La folie des grandeur (suite)

Vieux serpent de mer le Grand Stade de Saint-Ouen revient sur les devants de l’actualité. Ainsi jeudi dernier le Parisien nous révélait les conciliabules au restau branché « Ma Cocotte » entre le Président du Club et le Maire entourés de quelques « spécialistes » et de grandes entreprises comme Bouygues ou Gazprom.

Bonne nouvelle : Patrice Hadad et Jacqueline Rouillon sont en harmonie pour un méga projet de 20 000 places dans les Docks pour une bagatelle de 200 millions en 2020 (des comptes ronds frappant l’imagination). Un projet – nous dit-on très sérieusement – « souhaité » à 100% privé (mais, selon nous, nécessitant tout de même d’actionner les prérogatives de puissance publique comme l’expropriation en réalisant et dimensionnant des voies publiques adaptées à un tel projet).

L’argumentaire est toujours grandiloquent et le phrasé entrepreneurial. La démesure toujours au rendez-vous. Hélas, pas un mot sur la problématique du stade de France à deux pas (sans doute un oubli) et sur le territoire de Plaine Commune que Saint-Ouen intègre au 1er janvier. Quant à l’ambition raisonnable de réhabilitation du stade Bauer portée par les supporters, elle est bien évidemment écartée d’un pichenette comme d’ailleurs l’élu au Sports de Saint-Ouen, Henri Le Lorrain (PS),  qui  reste très peu convaincu et demande depuis longtemps un débat public.

Jacqueline Rouillon, déjà en campagne pour une réélection en 2014, sa breloque en bandoulière caresse plus que jamais dans le sens du poil. Fort heureusement pour nous, en réalité elle  ne croit pas un instant à un tel stade dans les Docks, qui, nous l’avons déjà évoqué, est un leurre pour récupérer notamment le site actuel de Bauer. En la matière il semble bien que les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Nous publions ci-après de larges extraits l’article de David Goudey publié dans le Parisien du 14 décembre dernier. http://www.leparisien.fr/sports/iledefrance/foot-le-red-star-devoile-ses-ambitions-13-12-2012-2404711.php

 FOOT : le Red Star dévoile ses ambitions

NATIONAL : le club audonien organisait ce jeudi une conférence-débat en présence de plusieurs personnalités du monde économique, sportif et médiatique.

” Dessinons un autre club parisien “.

“Tout un programme. Et un projet : celui du Red Star de Patrice Haddad, candidat déclaré à une accession en Ligue 2 à l’horizon 2015. Hier, dans un restaurant select de Saint-Ouen, le président audonien a dévoilé (…) sa vision du Red Star du futur à l’occasion d’une conférence-débat. Son schéma de développement repose sur trois axes : les infrastructures, l’identité et le modèle économique.

Les infrastructures : un nouveau stade à l’horizon 2020 sur les Docks 

(…) Une conclusion s’est massivement dégagée : s’il doit y avoir demain un autre grand club à Paris, cela passera forcément par l’édification d’un stade ancré dans son temps. Une enceinte moderne (autour de 20 000 places) mariant sport, culture et loisirs. Mais aussi un lieu de vie permanent (…) . Avant de réaliser le montage financier, souhaité 100 % privé et estimé aujourd’hui aux alentours de 200 M€, le président audonien a chargé des spécialistes anglo-saxons de formaliser la viabilité économique du lieu. (…)

Présente hier, Jacqueline Rouillon (maire communiste de la Ville de Saint-Ouen) s’est exprimée sur le sujet. Elle a rappelé son attachement et celui de sa ville au Red Star et sa volonté de l’accompagner dans son développement. Elle a d’ailleurs confié que le calendrier des travaux des Docks avait été bousculé. La construction de la Cité Sportive que les élus appellent de leurs voeux n’entre plus dans la dernière phase de réaménagement du site (2020-2025).On peut aujourd’hui raisonnablement imaginer voir l’édifice être livré à l’horizon 2020. Soit peu ou prou le calendrier que s’est fixé Haddad. (…)

Dans le débat, une question semble en revanche bien tranchée. Elle concerne le stade Bauer. Sa rénovation n’est pas l’ordre du jour.  Si Patrice Haddad, comme d’autres intervenants, ont réaffirmé que l’âme du Red Star était à Bauer, tous se sont accordés sur le fait qu’il était inadapté au développement d’un club de haut niveau au 21e siècle. Un projet alternatif de réhabilitation du stade centenaire soutenu par le collectif des supporteurs du Red Star existe pourtant. Il n’est pas dénué de sens. ” L’âme d’un club peut voyager sans que le club y perde son identité “, a déclaré l’un des intervenants, s’appuyant sur le cas d’Arsenal, qui a quitté l’antique et mythique Highbury pour l’Emirates Stadium sans y perdre son âme.

Le concept : un club avec une identité forte

L’identité, l’autre clé de voute de développement du Red Star présentée hier par le président Haddad. ” Son ADN ” selon le patron du club audonien. Le maître mot est formation. Sportive évidemment mais aussi socio-éducative (…) 

Haddad rêve ainsi de pouvoir un jour présenter une équipe avec 80 % de joueurs issus du vivier francilien formés au Red Star. Un modèle qui a fait du FC Barcelone le meilleur club du monde ou permet aujourd’hui à l’Olympique Lyonnais de rester un grand de France. C’est aussi une forme de modèle économique.

La viabilité : un modèle économique pas prisonnier du sportif

(…) ” La pérennité d’un club de haut niveau aujourd’hui ne peut plus être uniquement dépendante des résultats sportifs, trop aléatoire, nous a confié il y a quelques jours Patrice Haddad. Le sportif ne doit représenter que 30 % de son écosystème économique.” Tout l’intérêt et la pertinence de la multi-fonctionnalité du stade (organisation de concerts notamment) sont là. Son insertion dans un milieu urbain repensé (c’est le cas des Docks) est aussi un atout. Haddad a ” des idées ” pour générer d’autres recettes. Mais il n’en dira pas plus pour l’heure.”

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

30 réflexions sur « La folie des grandeur (suite) »

  1. c’est de la folie ……restaurons le stade BAUER…. bastion du red star ….non au stade aux docks….il ne faut vraiement rien comprendre a l’ame du football pour imposé la construction d’un stade aux docks

  2. Le Red Star sans son stade fétiche, ce n’est plus le Red Star. La légende du club s’est construite à Bauer. Les grands joueurs tels Julien Da Rui, le gardien funambule, Fred Aston, André Symonyl et Georges Meuris .. ont foulé la pelouse de Bauer, ex-stade de Paris.
    Et puis, Bauer, c’est un hommage rendu au docteur Bauer, le médecin des pauvres, un héros de la Résistance.
    Je le répète, le Red Star c’est Bauer, et Bauer c’est le Red Star …

  3. On peut reprocher ce qu’on veut à JR mais avoir réussi à convaincre Perreira de l’utilité du stade Bauer et du Red Star n’est pas un mince exploit que sauront goûter ceux(s’il en reste comme lecteurs de ce site,autres que Taquet,EPS et moi) qui assistèrent aux réunions d’ID-STG en 1995 avant les municipales… 😉

    • @ Michel Fainzang

      Vous suivez toujours de loin et votre mémoire vous fait peut-être un peu défaut.
      Nous étions contre (déjà) le projet de Grand stade de ligue 1 et défendions, sauf erreur, une enceinte rénovée au maximum pour une jauge de 2ème Division à Bauer. Nous l’avions d’ailleurs écrit ce qui est facilement vérifiable.
      Pour compléter vos informations pour le cas ou vous écririez ma biographie : en tout début de mandat (2001) j’ai voté pour la réfection de la toiture de la tribune Nord sous condition de réouvrir le débat sur la question de l’avenir de Bauer. Ce qui fut fait plus ou moins par la suite.

      EPS

  4. A ce propos la bande de la Cocotte voudrait si j’ai bien compris les ambitions d’Haddad faire du Red une pâle imitation de Fulham sauf que Fulham n’est pas un quartier particulièrement populaire de Londres comme l’était jusqu’à présent St-Ouen et le versant nord de Montmartre.Il s’apparenterait plus à Auteuil,Passy,Neuilly et le PSG occupe déjà le terrain.Après tout à Londres Chelsea et Fulham se partage bien cette clientèle de supporters.On ne peut donner que raison à ce titre de “folie des grandeurs” mais de “ma cocotte” à “Cardin” on commence à être habitué!

  5. EPS,post 5,je ne parle pas de 2001 mais de 1995 quand existait une activité militante d’ID-STG et que tu me tutoyais.Ceci dit,je me réjouis de cette position qui est la tienne aujourd’hui car je la partage depuis toujours…

    • @ Michel Fainzang

      Petite esquive mais hélas je n’ai pas vraiment changé d’avis : contre un méga stade de D1 ( à Bauer) en 1995, contre le même fut-il dans les Docks aujourd’hui.
      Opposé au Maire de l’époque (Paulette Fost) sur le sujet je suis tout aussi opposé à celui d’aujourd’hui sur ce dossier (et bien d’autres).
      Mais vous êtes le prof..; donc vous avez toujours raison et la faculté de réécrire un peu l’histoire quand ça vous arrange.

  6. ayant foulé cette pelouse(qui n’en est plus une) de Bauer j’y suis fortement attaché.Ce qui est regrettable mais récurrent , c’est qu’il n’y a aucune concertation.Même les élus concernés par le dossier ne sont pas associés à la réflexion.Ah les beaux discours de JR en début de mandature sur les bienfaits de la démocratie participative . Il faut savoir que tous ces types de projets ne respectent pas les devis initiaux ,et que cela coûte toujours plus cher.d’autre part pourquoi continuer à ignorer l’ile des Vannes qui possède un beau stade ?
    thierry garcia

    • @ thierry Garcia

      C’est pas une mauvaise idée mais le seul problème c’est quand même son accessibilité, c’est assez loin du métro et très embouteillé pour le passage des bus avec le passage obbligé par le pont de Saint-Ouen.
      Quant à la passerelle reliant la rue des Bateliers à l’Ile des Vannes elle a disparu des plans d’aménagment des Docks.
      Reste le vélo et pour les amoureux le tandem.

  7. Haddad,il ferait mieux de s’occuper de l’avenir du Red qui ce soir est en position de relégable!Il n’arrête pas de parler de “projets” mais il est incapable de conserver un bon joueur comme Malfleury et Beziouen la saison dernière et il part dans des stades coûteux comme son projet commun avec JR aux Docks ou son match de coupe contre l’OM au SDF…Il serait temps que le Red ne serve pas de vitrine à des Présidents qui préfèrent se faire mousser que de servir humblement le club.Que Bauer soit reconstruit tribune par tribune chaque saison et que s’ouvre aux Docks un complexe multisport peu onéreux et servant aux différentes sections sportives de la ville en // avec l’île des Vannes et la rue du Parc.C’est sûr que ça risque d’être plus utile mais de faire moins bien sur un CV de candidat sortant!

  8. c est une TRES MAUVAISE IDEE de vouloir construire un nouveau STADE gardons celui de BAUER qui est NOTRE PATRIMOINE NOS LEGENDES L AMBIANCE QUE DU BONHEUR et cela GOUTERA BEAUCOUP BEAUCOUP MOINS CHER DE LE RENOVER
    il est vrai que pour L IMMOBILIER pour la MAIRIE ET SES SBIRES SERA BEAUCOUP MOINS RENTABLE CAR AVEC EUX CE N EST QU UNE QUESTION DE GROS SOUS point barre et ca aussi M ECOEURE

  9. Le document sérieux proposé par les défenseurs du stade Bauer va-t-il faire l’objet d’une véritable présentation dans le prochain bulletin municipal ?
    Sans doute que non, car les projets immobiliers d’aménagement du stade et du parvis extérieur ont d’ores et déjà reçu l’imprimatur de MB.

    Alors que le maire FASE redonne les cartes pour sauver sa situation, la défense d’un méga projet irréaliste par JR est incroyable au regard des besoins d’entretien du patrimoine municipal.

    J’invite tous les lecteurs du blog à prendre connaissance du magazine de l’Equipe (week-end du 16 décembre) concernant l’état du sport en France, avec l’interview de la ministre des Sports et des commentaires circonstanciés d’importants acteurs du sport professionnel en France autour de la problématique des “grands” équipements dans le mode économique capitaliste exacerbé de nos jours et à venir.

    Comment JR peut-elle prétendre donner des leçons de défense des intérêts Audoniens, alors qu’elle n’a toujours pas bougé le petit doigt pour défendre l’extension-finition du lycée Blanqui comprenant un équipement sportif pour l’établissement et le quartier ? Idem pour la maison de santé pour les personnes âgées dans les Docks refusée par l’Etat, et j’en passe et des meilleurs, malheureusement.

    Les terrains de la Porte Montmartre semblent bien réservés à une nouvelle opération immobilière lucrative pour quelques uns lorsque les Bouygues et copains le décideront.

    Que de temps perdu pour obtenir de l’Etat et de la Région avec son magnifique vice-président à la sécurité, toute la considération et l’étude de la note adressée il y a maintenant quelques années par l’équipe éducative et approuvée à l’unanimité par la communauté scolaire.

    L’éducation par le sport dès l’école et plus particulièrement au secondaire ne semble pas faire partie de ses primats de 1er magistrat.

    C’est bien dommage lorsque l’on prétend lutter contre le sexisme, les préjugés dans la jeunesse et accessoirement agir pour le droit à la santé.

    Loin de toute transparence, le quartier des Docks se constitue avec une possible ardoise salée à la clef. L’entrée dans l’intercommunalité n’amènera pas les dizaines de millions nécessaires, surtout si sa présidence politique venait à changer.

    La remarque sur les nécessaires aménagements d’un grand équipement est à considérer. Mais là aussi, point de transparence. Avec quel budget de fonctionnement va-t-on répondre aux besoins : espaces verts, petite voirie, surveillance, petits équipements publics.

    Lé défense de la rénovation du stade Bauer est non seulement un défi économique et technique mais c’est aussi un défi démocratique et moral.

    Nous aurons droit avec ce méga projet à la même concertation que pour la carte scolaire. C’est dire.

    D’un coté des intérêts privés et une addition publique, de l’autre un aménagement de Saint-Ouen humain, économe et réaliste, dans le respect de l’environnement. La campagne des municipales est donc lancée.

    Comment garder la ville à gauche avec toutes ses potentialités en empêchant la poursuite de la main mise des promoteurs et de leurs ayant-droit, sans livrer la ville à la droite !?

    Pour ma part, cela ne commence pas par défendre l’indéfendable et taire l’inadmissible.

    parceque saint-ouen le vaut bien !

  10. En folie des grandeurs, ma préférence va au film avec Louis de Funès et Yves Montand.
    http://www.youtube.com/watch?v=QySixLmPFmA

    La folie, dont il est question ici, a l’apparence d’un éléphant blanc.
    “Un éléphant blanc est une réalisation d’envergure et prestigieuse, souvent d’initiative publique, mais qui s’avère plus coûteuse que bénéfique, et dont l’exploitation ou l’entretien devient un fardeau financier.” Pour qui, le fardeau, serai-je tenter de demander ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89l%C3%A9phant_blanc_%28expression%29

    Parmi les exemples d’éléphants blancs donnés, se trouvent 2 aéroports, l’un au Canada, l’autre en Espagne ! Clin d’œil à l’actualité nationale et au Vinci-Ayraultport avec un PPP de 55 ans. Qui paiera le fardeau ?

    Le stade de France n’est pas dans la liste mais, à mon humble avis, il est aussi un éléphant blanc.

    L’Etat, cad nous, a banqué 191 millions d’euros pour la construction en 1994 par un groupement Bouygues and co.
    Depuis 1998, l’Etat a craché 115 millions d’euros au consortium bicéphale Vinci 66% et Bouygues 33%.

    http://www.challenges.fr/sport/20121003.CHA1499/pourquoi-l-etat-veut-arreter-de-payer-pour-le-stade-de-france.html

    Vive la socialisation des pertes (maintenant) et la privatisation des bénéfices (la coupe du monde).

    A quand le Red Star Bouygues Club au Vinci stadium ? (voir le naming ds un autre post sur le Red Star)

    Gloire au sport qui émancipe le peuple !

  11. Bonjour à tous,

    A ce lien, un article du Parisien, publié ce jour et faisant un comparatif projet des Docks / projet de rénovation du Stade Bauer : http://www.servimg.com/u/f16/15/77/84/22/parisi10.jpg

    Un petit rectificatif nous semble devoir être apporté. Contrairement à ce qui est dit, nous ne sommes pas en accord mais bien en profond désaccord avec la direction du Red Star sur la question d’un débat.
    En effet, le Club souhaite rencontrer uniquement le Bureau du Collectif, alors que nous souhaitons que cette rencontre soit ouverte à tout le monde (supporters, audoniens, journalistes, anciens joueurs du Red Star etc…).
    Nous avons d’ailleurs publié sur notre site notre échange de courrier avec le club sur cette question : http://collectifredstar.over-blog.com/article-lettre-du-president-haddad-et-reponse-du-collectif-113916492.html

    Au delà de la question du meilleur projet, c’est aussi et surtout l’opacité avec laquelle la destruction du Stade Bauer est envisagée qui constitue notre opposition avec le Club.

    En outre, nous nous étonnons que la proximité avec les puces soit vue par le Parisien comme un point négatif, alors que l’interaction puces/ stade Bauer nous semble, au contraire, constituer l’un dés éléments majeur de notre projet.

    Bonne journée à tous,
    Le Collectif Red Star Bauer

  12. Le moins que l’on puisse dire qu’il y a bien 2 conceptions de la démocratie :
    – la première : celle du collectif qui propose un document sérieux, précis autant dans l’imaginaire que dans un avenir raisonné et maîtrisé,
    – la seconde : celle de JR – encore Premier magistrat, se pliant au diktat des marchands du temple, sans rien à avoir dire que “fluctuem on moneysol”.

    Qu’elle y réflèchisse bien avec MB, tout le monde n’a pas les moyens de se payer un “aéroport” fusse-t-il placé dans une ZAC…

  13. Mais Haddad comme tant d’autres présidents se fout du Red.Il donne libre cours à sa folie des grandeurs(SdF,l’an dernier,pour le match contre l’OM,transformer le Red en Fulham sur les Docks…etc…)
    Je rappelle pour ceux qui ont peu de mémoire qu’il y a juste un an,au retour du stage de trêve hivernale à Lorient,il parlait d’un projet mirobolant d’association avec ce club de Lorient.Depuis quelqu’un en aurait-il réentendu parler?Si des dirigeants d’entreprise et JR* veulent permettre à ce genre de mytho de jouer avec leur fric,c’est leur affaire mais pour ceux qui ont le Red Star à coeur,il s’agit avant tout de sauver l’avenir sportif du Red, de +en+menacé de relégation en CFA!!!
    *Pour JR,il est vrai,c’est le fric de S.O. mais René pourrait dire que pour les dirigeants d’entreprise,il s’agit de la + value volée à leurs salariés.Je vais encore m’attirer les foudres de certains blogueurs… 😉

  14. super soirée a l ile des vannes , j ai revue des amies et amis cela fait du bien de se revoir et d avoir prévue des projets SAUF UN GRAND SOUCIS IL N Y AVAIT PAS DE NAVETTE POUR LE RETOUR BEAUCOUP DE PERSONNE N ONT PU VENIR TROP INCERTAINES DE NE POUVOIR RENTRER EN SECURITE un conseil pour l Année prochaine en prevoir et surtout L ECRIRE SUR L INVITATION autrement j ai vue René très chic très bien entouré j ai attendue pour lui faire un bibi sur son front et lui souhaité la Bonne Année mais j ai trop attendue et il a disparu bon week end a toutes et a tous

  15. En fin de discours à la soirée des vœux, JR a dit :

    “Je pense bien sur au Red Star. Il va y avoir un grand équipement sportif le long de la Seine à vocation sportive événementielle. Pourquoi pas d’ailleurs une utilisation pour le Red Star ?”

    49è mn
    http://www.ville-saintouen.fr/

    Cet équipement sportif n’est pas mentionné dans la revue Les Docks en libre service.

    Bauer est incinéré !

  16. Le stade Bauer s’est invité dans la cérémonie : une page dans Le Parisien et l’extension de la connaissance des Audoniens du contre projet citoyen, d’où sa mention à la question au bout d’une heure et demie de monologue.

    Pour juger du caractére peu démocratique de JR, la Ville de Bobigny a organisé une consultation-action sur son avenir avec rendu compte prochainement.
    A ce jour, ce sont près de 14.000 questionnaires qui ont été recueillis auprès des Balbyniens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *