Le réveil de Marmottan

Le projet de réhabilitation du square Marmottan, au pied du métro Garibaldi et de l’église du Rosaire est désormais sur orbite. Mieux vaut tard que jamais pour ce rare espace vert un peu conséquent en cœur de ville et abandonné depuis des lustres.

Ce ressourcer à deux pas, faire une pause jeux avec les enfants en sortant de l’école, lire un bouquin sur un bout de pelouse au soleil au coin de la rue… la qualité de vie en ville passe par là. Au-delà du futur parc des Docks d’une douzaine d’hectares qui constituera un poumon vert à l’échelle de la ville,  il faut en parallèle, nous l’avions rappelé ici,  réhabiliter et créer des espaces verts de proximité de tailles plus modestes dans nos différents quartiers.

Projet emblématique à plus d’un titre, le réaménagement du square Marmottan est donc une bonne nouvelle. La démarche adoptée, patiente et participative[1], est aussi très significative de l’intérêt d’associer en amont citoyens et utilisateurs au travail des techniciens et ici des paysagistes*. Une expérience « participative » modeste mais rafraîchissante à Saint-Ouen qui permet d’aboutir à un projet à priori assez consensuel.

A grands traits le projet se caractérise par conservation de l’essentiel des arbres existants et s’organise en intégrant le passage public en diagonale (A) entre le parvis de l’Eglise et la rue des Rosiers. L’entrée côté église dégage de part et d’autre du passage un espace calme et planté et un secteur minéral agrémenté de brumisateurs (B) . L’espace central devient une large pelouse légèrement sur haussée[2] et barrée de longs bancs propice à la détente (C). Les aires de jeux sont regroupées et réaménagées côté rue des Rosiers (D). Un « jardin de collection »  avec des plantations rares s’installe dans le prolongement du préau « rafraîchi » (F).  Les allées « inutiles » en périphérie sont plantées ou utilisée comme petite piste cyclable enfants).

Au final, un réaménagement qui respecte l’existant en améliorant les fonctionnalités. Il restera évidemment les « détails » très importants  à définir : qualité des matériaux, du mobilier, des jeux des nouvelles plantations. Avec les moyens dédiés en termes d’entretien et de surveillance du square.

Le montant des travaux est estimé à ce jour à 1,4 M€. Démarrage des travaux printemps 2013 avec deux phases. A priori les aires de jeux côté rue des Rosiers devraient être réalisées en priorité pour être utilisables l’été prochain.

En perspective (moyen terme) : le réaménagement du parvis de l’église et des extensions sur les emplacements réservés (n° 21) prévues au Plan local d’urbanisme (PLU) au Nord de l’église (entre Gabriel Péri et Rosiers) et côté rue Kleber.

A suivre…

EPS


[1] avec notamment après un travail avec des enfants des écoles, le lancement de la concertation sous l’égide des élus avec la mise en place de petits ateliers où habitants et techniciens (sans élu ) ont pu échanger librement sur le diagnostic, les usages, les souhaits, les références en la matière. De l’esquisse au projet.

[2] constituant ce qu’on appelle en jardinage un « boulingrin » : « rectangle allongé, entouré de bordures et de pentes artificielles » (selon Wiktionary).

* Direction des espaces verts  avec arpentière/ESE Degouy/Cou d’éclat

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

45 réflexions sur « Le réveil de Marmottan »

  1. Quelques remarques sur ce compte-rendu :
    – déplorons un nouvel oubli d’Audoniens investis dés le départ dans cette consultation,
    – quid du rôle des gardiens (surveillance, entretien, animation) dans ce nouvel espace ?
    – comment permettre la tenue de manifestions (happening, concert, expos…) et où?
    – quelle participation des agents de la commune à ce projet et à son futur fonctionnement, une paille…
    – quid du traitement phonique de la halle,
    – y-a-t-il abandon de la reprise de la placette devant l’entrée Kléber ?
    – quid de l’usage de la bande de verdure entre l’église et les grilles ?
    – quelle vidéo-surveillance fonctionnelle ?

    Le problème de ce genre de réunion : aucun PV n’est établi et validé par l’élu, donc aucun fichier n’est établi pour engranger la participation des Audoniens car les élus craignent trop les fâcheux.

    Les techniciens et les entreprises tiennent le haut du pavé, avec le risque que les Audoniens aient à payer la note comme pour la piscine (par exemple), grâce à qui vous savez….

  2. C’est curieux ce minuscule article dans le journal municipal qui semble beaucoup moins informé que Perreira.
    Les journalistes n’aiment pas l’élue PS aux espaces Verts ou la verdure ?

  3. @Pierre post 2
    Les compétences de(s) parc(s) et jardin(s) sont en cours de transfert vers l’intercommunalité de Plaine Commune à Saint-Ouen. Donc pas étonnant que les services de la communication, qui eux doivent rester proche de notre maire à Saint-Ouen, n’aient pas plus d’infos sur le sujet.

  4. Noël est passé, le joli sapin du parc a été enlevé, pensons maintenant au printemps et aux travaux qui devraient commencer. Nous espérons que l’entrée à Plaine commune ne va pas retarder ce beau projet.

  5. Le projet devait commencer au printemps !
    Où en est-il ?
    Si les aires de jeux fonctionnent cet été, j’espère que les services de la mairie et de plaine commune vont mettre les bouchées doubles pour enfin prouver que la ville peut faire quelque chose en temps et en heure… à suivre car Saint-Ouen le vaut bien

  6. Vous avez raison madame la commère, le propre d’un élu est de tenir ses promesses et il est évident que la ville de Saint-Ouen et la morne Plaine Commune peuvent faire beaucoup …
    Avec l’assurance de mon profond respect ..

  7. Attention c’est bientôt l’été !!!!
    Il y a 10, 15 ans, certains demandaient qu’on répare le sol dans le square Marmottan, pendant que certains voyaient de grands projets (parking sous le square…).
    L’année dernière enfin un projet a été défini et la date de fin d’année 2012 a été donnée pour le début des travaux dans le journal de Saint-Ouen, puis retardé au printemps.
    En attendant, les personnes qui traversent ce square regardent leurs pieds au lieu de voir les arbres pour ne pas tomber.
    Les pensonnaires de la maison de retraite continuent péniblement de faire le tour par la rue des Rosiers pour rejoindre garibaldi car malheureusement leur fauteuils ne roulent ni dans le parc ni dans la rue Kléber.

  8. Travaux d’élagage du 21 au 24 mai 201_
    Travaux d’abatage du 27 au 31 mai 201_
    Travaux d’aménagement des jeux côté Rosiers jusqu’à mi-septembre 20__

  9. Je reprends une question posée sur une autre rubrique, qu’en pensent nos élus écolos de la majorité ?

    M. Keita, M. Fargeas ? Nous sommes tout ouïe. Saurez-vous vous démarquer ?

    Bien cordialement.
    B. Andretti

  10. Quel dommage d’élaguer les arbres fin mai ! donc un square avec des arbres nus jusqu’à juillet… et l’abattage en plus : il n’est pas prêt d’être beau ce parc…

  11. Pour créer des jeux côté des Rosiers, 6 arbres vont être abattus.
    Pourquoi ne pas avoir laisser l’aire de jeux où elle est actuellement ? Les gens qui ont aménagés rue Edgar Quinet côté square savaient les avantages et les inconvénients d’habiter près des toboggans.
    Du coup pour la tranquilité des riverains, les bambins n’auront plus de soleil dans le petit carré qui leurs sera réservé et les arbres abattus.
    Il est encore temps Monsieur Keita de demander à Madame Garnier de changer d’avis.
    L’aire de jeux est très bien où il est. Demandez juste aux gardiens de faire leur travail en surveillant ce lieu qui doit être réservé aux petits.
    Les petits adoniens ont besoin de soleil…

  12. à commère du marché
    je suis d’accord avec vous, l’aire de jeux est très bien où elle est, quelle bêtise d’abattre des platanes s’ils ne sont pas malades, St-Ouen a besoin d’arbres. On peut améliorer ce square sans enlever sa richesse. Tout à l’heure des jeunes adultes jouaient sur les tobboggans, le gardien n’était pas là, il doit jouer souvent à cache cache…

  13. “Aire” de jeux (côté rue des rosiers) c’est un grand mot : un toboggan , une balançoire. Espace vraiment très pauvre dédié aux enfants de moins de 6 ans qui commencent à être de plus en plus nombreux!!!

    Espace partagé par des personnes âgées à certaines heures de la journée, c’est dire l’importance des arbres et de la verdure pour celles-ci!!!

    L’aire de jeux des 6-12 ans n’est pas mieux équipée : la queue au toboggan le prouve!!
    Ce qui m’inquiétait lorsque j’emmenai mes enfants c’était l’odeur de peinture qui se dégageait du garage (carrossier ) à côté :
    A choisir je préfère l’odeur des platanes!!

    Je réclamai en 2008 sur le blog d’OD de vrais espaces de jeux pour nos enfants, je me rappelle avoir dit que je n’en verrai plus l’utilité pour moi lorsque mes gamins auraient 18 ans; 5 ans après c’est le cas mais je suis heureuse de voir engager sa rénovation.

    Abattre des arbres, c’est dommage! Il me semble que le problème s’était posé du côté des docks mais les arbres qui dérangeaient le chantier ont été replantés.

    Je trouve que les gardiens dans ce parc et à abel mézières sont beaucoup trop nombreux, j’avais demandé à ce que certains d’entre eux interviennent du côté de chez nous : sur Arago pour assurer la surveillance du square f;mitterand .

    Square qui est devenu un Caniparc géant ou il n’existe pas d’espace pour jouer aux ballons; les enfants s’adonnent, l’été; à des parties de foot, près de la route, obligeant les voitures à freiner. J’ai toujours très peur pour eux!!

  14. Saly,je le répète,le stade rue Edouard Vaillant est presque toujours inoccupé,ceux des Boute(y aurait-il moins d’enfants?) le sont de moins en moins et c’est vrai que seuls les chiens et leurs propriétaires semblent les apprécier…
    Dans la préparation des municipales,en fonction de ce qui se dit de positif sur ce blog,je propose que la future équipe qui sera élue s’engage:
    -à créer une commission chargée d’utiliser au mieux les stades et espaces verts disponibles pour les habitants et d’en informer les audoniens!
    -à rendre publique la liste des 144 associations subventionnées par la municipalité(lu sur le JDSO)et le lieu ou chaque citoyen peut les rencontrer pour se rendre compte de leur existence.
    -à s’engager à ouvrir des salles dans chaque quartier ouvertes à tous pour y tenir réunions,aides aux enfants,jeux de société,utilisation d’internet avec ouverture d’un ou plusieurs sites municipaux.
    -créer des espaces de libre expression ouverts à tous à l’image des murs offerts aux tags et qui semble tant plaire à Jean Mas dans le tract de propagande de JR.

  15. @Saly post 15
    Il semblerait que tous les espaces verts parcs et autres jardins aient pour vocation de servir de caniparcs aux nombreux propriétaires de chiens indélicats et irresponsables. La citoyenneté et le partage courtois de l’espace public leurs semblent étranger.
    Avec ma fille et mon ti-gars, Samedi passé , nous avons voulu profiter du peu de soleil que le réchauffement climatique nous octroie en ce mois de Mai dégueux, en allant déguster des sandwichs au thon mayonnaise , posant nos céans sur la passerelle du jardin éphémère entre la rue Vallès et la rue des Rosiers.
    Après avoir assisté à l’arrivée de deux chiens sans maître apparent ayant digéré leur pâtée et venus se délester du résultat sous nos yeux ravis, ma fille se levait , inquiète, à l’arrivée d’un molosse, un blanc à nez pointu( un baxter?) paniquée, et pendant que je me levais à mon tour en incitant mon fils à en faire de même, le clebs arrachait le déjeuner du petit tandis qu’ apparaissait son maitre, encapuchonné, peu ému par ce à quoi il venait d’assister. Je me retournait vers lui, dans l’attente d’un commentaire , éventuellement d’un mot d’excuse, en vain. Alors que je lui demandait si ça allait , s’il n’avait pas d’excuse à dire devant mon p’tit qui pleurait, il se contenta , sans un mot de foutre un grand coup de pompe à son compagnon à poil raz, qui, pas décontenancé alla voir un peu plus loin si les glaces de nos voisins de détente lui convenait. Le connard ne répondit pas plus à ces derniers alors que les récriminations des usagers du parc montaient en puissance. Il se cassa , les mains dans les poches, avec la morgue du foireux qui sait que son chien fout les pétoches .
    Il n’y a jamais de policiers municipaux pour venir voir un peu ce qui se passe , pas plus que le matin où d’ autres détenteurs de ce type de chiens ( cinq à six dans le quartier Vallès Rosiers) , où chaque matins dans la plate bande fleurie juste à coté l’école, deux de ces molosses (pitts) sans laisse sans muselière, viennent chier entre les fleurs et buissons , les déracinent en grattant comme des forcenés sous l’œil attendri des propriétaires, qui malgré mes réflexions en matière du peu d’intérêts de leurs cadors pour l’écologie , reviennent , sans risques de se faire alpaguer . Seule une propriétaire de pitt, parente d’élèves de l’école, respecte la consigne et ramasse les déjections de son animal.
    Les trottoirs sont à la même enseigne, pendant que dès 9h AM les policiers municipauxy traquent les voitures dont le propriétaire s’est laissé aller à une rêverie matinale coupable devant son café et n’est pas descendu à temps mettre des sous dans la machine.
    Vu le laisser-aller des autorités pour le reste , les contrevenants canins et leurs maîtres ont de beaux jours devant eux!

  16. salut paco

    Très beau récit de notre quotidien dans les quartiers de so, tu devrais continuer et écrire un bouquin, le chapitre 2 sur MAZEAU , le 3 sur le château et ensuite les docks(lol!)!

    Cette semaine, j’ai été confronté , à deux reprises, au même problème que le tien, un jeune avec un pitt, un autre avec un baxter, sans laisse ni musolière(qui est obligatoire) mon gamin avait son pain au choco, j’ai eu la trouille et j’ai traversé, avec ma poussette, en plein milieu de la route!!!

    C’est, effectivement, à la police municipale d’assurer notre sécurité. Il faut leur mettre des contraventions. Je les imagine mal dans cette tâche , ils risquent soit de se prendre des coups ou de se faire bouffer par les Klebars!

    Quand ce n’est pas les chiens, ils nous font ch..R avec leurs scooters. Je n’en peux plus, ils passent très près de nous, font les acrobates sur une roue, des zigzag à fond et prennent souvent la rue E. Zola à contre-sens et ce malgré la présence des CRS!!

    Des sujets qui pourraient ,aussi, être abordés lors de rencontres sur la prévention et la sécurité!

  17. @Paco Daussat post17
    La conclusion de ce témoignage édifiant laisse donc à penser que pour ne pas être em…erdé à Saint-Ouen, chacun doit mettre un Pitt Bull dans son véhicule et vendre des boulettes au cyanure.

  18. Le réveil de Marmottan
    @ paco Daussat
    A Saint Ouen même les chiens sont mal éduqués, vraiment rien ne va plus, en plus il pleut. Non, Paco, sérieux, je comprends ta haine, le gosse qui braie, le sandwiche dans la gueule du chien, la morgue du gamin des rues (un baxter ?) c’est la goutte d’eau…
    Vous rigolez, mais c’est pas drôle.
    Moi, je te propose d’éradiquer la cacophonique cacophonie et de ne plus ériger à la place pour les mouvements futurs que des harmonies harmonieuses

    Bon Week end

  19. Beaucoup de gens donnent ici une vision surréaliste de Saint-Ouen. Il n’en est rien, fort heureusement. Saint-Ouen est une ville qui, nonobstant les entraves et les difficultés dont est responsable le pouvoir d’Etat, a su garder son visage populaire. Saint-Ouen est une ville qui est resté d’une fidélité sans faille au programme du Conseil National de la Résistance. Etant de ceux qui ont séjourné dans l’un des maquis de France, je me félicite que la ville de Saint-Ouen reste fidèle à l’esprit de la Résistance. Il y a ici des gens dont le discours me rappelle celui que tenait durant une période sombre de notre histoire celles et ceux qui avaient choisi Hitler plutôt que le Front Populaire. Je ferai donc campagne pour le Front de Gauche aux municipales.
    1er bataillon FTPF de l’Aveyron, groupe “Valmy”.
    En avant jeune France pour la Libération
    Le coeur plein d’espérance jeune France debout !

  20. Saly tu as tout à fait raison, Paco a une très belle plume pour résumer le quotidien ordinaire des Audoniens.

    Paco, tu soulèves en plus un problème important et récurent dans cette ville et pourtant, je fais parti des propriétaires de chien mais je ne me sens pas du tout concerné par ton propos et à la fois, complètement concerné et tu vas comprendre pourquoi.

    Premièrement, mon chien ressemble plutôt à un personnage de BD, qu’aux molosses dangereux qui se multiplient dans les rues de Saint-Ouen et qui, au delà de piquer les casses croutes des enfants, sont également dangereux pour les autres chiens et je t’assure que je suis sérieux, je me suis déjà trouvé dans des situations délicates, au point que j’ai même envisagé l’achat d’une matraque électrique, même si je sais que cela peut paraitre extrême mais malheureusement quand un pitt croise un môme, fort heureusement il attaque pas mais quand il croise un petit chien civilisé comme le mien, il bondit et ne le lâche que dans un sale état et le pire, c’est que très souvent, comme cela amuse plutôt les maitres capuchés, ils ne font pas grand chose et seul une petite décharge électrique peut les stopper !

    Ensuite sur les déjections canines, je suis le premier à gueuler car c’est juste un scandale, certains lieux ou certaines rues en sont jonchés car beaucoup de maitres semblent ne pas vouloir mettre la main dans la merde, seulement personnellement, je considère que quand on a un compagnon à quatre pattes, il faut assumer jusqu’au bout et pourtant, je vous assure que moi aussi, parfois je me passerais bien de cette corvée …

    Le pire c’est que dernièrement, un matin, alors que je ramassais l’offrande matinale de mon compagnon canin, un jeune père accompagné de ses filles sur le chemin de l’école, m’engueule de manière assez virulente, en me disant qu’il y en avait marre des merdes qui jonchent le trottoir… Ce à quoi je lui fais remarquer que je suis sur la rue et non sur le trottoir et surtout, comble de la situation, je suis en train de ramasser et qu’il ferait mieux de s’adresser aux propriétaires indélicats qui eux, laisse de belles oeuvres d’arts, parfois imposantes et de formes variées, au point de rendre jaloux les artistes de l’association Amarrage mais seulement voilà, quand c’est un dealeur accompagné de deux pitt, comme c’est le cas dans ma rue, la ont dit rien et on engueule le mec qui est citoyen !

    D’ailleurs pendant qu’on est dans le canin, si un jour madame Garnier pouvait mettre des sacs dans les bornes à cet usage et faire nettoyer les caniparcs, cela ne donnerait pas de fausses excuses aux propriétaires indélicats car on parle de dealeurs avec leurs chiens mais malheureusement je peux vous assurer qu’il y a des gens très biens entre guillemets, qui ne ramassent pas, au prétexte un peu facile, qu’ils font comme tout le monde…

    Avec ce genre de raisonnement, c’est la porte ouverte à tout…

  21. @ saly
    Bonjour Sali
    un pain au choco, un vrai pain au choco ? vous voulez dire une chocolatine

    1/Moi, j’aime trop le chocolat, alors j’ai résolu le problème, j’en mange pas, je jeune

    2/Cela me rappelle les madeleines de mon enfance, ma grand mère était de Commercy, on les mangeait chaude.

    3/Moi, j’ai vu de mes yeux, la 5éme DB aux portes de Paris en 68, question sécurité et maintien de l’ordre, c’est du lourd

    4/ Pouvez vous me dire où et quand se déroulent les rencontres sur la sécurité, est ce au Bourget du 17 au 23 juin ?

    Bonne journée saly

  22. @ Michel 16
    Je suis d’accord avec toi et je m’engage à défendre cette position: Nous instituerons la transparence dans les actes plutôt que les actes transparents dont ils nous abreuvent! 😉

  23. Le dossier Marmottan est un modèle commun.

    – Beaucoup d’argent d’étude donné à des privés avec un rendu largement discutable.

    – Convocation des volontaires à la concertation oubliée quasi systématiquement, et donc pas de compte-rendu. C’est l’administration qui signe les lettres autant dire l’auto-amnistie matinée d’auto satisfaction, fonctionne à plein.

    Pour prendre un exemple, j’ai posé la question de la place des gardiens : conception à l’ancienne (actuelle) ou rôle professionnel moderne (surveillance, accueil, petite intervention technique).

    Pour prendre un autre, j’ai posé l’éventuelle surveillance assistée par vidéo, l’animation avec des jeux et livres à dispo.

    J’attends encore une réponse.

    Sur ce dossier les 2 élus Verts et PS ont été à la hauteur de leur réputation : très loin des réalités et des audoniens, faible avec l’administration.

    La mode aujourd’hui à saint-ouen est à la plaine de jeux légèrement fleuri (700.ooo euros dans mon quartier).

    C’est pas grave bientôt tout les audoniens iront au “parc” des Docks.

    Quant à entraver le chantier, j’ai vu ailleurs que des croix identiques étaient marquées sur tous les arbres pour désorienter élagueurs et bûcherons.

  24. Colonel Taquet, cela veut donc dire que les Socialistes et écologistes ne valent pas mieux que l’équipe sortante ?! Ah zut c’est vrai, ils sont l’équipe sortante !!!

  25. je suis encore trés en colére , c est quoi ce DELIRE ce grand N IMPORTE QUOI ?les ARBRES les élus et JR n’ ont pas le DROIT d y TOUCHER ILS SONT ETERNELS PAS NOS ELUS NI JR si on laisse faire on aura encore du BETON toujours du BETON BATTONS NOUS pour les SAUVER et les soient disant ECOLO ILS SONT OU ? jamais la quand on a besoin d EUX BIZARRE VOUS AVEZ DIT BIZARE
    ILS NE SERVENT A RIEN

  26. On nous dit parfois que mr matteo s amuse en rédigeant ses posts or quand je lis le 21 je trouve qu il a un humour bien particulier
    Les problèmes de St. Ouen sont dus au pouvoir d état ???
    St. Ouen est resté fidèle a l esprit de la résistance???
    Et bien sur c est les autres qui ont une vision de la ville surréaliste
    Si il inondait moins ce blog il réfléchirait mieux a ses écrits

  27. @ Malik
    Je racontai juste ce que je venais de vivre, précisant que je ne faisais pas une fixette sur les pitts et leurs maitres, et qu’une voisine maitresse d’un chien répondant à cette désignation se conformait à la loi autant par la laisse, la muselière et le ramassage des déjections. Elle ne se sert donc pas de son chien comme d’une force d’intimidation et respecte ses voisins et concitoyens. Et si seuls les propriétaires de molosses étaient des crados contrevenants , on ne serait pas autant dans la merde , de chiens évidemment!

  28. Constance, chère Constance, vous qui fûtes une reine aimée et adulée, je vois que votre mémoire défaille et j’en suis fort marri, croyez le bien.
    Chère et délicieuse Constance, sans doute l’amour vous rend-il aveugle et vous ne discernez plus ce qu’il y a autour de vous. Vous vivez dans un monde à part, un monde merveillleux où les hommes sont beaux et où il y a du vin blanc. L’amour, Constance, est un tyran qui n’épargne personne.
    Je sens que vous avez pour moi des sentiments que vous n’osez avouer. Mais savez-vous que je vous aime. Je vous aime malgré tout et que m’importe, que m’importe si vous êtes ma victoire ou ma défaite je vous aime malgré tout.
    J’aime Saint-Ouen et vous l’aimez aussi. Je le sens. Je le devine. J’aime cette ville pleine de charme, calme, généreuse, chaleureuse, fraternelle. J’aime ses longues avenues, ses immeubles du 19ème, son histoire. Saint-Ouen, c’est Los Angeles en plus petit. J’aime les audoniennes de toutes les couleurs. J’aime les fesses dodues et celles en goutte d’huile. Et dieu sait s’il y en a Saint-Ouen.
    Chère Constance, vous qui hantez mes jours et mes nuits, je dois vous laisser à regret. J’eusse aimé rester encore avec vous. Mais j’ai, hélas, rendez-vous ce soir au Vatican avec le pape François. Je lui demanderai de vous envoyer sa bénédiction par avion spécial. Il acceptera, j’en suis sûr. Soyez bénie, chère Constance et priez … pour que l’esprit saint descende enfin en vous ..

    • En attendant de découvrir le tout nouveau premier directeur du Parc qui serait arrivé, je vous invite à découvrir dans le quartier des Batignolles (75017), la maison des projets ouverte le Dimanche et le parc en partie réalisé.

      Comparaison n’est pas raison, mais en attendant de connaître le budget et les moyens humains et techniques accordés à ce tout nouveau fonctionnaire, ce petit détour peut s’avérer interessant.

      Sachez que plusieurs associations (Apeis, ASCO, Educ écolo) qui disposaient d’une modeste parcelle avec l’association des Jardins ouvriers ont été virées sur injonction du maire.

      Ne croyez pas que cela se soit fait proprement, humainement avec les intéressés, non, pas de courrier, que des bruits de chiotte.

      L’intérêt des parcelles utilisées par ces associations, c’est que cela concernait des audoniens et plusieurs à chaque fois.

      Le maire préfère faire donner les parcelles à des non audoniens (qui ne payent pas d’impôts sur notre ville).

      Et pour le courrier (voire post 10), toujours pas de réponse.

  29. Quelques informations sur les travaux du Square Marmottan :
    35 arbres seront abattus à la fin des travaux (28 sont malades),
    45 seront replantés.
    Aujourd’hui l’abattage est prévu pour 7 arbres. 5 platanes et 2 marronniers dans la partie qui accueillera la future aire de jeux.

  30. Je ne vois pas pourquoi on fait tant de bruit autour de l’abattage d’arbres, malades pour la plupart, dans un parc, afin d’aménager plus de terrains de jeux pour les enfants, et où les adultes pourront toujours se reposer et se détendre. Il y a de quoi se taper le derrière par terre !

  31. @ Constance
    Non, Constance, je pense que vous faites erreur
    René n’est pas une machine
    René est un homme
    Un homme avec un don, le don d’ubiquité
    Le Matéo du matin est plutôt malin, très coquin et franchement taquin alors que le Matéo du soir se drape du désespoir du grand soir

    @ René Matéo
    Vos paroles sont du miel, un nectar divin
    Faire de Paco, le chef de file des surréalistes, c’est complètement abstrait mais vous êtes pointilleux, vous m’impressionnez !

    Écoutiez vous Antonin Artaud à la TSF sur votre poste à galène ?

    Vos références militaires vous honorent à partir de juillet 44, êtes vous allé jusqu’au Danube ?
    http://www.porri.eu/av.html
    Le réseau Comète historique était effectivement actif en Lorraine, vous en savez des choses….
    Le commando Valmy, je ne connais pas, est ce une marque de dragées ?
    L’autre Commando est toujours actif
    http://www.dissidences.net/mouvement_communiste_france.htm
    Je partage de tout cœur avec vous votre communion spirituelle
    http://www.taize.fr/fr

    Bonne retraite, revenez nous vite

  32. Le Réveil : 33

    c est sur que 28 arbres sont malades ? j ai un grand DOUTE ils sont magnifiques et les feuilles bien vertes quand les arbres sont malades on le voit aux feuilles qui sont marrons piquetés . la ce n est pas le cas c est comme pour se débarassé d un chien on dit qu il a la rage et on le fait piqué les arbres c est pareil pour les abattre on dit qu ils sont malade je pense sincérement que ce ne sont pas eux qui sont malade suivez mes PENSEES
    bonne journée

  33. Certes René à Saint-Ouen comme partout à la surface du globe, les femmes sont belles, très belles. , Mais ici, de temps en temps, extrayez vous de vos pensées de jeune homme, et baissez les yeux. Oh non pas cette pudeur qui donne tant de charme à la gent féminine, mais pour repérer au plus vite les dangers que nos amis canins essaiment au gré de leurs promenades sur les trottoirs de notre belle ville, comme autant de pièges pour nos cols du fémur amoindris!

  34. Ah mais Paco ce n’était pas une critique et je n’étais pas non plus ironique car tu as raconté avec une fort belle plume cette expérience de rencontre canine ! 😉 De plus cela m’a permis d’aborder un thème important également dans notre quotidien car oui, les rues de Saint-Ouen sont souvent jonchées de déjections canines …

    Colonel Taquet, ce qui est surtout intéréssant concernant le parc des Docks, c’est que les parcs et jardin est une compétence de Plaine-Commune mais bizarrement, il n’a pas encore été cédé, sans doute l’histoire de maitriser les dépenses pharaoniques pour les inaugurations et après, on apprendra que ce n’est plus la ville qui en aura la gestion …

    • @ Malik

      Vous voulez dire maîtrisez les inaugurations complètement avant les élections muncipales ?
      Hélas j’en ai bien peur. Espérons au moins que l’élue socialiste en charge du sujet et fer de lance du renversement annoncé du maire montrera alors ses quenottes.

  35. Mon cher paco, vous avez raison, il faut faire preuve de beaucoup de prudence sur les trottoirs. On y trouve, en effet, de nombreuses déjections canines qui risquent de vous briser le col du fémur sans autre forme de procès. Mais, voyez-vous, je dispose au bout de la godasse d’un radar de ma fabrication qui me prévient toujours lorsque je suis à dix mètres d’une crotte de chien. Je ne le vends par cher. Si éventuellement ça vous intéresse, faites moi signe. Je vous ferai un prix.

  36. Fletcher post 36
    Mon cher ami, vous avez tout compris ! C’est vrai que je suis un type extraordinaire. Tout le monde le sait ici et me voue une admiration sans bornes. Que voulez-vous, la nature m’a doté de bien des dons et j’en profite pour éblouir toutes celles et ceux qui m’approchent. De nombreuses dames, fort jolies au demeurant, souffrent d’un décollement de rétine depuis qu’elles ont posé les yeux sur moi. C’est dire …
    Je n’ai pas été jusqu’au Danube, hélas ! On a considéré que j’étais trop jeune pour être incorporé dans la première armée française de Delattre. Mon père, qui était un dirigeant de la Résistance, m’a donc laissé au pays, à mon très vif regret. Toutefois, j’ai tout de même subi le baptême du feu et j’ai entendu siffler les balles. Je dois la vie à un carré de petits pois. Je vous raconterai ça un jour. C’est un souvenir qui me taraude l’esprit les nuits sans lune.
    Le groupe Valmy était composé d’une vingtaine d’hommes cantonnés dans un hameau situé au sommet d’une colline entourée de bois, des châtaigners plus précisément. Il y avait non loin de là les groupes Bara et Viala et bien d’autres plus éloignés.
    Voilà mon cher ami, on ne peut pas dire que ma vie fut un long fleuve tranquille …
    Je vous assure de mes meilleurs sentiments.

  37. René,Bara et Viala,ça risque de réveiller les instincts sanguinaires de quelque nostalgique des crimes vendéens ou autres aristos provençaux…

  38. @43 M. Fainzang
    Quand on pense qu’il y a peu encore, on parlait de ces « héroïques enfants» dans les manuels scolaires comme d’un acquis historique !

    Bara, un jeune domestique tombé dans une embuscade à 13 ans dont la mort allait servir de tremplin à un Robespierre fragilisé qui ne vit là que son profit politique.

    Tiens, cela m’en rappelle quelques uns, en février dernier, qui auraient bien voulu profiter de l’affaire Nadir Dendoune pour sortir de l’ombre. Sa libération (et nous en sommes tous heureux) en a surpris plus d’un et a mis à mal ces ambitions faussement sincères !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *