Lentement mais sûrement…

IMG_6112

Montée en charge progressive donc  pour le leader de l’Opposition municipale avec cette soirée électorale du 26 septembre assez réussie selon les divers participants et les observateurs (dont nous étions).

Une salle bien remplie avec près de 250 personnes au total. Des organisateurs et supporters la jouant « force tranquille”, une salle attentive et diverse, hors du microcosme politique local, avec quelques électeurs de gauche visiblement convaincus d’être au bon endroit pour un changement au niveau local.

Cette fois seul en scène, devant une salle en rang d’oignons, W. Delannoy a joué la « présidentialisation » et  évité l’improvisation en déclinant à l’oral un texte écrit complètement centré sur le local en évitant soigneusement l’héritage Sarkosyste ou la critique appuyée du gouvernement socialiste. Comme à l’accoutumée une critique en règle et détaillée de l’action municipale[1].

On a évidemment pas très bien compris son histoire d’ « école privée » à implanter à Saint-Ouen en attendant que la « publique » se porte mieux[1bis] ni comment on arrêtait le projet des Docks[2] ou encore la déclinaison concrète, dans les actes municipaux, de cette nouvelle mixité à mettre en œuvre. Mais nous ne sommes pas objectifs et soyons patients… l’oiseau fait son nid.

Par contre pas chiffrés mais assez clairs le renforcement de l’efficacité de la police municipale et le maillage en caméras (vidéo« protections ») des points « chauds » de la ville. Mais bien sûr on en passe et des meilleures[3].

Réflexion d’un participant lors du buffet très convivial : « bah, il dit pas plus de conneries que les autres et au moins il à l’air sincère. Faut vraiment que ça change ! ».

Tout est dit. Du moins en attendant l’entrée en lice fracassante des socialistes qui jouent, comme chacun sait, dans une autre catégorie.



[1] Il lui restera pour être réellement crédible d’expliquer ce qui est positif dans les réalisations municipales (et qu’il a d’ailleurs voté) comme d’autres (Front de gauche et socialistes) devront nous expliquer ce qu’ils n’ont pas pu su faire et pourquoi.

[1bis] l’implantation d’un établissement privé en lui-même n’étant pas une prérogative muncipale, essaierait-il à son niveau de “créer des conditions favorables” pour un établissement privé “hors contrat” (avec l’Education Nationale) ou seulement sous contrat, non-confessionnel exclusivement. Si confessionnel indifféremment catholique ou musulman par exemple… on le voit pas si simple et beaucoup de questions auxquelles il faut forcément répondre. Terrain glissant.

[2] il n’a pas d’ailleurs évoqué le Grand stade Bauer dans les Docks soutenu par le Maire et (un peu) par lui.

[3] Pour les curieux et les analystes voir la vidéo de la soirée :http://youtu.be/VJiYU3FKRLo,

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions sur « Lentement mais sûrement… »

  1. Une petite baisse de forme en raison d’un soucis de santé fait que je vais être très court mais je tenais ce soir, à saluer les responsables de ce blog, pour leur objectivité, ainsi que leur honnêteté intellectuelle pour le compte rendu de cette déclaration de candidature à la salle Barbara !

  2. @Optical post4
    Hé oui !
    Quand un AK s’en va, sitôt un autre le remplace.

    Aprés AK 1, le coucou, c’est maintenant AK 2, la chouette, qui candidate au retour de la démocratie à Saint-Ouen.

    Avec tous ses oiseaux qui s’envolent de leurs propres ailes. Serait-ce le signe que les cages commenceraient,peu à peu, à s’ouvrir…à Saint-Ouen ou bien que ces ouvertures serviront, plutôt, aux plus zélés à rejoindre d’autres nids ?

    En tout cas, il serait inutile de faire l’autruche pour le penser.

    Et dire qu’au dernier conseil, ce même AK 2 avait indiqué au maire d’attribuer son mandant à WD pour couvrir son absence (ce que WD a réfusé faute d’en avoir été préalablement informé et pour ne pas cautionner un autre AK 1).

    Cependant, attendons de voir maintenant, qui, entre le AK 1er et le AK 2eme aura la plus belle affiche…et sera engagé à ses côtés, hormis le représentant de son parti (…à lui), l’UDI 93.

    Le suspens des électeurs est à son comble, et les électrices sont impatientes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *