Repeindre la façade…

photo 1photo 2photo 4

Faute d’avoir conquis la ville des camarades du PS proches du leader local (actuel) ont semble-t-il jeté leur dévolu sur le Secours Populaire[1] association jadis dans la mouvance du PCF.

Sans doute un peu d’humilité pour retrouver le peuple qui ne s’enthousiasme pas trop pour la politique gouvernementale et qui a aussi un peu recalé les prétendants locaux à la Mairie.

Pour l’heure les voilà donc mobilisés au cœur de l’été, dans la joie et la bonne humeur, à repeindre la façade du local de l’association. Visiblement un travail de filles. Tout en finesse [2.]

Faute de bilan et d’analyse, il faudra sans doute attendre un peu même pour le simple ravalement de façade de la section locale socialiste. Tâche un peu plus difficile et visiblement plus musclée.

 

 

 

[1] l’actuelle Présidente Zakia Morin (PS) figurait ainsi sur la liste de K. Bouamrane.[2] une action d’éclat dont les photos circulent sur facebook notamment. Saurez-vous les reconnaître ?

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

20 réflexions sur « Repeindre la façade… »

  1. Hollande hier à La Réunion devant des ouvriers inquiets dixit la commentatrice dit :

    “Votre responsabilité, c’est de croire en vous même ! C’est de vous battre !
    On ne peut pas tout attendre de l’Etat, de l’Europe, parce que à chaque fois, ça ne se passe pas comme il était prévu. Alors on avance, on imagine, on invente fidèle à son cap.”

    http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4898266

    Cela ne vous rappelle pas la déclaration d’un autre homme politique PS devant d’autres ouvriers inquiets ?

  2. morgane Garnier dirigeante sociliste locale qui repeindla.facade du local du secours populaire.
    Les mechantes langues pourraient souligner qu avec la politique de VallsHollande elle demanderait une seconde boutique…

  3. J’aurai aimé savoir, si la subvention de cette association socialo, a été revue à la baisse ou non, par l’équipe Delannoy.

    Car le Secours Populaire est marqué politiquement, ce qui semble étonnant c’est la décision de leur responsable de s’afficher sur une liste électorale, alors qu’il faut faire preuve de neutralité, celà permet d’éviter les déroutes.

    Même constat pour d’autres responsables qui figuraient sur des listes concurentes, je trouve toujours choquant de mélanger politique et humanitaire.

  4. Apparemment il n’y a pas que la section locale socialiste audonienne qui est en crise!

    Sur le national, c’est l’explosion!!!
    Tensions au national qui auront des retombées sur le local : retour des divisions, divorce définitif avec les verts!
    Assez contente sur ce dernier point, je pense à tous ces pseudos écolos qui pensaient faire carrière en politique en partant avec les socs et qui ont été remerciés!!!

    J.Yves même si je ne m’attendais à pas grand chose avec Hollande, je ne m’imaginais pas qu’il rencontrerait autant de difficultés avec ses ministres : un second remaniement en l’espace de deux ans, du jamais vu, non?

    Quel merdier!!

    Je salue le courage des 3 ministres qui ont “démissionné”, et notamment notre ministre de la culture dont le courrier adressé à Hollande-Valls reflète ce que l’on attend d’un représentant politique élu par le peuple : convictions et courage politique, respect des électeurs….

    Apparemment notre cher président n’a toujours pas compris le message de M.Aubry(qui aurait du être premier ministre, selon moi): ” le problème c’est toi” lui avait elle glissé.
    Il n’a toujours pas compris que ce n’est pas un problème de casting de ministres mais surtout d’orientations politiques!

    Le FDG soumet la superbe idée de nous faire repartir aux urnes; “superbe idée” car à l’heure actuelle, cela permettrait, juste, à Marine de remporter, haut la main; ces élections.

    Marine a, d’ailleurs, remercié Montebourg,il lui a offert la meilleure illustration concernant sa critique de la politique gouvernementale!!

    Si le changement n’est pas pour maintenant , le FN c’est pour bientôt : merci François, et j’oubliais Nico!!!!

  5. @saly
    nous l’avons vu defendre la candidature de Martine Aubry aux primaires socialistes…Gloups!!! SVP respectez les valeurs de chacun, ne jugez pas sans connaitre tous les arguments…à moins que vous soyez au gouvernement!!!mais je ne vous y ai pas vue… jugez la section du Secours Populaire de Saint ouen?? le but n’est-il pas d’aider nos concitoyens? un budget dégagé pour la journée à Oustreham, un budget dégagé pour les enfants de Gaza , un budget dégagé pour les colis alimentaires au cours de l’année, QUE VOUS FAUT IL DE PLUS???
    peut etre auriez vous pu participer à la rénovation d’un centre d’entraide audonien?? je ne vous vois pas sur les photos…bizarre non!!!
    arretez ce n’est qu’un local de la mairie qui avait besoin d’u coup de neuf pour accueillir au mieux certains de nos concitoyens…avez vous quelque chose de plus à redire???

  6. post 8

    Concernant la liste de JR, je pensais la même chose concernant une directrice d’école syndicaliste de st-ouen ou parmi les soutiens sur le responsable des restos!

    Secours pop : assoc socialo?
    Leur fédé est toujours très coco!

    A st-ouen; l’assoc revit grâce à quelques militantes socialistes, mais pour avoir participé il y a quelques années, à des actions, je doute fort que la responsable ( que je connais) qui peine à trouver des bénévoles, les recrute en fonction de leur parti!!

  7. A Saly

    Hollande François, pigiste à feu le Matin de Paris en 85-86, fut d’une remarquable clairvoyance.

    « L’art d’accommoder les restes »

    Le plus souvent, pourtant, il adopte un style didactico-chiant.

    Il fait la pédagogie des temps nouveaux : « A l’Etat-Providence de la prospérité doit succéder une social-démocratie de l’après-crise », écrit-il le 26 septembre 1985.

    Il justifie la voie de la « normalisation » libérale qu’emprunte alors la France : « Le système français ne diffère plus du modèle américain ou britannique », clame-t-il le 4 février 1986.

    « La régulation […] de la monnaie s’effectuera [désormais] par les taux. Certains y verront une nouvelle concession à la mode libérale. Ce serait néanmoins une vision courte. La vague d’innovation financière qui a déferlé sur tous les pays exigeait une modernisation de nos marchés financiers. »

    Même s’il n’est « pas sans risque », il estime que « c’est un progrès incontestable » (le 12 février 1986) :

    « Faute de prix véritables, notre économie, depuis vingt ans, avait vécu sans références : les taux d’intérêt étaient manipulés, les salaires indexés et les changes périodiquement modifiés. »

    Inlassablement, il expose les règles de l’économie mondialisée. Ainsi, le 9 janvier 1986 :

    « La contrainte extérieure décide de tout […] Ce qu’il reste d’autonomie pour un gouvernement, ou de marge de manœuvre pour une politique économique, relève depuis 1983 de l’infiniment petit […] La politique économique est désormais l’art d’accommoder les restes, sous-entendu les rares marges d’autonomie qui subsistent. »

    http://rue89.nouvelobs.com/rue89-politique/2012/07/31/quand-francois-hollande-jouait-au-journaliste-234269

    “L’après crise”, toujours la crise en continu sur 30 ans et la contrainte extérieure qui décide tout et encore plus demain avec l’accord Tafta ou GMT qu’Hollande a souhaité accélérer.

    A quoi servent un président, 577 députés et 400 sénateurs si c’est la contrainte extérieure qui commande ?

  8. à râleur 93400 et Aurélien..

    Défendre la candidature de MA aux primaires?

    Pour quoi faire?

    Je ne suis pas encartée au PS, j’estime que je n’avais pas mon mot à dire, parmi vous; par contre sur ce blog j’ai exprimé mon opinion au sujet de cette candidate que je trouvais plus crédible que notre actuel président!!

    Rassurez moi : Avons nous encore le droit d’avoir une opinion sur ce qui se passe autour de nous, dans le monde politique local ou national ou devons nous vous laisser gérer votre tambouille en interne sans broncher??

    J’ai donc fait part de mon ressenti (post 9) sur l’actualité nationale de ces derniers jours, reprise certes dans les médias mais comme vous l’indiquiez , je ne suis pas au gouvernement donc comme pour beaucoup de français, nous ne pouvons être informés de l’état de notre pays , de l’avancement des réformes ou du travail et des relations entre les responsables politiques que par ce biais; non?

    Vous avez, surement, raison, nous n’avions pas besoin d’être au fait de tout ce merdier puisque nous sommes de plus en plus nombreux à vivre cette merde au quotidien!!!

    Le meilleur baromètre de la politique locale ou nationale est la rue, pas besoin de chiffres pour nous rendre compte que rien a changé!

    Dans mon entourage, les personnes qui étaient en recherche d’emploi au moment de l’élection présidentielle, le sont toujours! Les discussions de voisinage ou entre amis témoignent toujours autant de grosses difficultés à boucler les fins de mois. Beaucoup ne sont pas partis en vacances, certains une semaine parce qu’invités chez famille ou amis….

    Sur le local, sous JR et maintenant avec WD, nous assistons au même constat et donc aux mêmes demandes : baisse des dotations de l’Etat, difficulté de financement de la RDRS…etc

    Le cap politique annoncé par le gvt Valls ne nous laisse pas entrevoir d’amélioration dans l’immédiat ….
    Si je ne suis pas au gouvernement, d’autres le sont “les fameux frondeurs” et ces sénateurs ont bien exprimé un certain malaise : ils ne sont pas entendus et estiment que la politique menée n’est pas celle qui avait été présenté aux français, Filipetti le dit aussi dans son courrier……
    mais pour Râleur 93400; il ne faut pas nous plaindre, ne pas juger et y croire encore….la volonté triomphe toujours!!!!

    “Jugez la section du secours pop”????

    Ou avez vous lu, dans mon post 9,un quelconque jugement sur le travail des bénévoles de l’association (avant d’être une section, ne mélangez pas tout, vous avez surement confondu avec la section socialiste) du secours populaire???
    Je connais la responsable et j’apprécie son engagement et respecte le boulot qu’elle fait bénévolement!

    Je vous renvoie donc votre critique : ne me jugez pas sans me connaître et notamment concernant mon parcours dans ce milieu!

    “peut être auriez vous pu participer à la rénovation d’un centre d’entraide audonien?? je ne vous vois pas sur les photos…bizarre non!!!”

    Vous me forcez à vous raconter la petite histoire qui me lie avec le secours pop : comment j’y ai participé et comment j’ai quitté cette assoc aussi vite que j’y suis entrée.

    Après les élections de 2008, un peu écoeurée par ma première expérience en politique avec EPSO, j’ai eu envie de monter des projets humanitaires avec le secours pop et l’assoc de parents d’élèves! Je me suis rendue au local, j’apprends qu’il est fermé depuis un moment en appelant un responsable à la fédé (numéro trouvé sur un des affichages)! Le responsables de st-ouen m’explique qu’il rencontrait des difficultés à faire repartir l’assoc, difficulté à trouver des bénévoles etc.. Il décide donc de lancer un appel, organise une réunion et me contacte. J’y participe avec quelques adhérents!
    Le premier chantier auxquel j’ai participé était de redonner un coup de propre au local (nettoyage, peinture avec des jeunes du service civique) ! Par la suite, nous avons organisé deux actions pour informer le public de sa réouverture, pendant la période de noel (noel de la solidarité) : une initiative à la MDQ pasteur, une autre au camp Rom!

    Nous avons reçu de l’aide des sbires de Jr (du service associatif )qui ne voyaient , d’ailleurs, pas d’un bon oeil que je sois associée à ces actions. Ils n’ont d’ailleurs pas manqué de le faire savoir car à la dernière réunion à laquelle j’ai assisté ou il était question de nommer les responsables de l’assoc locale! De nouvelles têtes sont apparues (nous qui avions tant de mal à trouver des bénévoles), j’ai donc quitté le navire , ne voulant pas participé à une association qui serait instrumentalisée!!

    Le plus risible pour nos cocos locaux est que cette assoc soit reprise aujourd’hui par une militante socialiste, qui ne devait pas l’être, à l’époque ou elle a été présentée par une adhérente qui elle faisait partie de la famille, pour eux, c’était toujours mieux qu’une soit disant militante de “droite” que je suis devenue par la suite en rencontrant Lias!!!

    Voilà pour la petite histoire : j’ai donc participé à sa rénovation mais pas en 2014.

    Ne parlez pas de ce que vous ne savez pas!!!!

  9. râleur 93400

    j’ai juste oublié une petite chose mais essentielle pour moi.
    “On ne vous voit pas sur les photos..bizarre”
    Les photos, la com : je laisse ça aux pros de la propagande!
    Le milieu de l’humanitaire et de l’entraide est peut être le seul milieu ou on n’a pas besoin de ceux qui veulent faire du ” m’as tu vu?”
    Milieu ou on l’on a besoin de personnes, engagées, sincères et humbles!!!

  10. Saly post 15

    Les autres, c’est la contrainte extérieure (les marchés, les milieux financiers, BCE, FMI, BM, OMC)

    Exemple donné par Nicolas Doisy « chief economist » du « premier broker indépendant en actions européennes » de Chevreux filiale du Crédit Agricole

    Entretien vidéo avec lecture possible par François Rufin du journal Fakir que je vous recommande.

    En vidéo
    http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches-la.html

    En lecture
    http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html

    La lettre de N.Doisy à destination des milieux financiers anglo-saxons qui a amené l’entretien
    http://www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches.html

    Ces liens ont déjà été mis sur ce site en avril 2012.

  11. jym
    un visionnaire le gars s’il balançait déjà ça avant son élection!

    Baisse des dépenses publiques et flexibilité du travail, on y est donc : adieu le CDI et vive la précarité.
    Si le monde de l’entreprise libéralise le travail et recrutent en fonction de la demande; Dans certains secteurs, elles ne cotiseront pas suffisamment pour les futurs chômeurs qu’elles créeront!!!

    Et c’est soit disant pour relancer la croissance et diminuer le chômage : plus de CDD, appel aux sous-traitant (augmentation du travail au black dans certains secteurs), valorisation de la polyvalence comme dans la fonction publique Etc…
    C’est quoi le bilan pour l’espagne, l’angleterre; l’allemagne pour que François décide de les copier ?

    Une entreprise en bonne santé est d’abord celle qui respecte ses employés : si l’entreprise est en baisse d’activité, une assistante commerciale pourra alors se taper le boulot de la standardiste : la sécu risque de faire faillite!!!

  12. Saly

    Quel bilan chez nos voisins européens ?

    Une 1è réponse en visionnant le documentaire “Europe à vendre” passé sur Arte ?

    ———————————————————-

    Europe à vendre

    mardi 26 août à 20h50 (73 min)
    Rediffusion vendredi 29.08 à 8h55

    Avec la crise, la privatisation des biens publics s’accélère partout en Europe. Une enquête édifiante, tant la crise semble pouvoir justifier la vente à la “découpe” des patrimoines naturels et culturels par des municipalités, régions et gouvernements soucieux de renflouer leurs caisses.

    Montagnes à vendre dans le Tyrol oriental pour 121 000 euros ! En 2011 en Autriche, l’annonce suscite aussitôt la convoitise de sociétés, à condition que les deux sommets (2 600 mètres d’altitude), propriété de l’Agence immobilière fédérale (BIG), une institution publique, portent leur nom. C’est en découvrant cette aberration que le réalisateur entreprend un tour d’Europe pour évaluer la privatisation en cours des biens publics. Un état des lieux stupéfiant, tant la crise justifie la vente à la “découpe” du patrimoine naturel et culturel par des municipalités, régions et gouvernements soucieux de renflouer leurs caisses. En Irlande, l’État, au bord de la banqueroute pour avoir épongé les dettes des grandes banques, est prêt à brader toutes les forêts de l’île, mobilisant des milliers de personnes en colère.

    Cynisme tranquille

    À Paris, c’est l’hôtel de la Marine, place de la Concorde, que France Domaine souhaitait céder pour un bail de 99 ans à des investisseurs privés, avant de renoncer face à l’opposition au projet.

    Berlusconi, lui, envisageait même de privatiser les vestiges de l’Antiquité, y compris le Colisée, dont la restauration, urgente, est aujourd’hui financée par Diego Della Valle, le PDG de Tod’s.

    Berlin craint de perdre la mémoire de son Mur, sous la pression de la spéculation immobilière, et la Grèce, encouragée par la troïka (FMI, Banque centrale européenne, Commission européenne) met en vente des terres et îles vierges, convoitées par des chaînes du luxe, des promoteurs et des milliardaires.

    Entre cynisme tranquille des uns et résistance fragile des autres, une enquête éclairante sur un phénomène qui menace la liberté des citoyens de l’UE à décider de l’aménagement de leur espace public, urbain ou naturel.”

    http://www.arte.tv/guide/fr/048754-000/europe-a-vendre?autoplay=1

  13. Vous vous rappelez toutes les belles promesses, et déclarations au moment du référendum sur le traité de Maastricht en 1992 ?

    ————————————————————

    – « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d’Estaing, 30 juillet 1992, RTL)

    – « L’Europe est la réponse d’avenir à la question du chômage. En s’appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche)

    – « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France)

    – « Les droits sociaux resteront les mêmes – on conservera la Sécurité sociale –, l’Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2)

    – « Pour la France, l’Union Economique et Monétaire, c’est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter)

    – « C’est principalement peut-être sur l’Europe sociale qu’on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l’Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l’Europe sera moins sociale demain qu’aujourd’hui ? Alors que ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune)

    – « Si aujourd’hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d’intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)

    – « On a voulu créer un grand marché avec la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux. L’exigence des règles du jeu communes explique que le Conseil des ministres a adopté 280 lois. Mais ce qui était indispensable étant fait, il y aura dans l’avenir moins de lois européennes. » (Jacques Delors, 19 septembre 1992, La Croix)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *