes a court termes c’est la défense non stigmatisante , l’éradication de ce monstre sortit de la lampe de George bush, À long terme c’est les solutions des problèmes politiques qui sont au stade du pourrissement : la Palestine et la Syrie

    ————————————————————

    Le 16 novembre à 16:44, par laure

    Nous avons à ce point érigé l’argent et la finance en valeur absolue dans notre société, qu’il n’est pas venu à l’idée des quelques oligarques qui nous gouvernent de s’attaquer aux banques de Daesh qui prospèrent à l’international ainsi qu’à leurs ressources. Le prix de la vie humaine est à leurs yeux si dérisoire qu’on préfère les bombes et les “dommages collatéraux”. Il est vrai que les guerres sont rentables, elles boostent une croissance moribonde et occupent les esprits qui pourraient se mettre à réfléchir et à refuser les règles mortifères qui régissent notre société capitaliste finissante.

    ————————————————————-

    Le 16 novembre à 15:24, par Jean-paul Bertin

    VOTRE guerre de dirigeants autistes et indignes. NOS victimes à Paris, en Syrie, Mali et ailleurs à l’extérieur des frontières européennes !
    Pourquoi diable la guerre que vous exportez si facilement ne reviendrait pas faucher nos vies d’occidentaux puisque c’est vous qui avez formulé et déclaré “la guerre des “”civilisations””. Vous ne voulez pas écouter les peuples qu’ils soient de votre pays ou de ceux à qui vous destinez vos bombes ! Maudits médiocres !

    ———————————————————–

    Le 16 novembre à 01:34, par Raphael Herlem

    Le modèle industriel et économique dans lequel nous vivons travaille depuis des décennies au délitement de la société et à la destruction de la planète.

    Je ne pensais pas , étant plus jeune, imaginer entendre parler sérieusement d’extinction de l’espèce humaine.

    C’est assez effrayant ! L’article posté ci-dessus (dont re-voici le lien, http://www.middleeasteye.net/node/39507) montre à quel point ce que nous vivons ces jours n’est en réalité qu’un symptôme du modèle (économique, industriel, sociétal…) développé notamment par la révolution conservatrice néo-libérale qui engendre toutes sortes de monstruosités !

    La destruction systémique et systématique du lien social par l’avènement de la société de consommation de masse, basée sur le marketing et la captation de l’attention, détournée pour faire appel directement aux pulsions (à des fins de consommation bien sûr), donne des individus sans avenir, sans capacité de projection, sans désir, et se trouvent ainsi être des proies faciles pour tout endoctrinement.

    Détruire le lien social, c’est détruire ce qui fait société, ce qui fait que nous pouvons vivre les uns avec les autres.

    On voit bien que le modèle actuel est un échec en tant qu’il est destructeur, et ce à grande échelle.
    Il est donc tant d’en changer.

  13. Pourquoi ont-ils fait ça ?

    20 nov. 2015 Par Dany-Robert DUFOUR
    Le blog de Dany-Robert DUFOUR

    Mes enfants, mes étudiants me demandent : « Mais pourquoi ont-ils fait ça ? ». « Ça », c’est le carnage du vendredi soir 13 novembre à Paris. « Ils », ce sont les jeunes djihadistes, dont beaucoup sont nés en France et qui ont souvent bénéficiés, en dépit des difficultés d’intégration, de l’assistance de la République française.

    Je renvoie mes questionneurs désemparés à l’excellent article de mon collègue à l’université et ami, le psychanalyste Fethi Benslama, paru dans Le Monde, 24 heures avant l’horreur – c’est dire son intelligence prémonitoire : « Pour les désespérés, l’islamisme radical est un produit excitant ».

    Il y explique que l’offre djihadiste capte des jeunes en détresse du fait de failles identitaires importantes en leur proposant un idéal total qui comble ces failles. Une offre qui transforme le sujet en proie aux tourments de l’origine en un « automate fanatique ».

    Fethi Benslama fait remonter cette faille identitaire à la chute du califat (1924), c’est-à-dire à la fin du dernier empire islamique. Il en résulte que beaucoup de sujets issus de ce champ se vivent depuis lors en héritiers infâmes. C’est là, à coup sûr, une faille majeure.

    Or, elle me semble aggravée par d’autres failles ‑ je pense que Fethi Benslama n’en disconviendrait pas. Il en est ainsi une, bien antérieure, qui date des difficultés de l’Islam (qui, jusqu’au moyen-âge, a tant apporté à la civilisation) à prendre le tournant des Lumières. Et il en est d’autres, postérieures.

    Comme le vote de l’ONU de 1947 qui a partagé la Palestine entre un État juif et un État arabe –lequel n’a jamais vu le jour. Et comme l’envahissement d’un état arabe, l’Irak, par la coalition menée par les États-Unis en 2003.

    S’il faut examiner ce dernier point, c’est parce que le 21e siècle n’a pas fini de payer les conséquences de la décision de Georges W. Bush de faire porter à Saddam Hussein la responsabilité de la destruction survenue le 11 septembre 2001 d’un des symboles de la puissance américaine, les tours jumelles du World Trade Center de Manhattan.

    En d’autres termes, le siècle s’est ouvert sur une énorme erreur, à moins que ce ne soit une manipulation stratégique monstrueuse, qui allait entrainer tout un cortège d’effets dérivés catastrophiques.

    La suite
    https://blogs.mediapart.fr/dany-robert-dufour/blog/201115/pourquoi-ont-ils-fait-ca

  14. L’excellent article qu’évoque Dany Robert Dufour parut le 12 novembre

    ————————————————————

    « Pour les désespérés, l’islamisme radical est un produit excitant »

    LE MONDE CULTURE ET IDEES | 12.11.2015 à 15h08

    Professeur de psychopathologie à l’université Paris-Diderot, dont il dirige l’UFR Etudes ­psychanalytiques, Fethi Ben­slama s’intéresse au fait religieux depuis les années 1980.

    Son premier essai sur la fondation subjective de l’islam sort en 1988 (La Nuit brisée, Ramsay), quelques mois avant l’affaire Salman Rushdie, dont il prendra la défense à la suite de la fatwa le ­condamnant à mort.

    Son dernier livre en date est La Guerre des subjectivités en islam (Lignes, 2014). Il a également dirigé l’ouvrage collectif L’Idéal et la Cruauté. Subjectivité et politique de la radicalisation (Lignes, 224 pages, 21 euros).

    Fethi Benslama participe à la création, lancée par le gouvernement, d’un centre d’accueil à destination des jeunes rentrés de Syrie.

    En quoi la psychanalyse aide-t-elle à ­penser le succès de l’islamisme auprès d’une partie de la jeunesse ?

    Le phénomène de la radicalité a pris une telle dimension qu’elle nécessite une intelligibilité au croisement du politique, de l’histoire et de la clinique.

    La suite
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/11/12/pour-les-desesperes-l-islamisme-radical-est-un-produit-excitant_4808430_3224.html?xtmc=fethi_benslama&xtcr=3

  15. bonjour a toutes et tous

    mon coeur est en berne par toutes ses victimes innocentes pour leurs familles leurs amis

    tous vous m avez jugè en me ècrivant que j ètais racistes indigeste et pire encore quand je vous parlez des faux migrants
    hèlas je n avais pas tord voyez le résultat

      • @ Marie-France

        C’est rarissime mais trop c’est trop.

        Nous ne publierons pas votre nouveau commentaire (que nous conservons néanmoins à toutes fins utiles).
        En effet votre racisme l’emporte vraiment et définitivemnent sur votre bêtise. C’est insuportable et honteux.

        Ces propos de comptoir et d’extrême droite n’ont pas leur place ici et pourraient d’ailleurs vous attirer quelques ennuis.
        De grâce contentez-vous d’encenser vos amis à la mairie et de batifoler sur Facebook.

        Oubliez nous !

  16. Id-stg, est ce dans le cadre de l’état d’urgence que vous exercez cette censure contre Marie France , où est ce de manière générale la censure contre des idées qui ne sont pas les vôtres?
    Son opinion , qui doit grosso modo doit représenter celles des 30% de français qui voteront Front National doit être publiée car elle représente une partie importante de la population.
    Même si ses idées sont fascistes ou racistes elle ne peuvent plus être occultées .
    Et ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je combat l’extrême droite tout autant que vous.

    • @ Isengrin

      Non, l’état d’urgence n’est pas au programme pour la gestion des commentaires de ce blog.
      Quant au propos de cette dame même le Front national est plus policé (du moins en public).

      Pour le reste effectivement nous n’entendons pas participer à la propagation des idées nauséeuses du FN sur ce blog. Hier comme aujourd’hui et demain.

  17. A Marie-France

    T’es au parfum que c’est Sarkozy qui a réformé les services de renseignements français en 2007 en fusionnant les RG et la DST et créant la DCRI pour gagner en efficacité ?

    ———————————————————–

    Fusion RG/DST : les nouveaux services de renseignement français

    Revue de presse · 13 sep. 2007 à 12:44

    La fusion des RG et de la DST

    Aujourd’hui, Michèle Alliot-Marie a inauguré, à Levallois-Perret, le bâtiment qui abritera les nouveaux services de renseignements français composés des RG (Renseignements Généraux) et DST (Direction de la Surveillance des Territoires).

    La fusion de ces deux services aboutit à la naissance de la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur).

    C’est Nicolas Sarkozy qui est à l’origine de ce projet débuté lorsqu’il était encore ministre de l’Intérieur.

    L’objectif est de mieux coordonner les différents services de renseignements en les organisant différemment dans un souci d’efficacité.

    La suite
    http://www.politique.net/2007091301-fusion-renseignements-generaux-et-direction-de-la-surveillance-du-territoire.htm

    Et que Levallois siège de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure qui a succédé à la DCRI) est jumelée avec Molenbeek ?

    Trop de la balle, non ?

  18. La réforme des services de renseignement intérieur en 2008

    Au 1er juillet 2008, un service unique de renseignement intérieur se substitue à la Direction de la Surveillance du territoire (DST) et à la Direction centrale des Renseignements généraux (DCRG) : c’est la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI).

    Le communiqué du Conseil des ministres du 25 juin 2008 explique que « La DCRI assurera quatre missions principales :

    la lutte contre l’espionnage et les ingérences étrangères,

    la lutte contre le terrorisme,

    la protection du patrimoine et la sécurité économique,

    la surveillance des mouvements subversifs violents et des phénomènes de société précurseurs de menaces.

    La Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI)

    Décret n° 2008-609 du 27 juin 2008 relatif aux missions et à l’organisation de la direction centrale du renseignement intérieur (extraits) :

    « Article 1

    La direction centrale du renseignement intérieur a compétence pour lutter, sur le territoire de la République, contre toutes les activités susceptibles de constituer une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation.

    À ce titre :

    a) Elle est chargée de prévenir les activités inspirées, engagées ou soutenues par des puissances ou des organisations étrangères et de nature à menacer la sécurité du pays, et concourt à leur répression ;

    b) Elle participe à la prévention et à la répression des actes terroristes ou visant à porter atteinte à l’autorité de l’Etat, au secret de la défense nationale ou au patrimoine économique du pays ;

    c) Elle contribue à la surveillance des communications électroniques et radioélectriques susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat ainsi qu’à la lutte, en ce domaine, contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication ;

    d) Elle participe également à la surveillance des individus, groupes, organisations et à l’analyse des phénomènes de société, susceptibles, par leur caractère radical, leur inspiration ou leurs modes d’action, de porter atteinte à la sécurité nationale.

    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/renseignement-terrorisme/ministere-interieur.shtml

  19. JYM et Marie-France ne vous disputez pas. Sarkozy et Hollande défendent la même politique atlantiste de défense des intérêts des USA.
    Ces intérêts sont de déstabiliser les dictatures laïques(Saddam, Bagbo, Kadhafi, Assad…etc…)et pour ça armer, faute de mieux, les divers groupes fascistes islamistes sur le modèle de ce qui leur avait si bien réussi, en Afghanistan, avec Ben Laden contre les soviétiques.
    Les dictatures si elles sont islamistes Erdogan, Qatar ou Arabie saoudite ne les dérangent nullement puisqu’elles appuient et financent la même politique américaine.
    Donc on peut douter de la résolution de ce beau monde de lutter contre EI. Comme en janvier, il faut faire un peu de bruit pour calmer l’opinion, arrêter quelques islamistes qui comme tous ceux qui ont fait des meurtres fascistes de Mérah à ceux du 13 novembre sont dans les fichiers de la police et on continuera à désigner Assad comme ennemi principal et à empêcher toute lutte coordonnée contre EI, al Qaïda, al Nosra et autres groupes se réclamant de l’Islam des origines…

  20. Arrêtez de vous prendre le mou, les services de renseignement, renseignent, et c’est leur boulot, pourvu que cela dure
    j’ai du mal à comprendre pourquoi on se pose des questions sur les renseignements, quels qu’ils soient….qu’ils durent, c’est ce qu’on leur demande.Bordel , qu”ils durent longtempts.

  21. L’avant dernière phrase du 27 d’Isengrin, présente un intérêt sérieux.
    Les idées racistes et fascistes de M. Le Pen ont un large échos, que nous le voulions ou non.
    Ces “idées ” représentent un intérêt majeur pour ceux qui rejettent l”UMPS.
    Si ce n’était pas le cas, les “électeurs sondés du FN”, voteraient pour Le front de gauche.
    Si ces gens là ne votent pas pour le front de gauche, c’est que la composante facho et raciste ne figure pas dans le programme..
    L’intérêt de voter FN, c’est cette composante, que vs le vouliez ou non, ce qui manque dans l’offre politique des cocos et de Méluch; c’est une composante raciste.(que je ne partage pas)
    En conclusion, le bon peuple de gauche idôlatré depuis des lustres par le PCF, est composé de “bas du plafond” idiots, incultes ,dangereusement racistes, et incapables de comprendre les réalités de la situation.
    C’est cela la réalité d’aujourd’hui, rien à voir avec les analyses Marxistes quelles qu’elles soient.
    Ma belle sœur, qui a bossé pendant 40 ans à la Sécu Rue de Flandres 75019, syndiquée CGT, électrice PCF depuis 1974, va voter FN , et je n’y peu rien.
    Soit, elle vit à Argenteuil… ou est construite la plus grande Mosquée d’Europe.
    Que voulez-vous que j’y fasse?
    Que voulez-vous que je lui dise?
    Merci de vos conseils.
    C’est très difficile la vraie vie.

    .Par ailleurs, la compagne de mon frangin, bac +5,Consultante ds un Groupe de Sondages Marketing, elle est en charge des couches et de la lessive, (chez un très Grand)ne relève pas des mmes analyses « personnelles ».car elle est en « connaissances « des vraie choses,en France, et en Europe.
    Les Analystes Politiques vivent à l’étages en dessous du sien.
    Elle connaît tout des différentes analyses (des politiques)puisqu »elle peut y accéder du fait de ces droits d’accès.
    La défaite sera épouvantable pour les Partis ‘habituels »…
    Elle vient de rentrer de Moscou hier soir, elle disait à mon frère, que ds l’avion,’ elle recevait déjà des messages lui disant que les ruscofs allaient bouger, et que les Turks devraient bien se tenir…Poutine aurait les boules!!!!!!!.
    Vous voyez, la politique internationale ne tiens à rien…..

    .
    l faudra bien reconnaître que les Ruskofs sont des participants importants dans ces affaires qui nous lient à eus temporairement.
    Après, nos affaires reprendrons
    leur cour normal, sans les Russes, si toutefois « les choses « nous le permettent, comme le dit si bien Fabius.,, notre Ministre des Affaires Etrangères, dont l’activité et les résultats sont des plus satisfaisants.

    .

  22. Alain DENEAULT a écrit “Faire l’économie de la haine” aux éditions Ecosociété

    « Point de haine de l’économie là où on nous fait aimer l’argent (à tout prix).

    Point de haine de l’économie, mais une économie de la haine.

    Le programme : faire l’économie de la haine.

    Haïr sans qu’il n’y paraisse.

    Ainsi s’investit-on dans l’asservissement à l’argent. »

    Allocution de Alain Deneault à l’occasion du 2e anniversaire de la parution du livre Noir Canada, le 22 avril 2010 à la salle l’Alizé à Montréal.

    L’économie de la haine
    https://www.youtube.com/watch?v=DbN46YhPByo&hd=1

    Nul nécessité d’être au fhaine !

  23. A Jmp,
    Il reste de l’ ancien temps dans votre 35.
    Ainsi, les salaries comme les familles ne sont pas des blocs immuables. Ils se transforment selon l a violence des rapports sociaux. Ainsi, on nait rien , on devient quelqu un.
    La crise, même du temps des 30 glorieuses a fait vivre des choses inouïes aux gens.
    La culture, l offre politique, l éducation ont pesé pour aboutir à 81. Est ce dire que ce bouleversement figeait tout. Nenni.
    J en ai fait l experience comme tout le monde mais avec ma vie propre.
    Donc, une constante chez les cocos, le refus du racisme et un combat de toujours. A défaut de tous les autres qui construisent une offre politique qui s en sert et le produit.
    Rien à voir avec une bravade ou un appel au secours, comme je le pressens chez Mme votre belle-soeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *