Avenue en Péri(l)

Avec le transfert de l’Hôtel de ville par Alexis Godillot (Maire) à la fin du 19ème siècle à l’intersection de deux grands axes routiers, le centre de gravité de Saint-Ouen a quitté depuis longtemps les abords de l’Eglise surplombant la Seine. La centralité s’est donc organisée avenue Gabriel Péri (entre la place de la République et la Porte de Saint-Ouen) pour accueillir immeubles d’habitation et rez-de-chaussée commerciaux.

Visiblement la bonne fée qui s’est penchée sur les espaces publics des Docks a hélas largement oublié l’avenue principale de notre ville[1] et qui devrait encore le rester pendant quelques décennie.

Absence de mobilier urbain de qualité (bancs, grilles d’arbre, corbeille, candélabres…), revêtements de sol lépreux, disparates et mal entretenus, linéaire commercial mal maîtrisé, déballages sauvages… le renforcement de l’attractivité commerciale n’a donc pas beaucoup été épaulé.

AV GP Music Partnermidasfringuesinterscooterel maghrebeglise

Cerise sur le gâteau, les jardinières et les petits murets en briques, hors d’âge, encombrent l’espace. Il est donc parfois bien difficile de se croiser avec une poussette et un sac de marché. On est donc dans le passage et l’utilitaire plutôt que dans la flânerie et la promenade.

IMG_7411IMG_7413

Alors que se dessinent à terme les réaménagements des deux extrémités de cet axe : Porte de Saint-Ouen (dans le cadre de la ZAC du même nom) et la place de la République (avec l’arrivée programmée de la ligne 14), il serait heureux d’engager une réflexion pour revaloriser cette grande avenue (en intégrant la problématique des déballages extérieurs du marché Ottino[2]) . C’est d’autant plus nécessaire que le nouveau quartier des Docks avec ses commerces pourrait, si l’on y prend garde et sans stratégie globale, déstabiliser plutôt que conforter les commerces existants dans ce qui constitue le « cœur de ville ».

Pour les pingres ou les édiles économes, rappelons que nos craquantes jardinières  [3] sont surtout devenus des grands cendriers et des réceptacles à canettes de boissons avec un coût d’entretien permanent[4] sans rapport avec la qualité de l’environnement. Elles pourraient ainsi être utilement supprimées au profit de quelques bancs. Il serait sans doute plus utile par exemple aussi de se réapproprier et d’ouvrir le petit espace vert en triangle sur le flanc gauche de l’Eglise du Rosaire, d’aménager son parvis[5]…

Bref d’investir utile et durable.

 

EPS

 

[1] et aussi bien sûr nombre de petits espaces publics de quartier de la place Payret à la place Debain…

[2] la multiplication des commerces bas de gamme à l’extérieur, l’impunité des réseaux de vendeurs à la sauvette, le non respect des emplacements, la difficulté de circuler pour les piétons contribuent à donner une mauvaise image du marché et nuisent au final à la halle alimentaire.

[3] certains murmurent par ailleurs que les arbres actuels (qui ont remplacé il y a une vingtaine d’années de grands platanes malades) et qui sont dans les jardinières, n’auraient pas été suffisamment enracinés au niveau du sol réel. D’où peut être des problèmes à terme de pérennité. On peine à y croire !

[4] entretien par le service des Espaces Verts qui a d’autres vocations que le nettoyage.

[5] En faisant disparaître les rocailles et structures métalliques anachroniques supportant une végétation foisonnante masquant de manière peu élégante le parvis et les portails de l’église.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

10 réflexions sur « Avenue en Péri(l) »

  1. Faute d’avoir agi en concertation, JR a multiplié durant ses 15 ans de mandat, les gâchis d’usage et financiers.

    La remarque sur les jardinieres en effondrement concerne aussi celles de l avenue Michelet.

    Plus fort, comment l’ancienne Pdte de la semiso et maire a pu sans reagir laisser se dégrader la portion entre la rue Godillot et l’avenue Frayce, et plus particulièrement l’espace planté devant la pizzeria du 72, sans parler des plots de briques arrachés à l’entrée et à la sortie de la station service.

    Je lui avais proposé et réclamé une action permanente d’environnement de proximitë, sans rëponse ni considération de sa part ou/et
    de sa cour.
    Lees audoniens l’ont depuis jugée et jusement virée…

    Aujourd’hui, WD maire et vice president de l interco est devant ses responsabilités et doit engager le difficile dossier environnement de proximité, sans autoritarisme ni autisme.

  2. Je confirme, une vraie galère de circuler avec une poussette sur cette avenue!

    Complètement d’accord pour supprimer ces jardinières en conservant,toutefois, des espaces fleuris dans des endroits fréquentés et plus spacieux.

    A ce sujet, je trouve que le square Marmottan manque cruellement de fleurs. Si les parents semblent satisfaits des nouveaux espaces jeux, ils s’interrogent sur l’état du parc à l’entrée (côté Eglise) et de l’espace jeux 6-12 ans. Il semblerait que le chantier se soit arrêté au petit espace vert dont je ne comprends toujours pas la conception!!

    Les enfants continuent donc à tomber et les bancs sont dans un piteux état!

    Mélanger le vieux au neuf est peut être une nouvelle manière de concevoir le design urbain, ce qui définit le “beau” façon JR.

    Je pense qu’il y a besoin d’améliorer ce bel espace (lieu de passage) qui manque de finition!!

    A côté de chez nous, porte Montmartre, le bd Ney s’est refait une santé, les arbres malades ont été enlevés; les trottoirs sont plus spacieux et le quartier est beaucoup plus clair!!!

  3. Les sucettes publicitaires de la société Decaux gênent également le passage des passants qui passent, polluent le paysage et les cerveaux.

    Et certaines images ne placent pas la femme en haute estime.
    J’ai fait quelques photos.

    Virez-les !

  4. Et bien, heureusement que Saly, EPS, Taquet etc… ne font pas partie de la nouvelle équipe municipale ! on l’a échappé belle, supprimer les jardinières , seuls espaces fleuris et verdoyants des avenues…On sait à qui on doit les nombreuses suppressions d’arbres décidées lors des réunions de quartier pour les réaménagements des parcs !

  5. à Dominik

    Au lieu de m’attribuer toutes les déforestations du monde, racontez nous l’histoire de “comment la ville de saint-Ouen a perdu une fleur au Concours national de fleurissement” et a été ainsi délassée.

  6. dominik

    Cher protecteur de la flore audonienne,

    Relisez nos propos, nous évoquions une suppression de ces jardinières car elles ont aujourd’hui une fonction d’usage : poubelle pour nos déchets, nos mégots et caniparc et plus trop sa fonction d’estime, de départ, raison pour laquelle elles avaient été crées (embellir la Ville etc..)!!

    Par ailleurs, notre critique s’accompagne d’une proposition que vous ne semblez pas avoir saisi : nous souhaitons des arbres, des fleurs dans d’autres lieux de st-ouen plus appropriés pour mieux les respecter!

    Vous qui aimez les arbres et les fleurs plantés aux abords de nos avenues , posez vous donc la question de savoir si ces arbres sont en bonne santé si proche de pots d’échappements….
    Sur le bd ney, ce n’était pas le cas d’ou leur abattage?

    Préserver l’environnement est difficile en Ville mais en les éloigner d’endroits plus polluant les conserverait, peut être; plus longtemps!

    Ceci est, aussi, valable pour nous : mieux vaut acheter un appart vers Pleyel plutôt que dans les nouveaux apparts aux docks, en face de l’incinérateur, non?

  7. Ben oui ça m’enèrve toujours un peu ce besoin de “faire propre et clair” en éliminant tout ce qui dépasse , c’est à dire tout ce qui ne sert à rien (arbres, fleurs…) bref tout ce qui rend les avenues ternes et tristes un peu jolies : et franchement “Jolie”n’est pas l’adjectif qui caractérise le mieux Saint-Ouen alors ne supprimons pas le peu qu’il y a! Et puis je pense à ceux qui dans les équipes municipales précédentes se sont investis pour embellir les rues et la pose de ces jardinières qui avait fait plaisir à tout le monde faisait partie de leur travail… l’entretien de ces jardinières est donc impossible selon vous ? et vous à part la suppression vous proposez quoi ? mais ne vous inquiétez-pas sur ce sujet j’ai perdu d’avance et JYM aussi d’ailleurs…

    • @ Dominik

      Vous vous méprenez ou voulez entendre ce qui vous arrange.
      Il ne s’agit pas de faire “propre et clair” (encore que sale et confus y’a pas grand chose à faire pour y arriver). Mais de donner de la place aux piétons pour se ballader avec des vrais bancs pour faire une pause, permettre au commerces de respirer et d’être valoriser…
      Il s’agit d’aménager l’avenue avec une vision d’ensemble (pas un truc triste tiré au cordeau) : des pleins, des vides, du mineral, du végétal, des placettes, du déballage commerçants organisés (marchés), des terrasses de cafés sympas, des trottoirs élargis, des carrefours moins routiers, des epaces avec des matériaux nobles et du mobilier urbain de qualité.. Bref de la ville. Juste comme cela se fait aillleurs. Cela n’empêche au final d’avoir plus de “vert” qu’aujourd’hui ou du moins mieux traité.
      Evidemment de Droite ou de Gauche, il faut y mettre un peut de pognon et de l’intelligence + s’assurer de l’entretien, de la sécurité…
      Comprendo ?

      EPS

  8. Compris … mais j’ai un peu peur que dans l’aménagement urbain, comme dans tout le reste il faille toujours suivre la mode ! Et puis l’argument des arbres malades est bien trop facilement utilisé par ceux qui souhaitent s’en débarrasser pour d’autres raisons ! Enfin les espaces disponibles pour effectuer de nouvelles plantations, je ne vois pas trop où ils sont. De plus , des trottoirs plus larges à SO,ça risque de se traduire par des envahisseurs non souhaités (patineurs, rollers, cyclistes et même scooters et oui l’incivilité et reine à SO comme vous le signalez au sujet des déchets dans les jardinières) comme cela se passe dans certains endroits de l’avenue Michelet et dans ce cas les piétons n’y auront rien gagné… Franchement vers Pleyel on respire aussi à fond les gaz d’échappement !
    Pour le moment chaque fois que l’on a vu disparaitre des arbres à SO ils ont été remplacés par des petits trucs qui mettrons 30 ans à ressembler à quelque chose d’où ma méfiance envers ces idées…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *