Bauer : au dernier stade ?

Capture d’écran 2015-03-05 à 22.38.10Red Star ChamblyIMG_8857

Les résultats sportifs exemplaires du Red Star avec une montée en ligue 2 à porté de main et la question de savoir où jouera le club demain et après demain suscite bien des interrogations. Après le long communiqué des supporters du Collectif Bauer publié la semaine dernière sur la confusion, les reniements et atermoiements à l’oeuvre,  (https://collectifredstarbauer.wordpress.com/2015/04/24/renovation-de-bauer-le-debut-des-travaux-repousse-a-fin-2016/) c’est l’ancien élu aux Sports (2008-2014), Henri Lelorrain, qui s’exprime sur facebook :

« Comment William Delannoy a achevé le stade Bauer

Lors de la précédente campagne municipale, William Delannoy, alors seulement candidat, avait habilement résolu un dilemme personnel et politique. Attaché à la solution d’un Grand Stade dans le quartier des Docks pour le Red-Star par convictions sportives et politiques (cela permettait de construire un club « neuf » c’est-à-dire sans le menu fretin ouvrier ou populaire du Stade Bauer, d’aider le Red-Star dans sa transformation en club plus « classique » mais aussi de donner satisfaction aux dirigeants du club qui avaient alors de grands projets).

Le candidat avait compris d’une part qu’il ne fallait pas que cela se voit trop parce que grosso modo ce projet et cette vision du football étaient les mêmes que ceux de son adversaire Jacqueline Rouillon mais aussi parce que le Stade Bauer avait une valeur symbolique forte dans notre ville et que prendre la défense de cet équipement, ou tout du moins ne pas montrer que l’on voulait s’en débarrasser pouvait être synonyme de gain électoral. 

Aussi, le candidat Delannoy n’ a rien dit : d’une part, il a promis un référendum populaire sur cette question mais sans préciser ni le délai d’organisation ni, surtout, la question qui serait posée ; d’autre part, la présence, lors d’un débat organisé par des supporters dans un café, de son futur premier adjoint[1] et les propos de celui-ci ont permis de comprendre le fond et la forme : la promesse de ce référendum donc, la critique sans doute justifiée de la municipalité en place qui n’arrivait pas à trancher ce débat (pour ou contre Bauer, pour ou contre les Docks) pour cause de dissensions internes. Cela avait l’avantage de satisfaire tout le monde : une partie des supporters,  qui ont malgré leurs engagements politiques et leurs banderoles militantes ont finalement appelé à voter à droite, les nostalgiques du club à papa et les rêveurs d’un Red Star version Qatarie ou façon Stade Français (avec ses paillettes et son Arena), enfin ceux qui voulaient que le dossier avance.

Les clés de la mairie en main, notre nouveau Maire s’est rendu compte du besoin de façonner – pour des raisons fiscales et électorales – une autre ville notamment en construisant d’autres types de logements et d’immeubles pour attirer d’autres ressources et peupler différemment sa ville. Cela n’est possible, aujourd’hui, que dans les Docks.  Et la construction d’un stade prend de la place et empêche donc plusieurs programmes immobiliers.  Aussi lorsque la question du Grand Hôpital s’est posée, William Delannoy a vite compris le manque supplémentaire à gagner en termes de m2, de populations, de maîtrise foncière et donc, selon son raisonnement, de ressources fiscales diverses si cet équipement s’ajoutait au Stade.  Or, le projet hospitalier étant plus porté politiquement par l’Etat et d’autres partenaires,  William Delannoy a compris que la bataille était en sa défaveur de côté-là et il a tranché : de stade dans les Docks il n’y aura point.

De nouveau tourné vers le Stade Bauer, William Delannoy a alors commis la même erreur que Jacqueline Rouillon en refusant de voir que même en cas de nouveau stade dans les Docks, la mairie devait mettre le stade aux normes ne serait-ce que pour faire la jointure entre cette saison et la première qui se jouerait dans ce nouveau stade, c’est-à-dire avec un délai d’au moins 4 ou 5 ans.  Les réclamations du club depuis mai 2014, l’absence d’engagements précis de la municipalité pour telle ou telle solution ont a mené au moins trois résultats : le clash, jamais vu à ce point, entre le club et la municipalité, la fin du projet des Docks sans que cela ne soit dit officiellement et la mise hors-jeu du Stade Bauer dont les travaux auraient pris 6 mois d’étude plus 6 mois minimum des premiers travaux d’urgences mais qui par entêtement municipal et schizophrénie fiscale n’ont jamais été sérieusement envisagés.

Aujourd’hui le constat est simple : si Madame Rouillon a voulu tuer Bauer, Monsieur Delannoy y est parvenu.  L’an prochain, le Stade Bauer sera vide, le Red-Star FC jouera ailleurs qu’à Saint-Ouen en recherchant déjà où s’implanter durablement dans le département ou ailleurs. Sauf sursaut ou mobilisation exceptionnelle c’est la fin d’une histoire plus que centenaire.

Merci Monsieur le Maire ! »

Nous reviendrons prochainement sur ce dossier sensible en continuant à recueillir l’avis des acteurs d’hier et d’aujourd’hui.

 

[1] Lias Kemache

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

43 réflexions sur « Bauer : au dernier stade ? »

  1. On attend avec impatience les positions de Jacqueline Rouillon, Frédéric Durand et surtout bien entendu du leader de la gauche locale : Karim Bouamrane.

  2. Ce blog est assez déroutant. 250 commentaires sur les départementales, 13 commentaires sur un tract politique, des avis en pagaille sur un projet de stade, et rien sur les 5 fusillades qui ont éclaté en avril. J’ai bien compris que l’on parlait beaucoup politique sur STG, mais à ce point… En même temps je n’ai vu/lu aucune intervention du maire sur les événements de jeudi, seulement celle de Frédéric Durand. Vous ne pensez pas que c’est un sujet majeur, ces affaires de violence sur fond de stupéfiant ? Le sujet numéro un ? Qu’il y aurait matière à débattre, à se rassurer, à imaginer ? On en est où sur les questions de prévention, de caméras, de police municipale ? Tous les cortex sont-ils vraiment mobilisés pour savoir où on va jouer à la baballe l’an prochain ?

    • @ Dumez

      Ne vous fiez pas au nombre de commentaires sur les articles car il y a beaucoup de disgressions mais c’est un peu vrai, c’est au fil de l’eau. Pas toujours en phase avec la réalité vécue par beaucoup d’habitants. Un chose est certaine c’est toujours plus cohérent que la prose souvent hyper décalée des partis politiques.

      Nous reviendrons évidemment sur les multiples fusillades récentes car le moins que l’on puisse dire c’est que ZSP ou pas, municipalité de Gauche ou de Droite, ça ne s’améliore pas vraiment. Du moins ça ne se voit pas à l’oeil nu. Enfin, nous n’avons pas toujours les moyens de réagir à chaud sur ce blog surtout que nous n’apportons pas grand chose si c’est pour aligner seulement des poncifs sur ce sujet délicat.

      Par contre ce qui est plus incompréhensible, c’est effectivement le silence de la municipalité et singulièrement de William Delannoy. Rien ne peut se régler d’un coup de baguette magique mais la parole municipale fait cruellement défaut. Surtout dans les quartiers concernés ce manque de communication, presque une manque de respect, c’ est pour le moins ahurissant de la part de gens qui ont fait de la violence et du trafic une de leur priorité absolue.

      On nous dit que le Maire était en vacances ! La belle affaire il y a un premier adjoint (Maire par intérim) et des moyens de communication permettant d’informer les audoniens et prendre position fortement sans délais.

  3. S il fallait une raison supplémentaire pour exiger la démission de Jr, j ajouterai une certaine idée de la morale.

    15 ans d’un mandat fini autoritaire et autiste auront amené SO dans les impasses que nous découvrons chaque jour, et dont WD se sert.

    les archives sont ouvertes librement depuis peu.
    Les anciens Parisien montrent les turpitudes, les renoncements, la gabegie des citoyens honnêtes et sincères. Oui, on aurait pu faire autrement.

    Le site du futur hôpital reste à être annoncé.
    Trois années d’incertitude, au minimum, nous attendent.
    En coulisse, les promoteurs se frottent les mains, Les terrains de Bauer en font saliver plus d un(e).

    HLL offre une possibilité de rassemblement pour contrer les possibles gaspillages, et défendre d autres solutions.

    C’est une bonne chose pour SO.

  4. Les fusillades, les scandales politico-financiers, les affaires de moeurs, tout ça fait partie de la vie de tous les jours et les gens n’y prêtent plus grande attention. Ils les acceptent bon gré mal gré. Peuvent-ils faire autrement ? Les élections ? Les gens ne votent plus et l’abstention atteint des chiffres record ! Ils sont désabusés. Ils ne font plus confiance aux politiques, plus préoccupés par leur carrière et les maroquins, que par l’intérêt général. Quant au football et au sport en général, ils sont pollués par l’argent et les produits illicites. Pour couronner le tout, les partis d’extrême-droite, voire néo-nazis, prolifèrent dans la plupart des pays d’Europe et on prépare aussi un troisième conflit mondial. L’occident veut faire la peau à Poutine. Un conflit qui obligatoirement débouchera sur une troisième guerre mondiale. Comment voulez-vous, dans ces conditions, que le moral des gens soit au beau fixe.

    • Pour revenir au sujet : Red Star et Bauer

      Un article très complet lu dans sofoot.com sur les stades possibles pour le Red Star en attendant les travaux (possibles) pour revenir (un jour peut-être) jouer à Saint-Ouen: pas de doute c’est assez complexe…

      FRANCE – LIGUE 2 – RED STAR

      VENDREDI 1ER MAI 2015
      PAR FLORIAN LEFÈVRE
      http://www.sofoot.com/quel-stade-pour-le-red-star-200270.html

      Quel stade pour le Red Star ?
      Seize ans déjà après sa dernière apparition en deuxième division, le Red Star is back. Solide leader de National, le club audonien, dirigé par l’ambitieux Patrice Haddad, file vers la Ligue 2. Toutefois, si l’accession se confirmait, l’équipe ne sait toujours pas où se disputeraient ses rencontres à domicile la saison prochaine. En cause, la rénovation de Bauer et des solutions de repli toutes plus frustrantes les unes que les autres

      Ce n’est plus qu’une question de temps. En déplacement à Dunkerque ce vendredi soir, le Red Star pourrait – s’il bénéficie des contre-performances de ses concurrents – être officiellement promu en Ligue 2 à l’issue de la 31e journée de National. L’affaire est presque bouclée, mais pas la fin des préoccupations du club. Emblématique enceinte des Redstarmen depuis 1909, le charmant mais vétuste « stade de Paris » de son nom d’origine, et communément appelé stade Bauer, ne répond pas aux normes de la LFP pour accueillir des rencontres de L2. Depuis longtemps, le club et la mairie de Saint-Ouen souhaitaient d’ailleurs construire une nouvelle installation d’envergure ; en opposition frontale avec le Collectif Bauer, qui rassemble les supporters des Verts attachés à leur enceinte populaire, à l’anglaise et en plein cœur de la ville. Faute de temps et d’un accord sur un projet viable, les deux parties se sont résolues à rénover Bauer sur le court terme. Sauf qu’aucune solution de repli provisoire n’apparaît adéquate pour évoluer durant les deux à trois années de travaux, et ce, même si, en interne, on penche par défaut pour le Stade de France ou pour Jean-Bouin. Tour d’horizon des pistes envisagées.

      Stade de France, Saint-Denis : le moins adapté
      À peine trois kilomètres rapprochent Bauer du Stade de France, mais à peu près tout le reste les sépare. Le choc des cultures est évident : le SDF représente l’antithèse par excellence de l’ambiance resserrée des travées de Bauer. Difficile d’imaginer les 2 000 âmes regroupées habituellement dans une seule tribune latérale, habituées à se croiser chaque vendredi soir entre une merguez-frites et une bière au bar L’Olympic (en face de Bauer), déménager au sein du plus vaste stade de l’Hexagone. Certes, seul le premier des trois étages du SDF serait ouvert (environ 25 000 places), mais l’ambiance sonnerait creux avec, en plus, une piste d’athlétisme entre la pelouse et les gradins. À l’image du Stade français en rugby, pour attirer du public, verra-t-on des éléphants et les danseuses du Lido ambiancer l’avant-match ?

      MMArena, Le Mans : le moins accessible
      Depuis la liquidation judiciaire du Mans FC il y a deux ans, les collectivités locales cherchent désespérément un locataire pour rentabiliser la MMArena. Pendant que l’ex-MUC 72, pensionnaire de CFA 2, a déménagé au « complexe sportif du clos fleuri 1 » dans la petite ville de Mulsanne, le stade de 25 000 places, quasi neuf, reste peu utilisé ; mis à part lors de rares rencontres des espoirs, des Bleues ou encore des équipes de rugby franciliennes. Le Red Star s’est vu proposer l’enceinte sarthoise, mais les 210km de distance entre Saint-Ouen et Le Mans apparaissent rédhibitoires pour les dirigeants audoniens.

      Jean-Bouin, Paris 16e : le moins Red Star
      Les joueurs le connaissent, car le stade a déjà été testé à l’occasion de la réception de Saint-Étienne, cette année en Coupe de France (1-2). Une affiche prestigieuse qui vire finalement au fiasco. Le fait de pouvoir circuler librement d’une tribune à l’autre pose des problèmes de sécurité pour la Ligue. Surtout, situé entre les quartiers chics de Boulogne-Billancourt et le 16e arrondissement de Paris, le voisin du Parc des Princes tranche avec Saint-Ouen, ville multiculturelle et prolétaire de la Seine-Saint-Denis.

      Charléty, Paris 13e : le moins accueillant
      À première vue, Charléty a tout du bon compromis. C’est le seul stade aux normes de la Ligue et disponible dans Paris intra-muros. Sauf que l’enceinte omnisports du Sud de la capitale cumule tous les défauts. D’abord, un faux problème : la distance, car à l’opposé de Paris par rapport à Saint-Ouen. Ensuite, la structure, établie pour l’athlétisme avec donc beaucoup d’espace entre les gradins et la pelouse, est aussi un frein pour attirer les spectateurs. Et la cohabitation, tant avec le Paris FC qu’avec les féminines du PSG, serait difficile à organiser. Mais pour le Red Star, c’est surtout le fait d’investir le stade du rival, le PFC, qui est rédhibitoire. Le club redoute de ne pas être suivi par l’ensemble de ses supporters, et on peut le comprendre.

      Marville, La Courneuve : le moins aux normes
      En 1998, c’est déjà ici que le Red Star s’est implanté pendant des travaux d’appoint effectués à Bauer. Durant cette période, l’équipe tombe de D2 en National, puis en CFA. Des années galères au sein de ce qui ressemble plus à un banal stade municipal, où le club troque sa tunique verte pour un maillot rouge, avec pour seule prouesse sportive un parcours en Coupe de la Ligue. Aux portes de la finale, le Red Star cède aux tirs au but face à Gueugnon, futur vainqueur de la compétition. Nous sommes en 2000 et les Audoniens attendront encore deux saisons avant de retrouver Bauer. Un vrai soulagement pour les joueurs et les supporters de l’époque. Mais aujourd’hui, une remise aux normes des installations vétustes du stade Marville serait trop contraignante pour le club.

      La Licorne, Amiens : le moins sexy
      Construit en 1999 pour accueillir l’Amiens SC, La Licorne apparaît comme le vrai stade de la lose. Le club picard y voyait le bon outil pour débarquer en L1. Actuellement dans le ventre mou du National, il peine à remplir les 12 000 sièges de l’enceinte. Pendant la rénovation de Bollaert, le RC Lens a pour sa part choisi de s’y implanter. Avec ses 10 000 spectateurs de moyenne par match en L1 (sans les délocalisations aux SDF), les Lensois chiffrent seulement 14 points à La Licorne, avec le pire bilan à domicile du championnat. Une destination qui assurerait une redescente du Red Star en National illico ?

      Bonus, Le Five de Bobigny : le plus Red Star
      Les dirigeants du Red Star ne veulent pas se l’avouer, pourtant c’est de loin la solution la plus avantageuse. Pas de dépaysement concernant la pelouse : elle sera synthétique, comme à Bauer. C’est même « la meilleure pelouse du 93 » selon Le Five, qui vante sa sempiternelle qualité même en hiver. En off, on conseillerait aux Redstarmen d’investir particulièrement le terrain Zidane, repère des habitués, ou encore le Fernandez, déjà équipé pour la télé avec sa pelouse verte.

      Par Florian Lefèvre

  5. @ id-stg
    Merci pour ce point de vue.
    Ce que j’aime dans ce blog ce sont les infos (et les échanges) sur des problématiques audoniennes, et pas l’explication lue récemment sur le congrès de Poitiers. Cette histoire de stade, c’est intéressant. Tout comme le festival de jazz, l’augmentation des impôts, etc. Comme tout le monde ici je me promène dans ma ville, je m’assois à l’occasion dans un café, et en ce moment on ne parle que de la violence urbaine. Et un peu de la recrudescence des dépôts sauvages.

    Je ne vois pas en quoi un maire en vacances (il a certainement un mobile de fonction…) empêche une équipe municipale de communiquer en pareille situation. Autant avec l’équipe précédente c’était délirant (journal municipal hebdo + tous les courriers de JR), autant là c’est un silence assourdissant. Les gens sont inquiets. Certains veulent déménager, quitte à perdre un logement hlm. C’est grave, non ? Ils en ont gros sur le coeur, ils ont peur pour leurs gamins et eux-mêmes. Marre de ces fusillades “en rafale”… Personne ne veut un mort comme à Trappes.

    Le maire “est chargé d’importants pouvoirs de police administrative, comme la responsabilité d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique” (Wikipédia). Concrètement il fait quoi le nôtre, à part écrire au préfet ? Il est où ? Depuis 1 an aux manettes… Autant je détestais (et le mot est faible) le “système Rouillon”, autant je lui reconnaissais une capacité à faire savoir. Elle était dans les quartiers. Elle rencontrait le ministre de l’intérieur, et savait le faire savoir.

    Finalement, qui peut nous sortir de cette merde ?

  6. Dumez, le collectif “St-Ouen debout” appelle à un rassemblement sur le sujet drogue-fusillades-insécurité, demain lundi 4 MAI, à 17H30, sur la place de la Mairie.

  7. A Dumez,

    Les propositions pour la sécu ont été faites sur ce blog, et nous avions raison alors et toujours à ce jour.

    Aujourd hui, un doc existe sur la rénovation de cordon, bientôt accessible sur ce blog

    Qui fait quoi avec les Audoniens ?

    Entre les ni ni, les anti aveugles, les pro idolâtres, je crois à la mobilisation des acteurs et des habitants.

  8. Dumez, j’en profite pour vous donner deux infos concernant St-Ouen:

    1)Le DAL dénonce le 2 MAI, les expulsions dont seraient victimes les jeunes du foyer du CARA.
    On peut être étonné par le silence des conseillers municipaux de la nouvelle majorité qui étaient si prolixes sur les sujets tels que DAL et CARA, lorsqu’ils étaient dans l’opposition, sur ce Blog…Même Marie-France et Saly semblent avoir renoncé à défendre cette nouvelle équipe.
    2)pour les bennes de terre de la rue Jules Vallès, il s’agit du futur cimentage du Passage des Malassis, privatisé abusivement sans décision publique du Conseil Municipal sous la dernière mandature de Paulette Fost et sans être remis en question par les Conseils municipaux suivants de Rouillon et Delannoy…
    Au bout de combien d’années le passage passera automatiquement dans le domaine privé?
    Ceci dit, le bénéficiaire de ce cadeau(entre autre) ancien conseiller municipal UDF(que ces voisins disent ancien “Maire-adjoint”*)reconnaissant a appelé à voter “Jacqueline”, comme il dit, aux dernières municipales.
    *ça prouve à quel point le commun des audoniens est au courant des activités municipales.

  9. On s en fout du stade, combien de supporters à chaque match, à part les anciens ! Les jeunes n ont que l om et le psg en majorité dans leur coeur alors oui, investissons contre le trafic de drogue qui gangrène nos quartiers et nos écoles proches de ces lieux, faites le ménage aussi auprès de certains commerces qui oeuvrent et s enrichissent pour blanchir l argent. Les audoniens le savent alors les élus aussi. Que font concrètement les élus sur ce dossier, quelle politique definie, où est le préfet sur ce dossier ? Pourquoi 2 policiers postés devant le commissariat jour et nuit ? Sortez, allez sur le terrain, installez des antennes de commissariat dans ces quartiers, embauchez des agents de sécurité pour nos enfants au moins on saura pourquoi il faut augmenter les impôts. Donner des subventions et aider de nouvelles associations a occuper les espaces et éduquer nos jeunesAgissons puisque nous ne pouvons compter sur les politiques !

  10. A Henri Lelorrain,

    Désolé, je ne suis pas fessebouquien.

    Mais si tu lis ce blog, en tant qu’ex élu aux sports (2008-2014) peux tu répondre à :

    Serait il possible de savoir comment fonctionne financièrement la section professionnelle du Red Star ?

    Recettes (pub, billetterie, subvention publique audonnienne, autres…) ,

    Dépenses (salaires joueurs, salaires permanents-salariés, autres…)

    Peut on avoir accès aux bilans financiers des années précédentes ?

    Merci

  11. A Fainzang,

    Je participe à ton pendu.

    N’ était il pas avec un certain jjdlr, et son nom ne commencerait il pas avec M et ne se terminerait il pas par un S ?

    ai je gagné?

  12. cher michel;

    Je ne suis plus trop avec vous ces temps-ci mais ça ne m’empêche pas de vous lire, pour deux raison je passe un concours donc révisions oblige et mon ordi a été infesté de virus!!

    Enfin, défendre wd semble un joli raccourci mais avec vous j’ai l’habitude
    Lorsqu’il est possible d’échanger et de travailler avec les élus pour faire avancer les choses, je vous avouerai que je me prête à cette tâche sans aucun problème : ça a, d’ailleurs, été le cas concernant la sécurité à la crèche arago ou nous avons pu rencontrer le maire et son équipe technique ! A la suite de cette rencontre,un mur permet de protéger nos bambins, côté jardin car la crèche donne sur un endroit fréquenté par des jeunes., j’ai, aussi, le plaisir de travailler avec parents, élus et agents administratifs sur le projet éducatif territorial et j’ai l’impression d’être réèllement entendus, en fait, je n’ai plus besoin de me battre et argumenter comme c’était le cas avec NA, c’est que j’appelerai être dans la construction!! Enfin, je suis heureuse de pouvoir participer à des initiatives sur notre quartier organisées par une association naissante ADT qui fait déjà du bon boulot pour nos jeunes, il a été organisé mercredi dernier un tournoi de foot, les élus : au sport, le premeir adjoint se sont déplacés et ont même participés (absente jour de mes épreuves mais j’ai vu des images et photo sur FB)!
    Je m’adresse beaucoup à l’élu chargé du ccas pour lui parler et présenter des familles dans des situations difficiles!!
    Donc je ne m’amuserai pas à dire sur ce blog que rien n’est fait dans les différents secteurs cités par contre et comme je le dis depuis le début , si je ne suis pas en phase avec ce qui se dit ou sur ce qui se fait, je ne me priverai pas pour le dire : je me suis exprimée sur le sujet des expulsions, sur le foyer cara et le stade aux docks, concernant l’augmentation des impôts (ayant suivi le CM, je suis restée sur ma fin, j’attends la preuve de l’opposition que JR ne souhaitait pas les augmenter), compte-tenu des nouvelles infrastructures à céer (crèches, écoles), je me dis qu’il faut bien trouver le fric quelque part!
    Pour votre gouverne : 740 nouveaux hbitants accueillis en septembre : beau merdier en perspective, il faut , en premier lieu crée 24 classes supplémentaires! Les travaux doivent bien être financés, non?
    Concernant les questions de sécurité, sur notre quartier, habitants et associatifs réfléchissent à des propositions à faire à notre maire qui doit passer prochainement nous rendre visite!!

    Michel, tout comme nous, sortez de chez vous, oubliez le 18 ème, mobilisez-vous, proposez des initiatives pour faire vivre votre quartier, les élus ne manqueront pas de vous répondre.

    Participer sur ce blog est une bonne chose mais participer dans notre ville pour le collectif me paraît être tout aussi essentiel!!
    J’oubliais : j’ai aussi participer à un comité de quartier ou on préparait les futurs évènements de la Ville et notamment l’estivale : si vous aviez été présent, vous auriez entendu que j’étais assez critique avec les propositions faites, j’ai donc proposé certaines idées (certaines seront surement reprises car lias semblait être d’accord, les habitants, aussi) Tout ceci pour dire, encore une fois que vous vous faîtes une mauvaise image de moi; tout simplement parce que vous ne me connaissez pas assez : on connait les gens n’ont pas de ce qu’ils disent ou pensent mais de ce qu’ils font!!

    Il est vrai que mon absence sur ce blog permet à Monsieur je saistout ou proposition alias démocatik de balancer de belles conneries sur l’homme providence de la gauche, sans que cela vous gêne, peut être parce que c’est celui que vous avez soutenu et que vous défenderez aux prochaines échéances !!

    je viens de lire ces commentaires qui m’ont bien fait marrer (surtout le post sur l’obligation légale de voter, les immigrés aimeraient tellement qu’on les oblige eux aussi!!! enfin….si kb continue avec cette team et ce genre de soutien on n’a pas de soucis à se faire pour la suite!!!

    Je reviendrai échanger avec vous après mes exams, je ne suis pas comme ceux qui obtiennent des titres(un boulot au ministère par ex) ou logements de fonctions(type loft) grâce aux partis qu’ils soutiennent!!!
    A bon entendeur salut!!

  13. “une partie des supporters, qui ont malgré leurs engagements politiqueset leurs banderoles militantes ont finalement appelé à voter à droite”

    Ce serait bien que M.Lelorrain nous explique sur quoi il se base pour oser lancer de telles affirmations (preuves, noms?)

    Car ce révisionnisme sur ce dossier est grave et insultant.

    Nous connaissons assez bien l’ensemble des supporters revendiquant le maintien du Red Star au stade Bauer pour pouvoir affirmer que du coté de ceux ci, personne n’a jamais appelé à voter pour qui que ce soit (et c’est peut etre cela qui laisse un gout amer à certains …)

    Nous attendons donc des explications

    Le Collectif Red Star Bauer

  14. Taquet, je n’en veux pas dire du mal. Il est quand même le seul avec Jean-Jo Lefort, ancien élève de Jaurès à mon époque, que je rencontre à St-Ouen aujourd’hui!

  15. @Sh

    Les deux sujets ne sont pas incompatible :

    1/ Lutter contre le trafic de drogue réellement .
    2/ Proposer , justement , autre chose à la jeunesse de notre ville que le foot bling-bling du PSG ou de l’OM ! Proposer un football populaire .
    3/ Utiliser , aussi , le Stade BAUER pour d’autres manifestations puisque c’est une fausse pelouse réputée inusable ……….pendant 10 ANS !

  16. @ post 20

    Pourquoi pas, mais le populaire ne fait plus recette de nos jours et les jeunes aiment le bling bling et le luxe voilà pourquoi ils trafiquent, pour le fric uniquement ! Au risque de leur vie et de celles de leurs petits frères ou cousins.

  17. J’étais au rassemblement de Saint-Ouen Debout en mairie ce jour à 17h30. Une soixantaine de personnes se sont retrouvées malgré la pluie battante dans le hall pour causer avec le maire. Le caractère “rencontre à chaud” (pas de micro, pas de leader) n’a pas permis de débat constructif, mais en tout cas de calmer les esprits de ceux qui ont pu parler à WD, malgré les quelques hystériques de service qui se sont emportés sans qu’on comprenne précisément leur propos.

    Il y avait Karim Bouamrane, le vendeur de jeans des puces (je ne connais pas son nom) et d’autres huiles locales.

    5 représentants du collectif seront reçus ce jeudi par WD pour évoquer le sujet en détail, compte-rendu à venir sur https://www.facebook.com/pages/Saint-Ouen-Debout/386170114903201

    Mon voisins disait : “la question n’est pas de savoir si on a voté ou pas pour ce maire, mais comment on se sort ensemble de là. Il appellerait à un cortège jusqu’au ministère de l’intérieur, tout le monde le suivrait. Mais comme il n’appelle à rien du tout, on s’énerve, c’est normal”.

    A méditer ?

    PS : désolé de polluer ce fil sur Bauer, mais je ne vois pas où le faire (impossible de remettre la main sur le fil des sujets divers)

    • @ Dumez

      Bonne remrque : notre tubique libre echange n’est plus accessible.
      Les mystères de la technique. On essaie de la retrouver…

  18. Saly, je vous dis “MERDE” pour vos examens(et ne prenez pas ça pour une insulte 😉 ).
    Merci pour toutes ces infos qui traduisent une intense activité que je l’avoue, je n’avais pas entrevue.

  19. Le stade Bauer fait débat. Il est infiniment regrettable qu’on n’est pas pris par le passé des mesures efficaces visant à restaurer un stade mythique dont le gazon a été foulé par les plus grandes gloires du foot français. La montée en deuxième division du club condamne la vieille enceinte qui n’est plus aux normes. On ne sait pas encore où va jouer le Red Star l’an prochain. A moins qu’il ne connaisse le même sort que Luzenac qui s’est heurté au même problème en début de saison. Après maintes palabres, il a été écarté du championnat et relégué dans une série inférieure.
    On comprend difficilement que les dirigeants du club n’aient pas préparé l’avenir et on ne comprend pas non plus que les élus soient restés silencieux à ce sujet. Le Red Star a pourtant contribué au bon renom de la ville. On a envisagé un temps l’édification d’un stade de vingt mille places dans le secteur des docks. Un projet pharaonique qui, fort heureusement, a été abandonné. Un stade de cette envergure ne se justifie pas, car les matchs de deuxième division ne réunissent que 7.000 spectateurs au maximum.
    Où va jouer le Red Star le saison prochaine ? Nul ne sait. On parle du Mans, du stade de France, de Jean Bouin dont l’exclusivité est réservée au stade Français rugby. Quoi qu’il en soit le Red Star sans Bauer ce n’est plus le Red Star. L’avenir du club s’annonce incertain.

  20. Pour compléter la dernière phrase de Saly je tiens à préciser que pendant la campagne des municipales William a été très clair avec l ´equipe en nous informant que si nous le suivions pour obtenir des” passe- droit” il fallait nous retirer car nous n’en aurions aucun et c’est ce qu’il a appliqué. Alors oui, aimés ou pas nous ne pouvons pas être accusés d’avoir pris nos fonctions En obtenir une quelconque faveur

  21. Le Parisien évoque un exil possible dans le 95.
    Si il y rénovation, faudra la faire intelligement, en prévoyant le possible retour de Seconde division à la division actuelle, pour ne pas gêner les equipes

  22. Madame Lallain, c’est tout à son honneur et au votre mais comment le bar-QG de certains membres de votre équipe “le Petit landais” a-t-il obtenu le droit d’agrandir sa terrasse à ce point. Je me souviens de Paco qui pestait, sur ce blog, contre celle (beaucoup plus réduite)de l’ancienne(mais il est vrai que l’ancien proprio, après une longue dérive politique était devenu partisan de Jacqueline Rouillon) terrasse qui à ses dires gênait le passage des poussettes!

  23. Mr fainzang
    La terrasse de ce bar etait telle qu elle est aujourd’hui au moins un an avant la nouvelle mandature et croyez vous honnetement que le maire aurait pu la faire agrandir sous prétexte que certains élus s’ y retrouvent?

  24. merci michel,

    Annie,
    je ne parle pas des élus de la nouvelle majorité mes dernières phrases s’adressaient à démocratik , ce monsieur de gauche qui défend l’homme providence, affirmant dernièrement vouloir rassembler la gauche et que pour se faire il n’aurait pas besoin de moi, puisque trop à droite biensûr!
    Nous n’avons, effectivement, pas les mêmes valeurs et je me rapproche des vôtres : à savoir s’engager pour le collectif et non pour sa pomme. Je comprend pourquoi certains donnent tellement d’énergie à chaque élection, car ça paie, apparemment!!
    Ce monsieur se vante d’avoir des propositions mais la dernière qu’il soutient pour défendre la motion A me fait sourire : comment prôner le renouveau quand on attend toujours le changement!!!???

  25. Vous voulez savoir pourquoi le trafic de drogue ne cesse pas? Mais parce que tout le monde y va se fournir en shit à Saint-Ouen, tout Paris connaît pour ça, on se demande bien pourquoi WD veut rebaptiser la ville pour qu’elle soit plus connue.

    Tout le monde y va. Les rebeus du coin, jeunes et moins jeunes, bien sûr. Les étudiants parisiens et les hipsters en pagaille , ça va de soi. Mais aussi des types en costard ou des filles bien habillées et maquillées, même si c’est plus rare. Une fois y a même un jeune Anglais tout imberbe de vingt ans qui m’a demandé ou on trouvait de l’herbe à la sortie du métro, c’est vous dire.

    Et ou est ce qu’ils iraient tout ces gens-là si ont lançait une opération coup de poing pour faire cesser les trafic? Ailleurs, ce qui compliquerait la tâche de la police qui vu ses faibles moyens et les autres priorités qu’elle a peut au mieux contenir le trafic mais pas l’endiguer.

    C’est une calamité qui est tombée sur notre ville pour tout un tas de raisons que j’ignore mais qu’on peut supposer (Saint-Ouen est proche de Paris et pas mal desservie, à commencer par ça), et dont le seul moyen de sortir tient en un mot: légalisation. Car Saint-Ouen n’a pas l’exclusivité de ce genre de situation dans notre pays, faut-il le rappeler. Que ça plaise ou non (moi ça me plaît pas d’ailleurs), la cannabis est devenu un psychotrope de consommation massive dont la toxicité est toute relative comparée à celles des drogues dites dure. Faut prendre acte et cesser de vouloir endiguer le phénomène par des mesures répressives que l’Etat ne peut plus depuis longtemps financer et que les communes ne sont pas compétentes pour prendre.

    Saint-Ouen pourrait devenir ville pilote pour la légalisation, on donnerait des points de vente aux dealers et ils paieraient une taxe à la ville grâce à laquelle on pourra remettre Bauer aux normes sans s’endetter. Mais bon le jour où on choisira les solutions simples il faudra m’appeler!

  26. quand je pense que l’inventeur de la coupe du
    monde est l’homme qui créa le red star je me
    demande pourquoi la ligue, la fff,la FIFA voir l’UEFA s’engraisse avec l’invention de jule rimet
    il pourrait mettre la main à la poche pour le stade au faite bonjour me fainzang tous va bien
    je prendrai votre tel par l’intermédiaire de jean claude et comme je vous le disai le red en l2 ça le fait pour le stade on peut pas faire mon con que tous les élus d’hier et d’aujourd’hui

  27. « Stade Bauer : à quand le retour ? »
    à lire sur le blog du Collectif des supporters
    https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/14d9e7ed14c9912f
    toujours bien renseignés et assez complet.
    Un petit extrait pour la bonne bouche avec les solides amitiés qu’à su tisser l’ancien Maire qui à l’art de mettre ses propres amis dans l’embarras.

    (…)
    « Enfin, notre association ne peut rester sans réaction face aux déclarations scandaleuses de l’ancienne Maire de Saint-Ouen, Madame Jacqueline ROUILLON qui se prononce dans l’Equipe favorablement à la disparition du stade Bauer en déclarant, notamment, « je milite pour un lieu moins enserré dans la ville, car cela bloque le foncier ».
    Ces déclarations sont, en effet, diamétralement opposées à celle dont Madame ROUILLON nous faisait part en fin de mandat ainsi que lors des élections municipales. Ces déclarations sont également radicalement différentes de la position dont nous a fait part Frédéric DURAND, secrétaire de la section du PCF Saint-Ouen et Président du Groupe d’opposition au conseil municipal. Nous avons, en conséquence, décidé de contacter Monsieur DURAND afin de savoir si la récente position de Madame ROUILLON était également celle de l’opposition municipale.
    Le Collectif Red Star Bauer continuera bien sûr à vous informer sur les futures étapes de ce dossier. »

  28. Affirmer que le stade Bauer n’est plus adapté et qu’il bloque le foncier, n’est pas très sérieux. Il est possible, en effet, de rénover cette enceinte, d’autant que les matchs de deuxième division ne rassemblent guère plus de 7.000 spectateurs, et seulement lorsqu’il s’agit de matchs décisifs pour le classement. Quant au foncier, il me semble qu’on a franchi les limites, car le moindre espace vide a vu pousser un immeuble. On a construit à la diable. Les constructions dans les docks n’attirent pas le regard, loin s’en faut. Implantées dans un espace restreint elles altèrent le paysage et ne sont pas très esthétiques, de surcroît. Il eût mieux valu prolonger le grand parc. Les espaces verts ne sont pas si nombreux à Saint-Ouen. Je pense, par ailleurs, mais c’est une opinion personnelle, que la ville ne réunit pas les conditions requises pour accueillir plus de 55.000 habitants. Saint-Ouen n’est plus le Saint-Ouen que l’on a connu dans le passé .. et les nouvelles générations d’élus n’ont plus le charisme et la compétence des anciens. Une page s’est tournée.

  29. a id-stg

    Ne vous ai je pas dis qu’elle devait dégager?!

    Nouveau dossier chaud, le nouveau local administratif.

    Cela fait beaucoup pour une personne… Pour moi c est largement suffisant pour qu elle rende son mandat au conseil de saint Ouen et a l interco.

  30. Ce que j’aimerais comprendre c’est pourquoi Madame Rouillon qu’on n’a pas beaucoup entendue depuis mars 2014 fait par deux fois le forcing sur son opposition à la rénovation de Bauer, ces jours-ci.
    Une fois dans cet article de l’Equipe que vous citez et une autre dans “le St-Ouen politique” ou sur son mur sur FB à propos des négociations de son équipe avec celle de la liste PS-MRG-MRC-Ecolos dans l’entre deux tours des municipales. Elle nous y apprend que le nouveau complexe des Docks ne pouvait faire l’objet d’aucun compromis.
    On peut s’interroger. S’agit-il d’une lubie personnelle ou s’agirait-il d’une combine financière sur le dos des finances de la ville comme tant d’autres projets en d’autres temps, en d’autres villes.
    Comme il lui arrive de nous éclairer parfois sur ce blog, j’aimerais que son ancien collaborateur, éminent urbaniste, investi dans le projet des Docks, Paul Planque, nous éclaire sur ce concept de stade Bauer qui gênerait “le foncier” Est-ce une amélioration des visions d’Haussmann par des gens se réclamant plus ou moins de la classe ouvrière?

    • @ Fainzang

      Je n’ai hélas jamais été un collaborateur de Madame Rouillon et ceci malgré mes talents exceptionnels qui vous ont toujours éblouis.
      Je laisserai volontiers Paul Planque s’exprimer. Beaucoup plus titré que je ne le fus il était plus proche de ce dossier par ses fonctions et dans le temps.

  31. Je vous demande pardon de ne pas avoir retenu les paroles exactes de Madame Rouillon “car cela bloque le foncier” si j’ai pu trahir ses intentions et ce pourquoi elle milite.
    Plus j’y réfléchis, plus j’ai du mal à voir dans ce militantisme un rapport avec celui des militants communistes que j’ai connus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *