Soyons vachards avec les cumulards !

images

Dans un mois, nous allons voter aux élections municipales 2014. Trois têtes de listes ont des chances de devenir Maire de Saint-Ouen, par ordre alphabétique : Karim Bouamrane, William Delannoy et Jacqueline Rouillon[1].

Un des griefs que nourrissent les citoyens à l’encontre de leurs élus, c’est de pratiquer le cumul de fonctions et de mandats – créant par là des zones d’opacité dans la préparation, la prise et l’exécution des décisions, qui permettent voire favorisent le trafic d’influence.

Les élections finissent ainsi en simple façade de légitimation pour des structures de pouvoir fonctionnant tout autrement. Cela dépolitise à la longue les électeurs et facilite les démagogies extrémistes et le “tous pourris !” type FN.

Il n’y a pas de fatalité. Une association civique, ANTICOR, (comprendre anti-corruption) a élaboré une Charte et la propose à la signature par tous les candidats au poste de maire dans leur commune. Cette Charte comprend le non-cumul des mandats et des fonctions exécutives et huit autres engagements[2] pour une « ligne éthique ».

On peut aller vérifier le site Anticor la liste des signataires.

Pour le 93, il n’y a pour l’instant qu’une seule signature. A quand les trois signatures des têtes de liste audonienne ? Pour l’instant, le plus avancé des trois est Karim Bouamrane[3], il est au stade de la promesse publique (brochure programme p.4). A quand la signature ?

Ingolf Diener

http://www.anticor.org/2013/10/22/municipales-2014-la-charte-anticor-est-en-ligne/,


[1] Maire,  Conseillère Générale, Vice-Présidente de Plaine Commune

[2] bonnes pratiques de gestion, transparence, reconnaissance des droits de l’opposition, participation citoyenne, publicité des informations importantes sur la gestion locale, exigence de probité, lutte contre le trafic d’influence, rigueur dans le choix des organismes prêteurs de fonds à la collectivité

[3] Maire-Adjoint, Vice Président de Plaine Commune (et à ses heures creuses Président du groupe socialiste et secrétaire de section PS).

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

4 réflexions sur « Soyons vachards avec les cumulards ! »

  1. La Promesse Tenable

    Dans le déluge de promesses qui se déversent actuellement sur notre corps électoral, il y en a une pas comme les autres.
    Toutes les promesses se formulent au futur : « si vous me donnez la majorité, je ferai ….. ». Un trois-temps : 1) le temps pour A de promettre afin de provoquer chez B l’acte de confiance ; 2) le temps très court où B fait acte de confiance (dans les urnes); 3) le temps pour A de tenir ou non sa promesse, et pour B de réagir, quitte à ne rien faire que de maugréer parce que le calendrier du rituel politique n’offre guère d’autres issues. Logique bien résumée par Pasqua, orfèvre en la matière : « Les promesses n’engagent que ceux [et celles] qui y croient. » A ce titre, toutes les promesses se valent.
    Je lis dans le programme des Nouveaux Ambitieux (p.4) ceci : « Pour la transparence dans la gestion, nous : ….signerons la charte Anticor » « Signerons », bien au futur. Mais à la différence des autres promesses, celle-ci ne renvoie pas au temps 3. Elle peut être tenue même avant le temps 2, c’est-à dire avant l’acte de confiance sollicité pour le 1er tour. Et toujours à la différences des autres promesses, elle engage son auteur.e par un protocole publiquement vérifiable.
    Du coup, signer la charte Anticor avant le 1er tour devient un avantage compétitif fort pour mériter la confiance sollicitée. Susceptible de distancier les concurrents JR et WD – à moins qu’ils en fassent autant ? Dans quel cas ce serait une avancée démocratique substantielle pour Saint-Ouen. Et le mérite reviendrait au pionnier. Un beau coup de marketing politique. Chiche, Karim Bouamrane ?

    I.D.

  2. Dans le programme du prince de STORT (Saint-Ouen Réveille Toi), au chapitre VII. DEMOCRATIE, la signature de la charte anticorruption est prévue.

    Quel candidat en contre partie des 9 engagements de la charte va pouvoir utiliser le logo Anticor ?

    http://www.anticor.org/nos-chartes-ethiques/municipales-2014/

    En sus des 9 engagements,

    – Le signataire déclare qu’il est candidat pour un premier mandat de Maire ou un unique renouvellement de celui-ci.

    – Le signataire s’engage, s’il se trouvait à cumuler 2 mandats électifs après son élection en tant que Maire, à ne conserver qu’un seul mandat exécutif.

    – Le signataire déclare sur l’honneur que son casier judiciaire ne comporte aucune mention de condamnation pour une infraction d’atteinte à la probité publique ([1]).

    – Le signataire déclare être informé de ce qu’il engage sa responsabilité contractuelle et que l’Association pourra agir en justice en cas de violation de ces engagements.

    Alors qui signe ?

  3. Transparence et démocratie au programme des nouveaux ambitieux dont la tête de liste peine à trouver le temps et le stylo qui écrit pour signer la charte Anticor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *