Exclusion du redoublant indélicat

201004011493

Nos amis du syndicat Sud nous font parvenir les dernières informations sur la fin de règne du camarade audonien Michel Hervieu à la tête de l’association de Parents d’élèves Fcpe du 93. Un désaveu pour celui qui avait réussi a devenir l’interlocuteur des autorités de l’Education nationale et qui avait gagné sa reconnaissance après s’être, pendant des années, autoproclamé représentant de l’Union locale fcpe de Saint-Ouen (avec la bénédiction des élus PCF) et au grand dam de nombreux parents.

Paix à son âme.

 

Communiqué reçu ce 5 septembre 2013 :

Le TGI de Bobigny dans un jugement contentieux rendu le 11 juillet dernier, a annulé l’élection de Michel Hervieu à la présidence de la Fcpe93. Le tribunal a en outre ordonné l’exécution de la présente décision. (Voir pièce jointe)

Alors qu’il aurait dû tirer les conséquences de sa condamnation* du 26 mars 2013 par la cour d’Appel de Paris, …Michel Hervieu s’est « accroché », au niveau départemental, à la présidence du CDPE (Fcpe93).  Le glas a finalement sonné.  « Michel a géré en autocrate et a piétiné, des années durant, toutes les valeurs dont se réclame la Fcpe. Au Pré-Saint-Gervais, nous nous sommes élevés contre ses agissements hors normes. Nous avons tourné la page…Lui, en paye aujourd’hui le prix ».  

En toutes circonstances, le grand écart entre  » les discours » et  » les actes » est annonciateur d’une dégringolade vers toujours plus de discrédit . Il a fallu en passer par une décision de justice…

Le 26 mars 2013, la cour d’appel de Paris déboute la Fcpe de sa demande de suspension de l’exécution du jugement rendu à son encontre le 04 décembre dernier.

 

Michel Hervieu se rappelle ainsi à notre bon souvenir !! Le Tribunal de Grande Instance de Paris dans un jugement* du 04 décembre dernier, avait considéré que le certificat de scolarité de son fils, élève dans un lycée post baccalauréat, n’en était pas un. Cette situation de fraude, débusquée, privait de fait Michel Hervieu de son statut de membre actif de la Fcpe….et par voie de conséquence de celui de président du Cdpe. D’où l’importance pour lui de faire appel pour suspendre l’exécution de ce jugement.

Dès le 15 décembre 2012, le Conseil d’administration de la Fcpe nationale avait décidé de faire appel du jugement en première instance du 4 décembre 2012 et de demander la suspension de l’exécution provisoire de ce jugement.  La Fcpe a  « fait valoir que l’exécution provisoire du jugement rendu entraîne 3 conséquences manifestement excessives ». « La deuxième notamment concerne la remise en cause de la qualité de membre actif qui jusqu’alors était reconnue, au sein de la Fcpe, au parents d’élèves de lycée post-baccalauréat » (Il fallait sauver le soldat Hervieu !?)

Suite à l’audience du 26 février, le juge a rendu son délibéré sur la demande de levée de l’exécution provisoire. Ainsi, dans une ordonnance du 26 mars 2013, la cour d’appel de Paris vient de débouter la Fcpe de sa demande d’arrêt de l’exécution provisoire du jugement du 04 décembre 2012, rendu par le tribunal de grande instance. (TGI).

En pièce jointe, l’ordonnance du 26 mars 2013 qui rejette la demande de suspension du jugement du 04 décembre 2012. Il y est réitéré que les les parents dont les enfants sont inscrits dans des lycées post-baccalauréat, ne peuvent prétendre au statut de membres actif de la Fcpe. (Statuts et règlement intérieur).

Le président Jacque Hazan est face à ses responsabilités…L’exécution provisoire de ce jugement du 04 décembre 2012 s’impose aux instances de la Fcpe, tant au niveau national qu’au plan départemental (Seine-Saint-Denis) et…local. (Saint-Ouen).

____________________________________________________________

*Rappel : Par jugement du 04 décembre 2012, le tribunal de grande instance de Paris a :

àdit que Michel Hervieu ne pouvait continuer à sièger au conseil d’administration de la Fcpe à partir du congrès national de Nancy,

à annulé l’élection de Michel Hervieu au conseil d’administration de la Fcpe nationale,

à déclaré vacant le siège qu’il occupe,

à ordonné l’ éxécution provisoire du jugement.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

19 réflexions au sujet de « Exclusion du redoublant indélicat »

  1. Interlocuteur et défenseur des droits des parents redouté des services académiques et par certains chefs d’établissements peu respectueux, Michel Hervieu termine sa vie scolaire.

    Il fut l’un des Audoniens qui avec d’autres – dont la regrettée élue Valérie Geoffroy – avaient inauguré symboliquement un panneau d’annonce de travaux du nécessaire chantier de l’extension-finition de Blanqui.

    Il gagna tous ses galons jusqu’à la direction nationale socialisante de la FCPE en promouvant l’école publique, laïque et républicaine.

    Homme de terrain, il n’hésitait pas à dire aux ministres et à leurs représentants, les choses que beaucoup de léche-bottes et autres pro de l’école privée se refusaient à penser, sous la droite comme sous le PS.

    Beaucoup ne peuvent pas en dire autant, surtout si ils n’ont jamais rien fait et mis leurs mômes dans le privé… parce que c’est bien connu, tous les enfants qui y sont scolarisés deviennent spationautes ou ingénieurs.

    Il incarna un serviteur à sa façon (avec son caractère) mais un serviteur tout de même de l’intérêt général.

    • @ Taquet

      Moi, cher Monsieur, j’étais enseignante à Saint-Ouen et syndiquée. J’ai croisé à de nombreuses reprises votre ami Michel et j’étais scandalisée par ses méthodes toujours à la limite avec une grande confusion entre sa casquette de militant communiste, celle de Parent d’élèves et son besoin d’être quelqu’un d’incontournable.

      Sa gouaille populiste, sa débrouillardise, son petit réseau d’obligés, son anti socialisme lui ont longtemps permis d’avoir une grande complaisance de la part des élus de son bord en Mairie.

      Les dissensions au sein du PCF local, d’ailleurs évoquées sur ce blog, sont peut-être liées en partie à un lâchage par le Maire et son adjointe à l’Education de cet allié archaïque et fort encombrant.

      L’absence de morale au nom de l’efficacité est donc une page qui se ferme. J’en suis ravie.

  2. Jeannine,

    Michel, un combattant « insupportable » de la cause de l’école publique, on en fusillerait pour moins que cela. Et alors.

    Appliquée aux enfants turbulents, votre sentence sent bon les maisons de correction.

    Je ne vois pas en quoi le maire et son élue, le PCF local ont leur place ici, parce qu’ils n’ont rien fait pour l’extension finition de Blanqui. Parlez moi donc des élus municipaux et départementaux sans parler des régionaux qui ne venaient pas aux CA ou aux CE. Ils ne devaient pas vus gêner.

    La bataille pour un seuil infranchissable de 25 élèves par classe, pour une véritable médecine scolaire, pour des budgets à la hauteur, l’engagement pour une laïcité moderne, le choix de ne pas s’en laisser imposer par les professionnels et les élus en toute circonstance…, est ce à ce point insupportable pour l’ancienne syndiquée (à ne pas confondre avec syndicaliste), par ce que Michel Hervieu avec toute sa personnalité, incarnait une certaine irreductabilité en toutes circonstances en faveur de l’école publique, des parents, des évèles et quand même des personnels.

    Mais si vous préférez les accords Lang-Cloupet et l’ambiance joyeuse et feutrée qui régna lors de leur signature, c’est votre choix.

    Il a essayé avec d’autres de garder à gauche la FCPE et non au PCF comme vous le dites de manière indigne.

    Pour le reste, nous ne sommes pas parfait(e)s.

  3. Homme de combats respecté mais totalement discrédité par ses dernières actions frauduleuses.

    Tout ça pourquoi ? Garder un pouvoir qu’il s’était octroyé. Quand on est en haut, redescendre est souvent très difficile.

    Mais, la vérité a vaincu alors, devrais-je dire, tout cela pour ça ?

    Oui, M. taquet, ce monsieur avait de la poigne, du courage, de la gueule mais les mensonges accumulés sur le dos des adhérents, ce n’est absolument pas concevable !

    Des hommes comme ça, c’est ce qui fait chavirer un navire.

  4. Il n’est pas indispensable de vs invectiver.
    La seule solution c’est de renvoyer ces gens là au boulot…
    Qu’ils aillent bosser comme salariés, au Smic, avec des horaires et des contremaitres .et là on verra bien qu’ils fermeront leur G….
    Ne vs fatiguez plus, ils faut juste qu’ils bossent comme tt le monde!!!!!

  5. Elu , c’est une fonction qui fait honneur à la Démocratie, elle ne doit rien rapporter comme rémunération, elle doit coûter en temps à celui qui a celui qui l’exerce., et si il n’y avait plus d’élus, les fonctionnaires feraient très bien le Job……

  6. Bonjour à tous,

    Taquet, jeanine et brune décrivent assez bien Michel!!

    M.Hervieu a mené de nombreuses combats pour faire avancer les idées et valeurs de la fcpe (que je défends) et a su les imposer au niveau national .

    Mais ces dernières années, la gestion du CDPE et des différents groupes locaux dans les établissements du 93 laissent à désirer : un président et des administrateurs aux abonnés absents, des parents d’élèves élus, livrés à eux mêmes sans aucun soutien du département, un dialogue difficile avec le président .

    Beaucoup de parents lui reprochent ses problèmes de communication, il n’écoute pas et ne sait pas parler calmement!

    Lorsqu’on le voyait (une fois tous les ans, ts les deux ans), nous avions droit à des reproches sur le fait que nous ne recrutions pas assez de parents, donc peu d’adhésions et de fric dans les caisses, lorsqu’on évoquait les difficultés dans nos écoles, la seule réponse qu’il nous donnait , c’était de venir participer aux réunions du CDPE organisées les samedis matins , à; 9 h à Bobigny!

    Les agissements du président et ce laisser-aller s’est traduit par des difficultés à recruter de nouveaux parents sur les listes, par la création plus importante de listes indépendantes, par de moins en moins de parents élus disponibles pour participer aux différentes commissions à l’inspection académique (appel etc)

    L’ absence totale de coordination entre les écoles d’une Ville, dont l’organisation dépendait des administrateurs ( à st-ouen il s’agissait de S.BESSE) a conduit des parents à s’organiser en collectif dans tous le 93 , ils dénonçaient l’inefficacité de la fcpe..

    Ces 10 dernières années, les valeurs de la fcpe et les actions qui en découlent, ne se voyaient plus que sur le papier (dans des professions de foi distribuées en début d’année ou dans des discours sur le site) mais plus trop sur le terrain;
    J’attends toujours le soutien du CDPE concernant des questions de scolarité de gamins en situation de handicap ou de lycéens connaissant des difficultés pour leur orientation!!

    Brune,

    Des hommes comme ça font, effectivement, chavirer le navire !!!

    La chute d’Hervieu n’est pas du à un lâchage du maire, il n’était plus très proche des élus de cette majorité mais un peu comme René ;il les préfère au pouvoir plutôt que cette méchante droite!! (Au passage, si s;besse a démissionné c’est parce que ni elle ; ni hervieu, ni les parents élus des différents collèges de st-ouen ont eu le droit de participer à la commission éducative municipale)

    Il faudrait plutôt aller voir du côté des socialistes car il n’y a pas si longtemps, ils ont tenté une OPA aux élections départementales pour la présidence de la fcpe et ça n’a pas fonctionné.

    Un poste convoité par des personnes qui ne se préoccupent plus de la défense de l’Ecole mais qui s’intéressent, avant tout, à une organisation qu fédèrent de nombreux parents , donc de nombreux électeurs, que l’on doit maîtriser!

    Quand il s’agissait de taper sur le gvt sarko, la fcpe , gérée par les cocos, faisait bien son boulot et ne dérangeait pas mais dés lors que les cocos et la droite tapent sur Peillon, ça devient plus embêtant!!!

    Cet aspect politicien des questions scolaires ne doit pas nous faire oublier que la fcpe est avant tout une organisation de parents d’élèves élus , bénévoles, qui pour la plupart ne sont pas encartés et n’ont que faire de ces gueguerres entre idéologies. Ils font un boulot d’accompagnement des familles et de leurs enfants remarquable dans de nombreuses écoles du 93 et de France!!

    Il nous faut donc du sang neuf à la tête de la fédé deptle mais c’est peut-être aux adhérents de choisir le successeur, et non aux partis!!

  7. Post 6
    Effectivement aimer sa ville c est être desinterréssé et s impliquer a fond malheureusement si la maire actuelle etait certainement pleine de bonne intentions au début de son mandat, le pouvoir et de mauvaises influences lui ont monté rapidement a la tête et avec un PS béni oui oui a ses cotés c etait facile et pour couronner le tout elle pouvait trainer devant les tribunaux ses opposants les frais ne sortaient pas de sa poche
    elle a eu tous les pouvoirs et saint ouen a perdu son âme
    Je ne peux pas croire qu elle aime profondément notre ville … Seulement son mari!
    Les bons employeurs font les bons employés
    Il y a un malaise certain parmi le personnel certaines personnes ont pigés que pour être penard a son poste il suffisait de se montrer partout ou elle etait , d applaudir bien fort et de scander Jacqueline Jacqueline et a eux la belle vie
    Il y a de quoi décourager les meilleurs

  8. Soigne ta haine.

    « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelques chose ». Voilà une pensée littéraire qui me parait convenir pleinement a ce petit texte plein de nostalgie. À la décharge de son auteur, et des qualificatifs indélicats voir vulgaire et qui cache ce qui aurait pu être intéressant,
    il est entendu que la crise intellectuelle à gauche invite celles et ceux qui ont été délaissé par leurs organisations, molesté par la pensée unique à gauche, à se chercher des bouc émissaire pour combler le vide et la déshérence dans la complexité d’un monde qui ne laisse pas la place aux réflexions pour expliquer leur propre déshérence.

    Oú sont les faits? Oú sont les actes dans ce texte petit, qui s’apparente plus à l’utilisation d’un médias pour des règlements de compte personnel, qu’à une analyse de fond sur les difficultés propres au monde associatif dans notre département ? Je ne sais pas a qui profite cet ersatz de procès stalinien, ni a quel parti politique vu que le PCF est mentionné. Ce que je sais c’est qu’il est insultant pour les bénévoles qui s’impliquent sans compter pour améliorer l’école de leur enfants.

    D’ailleurs, c’est un exercice intellectuel très risqué que de résumer une action associative à une seule personne, c’est de redonner vie de façon un peu hâtive au culte de la personnalité qui ont structuré l’imaginaire d’un département comme la Seine Saint Denis. Allons camarade, il n’y a pas de sauveur suprême. Il n’y en a jamais eu. Et le temps des courroies de transmission n’est plus: ouf ! Mettez l’imagination au pouvoir camarades, en acceptant l’idée que les associations ne sont jamais le fait d’un seul homme, tout au plus d’un fait majoritaire, et parfois de coup d’état d’opérette raté. En lisant les pièces jointes, je me dis que le résultat de ce jugement démontre tout au plus des statuts à dépoussiérer et qui empêche désormais à certains administrateurs de siéger au CA de la FCPE. Stop aux règlements de compte personnel, vive l’intelligence collective.

    Fort heureusement, l’honneur républicain est sauf, car comme dans toute association vient le temps de l’exercice démocratique, à la Fcpe comme ailleurs. Ce sera le temps du congrès.

    • @ Mathieu Hubert

      Merci d’avoir révélé la vraie vérité : que des règlements de comptes de pervers lubriques sans aucun argument.
      Là, vous nous avez bien mouché.
      Vive l’intelligence collective (au service d’un homme)!

  9. Bonjour,
    @id-stg
    Une simple question : pour quelqu’un qui semble à ce point chatouilleux en matière de droit, je me demandais si vous aviez obtenu l’autorisation de la personne incriminée dans votre article avant de publier sa photo ?
    Dans le cas contraire, vous êtes sous le coup d’une infraction qui relève du droit pénal : « La loi punit d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de porter volontairement atteinte à la vie privée d’autrui « en fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l’image d’une personne se trouvant dans un lieu privé » (article 226-1). »
    La violation du droit à l’image est un délit, donc, que vous avez peut-être commis. Gare au prochain communiqué de Sud vous concernant !!!

    Par ailleurs, et ceci sans rapport avec le cas ci-dessus évoqué, je suis surprise de n’avoir rien trouvé dans votre blog d’informations sur la vie audonienne quant à l’installation des libraires de Folie d’encre dans une belle, grande, et bien peu onéreuse boutique de l’avenue Gabriel Péri. Seraient-ils, par hasard, de vos amis et donc, de fait, exclus de tout article argumenté et objectif (tel que celui sur M. Hervieu) de votre part ? C’est bien dommage…
    Cdt,
    Liri

    • @ Liri

      Non, nous ne sommes pas ici des chatouilleux du droit mais simplement des citoyens responsables (ou essayant de l’être). Là, vous y allez un peu fort : nous serions donc coupable d’un délit !

      Jusqu’à preuve du contraire la publication d’une photo d’un homme public n’est pas une atteinte à sa vie privée. D’ailleurs n’hésitez pas attaquez le Parisien qui a déjà publié plein pot la photo de l’ex Président de la Fcpe 93 même pas floutée. Quant au petit bout de photo illustrant notre article c’est un extrait d’une de celles de M. Hervieu visibles par tous sur le web.
      Conclusion : prenez vos gouttes et épargnez-nous vos menaces à deux francs six sous.

      Quand à Folies d’encre nous connaissons tous le couple qui tient à bout de bras cette librairie indépendante, et sommes très heureux que la ville soutienne ce type de commerce. C’est bien le moins et il n’est pas besoin d’être « amis » mais simplement d’avoir un peu de bon sens. D’ailleurs de la Droite à la Gauche municipale beaucoup partage ce point de vue.

  10. Mathieu Hubert ? Quelle leçon d’intello de mes deux voulez vous nous donner ? Qui êtes vous derrière ce pseudo ? je ne décèle pas dans les articles de ce blog de la haine, mais le plus souvent de l’information que certains nous cachent, peut-être d’ailleurs faites- vous partie de ceux qui participent à la rétention d’informations systématique ….

  11. @ id stg 12
    Gare au gorille !!!
    L’intermède juridique de Liri est en effet nul tant dans le fond que dans la forme

    En revanche, l’aide accordée au développement et à la pérennisation de la librairie Folie d’encre pose effectivement questions
    Au delà des caractères difficiles et des opinions marquées de chacun, la commune de Saint Ouen peut, en l’absence de concurrent direct, légitimement se prévaloir d’aider un petit entrepreneur d’exception et ce au bon vouloir du roi ( JE LE VEUX !!!)
    EXCEPTION CULTURELLE ou EXCEPTION POLITIQUE
    Les autres librairies de Saint Ouen ont t’elles le même soutien ?
    Quelle est la norme ? Une galerie d’art, un cinéma ou une salle de concert pourraient être subventionnés ou aidés mais pas une poissonnerie underground Cheap & chic, un glacier artisanal mapuche, un café concert multiplex ou un marchand de bonbon bobo probio aux algues?
    POTENTIEL COMMERCIAL ET DEVENIR
    Quelles sont exactement les aides fournies aux commerces et aux associations ? Qui est privilégié(la liste est longue) et pourquoi ? Existe il un pack (un livret) du créateur et de l’entrepreneur à Saint Ouen? Quelle est la stratégie de la commune ? …..
    OVERDOSE DE COMPETENCE
    Gestion saine et cohérente des marchés ?
    Respect des normes sanitaires ?
    Respect des normes de sécurité ?
    Propreté des lieux ?
    Affichage des prix ?
    Produits et prestations de qualité ?
    Prix raisonnable ?
    Respect du personnel ?
    Respect des gens d’ici ?
    BON SENS
    Trop de question à la rubrique commerce à Saint Ouen pour ne pas esquiver le débat

    Ce n’est pas la première fois que la question de la compétence commerciale de la ville est mise en cause, l’affaire est grave entre la paupérisation trop visible des commerces (partout dans Saint Ouen) et le développement des zones de bureau sans aucun commerce (notamment la friche RER et l’ancienne usine EDF)

    Je vous souhaite de bien comprendre ce que j’ai écrit et attends de vous lire afin d’engager et de dégager des perspectives

  12. La question du droit à l’image n est pas la même que celle de l’atteinte à la vie privée… Même une photo visible par tous sur internet n’est pas libre de droit, ou, en tout cas, ne peut pas être utilisée sans l’accord de la personne…
    Internet ne retire rien à ce droit.
    Il faudrait se renseigner avant de qualifier un argument de nul.
    Je ne crois pas qu’il soit question ici du Parisien, mais de votre blog. On ne peut pas justifier ce qu’on fait parce que d’autres le font.
    Pour Folies d’encre, ce n’est parce qu’un événement est consensuel qu’il ne mérite pas discussion. Et dans les faits, tout le monde ne partage pas votre engouement pour ce couple de libraires…
    Et pourquoi donc « gare aux gorilles  » ?

    • @ Liri

      Arrêtons les bavardages.
      Traînez-nous devant le tribunal.
      Avec toutes nos photos nous allons prendre perpéte et vous versez 1 million d’euros.
      Profitez-en !

  13. @id-stg post16
    En remplaçant la photo actuelle par une autre affichant uniquement un front de gauche avec la marque du monocle cachant l’œil, cela devrait suffire à satisfaire les sponsors du personnage cité, sans risquer d’amoindrir davantage les finances de la ville avec une autre forme de procès ridicule.

    J’en profite d’ailleurs au passage pour remercier ce personnage pour m’avoir permis d’ouvrir mes deux yeux sur ce que pouvait être la FCPE à Saint-Ouen et motiver ma décision de la quitter pour rejoindre une liste indépendante dont la vocation première n’était pas de s’acharner à récupérer un maximum d’adhérents mais bien de défendre en priorité l’intérêt des parents d’élèves et de leurs enfants.

  14. Que dire alors de notre mairie et de son service communication qui nous pond des brochures (les docks par exemple distribué pour l’inauguration du parc) avec des photos d’enfants audoniens, retravaillées par logiciel et sorties de leur contexte d’origine ?

    Je pense notamment à une page sur la nouvelle école PEF où l’on voit une jolie gamine blonde qui n’est plus scolarisée dans notre ville ! Les parents apprécieront que l’on se serve ainsi de son image ! 🙁

  15. Je m’interroge sur les raisons de Monsieur Hervieu à vouloir rester président de la FCPE93 alors qu’il n’a plus d’enfant scolarisé. Il a osé mentir aux adhérents et à la presse en disant que son fils était en BTS. Pourquoi tant de mensonges?
    Il a peut-être été un vrai militant mais depuis que je suis adhérente à la FCPE 93, il ne sert à rien. On est absolument pas soutenu dans notre conseil local lorsqu’on se bat pour obtenir le remplacement d’un enseignant absent.

    Dans mon ancien département, on était aidé, on avait des infos, on échangeait.

    Dans le 93, rien. Monsieur HERVIEU se contente de nous envoyer par mail les communiqués de presse de la FCPE nationale.

    Nous n’avons aucune info sur ce qui se passe sur le département, des problèmes que rencontrent les autres conseils locaux.

    Avec le départ forcé de Michel HERVIEU, j’espère que cela va changer. Les enfants de seine saint denis ont besoin d’une FCPE qui défende leurs intérêts pas d’une FCPE inactive!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *