Mariage à trois !

0

Avec notre humour douteux, nous ironisions sur le duo Kalaydjian-Touati candidats un peu rétros aux Municipales à Saint-Ouen au nom de la vraie Droite[1]Avec leurs costumes gris et cravates roses,  nos deux sexagénaires, Albert et Gérard, nous semblaient un couple pas très « gai » et surtout peu crédible.

Bien que poussés discrètement par les uns et les autres[2] pour capter une partie de l’électorat de William Delannoy[3], comme beaucoup, nous constations qu’ils auraient fatalement bien du mal à boucler leur liste et devraient sans doute jeter l’éponge.

Hélas, les bleus et les naïfs en politique c’est bien nous ! C’était en effet sans compter sur l’intelligence fertile de ces deux vieux briscards de la politique et des affaires pas très regardants sur les moyens.

Coup de théâtre ! Conseillère municipale sortante, membre du groupe communiste (!) et en délicatesse avec les siens depuis quelques prises de positions hasardeuses, Ndeye Fatou Kébé[4] vient en effet de rejoindre, avec sa petite troupe du « Mouvement de la société civile » (MSC), la liste Kalaydjian .

Il faut dire qu’elle avait beaucoup de mal, elle aussi, à boucler, la liste qu’elle entendait conduire aux Municipales aux objectifs pourtant très larges : « porter la voix des citoyens, de toutes nationalités, sans étiquette politique au sein des instances » pour «  participer à la formation de la Volonté Générale ».

Une alliance de la carpe et du lapin un peu surréaliste mais qui permet à la Droite « classique » avec ce coup de jeune[5] et cette féminisation inattendue de constituer une liste qui sera, sans conteste, la plus politicienne de la prochaine confrontation électorale locale à Saint-Ouen.

Il faut bien être la meilleure quelque part.

 


[1] avec l’investiture du Modem et de l’UDI (en dépit de son adhérent W. Delannoy), il semblait même avoir un moment, selon le Parisien,  celle de l’UMP. Bref, nos deux compères s’affirmaient comme étant les véritables représentants de l’Opposition nationale.

[2] Les frères ennemis PC-PS voyant d’un très bon œil, pour ne pas dire plus, un candidat supplémentaire à Droite diminuant mécaniquement le score de leur principal challenger.

[3] Ce mauvais camarade aurait bravé son propre parti (l’UDI ) en confirmant son refus d’intégrer sur sa liste l’inusable et imprévisible Albert Kalaydjian surtout préoccupé de conserver son poste de conseiller municipal.

[4] Créatrice de mode (lingerie féminine), surnommée la « Fatou Fatale », elle aurait été repérée et proposée à l’origine en 2001 par un élu communiste de l’époque (un certain… Karim Bouamrane.)

[5] trouvé sur facebook (21 février) : « Nous avons désormais un groupe de jeunes MSC de 13 à 20 ans sur le terrain. Bientôt, une page facebook ainsi qu’un logo dédié. Cette génération hyper dynamique en action et en réflexion, ça promet !!!

En effet.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

16 réflexions sur « Mariage à trois ! »

  1. Je ne me rends jamais au conseil municipal mais sur ce que j’ai pu en lire sur ce blog,j’ai cru comprendre qu’au sujet de la mosquée ces deux conseillers municipaux sortants(AK et FK) avaient des positions diamétralement opposées.Comme quoi,ce scrutin injuste oblige des tendances opposées à se regrouper pour arriver à s’exprimer dans une telle compétition électorale.Pourquoi être obligé de présenter 43 noms(croit-on sérieusement qu’une liste va faire 100%? et ça oblige par souci démocratique de donner son adhésion à une liste pour qu’elle puisse se présenter)et respecter la parité(notre ville a montré qu’elle n’a plus besoin de faire la promotion des femmes,ces dernières ayant depuis longtemps acquis le leadership et c’est justice).

  2. Voilà une belle mêlée

    Albert multi-compatible jusqu’au bout. Tout comme Fatou Kébé, (encore ou ex-communiste), législation électorale oblige !Au passage, je partage les commentaires de Michel Fainzang. Albert+Gérard+Fatou ne sont « ni droite ni gauche…citoyens d’abord…société civile » .Bien.

    Question à la « gauche » de la liste WD , Paco, Jean Fouquart et Lias Kemache, prière de répondre : vous dites que votre liste n’est pas de droite mais citoyenne (vous citez votre présence sur la liste comme preuve, mais ) : est-ce que la liste Albert/Gérard/Fatou est de droite ? Attention : c’est votre liste qui a été tamponnée « UMP » ; et la liste A/G/F a une caution de gauche valant la vôtre (Fatou Kébé). Ou est-ce qu’elle est, comme vous, une simple liste citoyenne, à tout dire AUDONIENNE, ?
    Dans ce cas : pourquoi avez-vous mis tant de temps pour le découvrir ? Votre électorat (la partie plutôt de gauche simplement protestataire anti-Rouillon mettant, avec pas mal de raison, le PS et KB dans le même sac, plus l’électorat de droite jusqu’à son extrême) va maintenant se disperser sur deux listes.
    Et puisque je vous interpelle, vous qui êtes près de William :
    1. Signera-t-il la charte Anti-Cor avant le 1er tour ?
    2. souscrit-il, si élu, à créer un Conseil consultatif des résidents non-communautaires ?

    Le suspense arrive :
    • l’électorat de droite (vote protestataire anti-Rouillon compris pouvant dépasser les 47% WD de 2009) se divisera sur deux listes. Marie-France sera désolée ;
    • l’électorat de gauche (63% toutes tendances confondue) se divisera sur deux listes, voire trois si le NPA arrive à faire sa liste.
    Malin.e qui pourra prédire le résultat au soir le 23/3. Les commanditaires des sondages IPSOS (non-professionnels parce qu’excluant les électeurs étrangers communautaires – mais qui peut commander de tels sondages ?!) sont pour leurs frais. Probable que 4 listes sont en mesure de se maintenir pour le 2e tour. Éventuellement même 5 si le vote-sanction anti-Rouillon, face au marigot liste WD / liste Albert/Gérard/Fatou, préfère voter NPA au 1er tour. Que l’électorat audonien se divise sur 4 ou 5 listes : la distance entre les listes dans chaque camp sera courte. C’est donc la petite différence de programme emblématique qui pourrait faire pencher la balance.

    Mais quelle petite différence ? D’un côté, davantage de démocratie locale, concrètement un Conseil consultatif des résidents non-communautaires. Pas exclu que des politiciens de la droite modérée soient pour (je n’ai pas vérifié), mais la tendance est plutôt du genre un arabe ça va… et que ça trime et la ferme, nègres compris ! C’est ce discours et cette pratique qui nourrissent le ressentiment politique des PIR (Parti des Indigènes de la République). Est-ce que la gauche peut prouver par des actes, même petits, qu’on n’est plus à l’indigénat ni au colonialisme ?
    • Sur le plan audonien, rien de clair ni de KB ni de JR, WD non plus, et on s‘attend à une non-réponse de Albert/Gérard/Fatou. Qui nous détrompera d’ici deux semaines (15/3), car il faut un peu de temps que la nouvelle circule ?

    De l’autre côté, couper court à la pratique d’élu.e.s multi-casquettes et aux structures de pouvoir aussi réelles qu’incontrôlables. L’antidote ici : La charte ANTICOR (non-cumul des mandats et des fonctions exécutives et huit autres engagements[2] pour une « ligne éthique ».
    • Sur le plan audonien, seul KB en est au stade de la promesse publique (brochure programme p.4). Mais promesse bidon si non pas faite avant le 1er tour (15/3 pour délai de circulation).

    Un cas intéressant. Dès 2012, nous autres « alternatifs » de la scène politique audonienne avions tissé des contacts avec la gauche non-« enrouillonnée », dont KB. Cap : une gauche municipale « dérouillonnée » (de la personne et de ses pratiques tant de fois critiquées), et points d’accord pour un programme, sans cacher les désaccords). Le temps passe sans que rien ne se passe. Ce n’est qu’à mi-avril 2013 que KB réunit ce petit monde pour lui annoncer son plan de campagne, déjà tout ficelé : on exécute, et que ça saute ! id-stg ne s’exécute pas : ni participation, ni soutien. On sait que KB s’est imposé comme chef du PS audonien avec l’argument qu’il avait amené « les citoyens », renfort indispensable pour défier JR.
    Est-ce que KB avait joué ce jeu de son propre chef pour convaincre Solferino qu’il avait une donne gagnante en main et qu’il fallait le soutenir ? Ou est-ce que Bruno Le Roux (BLR) et Claude Bartolone l’ont missionné pour réunir une telle donne ? Quoi qu’il en soit, au grand meeting électoral Salle Barbara du 10/2/14, c’est BLR le grand ordonnateur, et KB le missionné. Sachant que BLR a besoin du tremplin d’un siège municipal à SO pour arriver au Grand Paris, et que Bartolone a eu raison de Hollande et sa politique d’anti-cumul, on se demande quand KB a pu promettre de signer la charte ANTICOR.

    Quoi qu’il en soit : s’il signait la charte ANTICOR une semaine avant le 1er tour, et s’engage par écrit pour créer un Conseil consultatif des résidents non-communautaires, j’y verrais la petite différence en sa faveur.

    Ingolf Diener

  3. A ID post 3

    Pas d’inclinaison naturelle de KB de signer la charte Anticor, même si figure dans le programme.

    Cela semble même difficile d’en parler au sein du groupe PS EELV PRG etc…

  4. ….j’ai cru comprendre que ce mariage a trois de la carpe et du lapin est la conséquences des turpitudes d’AK et de GT à l’égard de l’UDI….et que ce dernier préfère se retirer que de sombrer dans le …ridicule….

  5. Éric M
    Pour le ridicule AK a déjà franchi la ligne
    ( je pense à la vidéo de son micro trottoir au marché si vous ne l avez pas vue, je vous la conseille)
    Reste à savoir jusqu’où il est capable de se renier pour une chaise au conseil municipal et Qui de JR ou KB en héritera
    Mais on est pas en temps de guerre, on risque rien
    Alors bof

  6. Monsieur Kalaydjian n’a pas crée une liste citoyenne, monsieur Diener, il a crée une liste pour essayer de faire du chantage à monsieur Delannoy! Sinon, pourquoi inonder de messages certains des colistiers de monsieur Delannoy pour dire qu’il est prêt à laisser tomber sa liste si le même Delannoy lui fait un signe? Je trouve cela ignoble pour ses propres colistiers. Je ne comprends pas non plus ce que fait une conseillère municipale dit “de gauche” avec le seul élu de la ville qui a voté contre la mosquée et qui harcèle les passants devant l’église en clamant qu’il est “le seul candidat catholique à se présenter” (sic)! Mais bon, je ne suis qu’une employée communale et certaines choses me passent bien au dessus…

  7. @ Annie,

    Le problème avec Albert, c’est que l’on est moins révoltés du vice que choqués du ridicule mais que voulez vous, le propre de la médiocrité c’est de se croire supérieur !

    Ce monsieur n’est rien d’autre qu’un outil de propagande de Jacqueline Rouillon et Karim Bouamrane (les amis du second tour) pour simplement gêner William Delannoy et à ce titre, je plains les gens de sa liste, qui pour certains sont sincères et qui se retrouvent simplement les instruments d’une gauche prête à toutes les compromissions pour conserver le pouvoir !!

    Enfin…

    Le ridicule attaque tout mais ne détruit rien et les Audoniens cette fois savent pertinemment ou est leur intérêt !!!

  8. @ Eric M @ Annie,@Malik

    Eric c’est exactement ce qui c’est produit en espérant une chose qu’une personne comme Albert Kalaydjian disparaisse définitivement de la vie et du jeu politique de Saint Ouen.
    Avec des personnes comme lui l’alternance est devenue impossible à Saint Ouen.

    Il ne faut d’ aucune façon que cette personne soit sauvé politiquement en l’intégrant dans une quelconque liste qualifiée pour le second tour !

  9. Certaines personnes ici aiment bien mettre les gens dans des tiroirs, leur coller des étiquettes: Le bricolage de la liste AK s’explique surtout par le besoin d’exister politiquement, pour certains, et de nuire, pour d’autres, qui n’ont pas eu ce qu’ils espéraient. Le mode de scrutin ou le nombre de colistiers n’a rien à voir.

  10. croisé ce matin au marché Ottino AK et son équipe tractant son précieux message ‘( que faire pour reconduire JR sans vergogne) . Aux salutations que nous fîmes au moins à ceux que nous connaissions, au nom de la courtoisie républicaine notamment, AK intima l’ordre à ses troupes de ne pas nous adresser la parole.
    L’avait l’air remonté comme une pendule ou un vieux coucou, au choix.

  11. @ paco.daussat

    ….pas étonnant de la part de ce personnage ! Il fait preuve d’autorité quand cela l’arrange …..Toutefois j’aurai une question . Dans l’hypothèse ou sa liste fait 2% ou 3% voir 5 % Allez vous le sauvez politiquement en l’intégrant sur votre liste au second tour ? En vous remerciant d’une réponse claire et précise de votre part .

  12. Not’ bon Albert n’a d’autre ambition que de continuer à être conseiller municipal d’opposition. Il ne veut surtout pas du pouvoir. Il ne se sent bien que lorsqu’il peut faire ses effets de manches accompagné de déclarations grandiloquentes. En revanche, gérer une ville ouh là là c’est autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *