Disponible, corps et âme

Courage camarades, les couleuvres sont parfois difficiles à avaler ! Il faut donc les hacher menu dans une bonne purée à l’ancienne. Ainsi la belle missive aux adhérents  du PCF signée du Secrétaire de la Section locale de Saint-Ouen, journaliste de son état[1], est-elle un modèle du genre[2].

Abandonnant toute pudeur, il donne du « notre » pour l’ « association Actifs et solidaires » qui comme on pouvait s’en douter n’est en réalité qu’un simple instrument électoral au service de la maire sortante.

Il explique ensuite, sans rire, que Jacqueline Rouillon, qui a pourtant quitté le PCF et se soucie comme d’une guigne de ses militants (sauf en période électorale) « a fait part de sa disponibilité pour mener la bataille politique à l’élections municipales de 2014 ». Dès lors « (le) congrès local (du PCF), très majoritairement [3](a) fait le choix de soutenir son engagement ».

C’est ce qui s’appelle avoir l’esprit large et ne pas être trop regardant. Mais rassurons-nous l’auteur dudit courrier aura assurément un beau maroquin dans la prochaine équipe municipale[4].

Drapeau rouge dans une main, drapeau blanc dans l’autre.

JR dispo 1



[1] Au journal l’ «Humanité ».

[2] courrier qui a suffisamment « ému » certains adhérents pour que nous devenions destinataires par deux sources différentes.

[3] Il serait intéressant de rendre public les éléments de ce vote (inscrits, votants, abstentions, exprimés) et si par hasard il y avait d’autres candidat(e)s…  comme dans les partis « bourgeois ».

[4] Il a, après tout, déjà gagné ses galons en structurant le putsch de l’OVL et en intégrant avec ses amis le CA de cet organisme devenu hyper sensible.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

92 réflexions sur « Disponible, corps et âme »

    • C’est officiel

      C’est Le Parisien qui l’écrit ce matin. JR se déclare candidate aux municipales de 2014.

      Bon, vous me direz vis-à-vis de la loi, j’entends déjà les commentaires : comment seule, peut-elle se payer l’espace Cardin avec toute l’organisation nécessaire, une lettre en quadri sous enveloppe, des affichettes (collage sauvage) en quadri… Le compte de campagne est une chose bien sérieuse pour ne pas y prêter une plus grande attention. N’a-elle pas (présent lors de l’AG de l’OVL), un brillant avocat rompu à la question ?

      Comme le monde est petit, le même jour nous apprenons que son mari dans une association bien connue et financée par les promoteurs fêtera les 100 ans de l’ANC via Nelson Mandela.

      Elle qui a oublié la commémoration du cinquantenaire de la fin de la guerre d’Algérie, qui a oublié Pablo Neruda et Salvador Allende, qui fait l’impasse sur la révolution des œillets au Portugal… entend-elle réquisitionner la Culture à son objectif.

      Notre élue à la Culture doit en être pantoise…

  1. A la louche
    2000 € pour la 1/2 journée de location de salle
    2000 € pour la sonorisation et équipement
    On rajoute 2000 € pour les cacahuètes et les boissons non alcoolisées, et la vaisselle.
    6000 € une paille…
    Par contre pour le service d’ordre et l’organisation, si ce sont des employés municipaux…
    Allez braves soldats citoyens communistes, il faut faire barrage à la droite et à une certaine gauche qui voudrait en finir avec un système plus proche des régimes autoritaires que de la démocratie, alors allons écouter-voir l’histoire d’un éternel recommencement.

  2. Mon cher Sardanapale .. Il ne faudrait pas pousser mémère dans les orties, elle risquerait un éruption d’urticaire fort désagréable, surtout si elle est placée aux fesses.
    Je suis quelqu’un qui observe. Qui observe tout. Et je regarde sur internet les séances du Conseil Municipal. Rien ne m’échappe … Et j’ai remarqué que l’opposition par la voix de monsieur Delannoy et de Monsieur Kemache, qui, apparemment, n’a pas inventé le fil à couper le beurre, ont refusé une subvention aux salariés de PSA en grève. Et j’ai remarqué aussi que dans plusieurs villes où la droite est aux commandes, on a, non seulement réduit les subventions aux organisations syndicales, mais on a fermé les bourses du travail.
    Je suis un ouvrier et vous ne m’en voudrez pas si je suis solidaire de tous les salariés en lutte. C’est le contraire qui serait étonnant. Sans les combats de la classe ouvrière, la vie politique et sociale aurait un tout autre aspect dans ce pays.. Ces combats ont permis d’améliorer, depuis le début de l’ère industrielle, le niveau de vie et les conditions de travail de tous, imposé des lois sociales positives, préservé et parfois même développé les libertés. Plus la lutte des classes se développe, plus le progrès se fraye la voie.
    Cela précisé cher monsieur je ne serai pas ce soir à l’espace Cardin. Même si je suis communiste. Je relève que vous avez une vision tronquée, déformée des communistes. Le parti communiste français ce n’est pas un bloc monolithique composé de gens qui se tiendraient droit, les doigts sur la couture du pantalon, et qui exécuteraient sans regimber des ordres venus d’en haut. Les communistes sont des gens comme les autres, comme vous et moi. Ni plus, ni moins. Ils essayent de remettre à l’endroit une société qui tourne à l’envers, et il leur arrive, parfois, comme tout un chacun, de se tromper. Nul n’est infaillible …
    Alors, cher monsieur, ne le prenez pas en mauvaise part, mais je dois vous dire que vous avez cent ans de retard ! Pourtant vous avez l’air intelligent..

  3. @Sadanapale,
    Personnellement je n’ai jamais compris comment les socialistes (quoi que l’on pense de leurs idées) peuvent faire alliance à Saint-Ouen avec des gens type Front de Gauche aux tendances totalitaires.
    Imaginez un peu l’état de notre pays et de la démocratie si les Mélenchon/Rouillon étaient au pouvoir au niveau national, ça fait froid dans le dos…
    A bientôt,

  4. A Taquet post 3

    Ajoute à la liste des oublis, le 60è anniversaire de la mort d’Ambroise CROIZAT en 2011, ministre qui a mis en place la Sécurité Sociale et les retraites, les CE, les allocations familiales en 1945.

    Une rue et la bourse du travail portent son nom à Saint-Ouen.

    Son nom ne figurait pas dans les dictionnaires jusqu’en 2011.
    Fakir, journal picard sans pub, avait levé ce lièvre
    http://www.fakirpresse.info/Trous-de-memoire,239.html

    Une émission rediffusée sur Ambroise CROIZAT
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2626&var_recherche=croizat

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ambroise_Croizat

  5. Mr matteo
    Puisque vous écoutez les CM allez jusqu au bout WD a expliqué pourquoi il ne votait pas cette subvention vous avez omis de le rapporter
    Vous vous dites électron libre alors pour juger il est important de connaitre le pourquoi du comment …question d honnêteté !!

  6. Mr matteo
    Je rajoute
    Vous doutez de l intelligence de lias or demander a de multiples reprises combien avait couté la votation sur intercommunalité (sans jamais avoir de réponse) vous trouvez ça crétin moi pas! C est aussi mes sous et j aime bien savoir comment c est utilisé et j apprécie que quelqu un s en préoccupe au CM
    il y a bien d autres sujets qu il a défendu pour les audoniens mais partant du principe qu il n y a pas de pire sourd que celui qui ne veux pas entendre je ne m appesantirais pas

  7. Monsieur Vary sombre dans le mélodrame. Il est pris d’une peur panique et tremble de tous ses membres. On le comprend ! Avec le Front de Gauche la France serait une immense prison peuplée d’êtres faméliques, miséreux et affamés.
    Une armée de gardes-chiourme communistes, matraque au point, y ferait régner l’ordre bolchevik. Heureusement que l’on a Messieurs Sakozy, Fillon, Coppé et les autres, tous pourfendeurs d’injustices. Ils vont faire de la France un havre de bonheur …

  8. A Francis Vary post 7

    Regarde le pays comment il va avec l’attelage PS- UMP depuis les années 70-80.

    Comment qualifies tu un pays où :

    – les élus (UMP-PS) ne respectent pas le vote du référendum sur le Traité Constitutionnel Européen le 29 mai 2005 ?

    – les faucheurs volontaires doivent donner leur ADN et sont poursuivis si ils refusent

    – les adhérents et sympathisants du Réseau Sortir du Nucléaire voulant tracter sur la voie publique au meeting AREVA de Saint-Denis en 2011 sont cueillis à la sortie du métro et embarqués dans les commissariats du 93 pour la soirée

    – les terres agricoles sont bitumées, empoisonnées ainsi que les gens, les animaux, la faune, la flore au profit de multinationales

    – les semences sont privatisées par Monsanto et compagnie

    Elle est où la démocratie ???

    Le libéralisme, un autre totalitarisme selon Dany Robert DUFOUR

    “Le libéralisme, c’est un autre totalitarisme. Totalitarisme, déjà, parce que comme j’ai essayé de vous l’expliquer, il diffuse non pas simplement dans une économie, comme vous l’avez très bien remarqué, dans l’économie économique pour dire vite, mais dans toutes les économies humaines : économie politique, économie psychique, économie symbolique, économie discursive, économie écologique. Il diffuse partout. Donc il y a un côté total ! total !”

    http://www.jaidulouperunepisode.org/Interviews.htm

    En audio et en version papier

    Un entretien en 3 parties que je recommande fortement à toutes et à tous !

  9. Amboise Croizat était un ministre communiste, ainsi que Marcel Paul et je me souviens qu’ils disaient : “Nous nous sommes dépêchés de mettre en place la Sécurité Sociale et le statut d’EDF-GDF parce que nous savions que le Président du Conseil, membre de la SFIO, Paul Ramadier, allait nous démissionner.” La France en effet s’était placée dans le sillage des Etats-Unis et avait accepté le plan Marshall … c’était le début de la guerre froide.

  10. Francis VARY : 7

    ne parlez pas de malheur pour mélenchon et j.r heureusement cela n arrivera jamais mélenchon est un grand malade il est grave ANTI FRANCAIS allez sur internet c est pas triste il n aime pas les français il DEGAGE c est un g…. C… (modération) a VIRER DU GOUVERNEMENT AU PLUS VITE Mr HOLLANDE FASSE VITE LE MENAGE LA FRANCE EST EN DANGER AVEC CES MENTALITES

    Modérateur à Marie-France : calmez-vous !Grosièèretés et phrases incompréhensibles rendent inaudible votre propos.

  11. @JYM,

    Si vous voulez dire que la plupart des politiques sont préoccupés plus par leur carrière que par l’intérêt général je suis d’accord avec vous.
    Sur l’interprétation du référendum de 2005 d’accord avec vous.
    Sur la judiciarisation des mouvements sociaux et de la société en général encore d’accord.
    En revanche de là à dire que nous ne serions plus en démocratie il faut faire attention.
    Je pense que la France vit une époque médiocre et que nos politiques sont le reflet de l’état de notre pays.
    Soyons donc attentifs à ne pas tout mélanger, à faire preuve de discernement et à ne pas céder aux chants des sirènes.
    En effet le Front de gauche et Front national, à mon sens portent en eux une forme de violence, il n’est qu’à voir les diatribes de Mélenchon ou de Marine Le Pen.

    @Monsieur Matéo,
    J’ai bien compris que l’on ne peut vous parler du parti communiste et de Jacqueline Rouillon sauf à en faire l’éloge et je maintiens : une France dirigée par Mélenchon/Rouillon serait un désastre (c’est mon sentiment).
    Bonne journée,

  12. Mon cher apolitique, vous avez le droit de penser ce que bon vous semble et de porter un jugement sur tel ou tel élu. Mais je constate, à la lumière des faits, que l’opposition fait preuve de beaucoup de réticence lorsqu’il s’agit de voter des subventions aux organisations syndicales, notamment à la CGT, considérée pestiférée par les gens de droite. C’est la preuve tangible de sa vitalité et de son dynamisme. Avec la CGT, les travailleurs se sont donnés une arme efficace qui trouble les nuits de madame Parisot et de ses affidés du MEDEF;
    Quant à monsieur Kemache, il a indiqué lors de son intervention que la subvention que l’on proposait d’allouer aux salariés de PSA en grève, soit plutôt attribuée aux audoniens. Sa positison dénote une incompréhension, ou plutôt une ignorance crasse, de la situation sociale en France. La solidarité aux travailleurs en lutte à toujours été une priorité du mouvement ouvrier français. Parce qu’elle est synonyme de progrès social et de mieux-être pour tous. L’histoire est édifiante à cet égard. Monsieur Kemache vit dans un monde à part et ses interventions ne sont guère pertinentes, convenez en. Ce n’est pas comme ça qu’il fera avancer le schmilblik …
    Je crois savoir que la part du buget communal consacrée à l’aide sociale est fort loin d’être négligeable. Je crois même que c’est la part la plus importante. Cela ne veut pas dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. J’ai le sentiment, si j’en crois ce que j’entends, que la hiérarchie communale n’est guère tendre à l’endroit des agents. Tous se plaignent amèrement d’une situation qui va empirant au fil des jours. Madame le Maire devrait penser à y remédier dans les meilleurs délais. Les agents communaux sont aussi des électeurs … et ils ont droit au respect.

  13. Mon cher Vary, je respecte votre opinion, mais vous ne m’empêcherai pas de penser que vous êtes à côté de la plaque. Imposer un pouvoir dictorial au peuple français est impossible. Celles et ceux qui s’aviseraient de la faire en seraient pour leurs frais. Il y a en France des traditions de démocratie et de liberté qui n’existent nulle part ailleurs. Dans ces domaines, la France a toujours été à l’avant-garde et je dis cela sans esprit cocardier … c’est une réalité, tout simplement.

  14. @8 Taquet

    Le chantier de la création de la sécu commence en novembre 1945 quand Ambroise Croizat entre au ministère du Travail. 138 caisses sont édifiées en deux ans par des anonymes d’usine après leur travail ou sur leurs congés payés.

    On lui doit aussi : la médecine du travail, le statut des mineurs, celui des électriciens et gaziers (cosigné avec Marcel Paul), les classifications de salaires, la caisse d’intempérie du bâtiment, la loi sur les heures supplémentaires…

    On l’appelait le « ministre des travailleurs ».

    Merci taquet d’avoir mis en lumière l’homme et ses actions.
    Bien à vous.

  15. @Monsieur Matéo,

    Je suis peut-être à coté de la plaque comme vous dites mais je préfère ne pas tenter le diable et je pense qu’il existe des choix plus raisonnables qu’un Mélenchon pour la France et une Jacqueline Rouillon pour Saint-Ouen.
    Et puis en ce qui concerne Saint-Ouen que risquerions nous à tenter l’alternance après 70 ans de gouvernance communiste de la mairie sans partage et dont les résultats ne sont pas très probants.
    Enfin, si monsieur Delannoy était élu (ce que je souhaite) et échouait les audoniens auraient tout le loisirs de réélire madame Rouillon ou quelqu’un de son obédience, après tout 6 ans sont vite passés…
    Mais bon il n’existe pas à ma connaissance de commune qui après s’être débarrassées d’une gouvernance communiste aient fait marche arrière.
    Qui vivra verra,
    A bientôt,

  16. Monsieur Vary
    Ecoutez monsieur Vary, soyons sérieux, vous dites de ne pas vouloir tenter le diable. Mais c’est déjà fait. Vous avez vu à l’oeuvre Messieurs Chirac et Sarlozy, vos amis, et regardez où en est le pays aujourd’hui. Le chômage n’a fait que progresser, la misère aussi, la violence également. La précarité explose. La récession est au bout du chemin. Tout part à vau-l’eau .. et je ne suis pas le seul à le dire.
    Il faut se rendre à l’évidence : le type de société dans lequel nous vivons n’a plus d’avenir. Il a fait son temps, comme l’a fait avant lui la société féodale. Il faut harmoniser les rapports de production. Et cela implique des mesures novatrices répondant aux intérêts de l’immense majorité des gens de ce pays.
    Il est urgent de mettre en place une république nouvelle qui écarte des lieux de décisions, tant au plan économique que politique, les puissances d’argent et de la grande industrie. Les richesses produites par tous, doivent être mieux réparties. Utopique me rétorquerez-vous. Pas sûr, on sait que dans divers domaines les utopies d’hier sont les réalités d’aujourd’hui .. Bonne soirée.

    • Alors pas de nouvelle de la petite sauterie du Maire.

      Il paraît que nos compères Taquet et Pereira avec quelques autres étaient au coeur de la bête ? Il se sont fait enlevés ?

    • J’y étais donc.

      Les pronostics ayant été déjoués, les participants se sont retrouvés dans une unique salle, vite bondée et surchauffée faute de ventilation.

      Je laisse le cabinet de JR donner la participation et j’attendrai les chiffres de la police municipale pour me faire une idée “exacte”.

      Sur la tribune, disposition à l’ancienne avec quasiment pas de femmes.

      Quoi penser des nouvelles promesses verbeuses et floues, sinon l’annonce de la présentation d’une partie du jardin des Docks le dimanche 9 juin.

      Dans les conditions d’une certaine incertitude électorale, JR aime tout le monde (élus, personnels, même les Audoniens qui sont “sales”) et se félicite de ce qu’elle a décidé “souverainement”.

      Pour le reste, que des projets à venir et rien de dit sur les sujets d’achoppement ou qui fâchent.

      Et oui, il n’y eut pas durant ses mandats :
      – une salle Barbara pleine à craquer pour exiger la réduction de la hauteur des “émergences” urbanistiques sur les Docks,
      – une demande de transparence sur la dangerosité ou non de l’incinérateur,
      – de multiples conflits avec le personnel communal,
      – de refus de la démocratie participative (des Docks à la maison des associations…),
      – d’annonce sèche et méprisante aux locataires de la vente des Boute en Train,
      – la présence de son mari/agent immobilier dans les relations avec les intervenants extérieurs,
      – le mépris des élus de la majorité et de l’opposition…

      Pour ma part, c’est toujours NON à JR au 1er tour.

      Pour le 2ème, il faudra des engagements précis :
      – sur l’extension-finition de Blanqui,
      – sur le 3ème équipement pour personnes âgées dans les Docks,
      – la création d’une Maison de l’Emploi,
      – le reconfiguration de la police municipale,
      – un vrai travail transversal (élus, population, agents, assocations dans tous les domaines,
      – une journée annuelle de concertation sur l’environnement de proximité,
      – l’obligation de rendre compte des différents instances municipales et communautaires,
      – accès libre aux PV des différents conseils d’administration (CAFAC, OVL, CCAS, Action Emploi…)
      – un bilan des constructions immobilières avec l’état des services publics
      – le non bradage de nos colos,
      – la publication du patrimoine de Mme le Maire et de son mari (ancien élu à l’urbanisme)
      plus le reste qu’apporteront les Audoniens de tous bords.

      parceque saint-ouen le vaut bien!

  17. mateo com 16 : allez nourrir les chats de montreuil, ca vous détendra.
    com 20 : c’est sympa de défendre les francais face au reste du monde mais marre de votre approche petit-bourgeoise et poujadiste.
    Je vous rappelle que collectivement nous sommes le 6e pays le plus riche du monde pour 1% de la population. il ya effectivement des inégalités dans notre société qui ne sont pas acceptables , mais pour un malgache ou un cambodgien nous sommes tous des parvenus qui veulent leur maintenir la tete sous l’eau, allez donc leur parler des salauds de patrons, avec nos congés payés, nos rtt, nos 35h, nos syndicats, nos conventions collectives, nos prud’hommes, la liste est longue.
    Vous dites : ” Les richesses produites par tous, doivent être mieux réparties” : votre approche franco francaise ne revient qu’à affamer le tiers monde.
    la redistribution est déjà en marche et mondialement c’est sur qu’elle ne nous est pas favorable.

  18. mon cher scpcp
    Je vois que la maladie s’aggrave. Je vous conseille vivement de consulter un psychiatre. Il y en a de très bon à Maison Blanche et, si vous le souhaitez, je peux vous obtenir un rendez-vous. Dans l’urgence, prenez chaque soir un dè à coudre de régiodine Besnard. C’est très bon pour les neurones et ça espace les moments de folie. D’autre part, demandez à votre femme de vous coudre la braguette : la maladie dont vous souffrez se transmets par le zizi. Mieux vaut prévenir que guérir …

  19. Je me demande ce que vous êtes allés foutre à l’espace Cardin. D’autant qu’il ne s’agissait pas d’un défilé de mode. Vous avez eu seulement droit à un show dont l’objet était la candidature de madame le Maire aux municipales .. ce que tout le monde savait depuis belle lurette !
    A moins que le buffet – je ne sais pas d’ailleurs s’il y en avait un – ait aiguisé vos zygomatiques.
    Je n’ai pas éprouvé le besoin de me joindre à vous car j’ai constaté à plusieurs reprises que je ne suis pas le bienvenu dans ce genre de truc. Que voulez-vous, on ne peut pas plaire à tout le monde …
    Je reste donc dans ma coquille et je continue d’observer. Faut dire que je suis idéalement placé …

  20. Abdelhak Kachouri (blog)
    Engagé pour le changement !

    21 avril : Neuilly sur Marne : Petit déjeuner chez l’habitant
    22 avril : Neuilly sur Marne : Sécurité dans les transports – CP
    23 avril : Neuilly sur Marne : Municipales, une élection à ne pas rater !
    23 avril : Neuilly sur Marne : Rencontre chez l’habitant – Bords de Marne et Primevères
    26 avril : Visite du commissariat d’Alfortville

    Il est payé combien chez nous en tant que 2ème adjoint sécurité prévention ???????? 🙁

  21. @ Brune 28
    A.Kachouri s’en fout! Il touche les indemnités de maire adjoint et de vice président de la région grâce à SO et se la coule douce à Neuilly…Il prépare sa reconversion, ou plutôt son avenir d’élu, sachant qu’il ne sera pas reconduit à SO. Ce qui me dégoûte (et je pèse mes mots), c’est que personne de la majorité de dit mot!!! Ça ressemble à un “emploi” fictif, non? 😉

    • Personne de la Majorité ça s’est sûr. C’est pas Rouillon qui va faire la maline avec son emploi à l’OVL; Quant aus socialistes trop contents de se débarrasser de Kachouri, il vont pas en rajouter surtout qu’à tous les coups dans leur groupe il y aura 3 tendances sur la question.

      et que fait l’opposition ? elle a saisi le Préfet, les médias ? Elle diffuse un tract dans toute la ville ?

  22. La présence de monsieur Abdelhak Kachouri a Neuilly-sur-Marne, laisse entendre qu’il a été désigné par le parti socialiste pour être maire de la ville après les élections municipales de 2014. Il est vrai que des socialistes sont aux commandes de toutes les régions, sauf, je crois l’Alsace et la Lorraine et à la tête de nombreux départements et communes. Le parti socialiste reste un parti dominateur qui joue sur deux tableaux : il tient un discours de gauche et, une fois, au pouvoir, il pratique une politique de droite. Ce qui se passe actuellement est édifiant à cet égard. Cette ambivalence provoque des remous au sein même du parti, le courant de gauche du parti socialiste, qui reste attaché aux valeurs de la gauche, renâcle et s’oppose à la politique d’austérité.
    Neuilly-sur-Marne est un fief socialiste et l’élection de monsieur Kachouri à la tête de ville est pratiquement assurée. Le Maire de la ville fut pendant des décennies monsieur Jacques Maheas, mis en examen pour abus de biens sociaux et en délicatesse avec son parti.
    Il ressort de récentes statistiques que durant ces dernières décennies 40 élus socialistes ont été condamnés ou mis en examen, 60 élus de droite et 87 membres du Front National. Ce dernier chiffre, particulièrement élevé, s’explique par le fait que le Front National est un spécialiste de “l’incitation à la haine raciale.”
    On ne trouve pas dans cette enquête d’élus communistes …

  23. @ Pierre V.
    Oserais-je vous rappeler que l’opposition n’a aucun pouvoir? Que c’est uniquement madame Rouillon qui peut se bouger et décider d’enlever son indemnité à A.Kachouri? Non, je pense que vous le savez. Dans cette histoire, seuls la maire et le PS local peuvent agir, il est donc légitime de se poser des questions!

    • @ Jean Fouquart
      ah bah c’est sûr si vous attendez que Rouillon fasse quelques choses sur le cas Kachouri vous pouvez toujours attendre. Cela l’arrange bien. Mais qu’on on est dans l’opposition vous n’avez pas bsesoin de demander l’autorisation pour interpeller le Préfet, l’opinion, et là pas bseoin de diffamer il suffit de poser les faits sur la table publiquement et que ses camarades, le maire et tout les politquement corrects se débrouillent pour justifier l’injustifiable.
      Solution simple qu’il rende sa délégation (avec l’indemnité) et reste simple conseiller municipal jusqu’àla fin du mandat.
      on trouvera toujours quelqu’un qui fera mieux le job que lui (adjoint à la sécurité) même dans l’équipe en place. C’est dire !

  24. Je pense que l’on se pose des questions pour pas grand chose. Qu’est-ce qu’on en a à foutre que monsieur Kachouri soit ici, à Pampelune ou ailleurs. La terre ne va pas s’arrêter de tourner parce qu’il ne circule plus sur les trottoirs de Saint-Ouen. Monsieur Kachouri a un passé glorieux .. un avenir plus grand l’attend encore !
    Je suis un fan de monsieur Kachouri parce qu’il me rappelle Errol Flyn, un monstre sacré du cinéma américain de l’avant-guerre, dans “Robin des Bois”.

  25. 0 Matéo
    ben René encore , ne voit pas en quoi un élu rémunéré avec l’argent des contribuables, qui n’est plus du tout actif sur son mandat et s’engage ailleurs ouvertement pour sa carrière, pose le moindre problème; pas plus que les emplois fictifs donc. Analyse marxiste ou simple désinvolture ?
    @Pierre V
    Quand à l’opposition qui serait en mesure d’interpeller le Préfet , dont le système de renseignement laisse d’évidence à désirer ( ah Vidock quel laissez-aller…), c’est je crois la prérogative de n’importe quel citoyen majeur et vacciné, si une telle motivation l’anime.

  26. post 37 paco daussat
    Le sens commun veut que l’intéressé ne soit plus rémunéré par la commune pour les raisons que l’on sait. Mais ni toi ni moi sommes habilités à prendre une décision à ce sujet. C’est exclusivement du ressort du Maire, je crois.
    Libre à l’opposition d’interpeller le Préfet. Ce n’est pas le cas. Elle reste toujours bouche cousue.

  27. @taquet : Non à JR au 1er tour, … Au second tour, il faudra qu’elle s’engage… Soyez sur qu’elle le fera, comme elle l’a déjà fait la dernière fois… Quelqu’un qui se fait avoir une fois par une personne, on ne dit peut rien dire, ca peut arriver. Par contre, quelqu’un qui se fait avoir plusieurs fois par la même personne, que dit on de lui ? J’espère donc que vous ne tomberez pas dans le panneau…

    @administrateur
    com 26 : Je ne comprends pas pourquoi vous ne soumettez pas à la modération ce genre de propos qui, certes, ne déshonore que son auteur mais bon, tout de même.

    @René matéo :
    com30 : à propos de ces chiffres :
    Ils ne sortent de nulle part donc ca pourrait être 10 ou 20 ou 100 que ce serait pareil. aucune preuve. Vous comptez de la même manière que les communistes gèrent un budget… et on comprend pourquoi le budget de la ville est ce qu’il est aujourd’hui.
    Il y a au moins une élue communiste (ou apparentée) qui risque d’être condamnée si elle n’est pas réélue.
    S’il y a peu d’élus communistes dans votre liste, c’est aussi parce que, heureusement, il y a peu d’élus communistes tout court. Et je remarque que lorsqu’une ville initialement communiste change de couleur, elle revient rarement à ses origines par la suite…

  28. @ Jean Fouquart

    Abdelhak Kachouri, issu d’une ville
    Qui a beaucoup souffert
    Abdelhak Kachouri, issu d’une ville
    Qu’il ne peut plus souffrir…

    Abdelhak Kachouri : Auteuil, Neuilly, Passy… Tel est son ghetto
    Abdelhak Kachouri : Saint-Ouen, il en avait plein l’dos

    Oui M. Fouquart, comme vous dites, on s’en fout ! D’autant que son triste bilan peut laisser les moins curieux, perplexes et les plus aguerris, totalement dans le flou face à l’aboulie dont il a fait preuve !

    En revanche, le savoir rémunéré grassement à ne rien faire à SO, ça me mettrait la rate au court bouillon si je n’y prenais garde !

  29. Un truc m’échappe: Pourquoi ce serait encore et toujours à l’opposition de faire ce qui devrait être fait par la maire? C’est elle qui l’a nommé, pas l’opposition! Et de plus, lui-même devrait démissionner s’il ne peut/veut plus remplir son mandat, mais là…faudrait avoir un minimum de classe…

  30. manger des sandwiches
    Mon cher sandwiches adoré, les chiffres que j’ai communiqués à propos des condamnations et des mises en examen des élus sont publiés par l’agence de presse Wikistrique et le journaliste qui procédé à cette enquête à pour nom Eddy Trivulce.
    Mon cher casse-croute vous êtes un anticommuniste de haute volée et vos propos me rappellent ceux que tenaient à une époque lointaine les messieurs de la gestapo et de la milice.
    Permettez-moi de vous dire, avec tout le respect dû à votre rang, que vos êtes un âne …
    Je vous souhaite une longue vie pleine de bonheur et de .. sandwiches !

  31. Permettez moi de redire ici, que je respecte profondément et pour diverses raisons, les militants Communistes locaux ! Mais attention, les vrais ! Les pures !! Les dures !!!

    Peut-être de la nostalgie ?!! Allez savoir …

    Par contre, quand je lis ce tract, résultat d’une instrumentalisation politique à peine déguisée, encore une fois car c’est pas la première fois, j’ai beaucoup de peine pour eux car je pense que les militants de ce vieux Parti mérite d’être traité avec de meilleurs égards, comme tout simplement et par exemple, le respect !

    Alors quand je lis la prose de ce journaliste surement très intéressé, à titre personnel et non collectif, par la reconduction de Jacqueline Rouillon à la tête de la ville, oui quand je constate, qu’il ose déclarer que l’association Actifs et solidaires milite finalement activement et a atteint sa vitesse de croisière, permettez moi de rire un peu (ça m’économisera un steak !) car elle a combien de temps cette fameuse association à but lucratif ?!!

    Ben oui, moins de 6 mois et 10 réunions à tout casser …

    Ah ils sont très très fort à l’agence Bentolilanatome communication !

  32. Monsieur Matéo, moi non plus je ne vous en veux point. Des insultes de votre part sont pour moi des compliments, ne déshonorent que leur auteur,
    et ne symbolisent que votre manque de répartie sur les sujets qui touchent notre ville. Finalement, vous êtes un peu comme
    celle que vous idéalisez et qui est depuis longtemps au pouvoir ici, devant un bilan catastrophique de sa politique, sa seule répartie est de
    brandir la menace de l’adversaire.
    Je suis contre les communistes et je l’assume, les pays encore communistes aujourd’hui ont approximativement zero élections par an aujourd’hui, de peur d’être confronté à leur bilan. Hier au petit journal (vous savez, le journal que Mélenchon déteste), ils ont montré que sur la place Tianan men, les chinois n’avaient même pas le droit de parler d’un “certain” évènement du 15 avril 1989. Finalement, comme ceux que vous combattiez en 45, les communistes effacent de l’histoire ce qui les dérange… ca doit un peu piquer pour vous non, ou alors est ce que comme d’hab, vous êtes dans le déni ?
    Et si vraiment pour vous, être contre les communistes, c’est être pro gestapo ou milicien, méfiez vous : 88% des Francais n’ont pas voté communiste au premier tour des élections présidentielles l’an passé… C’est beaucoup !! Je suis sur que vous en connaissez !!

  33. Mon cher sandwiche
    Ne vous formalisez pas. Tout va bien à bord et le vent est bon. Le bateau vogue toutes voiles dehors ! Vous vouez aux gémonies les communistes. Ce n’est pas grave. C’est un honneur pour eux de voir que toutes les forces patronales et tous les pourfendeurs de liberté leur tapent sur le rable.
    Comme j’ai le temps, je vais vous compter une histoire. J’ai un ami polonais qui habite Cracovie et avec qui j’entretiens des échanges épistolaires. Il me dit souvent que le carriérisme de certains ont tué le socialisme en Pologne. Comme quoi il y a des corrompus partout. Mais, dit-il, à l’époque, nous avions la sécurité de l’emploi, un logement bon marché, une éducation de qualité et les soins médicaux gratuits. Sans doute aurait-il fallu que nous nous occupions une peu plus des affaires de l’Etat. Nous avons eu tort de ne pas le faire.
    Les ouvriers polonais ont au moins gagné une liberté aujourd’hui : la loi de la Pologne nouvelle prévoit de la prison pour qui arbore des symboles communistes, un maillot avec le portrait de Che Guevara, par exemple. La liberté et la démocratie, c’est quand on chasse des facultés polonaises les incompétents profs marxistes.
    La liberté pour les ouvriers polonais, c’est la liberté pour des centaines de milliers d’entre-eux au chômage, par la grâce de Lech Walesa et de son syndicat Solidarnosc, et du pape Jean-Paul II, pilotés tous deux par la CIA, c’est la liberté d’émigrer à l’Ouest, où ils sont utilisés par le patronat pour casser les salaires et les conditions de travail, comme avant-guerre dans les mines du Nord-Pas-de-Calais. Quant aux célèbres chantiers navals de Gdansk, où s’illustra le célèbre Lech Walesa, se sont aujourd’hui des friches industrielles. Monsieur Walesa, reconnaissant envers les Etats-Unis d’Amérique et la CIA, à dévoilé en 2011, à Varsovie, une stèle en hommage à Reagan. On a les amis qu’on mérite.
    Mon cher sandwiches, je répète ce que j’ai déjà eu l’occasion de dire ici. Les communistes sont des hommes et des femmes de longue bataille. Malgré les répressions, les assassinats, les déportations, malgré les féroces politiques anti-communistes poursuivies par le passé, les communistes sont toujours là et seront toujours là pour rappeler au monde les valeurs de la vie et pour les défendre quoi qu’il advienne.
    Mesdames et Messieurs, ne vous bercez pas d’illusions : il y aura toujours un parti communiste en France.
    Mon cher sandwiche, je vous souhaite une bonne santé et beaucoup de bonheur, à vous et à tous les vôtres. Sans rancune, les communistes ne sont pas rancunier ….

    • @ René Mateo

      En France, sans doute, mais à quelle échelle.
      Quant à Saint-Ouen, certains de ces militants constatent avec tristesse qu’il s’est aligné sur le pouvoir en place cad le maire et sa garde rapprochée.
      Ses petits dirigeants locaux, qui se prennnent pour de fins tacticiens, ont en réalité perdu tout sens critique et toute autonomie.Au moins ils ne feront pas ici la révolution.

  34. mettez un s à rancunier, j’ai su que vous étiez membre de l’académie française .. mais j’ai mon clavier qui a parfois des défaillances incompréhensibles ; j’ai omis de vous préciser, et je m’en excuse, que si vous avez des griefs envers madame le Maire, il faut vous adresser à elle et pas à moi ; vous demandez une audience et je suis sûr qu’elle se fera un plaisir de vous recevoir ; c’est une femme de dialogue, toujours à l’écoute de ses administrés.

  35. id-stg
    Ecoutez, vous ramenez tout au Maire et à Saint-Ouen, mais, je le répète, Saint-Ouen n’est pas le centre du monde.
    Chacun de nous a des qualités et des défauts et je crois qu’il ne faut pas mettre en relief chez un individu uniquement ses défauts. Il faut élargir le champ d’investigations si l’on veut se faire une opinion précise sur celui-ci. Chacun est libre d’avoir une opinion positive ou négative sur quelqu’un. Mais de répéter sempiternellement la même chose, cela devient un peu gonflant, passez-moi l’expression. Je crois qu’en politique, il faut être réaliste et ne pas sombrer en permanence dans l’invective ; il faut être malin et parfois lâcher du lest, si l’on veut être réellement efficace. Sinon c’est l’échec ! Quant aux communistes locaux, il ont, après un débat très riche, pris une décision. Ce n’est pas à moi de la remettre en cause. Personnellement, j’ai des opinions que personne ne me demande de renier. Je conçois aussi que l’on conteste la politique municipale actuelle, c’est même normal. Il appartient aux électrices et aux électeurs de trancher.

    • @ René Matéo

      Ne le prenez pas mal, mais ce blog n’a pas pour vocation première de parler de la révolution mondiale, de la Résistance ou de l’histoire du mouvement ouvrier. Non, plus sobrement, nous pensons qu’il faut changer la gauche déjà localement et reconstruire son rapport au citoyen. Pour nous le local n’éloigne pas du global bien au contraire. Nous nous interessons à notre ville et à sa gourvernance.

      C’est d’ailleurs un peu l’objet de ce blog (cf. “Qui somes nous ?” de la page d’accueil): (notre) credo (toujours d’actualité) : promouvoir une véritable démocratie locale et favoriser l’intervention des citoyens, des projets novateurs pour la ville, une gestion rigoureuse.

      Et la gestion de la ville, cela ne vous a pas échappé, évidemment sous les fourches caudines du grand capital, de la mondialisation, de la social-démocratie-pire-que-la-Droite et tout ce que vous voudrez…. c’est quand même un peu l’affaire d’un Maire et de son équipe.

      Donc nous interessant a Saint-ouen, à la démocratie locale, aux projets pour cette ville, à sa gestion… nous en parlons. Voilà tout.
      Et alors que la campagne électorale muncipale bat déjà son plein, nous parlerons encore et encore du Maire qui incarne cette majorité délabrée, populisme dangereux, cet éloignement du citoyen.
      Nous parlerons ici d’elle nommément et pas trop de son “groupe” car elle a choisi de concentrer tout les pouvoirs, de présidentialiser la fonction, de décider sans partage.

      Rassurez-vous nous parlerons bilan et surtoutr dans la mesure de nos moyens de propositions “constructives” qui ne changeront peut-être pas tout à fait la face du monde mais peuvent contribuer par leurs mises en oeuvre à ce que nous vivions tous un peu mieux dans cette ville.

      Amicalement

      EPS

  36. EPS,post 47,à moins qu’entre JR et certains de ses contempteurs prétendument de gauche,ils aient choisi ce qu’ils considèrent comme “un moindre mal” face au non moins “fins tacticiens”,au sens critique exacerbé mais à l’autonomie tout aussi peu assurée…
    Comme tout choix de “moindre mal”,il faut reconnaître qu’il est aléatoire mais à qui la faute si la gauche audonienne apartidaire n’a pas su développer un programme autonome susceptible de rallier sur ses réussites et ses justes perspectives des forces plus conséquentes?
    On ne peut nier la finesse tacticienne de celle ou ceux qui en 2001 ont démantelé cet espoir en offrant à leur leader un strapontin éjectable(en 2008).Gageons que William a retenu la leçon et saura utiliser cette tactique en 2014…

    • Les Députés ont adoptés le 17 avril après 4 mois de navette parlmentaire, le projet de loi sur la réforme des modes de scrutin pour le Département, la Commune et les Communautés de communes.

      Compte tenu du calendrier électorale chargé en 2014 : Municipales, Sénatoriales et Européennes, les élections Régionales et Cantonales (déormais dénomées “Départementales”) seront reportées à 2015.

      En conclusion, et pour parler (encore) de Mme Rouillon, n’en déplaise à M. Matéo, notre Maire Conseillère Générale siègera donc un an de plus au Département.
      Une évidente bonne nouvelle tant son assiduité et son action dans cette instance ont bénéficiés à notre ville.

      Maire, Conseillère Générale, Vice-Présidente de la Communauté d’Agglomération (avec les indemnités qui vont avec), c’est quand même un peu beaucoup ?

  37. post 50 id-stg
    Je ne prends rien en mauvaise part, soyez tranquille, mais, en ce qui concerne Saint-Ouen, je constate que la gauche se porte très mal. Elle a de la chance qu’un homme politique de droite, d’envergure nationale, n’est pas jeté son dévolu sur la ville. Sinon l’affaire était pliée en deux coups de cuillère à pot ! Les représentants de la droite savent faire de la politique et mener une campagne efficace, d’autant que les moyens financiers ne leur font pas défaut.
    Attendons la suite ….

  38. post 53 Thérèse
    Chère madame, j’ai l’honneur et l’avantage de vous informer que rien, absolument rien, ne me déplaît. Les élus peuvent sièger dans les instances nationales, régionales et départementales autant de temps qu’ils le voudront, cela me fait ni chaud ni froid.
    Je vous assure de mon profond respect …

  39. @M. Matéo

    Vous parlez de notre Maire ? Et concernant la campagne bien sûr et les moyens financiers qu’elle s’accorde ?! 😉

  40. Je ne connais pas particulièrement le Maire et je ne suis pas passionné outre mesure par les discordes existant entre elle et ses administrés. Certains d’entre-eux critiquent sa gestion de la commune d’autres la soutiennent. C’est normal en démocratie, encore que j’aurais beaucoup à dire concernant la démocratie.
    Je ne sais rien des moyens financiers dont elle dispose. Je ne connais pas le montant de son salaire mensuel et je ne veux pas le connaître. Cela ne m’intéresse pas. Mais je ne pense pas qu’elle ait des châteaux en Espagne ou ailleurs. En tout cas je n’en ai pas entendu parler. Après tout, si elle peut s’en payer un, pourquoi pas.
    Nous entrons en période électorale et les coups bas ne vont pas manquer … ça fait partie du jeu.

  41. Au Maroc mais je ne sais pas s’il s’agit de maison, d’appartement, de villa, de kasbah, de palais ou de château ! Je suis Audonien pas devin ! 😉

  42. @ René 58
    “Je ne sais rien des moyens financiers dont elle dispose. Je ne connais pas le montant de son salaire mensuel et je ne veux pas le connaître.”
    Ben nous, on les connait et on le dit! Parce qu’il ne suffit pas de se boucher les yeux et les oreilles pour faire en sorte que cela n’existe pas! 😉

  43. Jean Fouquart et Brune Andretti
    Vous avez de la chance de connaître le montant du compte en banque de madame le Maire. Personnellement, je n’en ai pas la moindre idée et cela ne m’intéresse pas.

  44. @ René 61
    Je ne parlais pas de son (ses) compte(s) en banque mais de ses indemnités d’élue, qui, à la louche, doivent tourner autour de 9000 euros mensuels en comptant celle de maire, de conseiller général et celle de vice-présidente de Plaine Co. Je rappelle au passage que le fait (aussi) de quitter le PCF pour rejoindre la Fase, lui permet de faire des économies substantielles en matière de reversements au parti. Maintenant, je dis ça, je dis rien…

  45. Jean Fouquart pos 62
    Effectivement, c’est un bon salaire. Ils ont de la chance celles et ceux qui parviennent à se faire une place au soleil avec les élections. Mais je ne la leur envie pas. Ce que tu dis et que je confirme, c’est que les élus communistes reversent une partie non négligeable de leurs idemnités au trésorier du parti. Celles et ceux qui démissionnent ne sont évidemment plus concernés par cet alinéa des statuts. Je répète ce que jai toujours dit : chaque élu qui quitte le parti dont il a été l’élu devrait remettre son mandat à la disposition du parti. Cela me semble conforme au sens commun.

  46. Sauf René,post 64,que cette création de la FASE,vu ses positions me semble de plus en plus une création tactique du PCF pour avoir “plusieurs fers au feu”…

  47. michel fainzang post 65
    Pas du tout. Depuis longtemps se faisaient jour au sein du parti des divergences avec quelques éléments qui se retrouvent aujourd’hui dans la FASE. En fait, certaines femmes et des hommes qui se déclarent de gauche occultent la lutte des classes et pensent que le changement se fera uniquement par les urnes. Ils nient, en définitive, le rôle moteur de la classe ouvrière, au sens large du terme, dans la lutte pour la transformation révolutionnaire de la société. Ils se situent entre le parti socialiste et le parti communiste. Je rappelle la déclaration de madame le maire lorsqu’elle a quitté le parti communiste : ” L’avenir de la politique est hors des partis tels qu’ils sont aujourd’hui.” C’est un point de vue qui me semble opportuniste parce qu’il n’est pas le reflet du mouvement réel de la société. Toutes les sociétés ont été fondées sur le mode de production où les possesseurs des moyens de production (seigneurs, puis bourgeois capitalistes) dominent et vivent de l’exploitation du travail humain. Les aspirations contradictoires qui naissent de la différence de situation et de conditions de vie déterminent l’action des gens. C’est une évidence indiscutable que tout le monde n’a pas encore compris …
    Il y a donc un désaccord de fond entre la FASE et le parti communiste sur le mouvement et le reflet de la société.
    Les partis politiques traduisent les différents courants politiques qui traversent la société française.

  48. René,à mon avis,il y a longtemps que le PCF a abandonné la théorie de la lutte des classes pour déterminer sa politique.Je ne le juge pas mais je ne pense pas que cela soit antagoniste avec la FASE.Il serait intéressant de voir comment la FASE et le PCF jugent leur tactique respective dans le Front de Gauche.De l’extérieur,il me semble qu’ils collent tous les deux aux diverses initiatives de Mélenchon avec encore moins d’autonomie que le PCF vis-à-vis de Mitterrand à l’époque du “Programme Commun”.Mais est-ce étonnant?Le bilan qu’aurait tiré le PCF de cette expérience m’a totalement échappé.Il continue à naviguer à vue.Il ne s’agit pas de reconnaître que la lutte de classes est le moteur de l’Histoire,il s’agit encore d’en tenir compte dans sa ligne politique… 😉

  49. post 67 michel fainzang
    La lutte des classes reste le fondement de la politique du PCF. Il l’a à nouveau confirmé lors de son dernier congrès. Il est vrai que la mutation chère à Robert Hue avait mis en sourdine les classes sociales. Le PCF a remis les pendules à l’heure. Il considère aujourd’hui que la lutte des classes est une lutte permanente contre la politique en vigueur, contre le pouvoir qui la mène, contre le système qu’elle tend à perpétuer. L’existence de plusieurs partis politiques, différents ou antagonistes, est une conséquence naturelle de la division de la société en classes. Les partis politiques se distinguent essentiellement les uns des autres par leur position de classe.

  50. avec votre vision René le front national se lèche les babines, en exhibant son électorat ouvrier , paysan, employé, artisan, patronal, retraité chomeur cadre catho, athée, anti sémite, xénophobe, anti musulman etc . J’en oublie mais pas eux!

  51. Allons mon cher Parco restez calme. Vous vous faites du mal inutilement. Ne croyez pas que tous les ouvriers sont derrière marine. Tous ceux qui y croient aujourd’hui ne sont pas aussi nombreux qu’on le dit et, tôt ou tard, ceux qui y croient encore reviendront dans le sérail. Tiens, des ouvriers, des salariés, des cadres et des techniciens j’en ai vu hier en pagaille entre la Bastille et la Nation. J’ai même vu madame Eva Joly qui marchait en tête d’une forêt de drapeaux verts. Elle avait chaussé ses lunettes vertes. Elle m’a même serré la main. J’en suis encore tout retourné .. sympa la dame.
    Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit, mon cher Pascal, et gardez le moral ..

  52. rassurez vous René je suis calme, même quand vous me nommez Parco. Mais je pense qu’aucun parti ne soit composé d’une seule composante sociale, au point qu’il me soit même arrivé de voter communiste au municipale. C’était certes plus du temps de Paulette Fost , après avoir voté Vert au premier tour, mais depuis que la gauche plurielle et la majorité PC PS VERT LO & co rassemble toutes les classes sociales, je ne peux plus exprimer réellement ma spécificité de petit travailleur indépendant bio baba-cool, sauf à nier la lutte des classes . Aidez moi!

  53. Mon cher pascal, excusez ma faute de frappe malencontreuse qui m’a fait estropier votre nom. Désolé, mais je ne donne de conseil à personne concernant son vote aux élections municipales ou autres. Chacune et chacun est assez grand pour voir où sont ses intérêts et l’intérêt général. On peut parfois se tromper, ça arrive, et je peux me tromper aussi, ça m’est arrivé. Je n’ai pas, loin s’en faut, la science infuse.
    Bonne soirée.

  54. René, c’est du pipeau tout cela.
    Mélenchon ment, c’est un Menteur,qui veut faire avaler des trucs, comme Marchais, il vous balade ….Attention, il est dangereux ce mec.
    Il VEUT NOUS FAIRE CROIRE QUE LA CRISE VIENT DU PS.
    C’EST FAUX.
    LA CRISE, C’EST LA DROITE ET LES PATRONS,….
    FAIS CONFIANCE A TA CONSCIENCE POLITIQUE…
    NE TE FAIS PAS AVOIR……

  55. posts 74 JMP
    Tu as raison. Mélenchon est dangereux et il ment comme il respire. Il ne fout rien. Il baratine, c’est tout. Il va danser tout les soirs au “Memphis”, boulevard Bonne Nouvelle, avec Audrey Pulvar, qu’il a piqué à de Montebourg. Le torchon brûle entre Mélenchon et Montebourg. Ils risquent d’en venir aux mains !
    Heureusement qu’Hollande, Désir et le parti socialiste sont là pour calmer le jeu.
    A la foire de Paris, ils se sont goinfrés de charcutaille et de camembert, au point que la taille de François à de nouveau pris de l’ampleur. Désir, lui, ne bouge pas il reste gras comme une échelle à coulisse.
    J’aime bien Marisol Touraine. Elle a été caissière à “Carrefour” et elle paye l’impôt sur la fortune. Je ne comprends pas bien. J’aime l’arrière-train d’Annie Filipetti, la lorraine, qui prend la succession de Jeanne d’Arc. Son père était conseiller général communiste. Elle a mal tourné. Elle a dû se faire draguer par un socialiste carmausin – tout pour moi rien pour le voisin – lorsqu’elle était à l’université. Quant à madame Benguigui, elle a un physique étincelant et un fessier à damner un saint ! Il n’y a que Tobira qui dépare un peu dans la bande. Elle a les yeux noirs et on dit qu’elle siffle la nuit. Curieux tout de même.
    Je te laisse garçon. Brûle si tu le peux un cierge à l’église notre-dame de Dijon pour que les socialistes brillent toujours au firmament de la politique française. Ils en ont bien besoin. Tu sais comme moi que les socialistes c’est comme les radis. C’est rouge à l’extérieur et blanc à l’intérieur et ça ne tient pas la route. Ils ne savent prendre que les virages à droite …

  56. A René Mattéo post 75

    Merci merci, pour cette tranche de rigolade.

    Filipetti se prénomme Aurélie. Le Canard Enchaîné de cette semaine lui consacre un article en p8, à propos d’un portrait tout en nuances dans Paris Match.

    L’article ne confirme pas si elle a connu l’extase avec un socialiste carmausin à l’université, mais il informe que son compagnon est le chiraquien Frédéric de Saint-Sernin et ils se sont rendus à l’anniversaire du grand Jacques.
    Passer d’un (éventuel) socialiste carmausin à un chiraquien, est-ce pour faire enrager son père élu communiste ?
    Elle dit ne pas s’embourgeoiser et assure “L’amour n’embourgeoise jamais, l’amour est toujours subversif “.

    Un autre article en p7 est consacré à Claude Bartolone, ex président du CG93, président du perchoir à l’assemblée nationale et pas chaud du tout pour publier son patrimoine.

    Rappelez-vous la déclaration d’amour de Bartolone au directeur général de la BNP en 2009, “cher Baudouin Prot”

    http://www.claudebartolone.net/2009/12/14/signature-de-la-convention-avec-la-fondation-bnp-paribas/

    Amour né d’un paradoxe, dixit Bartolone, “entre le besoin d’école et un Etat qui se désengage”, au point de faire appel à une fondation.
    Qu’en est-il aujourd’hui ?

  57. post 74 JMP
    Excuse-moi garçon, je rajoute un petit mot juste pour de dire que je me suis trompé, ce n’est Annie le prénom de Filipetti, mais Aurélie. J’adore toujours les socialistes, comme tu le sais. En octobre 1948, durant la grande grève des mineurs, j’ai pu apprécier l’amitié et la solidarité qu’avaient pour les gueules noires Jules Moch, ministre de l’intérieur socialiste, et son compère Lacoste, également socialiste. Ils se sont attaqués au statut des mineurs, alors que nous venions de gagner la bataille du charbon et par là même de l’énergie. Après quoi, ils nous ont envoyé l’armée et des bataillons de gardes-mobiles, matraque au point et fusil en bandoulière. Ils nous ont collé, en outre, l’état de siège, ce qui signifiait que les rassemblements de plus de trois personnes étaient interdits. Tu comprendras dès lors pourquoi je porte une admiration sans borne pour tes amis socialistes. Ils resteront à tout jamais présents dans mon coeur. Que dieu les protège ..
    Pour revenir à Filipetti – peut-être que j’esquinte son nom, je n’ai pas la mémoire des noms – je lis dans le canard qu’elle partage la vie de Frédéric de Saint-Sernin, un ami de Chirac dont le coeur est à droite, évidemment.
    La belle Aurélie donne dans la noblesse. “L’Amour est un tyran qui n’épargne personne” écrit Corneille. Madame Filipetti franchit allègrement les frontières de classes et déclare : ” L’amour n’embourgeoise jamais, il est toujours subversif.” On se permettra d’en douter. Sans doute monsieur de Saint-Sernin a-t-il le zizi turbulent et la rotule fouilleuse, ce à quoi n’est pas insensible la belle Aurélie .. et ceci explique probablement cela.

  58. @René Matéo
    post 77

    http://pluzz.francetv.fr/videos/la_case_de_l_oncle_doc_,81331482.html

    Documentaire – 52min – Diff. le 04-05-13 à 00:00
    11 Mars 2011. La cour d’appel de Versailles donne finalement raison à 17 mineurs de fond, reconnaissant le caractère discriminatoire de leurs licenciements par les Charbonnages de France en 1948, au motif qu’ils avaient osé faire grève 56 jours durant pour protester contre la suppression de leur statut. Ils étaient syndicalistes, anciens résistants ou sympathisants communistes. Leur odyssée judiciaire a duré 63 ans. Mais le 17 Mai 2011, les Charbonnages de France annoncent qu’ils se pourvoient en cassation. Ils contestent la portée symbolique du litige, alors qu’ils n’ont plus la moindre existence industrielle. France 3.

    ps : grâce au canard, on apprend que c’est Christine Lagarde himself, juste avant de s’envoler au FMI, qui a fait ce pourvoie en cassation. Elle a estimé que 30000€ c’était trop. C’est la même qui avait donné à Tapie les millions qui devaient réparer le préjudice moral.

  59. Exact monsieur Karim .. les mineurs ont perçu 30.000 euros auxquels ils ne peuvent toucher car le jugement du tribunal de cassation peut leur être défavorable, auquel cas ils seraient tenus de les rendre.
    Ces 17 mineurs sont, pour la plupart, nonagénaires. Combien seront encore en vie quand le tribunal fera connaître sa décision ?
    Beaucoup de mes amis grévistes ne sont plus de ce monde. Outre le fait qu’ils auraient un âge avancé, ils sont décédés des suites de la silicose. J’en ai retrouvé deux, anciens combattants de la République Espagnole, qui furent déportés en Corse pour “activité subversives”. La Pologne socialiste de l’époque leur ouvrit l’accès au territoire polonais, et ils vécurent de nombreuses années dans ce pays. Ils sont rentrés en France à la fin des années soixante dix.
    Le climat à l’époque était marqué par un anticommunisme délirant et la presse indiquait que la fédération du sous-sol CGT, qui avait lancé le mot d’ordre de grève, était à la solde de Moscou. On pouvait lire dans la presse, datée du 27 février 1947, une déclaration de monsieur Dean Acheson, membre du gouvernement des Etats-Unis : ” En France, avec cinq communistes au gouvernement, dont l’un au ministère de la Défense, avec les communistes contrôlant les plus grands syndicats et noyautant les ministères , les usines et l’armée, avec près d’un tiers de l’électorat votant communiste et avec des conditions économiques en constante aggravation, les russes pourraient ouvrir la trappe à tout moment qu’ils choisiraient.”
    Il faut rappeler que le plan Marshall, que le gouvernement avait accepté, plaçait la France dans le sillage des Etats-Unis. Léon Blum, Président socialiste du Conseil, avait ouvert la voie lors de son voyage aux Etats-Unis en 1946. Il avait dit en substance aux Américains : Aidez-nous ou le communisme triomphera en France.
    En fait, la grève des mineurs procède d’une provocation de Monsieur Jules Moch et Lacoste, sur les ordres de qui ?
    Quant à la décision de madame Lagarde,
    elle exprime la haine et le mépris de la bourgeoisie contre le monde du travail.
    Madame Lagarde s’est déshonorée ..

  60. Post 80,terriblement émouvant.Comment mieux illustrer “la Dictature de la Bourgeoisie”?Je comprends mieux en voyant ça les réticences(que jeune militant communiste à l’époque,je comprenais mal)de mon père à l’annonce du désistement de Balmigère,dans l’Héraut,aux législatives de 62,pour Jules Moch alors qu’il était arrivé devant lui au 1er Tour.Tout ça pour favoriser l’unité de la Gauche et dégager la SFIO(le PS de l’époque)de son alliance anticommuniste avec les gaullistes depuis 1958*.
    Je me demande comment,si la condamnation était confirmée en appel,la Justice pourrait faire payer les charbonnages(la Compagnie dans Germinal de Zola)?Les actionnaires ont dû reconvertir leurs capitaux ailleurs.
    Félicitations à Thiennot pour être resté fidèle aux combats de sa jeunesse en défendant une cause qui pouvait sembler prescrite!
    *Période bénie que voudrait revivre notre babyfootiste éminent,J.F.Copé!

  61. Michel Fainzang post 83
    Le cas Balmigère n’est pas unique. Dans le 18ème arrondissement, le communiste Nédellec, arrivé en tête de la gauche, s’était désisté au deuxième tour pour le socialiste Claude Estier. Il s’agissait, à l’époque, de battre Sanguinetti.

  62. Ah, René, tes 76 et 77:
    Toujours dans la dentelle, s’agissant du Ps qui est ton ennemi de Classe ,mais s’agissant de la p’tite Filipetti:
    Comme disait Arlety: “Mon cœur est Français, mais mon cul est International”…….
    Néanmoins, je confirme et je signe. L’ENNEMI,C’EST LA DROITE ET LES PATRONS ……..

  63. René, dans ton 75, tu frappes sur Marisol Touraine et sur Yamina Benguigui.
    C”est terrible la haine anti-socialiste.
    Marisol est la fille de son Père(Alain né en 1925,sociologue et auteur prolifique ds les années 70 et 80)qui édita un paquet de livres achetés et payés ne t’en déplaise; elle à du hériter un peu des tunes de son Père, normal, non ? , de plus, je crois bien que son époux est Diplomate, issu d’une famille aristo rencontré à l’ENA), pas mal aussi.
    Pour ce qui concerne Yamina Benguigui, dont le fessier n’échappe à personne et surtout pas à moi, j’ai rencontré plusieurs fois sa sœur, Soumia M, celle qui fit des affaires et dont le Bureau se situait Avenue Victor Hugo et avec laquelle j’ai réalisé quelques affaires.
    J’ai rencontré cette Magnifique femme, la première fois ” chez Bébert”, restau de la Porte Maillot, dirigé par le meilleur ami de mon fils(mon Titi) que tu connais …n’est-ce pas?
    C’était en 2001 et puis, j’ai décidé de quitter Paris, j’ai vendu une partie de ma “force de Travail”, et je suis retourné chez moi…. pour vivre autre chose…, (cad ne rien faire). Mais nom de dieu qu’elle était encore plus belle que sa frangine, si j’avais sû….

  64. Tu vois René dans la vie on n” a pas toujours le charme qu’on crois avoir, c’est pas toujours simple, c’est la vie…et ses contradictions,

  65. Mon cher JMP, je n’ai aucun charme, hélas, trois fois hélas ! Et, de plus, j’ai toujours été au plus bas de l’échelle sociale. Mes parents étaient illettrés et nous vivions chichement. Mon père était mineur et il est mort à 48 ans, silicosé. J’ai toujours vécu dans la mouise et très éloigné, naturellement, de fastes de la grande et de la petite bourgeoisie, représentées par la droite et le parti socialiste. Quiconque est sain de corps et d’esprit pense comme moi, j’en suis convaincu. A la lumière des faits, que tu ne peux nier mon cher Jean-Marie, on doit admettre que le parti socialiste a toujours estompé les frontières entre les classes sociales, l’antagonisme entre le monde du travail et celui de l’argent. Il a toujours géré, et il continue de la faire, les affaires de la bourgeoisie.
    Madame Touraine et madame Benguigui, charmantes toutes les deux, ne changeront rien à cet état de fait. Elles n’ont jamais eu et n’auront jamais le souci du lendemain. Elles pourront ajouter sur leurs cartes de visite le titre de ministre. Cela fait très classe ! Elles ne sont pas comme ta mère qui a passé sa vie active devant les marmites des cuisines des cantines scolaires de Saint-Ouen. Une femme remarquable d’ailleurs et un cordon bleu de haute volée, de surcroît.
    J’ai épousé l’an dernier une femme bien sous tous rapports, mais j’ai dû divorcer récemment pour incompatibilité d’humeur. Elle était membre du parti socialiste et l’ambiance était, évidemment, électrique à la maison. Au point que le compteur général à sauté. Tout l’immeuble a été plongé dans le noir, à la suite de quoi les locataires ont signé une pétition réclamant mon départ. J’ai donc été expulsé par l’Habitat Public sans autre forme de procès.
    Je couche maintenant à l’armée du salut, rue de Tolbiac, et je vis d’expédients. J’attends la révolution socialiste, qui ne saurait tarder, selon moi et d’autres.
    Toi qui a de l’entregent auprès de socialistes, peut-être pourrais-tu intervenir afin qu’ils me retrouvent un toit … je te revaudrai ça un jour ou l’autre.

  66. Là, tout de suite, je vais revenir sur des trucs importants.(désolé EPS de prendre du temps)
    C’était pas si simple, et René le sait mieux que les autres..
    La Résistance, comme on dit, c’était déjà une action…c’était un engagement, c’était les “légaux”
    Mon vieux, il se cachait car militant des jc en 1943, il avait fait des actions anti- allemande, déjà comme tueur….)c’était son taf, il avait déjà fourgué de la viande à ses Camarades, il avait 17 ans, pas du fait de sa fonction de larbin depuis l’âge de 16 ans mais loué (qu(il fut) depuis l’age de 13 ans, et j’ai du mal à le croire, mais du fait du passage de militants Communistes qui passaient ds nos villages, comme il disait mon Père, c’était des mecs qui expliquaient déjà la lutte de classe, et cela lui plaisait il avait envie de devenir utile.
    Voilà, c’est tout.
    De 19 à 20 ans, il se bat ds la 1ere Armee au sein DE SON REGIMENT QUI FRANCHIT LE rHIN EN CRUE EN aVRIL 1945

  67. René,post 84,ce que vous dîtes a dû se passer après 62*car cette année là,Sanguinetti a été élu au 2e tour dans la 25e circonscription de Paris(XVIIIe,Grandes-Carrières)avec 50% contre 33%à Denis PCF et 16% à Padovani Centre Républicain.Il prenait le siège de l’indépendant Sy,élu en 58 au 2e tour contre les mêmes.
    De plus le “jeune” Estier quand il bénéficiera de ce désistement n’avait rien avoir avec “Jules Moch,la matraque” dont les exploits sont bien relatés dans ce document.
    *Après 65-66,j’avais quitté le PCF et mon père évitait d’épancher ses états d’äme devant moi.Par contre en 62,il n’était pas tendre avec le vote des mineurs de Decazeville pour lesquels il avait acheminé le soutien durant leur grève les années précédentes…

  68. Exact Michel, il s’agit des élections législatives de 67. Nedellec était le candidat du pcf. Il s’est effacé au deuxième tour et a appelé à voter Estier.
    En 62 à Decazeville, il ne devait pas rester beaucoup de mineurs. Les houillères étaient fermée ou en voie de l’être. Nombre de mineurs avaient été mutés à Carmaux, à la Mure et à Carling en Moselle. Leurs descendants y sont toujours. Je les vois de temps en temps au mois d’août durant la période des vacances. On garde la nostalgie des grandes luttes des gueules noires ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *