Après la purge, le déluge ?

organigramme désorganisation v3

* mise à jour 14/3/2015 (cf. fin d’article)

Fidéle au discours de la Droite classique, William Delannoy a villipendé pendant des années la gestion municipale de Gauche supposée par définition inefficace et laxiste avec le couplet sur le privé, la sécurité, la propreté, le budget du bon père de famille, la vraie concertation, le refus de la politisation, le respect des personnel communal….

Arrivé aux affaires, outre la mise à la diète de nombreuses associations avec des coupes sombres et hasardeuses dans les budgets, il n’a de cesse que de chasser un pseudo ennemi intérieur au sein de notre administration communale. Jusqu’à l’obsession.

Dans le collimateur, en flattant le « petit » personnel, l’ensemble de l’encadrement à qui on reproche en réalité d’avoir simplement mis en œuvre les orientations définies par les élus de l’ancienne Majorité[1]. Autant dire beaucoup de monde et des fonctionnaires aux idées politiques très diverses ou… inconnues comme en atteste l’organigramme de la « désorganisation » que nous publions aujourd’hui.[2]

Suppression de postes contractuels, incitation à la mutation, pressions diverses, réorganisations bricolées, actions à la limite de la légalité ou au-delà… tout est bon pour chasser « ceux qui n’ont pas la « confiance du Maire ». Un concept flou, loin des principes de la fonction publique territoriale et qui semble se substituer à la compétence.[3] Le recrutement à haut niveau de supplétifs chargés de couper les têtes[4] et l’arrivée de cadres moins qualifiés à des postes inespérés mais devant tout au Maire, (ou à son entourage), relève de la revanche politique et de l’aveuglement[5].

Quelle entreprise “privée” de plus de 1500 salariés pourrait-on dynamiser en liquidant 100% de la Direction Générale[6], 40 % des Directeurs et de nombreux chefs de service[7]  au nom de l’efficacité ? Posé la question c’est y répondre.

Perte de mémoire collective dans les dossiers, déficit d’orientations nouvelles, amateurisme revendiqué, règlements de comptes politiciens, reniements des engagements… au-delà de la morale politique, c’est la continuité et la qualité du service public qui sont mises en cause durablement à Saint-Ouen. Il faudra des années pour se remettre de cette chasse aux sorcières insensée et qui se poursuit.

Les erreurs ou les dérives de l’ancien maire et de sa Majorité d’alors, ne pourront plus très longtemps masquer l’immobilisme de la nouvelle équipe municipale ou son incapacité à gérer les nombreux dossiers difficiles et complexes de notre ville. De dures épreuves pour la ville et ses habitants sont donc devant nous.

Autant dire qu’après l’effet de surprise de l’élection municipale, l’état de grâce est terminé.

 

Eric Pereira-Silva

 

* article publié le 12/3/2015 à 21h53. mise à jour1.2 du 13/3/2015 : dernières corrections suite aux indications de nos honorables correspondants.

[1] à ne pas confondre avec la petite escouade entourant l’ancien Maire et ses quelques « mouchards », dans les services promus pour leur servilité politique (rimant souvent avec une incompétence reconnue). Une poignée de sbires souvent peu appréciée par les fonctionnaires attachés au service public et à Saint-Ouen, partageant des idées plutôt de Gauche, non encarté et respectueux des élus de tout bords.

[2] établi il y a un petit mois et déjà en retard sur l’actualité des limogeages sans compter ceux menacés ouvertement que nous ne souhaitons pas mettre en exergue pour les protéger.

[3] seule consolation la concentration du pouvoir est telle que cette absence de « confiance », W. Delannoy l’applique aussi à sa propre équipe d’élus qui n’a guère voix au chapitre et apprend certaines décisions par la vox populi ou même par ce blog !

[4] la « nouvelle hiérarchie » n’hésiterait pas par exemple à fouiller dans les comptes facebook de certains agents mis à l’index pour prouver la collusion de certains avec d’anciens élus en jouant sur l’ambiguité (notoirement ridicule) du terme « amis » de ce réseau social.

[5] si sous l’ancienne mandature, divers cadres (souvent réputés de Gauche)ont été limogés sans ménagement pour avoir « déplu » au couple qui dirigeait, on était loin de l’acharnement d’aujourd’hui. C’est dire !

[6] sans compter les Directrices Générales de l’office Hlm (OPH) et de la Semiso. Remplacées toutes deux par un seul homme jusqu’ici (ou encore ?) dans l’immobilier privé.

[7] soit une trentaine de cadres au bas mot sur 160.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

36 réflexions sur « Après la purge, le déluge ? »

  1. Bonjour idstg,Peux-tu nous reimprimer l’organigramme de la “desorganisation” car on ne peux pas lire ce qui est ecrit dans les cases….(meme en grossissant au maximum l’image)

    • @ Patrick

      C’est simple vous cliquez sur la photo de l’organigramme une première fois, puis sur la nouvelle image une fois encore et après vous pouvez aggrandir à partir de votre clavier.
      Mais ne cherchez pas trop les noms précis ce n’est peut-être pas l’essentiel (sauf pour les interessés).

  2. Vous semblez choqué de telles pratiques mais que, oui monsieur, elles existent dans les secteurs privés même pour des entreprises de plus de 10000 salariés qui voient leurs têtes de direction décapités pour répondre aux actionnaires toujours plus demandeurs de profits pour leurs comptes en banque suisse ! La seule consolation pour le secteur public est que la garantie de l emploi existe, ces personnes ne sont pas prêtes d aller pointer chez leurs collègues de pôle emploi ! Les audoniens voulaient du changement, les dirigeants de la nouvelle municipalités répondent tout simplement à leurs électeurs !

    • @ Sh (石涛)

      Cher Shitao de Victor Hugo

      De grâce, donnez-nous une exemple d’une entreprise privée (ou publique d’ailleurs) de 1 500 salariés où en 10 mois on a changé tout les cadres dirigeants et près de la motié des cadres internédiaires.Avec un Conseil d’administration ou le Président était un ancien actionnaire minoritaire et dont tout le nouveau CA est composé de novices. Un nom SVP.
      Franchement comment voulez-vous que ça marche même en période faste !

      Sans doute votre très grande proximité avec l’équipe en place : vous non plus vous ne semblez pas bien maîtriser le dossier RH. Et si ! certains pointeront au chômage. Vous voulez qu’ils témoignent ici ? Ils le feront sans doute bien volontier nommément si vous avez la courtoisie de vous présenter personnellement.

      Enfin, je vous rappelle que les audoniens ont voté pour le changement passant par celui des élus mais pas pour mettre à la porte une grande partie de l’encadrement.
      Pour l’instant pas de changements “positifs” visibles dans de nombreux domaines. J’ai bien peur que vos amis scie la branche sur laquelle ils sont assis.

      EPS

  3. Merci à notre nouveau Maire d’avoir réorganiser l’administration communale aux ordres de l’ancienne majorité. Le travail était impossible avec un encadrement aussi politisé.Bien évidemment la nouvelle minorité refusant encore le verdict de urnes (dans sa grande démocratie) préfère parler de chasse aux sorcières .
    Mauvaise foi quand tu nous tient…

  4. Qu’en pense Christophe D., Malik(je crois) sur ce bloc, qui m’avait assuré avant le 1er tour des municipales qu’il n’y aurait pas de “chasse aux sorcières”?
    L’agneau se serait- il transformé en loup? et Malik en Is.? et la”chasse aux sorcières” en “réorganisation de l’administration communale”?
    Il est heureux qu’Eric se rende enfin compte de ce qu’est un Maire de Droite et que les “idiots utiles” qui l’ont aidé à prendre la Mairie ont peu d’influence sur ses décisions au point de les apprendre sur ce site.
    Plus rien ne s’oppose donc à réunifier les forces de Gauche audoniennes sur un programme réalisé avec la population et les employés communaux ou quels mauvais coups de la Droite faudra- t-il

    • @ Michel Fainzang

      Compte tenu de votre charisme et de votre expérience, on comptait un peu sur vous pour être un des leader historiques capables de réunifier les forces de Gauche.

  5. Eps
    Ah cette merveilleuse gauche unifiée et son staf
    Qui a laissé pourrir les centres de vacances les écoles les bâtiments publics etc qui s est lancé dans des projets pharaoniques et endetté pour un demi siècle c est et sur vivement qu elle revienne

    • @ Guy

      Pas de Gauche unifiée et encore moins de staff. Mais rassurez-vous ça se décante gentiment et attendez les Départementales.Si Bouamrane fait faux bond certains pensent déjà à Mamadou Keita comme rassembleur.
      Quant aux écoles qu’on a laissé pourrir, donnez-nous quelques exemples précis sur ce qui est à faire, ou exactement et combien ça couterait grosso modo.

      Pour l’endettement une précision : des experts nous ont parlé de 83 ans. Vous infirmez donc? En tout cas ça paraît beaucoup, vous avez quelquechose de clair ? Nous publierons.

  6. Eric, place aux jeunes. Notre génération a fait preuve de manque de modestie et de sectarisme, elle doit soutenir le changement de la Gauche mais ne pas s’accrocher aux places et surtout ne pas freiner le renouvellement de cette Gauche.
    Pour notre part, il serait intéressant de tirer un bilan de STG et de voir quand et comment son désir de stimuler une Gauche différente, “soignée”, s’est transformée en un appendice de cette Gauche institutionnelle audonienne puis a déserté son champ d’intervention pour s’ériger en une sorte de statue du commandeur aigrie à la remorque d’une Droite audonienne dépositaire de l’idée de changement vis- à-vis d’une vie municipale sclérosée et coupée des préoccupations des audoniens.

    • @ Fainzang

      Ah non ! je m’accroche à mon poste et je veux toujours devenir Maire et diriger toute la Gauche. Les jeunes attendrons…

      Vous êtes un comique dans votre genre !

      EPS

  7. Ma dernière intervention en tant que Dadidadou !!!

    On m’a clairement dit que mon appartenance politique allait jouer en faveur d’une mutation interne !!!!

    J’ai pris le parti de partir vers d.autres cieux qui m’a foi me font beaucoup de bien et où je pense progresser professionnellement.
    Mais je suis triste pour ma ville !!!!
    Je suis triste de voir un Maire qui agit 1000 pire et avec des pratiques pires que tout ce qu’il a dénoncé et qui lui a permis d’accéder a cette place !!

    Je suis triste pour ma ville !!!

    • @ Dadidadou
      alias « simplement moi » et autres pseudos

      Mme N. J,

      Au moins vous n’avez pas honte de vous faire passer pour une victime quand vous déclarez : « On m’a clairement dit que mon appartenance politique allait jouer en faveur d’une mutation interne !!!!
      J’ai pris le parti de partir vers d.autres cieux qui m’a foi me font beaucoup de bien et où je pense progresser professionnellement. »

      Soigne ta gauche à raison cette purge d’ensemble est insensée, injuste et dangereuse. Mais vous êtes justement dans les exceptions qui confirment la règle. Votre départ ne fera pas pleurer grand monde.

      En effet j’ai été fonctionnaire à la Ville de saint-ouen et je vous connais bien. Vous faisiez partie du tout petit noyau des très proches du Maire et de Bentolila dans une sorte de cabinet noir. Comme c’est dit dans l’article du blog des « mouchards » et surtout à faire de la politique ou du syndicalisme pour pour contrôler la boutique. Avec arrogance et sans beaucoup de compétences professionnelles, vous avez pu naviguer de service en services au gré de vos envies ou des directives qu’on vous donnait. Souvent même au grand dam de membres de la Direction générale ou de vos chefs de services. Vous avez même réussi à être obtenir le statut de cadre.

      Pour rappel, à l’époque du blog les audoniens.com vous étiez en permanence sous votre pseudo « Dadidadou » a défendre la politique du Maire à longueur de journée c’est à dire à l’évidence sur votre temps de travail. On ne parlera pas ici de vos particpations aux campagnes électorales diverses et aux opérations de communication de Jacqueline Rouillon. Je citerais quand même pour finir et illustrer votre infiltation dans le CA de l’OVL, finalement préparer un putsch avec vos amis politiques et en prendre le contrôle pour protéger J. Rouillon (affaire de l’emploi fictif). Fonctionnaire de la ville vous êtes devenue Vice-Présidente de la délégation de service public OVL. Il faut le faire.

      Vous avez raison : disparaissez et investissez vous dans la vie professionnelle vous avez effectivement de grosses marges de progression. Et surtout comme en plus vous avez largement contribué à la défaite de la Gauche, vous n’êtes pas victime mais coupable.

  8. Oui c’est une purge. Oui c’est une pratique. Peux-t-on voir l’organigramme d’Aubervilliers depuis les municipales, juste histoire de comparer ou celui de Montreuil tiens.
    Et ben on retrouve ceux parti de Saint-Ouen. Comme de par hasard.
    Alors l’hypocrisie qui veut que l’on mette des têtes faite à sa cause est une pratique aussi ancestrale que celle d’embaucher sur des emplois disons bizarrement calibrés.
    Non le problème n’est pas la purge, le problème reste que comme vous le dite justement c’est la culture interne qui en prend un coup. Pas d’historique des dossiers (d’ailleurs des ordinateurs au contenu douteux auraient disparu au lendemain des municipales).
    Je ne dis absolument pas que le nouveau maire à raison, je dis juste que cette pratique n’est malheureusement pas clivante.
    Je pense surtout au personnel qui reste, qui subit autant l’immobilisme, que l’amateurisme des nouveaux chefs. Car de ce dernier point de vue, le personnel avait pas forcément un avis positif sur ses chefs de l’époque… Le vrai problème reste que la nouvelle majorité manque de sens, de vision et de cap. Et c’est là que le personnel communal est en souffrance. Car aujourd’hui comme avant on le tient loin des décisions pour surtout qu’ils ne donnent pas son avis. Où est le bénéfice des assises du personnel de l’époque ces grandes messes à sens unique et manipulation ostentatoire qui avaient poussé les agents volontaires à la démission de la concertation ?
    Encore une fois, il y a surement une bonne part du personnel qui avait voulu que la maire parte et qui s’était exprimée dans ce sens dans les urnes. Cette part regrette sûrement aujourd’hui que le nouveau maire ne tienne pas ses promesses.
    C’est ça qui est déplorable : les syndicats ne représentent plus personne, les agents se méfient les uns des autres, la direction ne dit rien et le politique n’a toujours pas compris ce qu’il faisait là.
    C’est vraiment pour le personnel qui n’est ni chef, ni responsable que c’est difficile car un responsable, plus ils monte, plus il est lié au politique et d’ailleurs mieux il est payé pour cela. Donc le responsable n’a qu’à prendre ses responsabilités, il est rémunéré pour. Et en plus il a de la chance le responsable, il est plus employable que les autres. A moins qu’il ne soit vraiment pas bon !
    Vous l’aurez compris je ne pleure pas ceux qui partent. Je compatis avec ceux qui restent et qui défendent tous les jours, tôt le matin, tard le soir ou le week-end le service public. Dernièrement j’ai vu une salle pleine d’agents qui mettaient sous plis les professions de foi et les bulletins de vote avec un professionnalisme consciencieux et une efficacité remarquables. Un travail fastidieux, difficile mais un travail essentiel à notre démocratie. Le service public dans toutes ses valeurs exprimé par ses mains. Loin des chefs, des décideurs… !

  9. @Id-stg
    Non monsieur, je ne suis pas de la bande comme vous le supposez mais juste une électrice de gauche ayant voté delannoy pour un programme plus en adéquation à ce que j aspire pour ma ville qui est st ouen depuis 20 ans maintenant et oui, j ai une expérience dans les métiers RH y exercant depuis 23 ans dans le privé alors ces pratiques, bien mal vous en face, existent pour les avoir déjà vécues. Je vous conseille comme lecture : la sociologie des organisations ou encore la strategie des alliés vous y apprendrez beaucoup 🙂

  10. id-stg

    vous êtes sur de ce que vous écrivez ?
    ” de chasser ceux qui n ont pas la confiance du Maire ”
    sous quels motifs ?
    il n y a pas de REVANCHE POLITIQUE ce procèdé c est pour les faibles
    il n y a pas de chasses aux sorciéres ?
    si oui donnez nous des preuves ?et l ETAT DE GRACE n est pas terminée loin de la
    pour les dossiers ce sont des dossiers non difficiles qui sont gérés comme il se doit ne vous en déplaise mais il est vrai que ce sont des dossiers de n importe quoi fais par n importe qui
    voila ce que j avais à dire

    bon week end

  11. Bonjour tout le monde.
    Audonien depuis peu, arrivé dans une période mouvementée, je suis avec attention le forum. Comme beaucoup ici, je me considère de « gauche ». Et oui, un de plus (si cela a encore un sens aujourd’hui). En fait, pour résumer très grossièrement, au plan national, politiquement, je suis sur la ligne Mélenchon/Duflot. L’écosocialisme c’est ça qui me parle et la philosophie de P. Rabhi est mon phare dans les eaux troubles de notre quotidien. Autant vous dire tout de suite qu’en arrivant à Saint-Ouen, j’ai vite compris que je ne pourrai pas voter aveuglément selon mes convictions politiques. En ce sens, le titre de votre forum était prometteur et je n’ai pas été déçu en suivant le fil des discutions. Pour autant, je n’ai jamais pris part aux débats, surtout parce que j’estime ne pas avoir une connaissance assez pointue de l’historique politique de la ville. Malheureusement et ça n’engage que moi, je trouve qu’un an après les élections, le débat a largement perdu de son intérêt. Les « articles » sont systématiquement à charge contre la nouvelle équipe municipale et de plus en plus caricaturaux. Cela nuit grandement à la crédibilité du site. A voir ce qui se dit sur le forum et en écoutant les représentants qu’il nous reste au conseil municipal, j’en viens à douter fortement de l’existence réelle d’un dénominateur commun susceptible de rassembler tous ces gens qui se déclarent de « gauche » à Saint-Ouen. Nous avons manifestement des valeurs, des convictions et des espérances bien différentes !
    Pour commencer, parlons de l’équipe ayant pris les commandes du navire… je vais me faire l’avocat du diable, mais comment pouvez-vous sérieusement, lui reprocher de ne pas agir et de n’avoir ni vision, ni projet. Je l’ai lu leur projet moi, et il était clair. D’accord ou pas d’accord, c’est un autre débat. Mais l’idée, comme je l’ai comprise moi en tous cas, s’était : « assainir » (un terme qui se discute) les finances, améliorer le cadre de vie (propreté, esthétique etc…), plus de sécurité et priorité sur l’école la jeunesse et la petite enfance. Force est de constater que c’est dans ce sens que vont les débats aux conseils municipaux. Pour les réalisations qui en découleront, un mandat dure 6 ans… nous jugerons sur pièce.
    Sur les actes, la mairie fait des coupes dans les subventions aux « associations à but non luc…politique » ? Quel scoop ! On peut débattre éternellement sur « y’à de l’argent / y’à pas d’agent / y’en à plus » c’est sûr. Mais pour faire partie d’une association ayant justement sollicité des soussous à la mairie sous les deux règnes, je peux vous assurer que s’il y a bien un point sur lequel les anciens et le nouveaux s’accordent parfaitement quand il s’agit de « refuser » un projet, c’est bien sur le fait que les « caisses sont vides ». Après, ce qui est fait de l’argent « disponible » ce sont des choix politique. Et sur ce point WD est difficilement attaquable, il a été élu et n’a jamais caché ses intentions concernant plusieurs associations culturelles qu’il considérait, à tort ou à raison, comme « politisées » et surtout « inefficaces ». Concernant les investissements, il a tout loisir de donner en exemple VALEO, la Maison des associations et l’arc en ciel dans le parc. En voyant l’état de la patinoire et plus généralement des équipements de la ville, y compris les crèches et les écoles, que l’on soit de gauche ou pas, il est difficile de défendre l’indéfendable ! Soit de l’argent il y en a et on réhabilite, soit y’en a pas et on stop la construction des palais pour..? réhabiliter pardi ! De quoi parle-t-on exactement ? Les questions sont pourtant assez simples, est-ce que oui ou non il faut faire des choix financiers ? Visiblement, l’opposition actuelle ne le nie pas… Dans ce cas, quelles sont les priorités ? Si la gauche ne défend pas la priorité absolue à l’école, les centres de vacances pour tous, et les équipements sportifs de qualité, pour moi, déjà elle se perd. C’est la base. En revanche, des robocop à chaque coin de rue et des caméras partout, meilleurs moyen de lutter contre la délinquance ? Ça se discute. C’est là que l’on devrait entendre la gauche, là ou sur l’écologie par exemple.
    La question aujourd’hui n’est pas de savoir si WD a un projet. Bien sûr qu’il en a un, il faut être aveugle ou mal honnête pour ne pas le voir. On peut approuver ou pas, mais encore une fois, il a été élu… La seule, l’unique, la vrai question c’est : Quel est le projet de la gauche pour Saint-Ouen. Et là, vous m’excuserez, mais je suis largué ! Les attaques sur la personnalité du maire, ses pratiques (des purges ??? carrément !) et ses convictions et/ou appartenances politiques, réelles ou supposées, sont grotesques. Il faut vraiment prendre les électeurs pour des c**s pour croire qu’ils ne savaient pas qu’ils allaient élire un maire de centre droit. Oui Saint-Ouen est une ville de gauche mais pas une ville de demeurés. La petite élite intellectuelle audonienne (usée par le pouvoir ?) semble avoir pris les travers de ses camarades nationaux, et en premier lieu celui de l’arrogance. Il ne suffit pas de dire « je suis de gauche !», même si on le crie très fort en positionnant (suivez mon regard), pour que le peuple approuve en masse et se lève le point serré. Pour ce qui est du discours (et je dis bien discours). WD a pour le moment autant de légitimité à parler de gauche que ses prédécesseurs. S’il traduit dans les faits ce qu’il dit, c’est-à-dire rendre notre cité plus agréable à vivre et notamment les quartiers plus que défavorisés, maintient le taux de logement sociaux à 30% au lieu de 40% (ça reste toujours 5% au-dessus du taux obligatoire), rééquilibre l’offre de santé et redonne sa place centrale à l’école de la république et la jeunesse, ne vous en déplaise, il sera réélu. Même dans une ville de « gauche » et même sous vos hués. Faute de projet alternatif, je ferai sans doute partie de ses électeurs d’ailleurs !
    Quand je vois JR reprocher à WD au dernier conseil municipal de ne pas accueillir à bras ouvert Francis Holder et ses croissants à Saint-Ouen est-ce bien sérieux ??? Mais quel boulevard !!!
    ( http://www.challenges.fr/classements/fortune/fiche/francis-holder-et-sa-famille;307.html )
    Défendre l’implantation de cette franchise, lui dérouler le tapi rouge… C’est ça la priorité de la gauche à Saint-Ouen ???
    Quant à ce dernier post sur STG, celui qui me fait bondir au bout de 2 années de lecture passive… Je reste sur le c*l comme on dit… Puisque vous poussez le vice jusqu’à comparer une collectivité à une entreprise privée allons y jusqu’au bout : selon vous couper la tête dans une entreprise de 1500 salariés c’est « perdre la mémoire collective » ??? Elle est loin la lutte des classes hein. Aux chiottes les Scop ! La future gauche rassemblée de Saint-Ouen défendra la direction plutôt que le « petit » personnel, surtout quand celui-ci est si peu courageux qu’il se laisse aller à apprécier la flatterie de son nouveau maître… qu’il en soit ainsi… AH-U-RI-SSANT !
    Vous en êtes à nous expliquer qu’un maire, ancien ou nouveau, un PDG, un ministre, un préfet, notre cher Président de la République… ne s’entoure que de personnes totalement neutres, désintéressées, dévouées corps et âme aux bien être des citoyens ou des salariés de leurs entreprises… ? C’est la première fois que vous voyez les cercles proches de direction sauter avec un changement de « chef » ??? Encore une fois, restons sérieux, évidement que les postes à haute responsabilité sont par essence ultra-politisés, ou du moins, très très liés à la tête de la structure. Nous faire croire que vous le découvrez aujourd’hui c’est une escroquerie !
    J’en profite d’ailleurs, pour ouvrir une parenthèse : je ne cherche pas à prouver quoique ce soit, mais j’ai moi-même eu affaire, dans la sphère privée, à un des noms barrés d’une croix tout en haut sur votre organigramme dès mon arrivée à Saint-Ouen. Cela ne préjuge en rien de la neutralité des autres, mais pour mon cas, l’impartialité n’était pas le principal qualitatif qu’on aurait pu attribuer à la personne concernée. Cette rencontre m’a d’ailleurs permis d’apprécier de manière très concrète à quel point « préemptions sauvages », « sentiment d’impunité » et « avantages liés à la fonction » ne font pas du tout bon ménage… Sans plus de détails, des pratiques bien éloignées des valeurs de « gôôôche » il me semble.
    Bref bref bref, tout ça pour dire qu’il serait peut-être temps que la gauche audonienne passe la seconde. En première on pouvait se contenter de dire « oulala malheur un maire de droite est arrivé à la tête de la ville. Et il veut faire une politique de droite en plus..? Quand les « sans dents » qui n’y comprennent rien à rien vont s’en rendre compte y vont êt’dégoutés !!! ». La seconde ça serait d’oublier un peu le méchant maire et son équipe (faut pas charrier, c’est pas Sarko non plus !), au moins pour quelques temps et commencer à se concentrer un peu sur qui rassembler et pour quel projet. Et là… entre la « gauche du passée », la « gauche qui rêve au futur », la « gauche nationale », la « gauche locale », la « gauche caviar », la « gauche bobo », la « gauche néo-libérale » la « gauche anticapitaliste » et j’en passe et des meilleures… on n’est pas sortie de l’auberge !
    Sur ce, bon weekend, je retourne dans ma tanière…

  12. Il faut peut-être poser la question différemment.
    Si le système de promotion interne précédent était essentiellement basé sur l’appartenance et l’allégeance politique et non sur les qualités professionnelles, il est normal de nettoyer les écuries d’Augias.
    N’importe qu’elle entreprise souhaitant travailler normalement commencerait par faire la même chose.
    Il serait bon de rapprocher les partants avec le noyautage associatif et politique particulier de la ville de St-Ouen.
    L’administration se doit d’être neutre et franchement à Saint-Ouen on est en droit de se poser la question avec le mélange des genres si particulier à la ville.
    Il est aussi fort possible qu’il y ait quelques dommages collatéraux.
    Ceux qui font le travail ce sont les cadres et les catégories B et C, et non les chefs de services.
    Les chefs de services sont juste des courroies de transmission.
    On est loin du “flat management” dans l’administration.

  13. @ id-stg
    Non.
    Malheureusement vu le mépris sous entendu dans votre réponse on ne peut plus constructive, je ne voie pas poindre la lumière de si tôt…
    Mais je peux faire encore plus court et dédaigneux :
    pfffff

  14. “Perte de mémoire collective dans les dossiers” ?

    Je crois me souvenir qu’il y a moins d’un an sur ce même blog ces fameux cadres bien sous tout rapport avaient orchestré 48 heures de destruction d’archives juste avant l’arrivée de WD.

    Exactement comme au départ de Brard en son temps à Montreuil…

    Les communistes ont décidément une drôle de relation avec le papier…

    • @ Dumez

      Plus d’argent, la banqueroute totale on ajoute la précédente équipe a pillé la ville et à fait n’importe quoi et maintenant on complète : tous les dossiers ont disparus…

      Bon d’accord c’est tragique, le passé est une horreur du jamais vu en France et dans le monde, mais va falloir quand même nous expliquer ce que fait exactement la nouvelle équipe.

  15. Etasoeur

    Eh bien la nouvelle equipe fait ce qu elle peut avec les moyens du bord , en parant au plus urgent ou pressé comme peux le faire les familles endettées aux petits revenus si ça ne vous ai jamais arrivé vous ne pouvez pas comprendre. Si vous avez déjà traversé cette periode et que vous êtes sincère vous
    comprendrez.

    • @ annie

      Rien d’urgent ni de vital, juste une mise à jour après nouvelles informations complémentaires.
      Vous êtes des mous, il vous en reste encore un paquet à virer.

  16. Annie,
    Si vraiment, la sortie de crise pour vous, c’es la Droite, je comprends votre peine.
    Ce n’est pas mon avis.
    Mon avis, c’est l’abstension de “gauche”.
    Cest dûr, je sais.
    C’est ce que je vais faire.!

  17. à votre disposition pour corriger les quelques coquilles d’orthographe présentes dans le texte.
    j’aurais une autre question que celle posée dans l’article :

    quelle entreprise de 1500 salariés pourrait continuer à être en déficit structurel et pérenniser les décideurs qui ont contribué à cet état de fait?
    poser la question, c’est y répondre…

  18. bonjour,
    pas des leçons, l’Education Nationale est là pour ça ! juste des corrections.
    ça pique un peu parfois, surtout sur les accords qui se détectent à l’oral….
    bref, ça n’enlève rien au fond, mais ça me gène, oui.

  19. J’ai lu quelque part que madame Marie-France avait trouvé un emploi au Grazy Horse. Elle va y présenter un numéro avec monsieur Delannoy, un tableau médiéval qu’elle appelle : “J’aime t’embrasser parce que tu as la peau douce.”

  20. hé Geronimo (post 19) t’es mort tué par les cow-boys ?
    il me semble pourtant t’avoir apperçu avec tes couleurs de guerre au match Red Star – Amiens.

  21. Mrs et Mesdames de soignetagauche faudrait actualiser vos tablettes.

    William Delannoy avec ses formules à deux balles disait en début de mandat : “c’est pas des cadavres que j’ai trouvé dans les placards mais des cimetières”. Il remplit maintenant un nouveau cimetière avec ceux qui déplaisent au roi.

    L’administration communale continue à être purgée. Les victimes du Maire se renouvellent. Hier les supposés soutiens de Rouillon, aujourd’hui puisqu’il a flingué un maximum il s’attaque à ses propres amis ou simplement aux nouveaux venus. On a même plus le temps d’enterrés les morts.

    Si on a enfin une nouvelle pour le Directeur général des services techniques qui remplace le remplaçant qui a jeté l’éponge, on a hélas le départ d’un administrateur (plus haut grade de la territoriale), G. Adamczyk occupant un poste de Directeur Général Adjoint remercié au bout de 2 mois. Avec tout ces chamboulement à la tête de l’administration de la ville c’est pas près de marcher.

    En plus son cabinet à exploser Christophe Durand a fini par s’engueulé avec lui et serait retourné dans l’administration et la Directrice de cabinet a complètement crisé pour un peu ils en venaient aux mains. En arrêt maladie depuis quelques temps elle viendrait de quitter le navire.

    • @ Employé n°855

      Vu votre matricule si c’est un numéro d’odre vous êtes tranquille !
      Merci pour l’info mais on avait déjà remarqué que ça tanguait sérieusement dans le cockpit. C’est pas très rassurant vu qu’il n’y a aucune ligne cohérente.
      A tout prendre on aurait préféré des UDI et LR pragmatiques et un minimum compétents. On aurait pas été souvent d’accord mais au moins la ville ne serait pas à l’arrêt.
      Selon nos informations la nouvelle Directrice Générale des Services techniques Mme Anne Rieth de Jonghe a officié dans des syndicats techniques et dans des villes de renom (Puteaux, Boulogne Billancourt et Versailles) et puis un peu de sang bleu ça changera du rouge cosaque. On prie la vierge Marie pour qu’elle ne nous quitte pas prématurèment.

      Pour les tablettes, c’est promis on va mettre à jour l’organigramme de notre administration. Car après tout c’est nous qu’on paye.
      Toutes les contributions sont d’ailleurs les bienvenues.

  22. Vous pouvez la découvrir sur la présentation de l interco Est ensemble.
    Elle a participé comme DGA à une rencontre avec les directions du Département du 93
    Espérons quelle veillera à aider les élus à être à l’écoute des agents et ses Audoniens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *