Réouverture de la boîte de pandore

OVL nouvelles

L’Office Vacances Loisirs (OVL)  formule « néo-rétro »[1] aurait décidé lors de son dernier Conseil d’administration du 4 avril 2013 de porter plainte contre… son ancienne Présidente.

Celle-ci, après la découverte fortuite et surprenante mi 2011 d’un emploi salarié inconnu de Jacqueline Rouillon à l’OVL entre 1986 et 1991[2], avait eu le mauvais goût, d’être sensible aux remarques du Commissaire aux comptes et avait saisi la Justice en octobre 2011 (en sa qualité de présidente de l’association) sur une présomption d’emploi fictif[3].

Depuis un an et demi, et jusqu’à preuve du contraire, la Justice suit donc sereinement son cours.

Rancune recuite ou rideau de fumée ? On ne comprend donc aujourd’hui pas très bien les motifs réels d’une procédure prétendant revenir sur la rupture conventionnelle avec l’ancienne Directrice Générale, ni l’intérêt exact de poursuivre l’ex Présidente bénévole associative.

En tout état de cause cette décision difficilement prise sans l’aval du premier magistrat de la Ville semble bien tardive et hasardeuse. Elle est sans doute a rapprocher de la déclaration du Maire il y a quelques mois (devant le Conseil Municipal) indiquant qu’elle même avait « bien évidemment porté plainte pour dénonciation calomnieuse ». Plainte dont aujourd’hui on ne connaît toujours pas la suite.

Une chose est certaine : l’ensemble de la représentation municipale n’a pas accès à ce dossier sensible dans lequel Jacqueline Rouillon est juge et partie.

En ce début de campagne électorale très populiste, cette agitation et cette « contre offensive » sont donc pour le moins suspectes. A ce jour rien n’exclut toutefois d’assister un jour à la séquence de l’arroseur arrosé.

Pour l’heure, les honnête gens sont quant à eux très sereins.



[1] Très « vintage », le nouveau CA, issu d’un putsch revendiqué par les amis du Maire, est désormais Présidé par une ancienne élue PCF et totalement contrôlé par cette mouvance (conjoint, fils, fille d’élus communistes d’hier et d’aujourd’hui) sans oublier l’actuel secrétaire de section du PCF. On reste donc vraiment en famille.

[2] Diplômée d’un 3ème cycle de Psychologie, elle occupait alors (selon ses déclarations) un poste de « secrétaire » situé non pas à l’OVL (Centre Administratif) mais en Mairie auprès de l’Adjoint au Maire, Président de cet organisme. A ce jour, a priori, seuls trois témoins d’époque ont officiellement confirmé cette version : L’ancien Maire PCF, l’ancien Président (ex élu apparenté PCF) et l’ancien Directeur de l’OVL (ex secrétaire de section du PCF de St-Ouen).

[3] elle avait alors indiqué : « au regard de la crise de confiance  avec la représentante actuelle de l’exécutif communal, je ne me représenterai donc pas au Conseil d’administration de l’OVL » et appelé à « un meilleur contrôle de l’OVL par l’ensemble des élus municipaux dans leur diversité » par la « création d’une Régie directe » ou d’une » Société Publique locale (SPL)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

12 réflexions sur « Réouverture de la boîte de pandore »

  1. Je ne connais pas les tenants et les aboutissants de cette affaire. Mais il me semble qu’elle a un parfum clochemerlesque évident ..
    Me trouvant l’autre jour dans le bureau du Conciliateur de Justice, au Centre Administratif et Social, j’ai vu de nombreuses personnes dans et devant le local de l’OVL, venues s’inscrire pour des séjours dans les centres de vacances.
    J’en infère donc que l’OVL est apprécié de la population. Sans doute parce qu’il applique des prix accessibles a des familles peu argentées.
    Il serait opportun que la ville conserve et entretienne les centres de vacances, qui permettent aux familles modestes de profiter de vacances à la mer ou à la montagne à des prix abordables.
    Je ne vois pas du tout ce que peut apporter au parti communiste français l’Office de Vacances et Loisirs. S’il y a des communistes au Conseil d’Administration, il y sont probablement à titre individuel. Il n’appartient pas en effet à une formation politique de lancer une OPA sur une association quelle qu’elle soit ..

  2. BV,à 11 mois des municipales,il serait bon pour nos futurs candidats à la magistrature communale suprême,de lire ou relire les conseils de Machiavel dans son fameux chapitre XVIII* du Prince.
    *chapitre très commenté sur Gogle!
    **Alexandre VI est le pape Borgia dont les prouesses(avec pas mal d’erreurs historiques)sont relatées en ce moment dans la 2e saison d’une série sur Canal+ et dont les exploits de la fille,Lucrèce,avait déjà enflammé tant de lecteur de Michel Zévacco…

    http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Prince/Chapitre_18

  3. Dévoiler son patrimoine, c’est le leitmotif de toute la classe politique, si tant est que les politiques représentent une classe sociale, ce que je ne crois pas.
    Fort bien, mais ne va-t-on pas seulement nous montrer la partie émergée de l’iceberg ? C’est ce que laisse entendre Médiapart, qui annonce que d’autres étoiles de première grandeur de la politique française ont planqué leur bas de laine dans des établissements financiers situés à l’étranger.
    Je ne pense pas que le patrimoine de madame le Maire, si elle en a un, souffre la concurrence avec les personnalités prises la main dans le sac, et qui font aujourd’hui la une de la presse nationale.

    • Quand je revois votre vidéo de ce Conseil du 10 octobre 2011 avec cette déclaration solennelle de Rouillon, je me souviens d’avoir un peu laissé traîner mes oreilles dans les rangs des cmarades venus très (trop ?) nombreux soutenir leur Maire injustement attaquée par les bandes contre révolutionnaires;
      De vieux briscards cocos dans la salle ou en groupe discutaillaient tranquilement et murmuraient pour certains que tout le monde faisait ça à l’époque et qu’il n’y avait donc pas de quoi fouetter un chat sauf à être bien mal attentionné.

      • Toujours pas très bien compris ce que faisait exactement à l’époque Jacqueline Rouillon à l’OVL même quand elle s’égosille que c’est de nouvelles attaques.

        D’après ce qu”elle dit elle était la “cheville ouvrière” de l’OVL comme se moque Delannoy. Elle s’occupait de tout les sujets et allait partout dans tous les centres en étroite collaboration avec Le Gall qui était Président.

        La faille c’est quand même qu’elle est restée plusieurs années et qu’elle a pas pu retrouver dans les archives muncipales le moindre papier avec son nom, ni la moindre photo avec elle et le Président, un salarié, dans une manifestation municipale ou dans un centre ou dans un pot de départ. Pas un témoin non plus, quelqu’un qui a travaillé à l’OVL au siège, dans un centre, un partenaire, un élu (par exemple socialiste) ayant son bureau en Mairie et qui l’aurait croisé quelquefois seulement dans le couloir de Le Gall. Non, rien, nada, que dalle seulement sa parole et en plus rétroactive quand on a retrouvé par hasard ses vieilles fiches de payes.

        D’ailleurs au pot de départ de Christian Legall devant un parterre d’anciens élus, salariès , personnalités, elle a complètement oublié de parler de son petit boulot à l’OVL avec Christian Legall quand elle faisait ses premiers pas à Saint-Ouen. C’est quand même bien dommage et un peu etonnant.

        En fait ce qui résume sa ligne de conduite désormais c’est : plus c’est gros plus ça passe et la meilleure défense c’est l’attaque.
        Donc oui, elle ferait bien de la mettre un peu en sourdine et de prier pour que ce vieux dossier ne revienne pas trop à la surface.

        • @ Administrateur

          ça fait pas mal de temps que je ne me suis pas exprimé sur ce blog car je me suis éloigné de Saint-Ouen pour des raisons professionnelles mais j’ai toujours des nombreuses attaches et je reviens régulièrement.
          Je ne sais si vous êtes vraiment ou toujours au Conseil d’administration de l’OVL, mais moi quelqu’un de source sûre m’a dit qu’un ancien adminsitrateur, qu’ils n’ont pas pu déboulonné, a proposé que que tous les adminsitrateurs fassent apr!s cette affaire une déclaration sur l’honneur comme quoi il avait ou non travaillé à l’OVL dans le passé quand et à quel poste pour éviter tout problème à l’avenir. Mais là ça aurait plutôt coincés. La nouvelle Présidente Catherine Desprès en tête et tous ses amis auraient refusé obstinément.
          C’est un peu bizarre non ? Qu’est ce que ça coûtait ? Ceux qui ont été animateurs quand ils étaient jeunes tout le monde les connaît donc i l y a zéro problème. Si on peut pas faire ça c’est quand m^me un peu curieux. On donnel’impression qu’il pourrait y avoir d’autres soucis et qu’on s’est empressé de contrôler complètement l’OVL entre amis pour éviter d’autres mauvaises surprises étalées sur la place publique.

  4. @Administrateur post7, Thérése post8
    J’avoue avoir eu un doute sur cette affaire OVL, l’autre soir.
    En effet, car alors que je parcourais l’album de souvenirs de ma sœur ex-animatrice à l’OVL avec Christian Le Gall.
    Soudain, je me suis arrêté sur une photo d’ une jeune fille coiffée d’un gros bonnet rouge, dissimulée derrière de grosses lunettes sombres et bondant le torse fièrement avec une étoile épinglée à sa poitrine comme un shérif.
    Et là, je dis sur un ton sérieux :
    — “Mais, mais c’est notre maire !”
    — “Mais, non enfin.. c’est moi à 9 ans en classe de neige avec Saint-Ouen !” me répond-elle.

    Comme quoi à Saint-Ouen, soit on doute de tout, soit on doute de rien.

    Ceci dit, si notre maire avait déjà eu l’idée d’utiliser cette photo devant le tribunal pour témoigner du ridicule. C’est raté pour celle-là, mais cependant elle devrait encore en trouver pleins d’autres du même style chez ses nouvelles copines.

  5. si ils ont refusé de faire une DECLARATION SUR L HONNEUR c est qu il y a une grosse anguille sous roche et de faire une fausse DECLARATION sur l HONNEUR est trés grave suite à L ENQUETE ils peuvent passer un moment à l ombre avec une grosse caution à payer d ou leur prudence à ne pas la faire

  6. @Marie France post11
    Faire une déclaration sur l’honneur impose déjà d’avoir de l’honneur.
    Ce qui expliquerait davantage pourquoi tous ceux qui se sont prêtés à cette mascarade de putsch de l’OVL, dans le seul but de couvrir notre maire, n’ont pas souhaité la signer.
    Comme quoi, l’union sacrée ne suffit pas toujours à obtenir une légion de bons légionnaires…mais tout au plus une simple armée mexicaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *