Bienvenue en prison ?

IMG_7937IMG_7939

L’installation de grilles il y a plusieurs années créant un sas d’entrée extérieur au Lycée Blanqui rue C. Schmidt a sans doute corrigé une conception d’origine pas très fonctionnelle notamment en termes de sécurité. Le bricolage ne suffit pourtant pas et un peu de bon sens serait bienvenu.

Outre le nettoyage de « l’enclos » qui laisse régulièrement à désirer (comme d’ailleurs l’espace public devant l’établissement), incontestablement les panneaux d’affichage nécessitent de bons yeux même pour les jeunes pousses lycéennes. Visiblement un problème insoluble sur le plan technique et financier. Le coloriage réputée « artistique » du pitoyable espace vert à proximité ne relève pas l’image peu flatteuse de l’ensemble.

Dommage, Saint-Ouen et sa jeunesse méritent sans doute mieux en termes de considération et de respect…

L’enfer est aussi dans les « détails ».

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

6 réflexions sur « Bienvenue en prison ? »

  1. En somme maintenant, il ne reste plus qu’à soigner la qualité du parloir tout veillant au renfort de surveillants associé à de vrais leçons de civisme.

  2. ils s en sortiront , c est par sécurité qu il y a des grilles car j habite en face du lycée dans la résidence et par moment c est et c était trés chaud il y a toujours de petits connards qui trainent au lieu d allée s instruite pour avoir un avenir qui viennent provoqué les lycéens je l ai vois de ma terrasse
    le grand malheur c est d avoir mis LES FILLES ET LES GARCONS ENSEMBLENT il y a souvent des conflits et plus encore a cause d une fille par jalousie ou autre

  3. Bernard P 4

    oui je trouve que c est une catastrophe je vois les jeunes filles maquillés comme des mannequins qui ne pensent qu a plaire et non aux études comment voulez vous que les garçons y pensent aussi

  4. Il faut, effectivement, se demander pourquoi ces grilles ont été installées.
    Un moyen de délimiter les abords du lycée : un espace récupéré pour les étudiants car les tabourets en béton étaient très souvent utilisés par les usagers du bus. Mais c’est aussi pour des questions de sécurité : ce SAS permet de mieux filtrer les entrées et sorties; empêcher les élèves de se faire la belle. Si un élève passe au niveau de la première porte, ils est souvent bloqué à la seconde!!
    Il est vrai que pour la lecture des affichages c’est pas top. L’année précédente, on leur avait permis d’entrer.
    Un SAS fermé comme à Baker serait plus judicieux!!

    Concernant la violence, si elle n’a pas lieu au niveau du SAS, elle continue d’avoir lieu à l’extérieur de celui-ci!!

    Le personnel du lycée ne peut pas toujours y faire face.

    La municipalité devrait réfléchir, en ce début d’année scolaire; à la manière de mieux sécuriser les sorties des différents établissements (collèges et lycées) en associant les services de l’éducation nationale et ceux de la Ville… à suivre….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *