Conseil municipal surdosé

Une nouvelle fois le Conseil municipal, dont le Maire a abandonné pour des raisons tactiques la réunion mensuelle, sera donc un déni de démocratie. La surcharge de l’ordre du jour (56 délibérations) conduira certainement à improviser une séance ultérieure (sans avoir besoin du quorum). En tout état de cause, les délibérations seront soumises aux conseillers au pas de charge. La volonté d’esquiver les vrais débats conduit inexorablement à la foire d’empoigne et au discrédit de la Majorité actuelle pilotée par Jacqueline Rouillon.

En tout état de cause il y aura nécessairement un nouveau Conseil à priori le 18 décembre (le lendemain de la remise de Légion d’honneur au Maire par Cecile Duflot !) ou il faudra quand même, dernière limite passer des délibérations impératives pour fin 2012. Dont la désignation des Conseillers Communautaires de Saint-Ouen dans la Communauté d’agglomération Plaine Commune que Saint-Ouen intègrera le… 1er janvier 2013.

D’ores et déjà les socialistes, mis en permanence devant le fait accompli,  ont annoncé qu’il quitteraient la séance à minuit  tandis qu’à Droite l’opposition par la voix de William Delannoy fustige les pratiques anti démocratiques du Maire.

CASC, CAFAC, DSP pour les marchés alimentaires, compte rendus financier annules de opérations OVG (65 Bauer) , Pasteur-Zola, Hugo-Péri, ZAC des Docks, Mosquée, DSP de l’OVL, règlement de l’affichage publicitaire… les sujets nombreux et variés méritaent  mieux, les audoniens aussi.

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

63 réflexions sur « Conseil municipal surdosé »

  1. Je vous joint ci-après le texte qui me semble plein de bon sens que William Delannoy a diffusé à tous ses sympatisants et militants.

    (Je sais un peu long pour un commentaire, mais le conseil ayant lieu demain je fais avec les moyens du bord) :

    La Démocratie, selon Jacqueline Rouillon et ses infaillibles amis Socialistes par William Delannoy :

    Ce lundi 10 décembre, doit se réunir la dernière séance du conseil municipal de l’année, avec un certain nombre de délibérations concernant l’entrée de Saint-Ouen à Plaine-Commune et notamment, la désignation des conseillers communautaires, qui défendront les intérêts de notre ville.

    Même si je reste hostile à cette idée, cette majorité va entériner cette erreur stratégique et politique d’adhésion intercommunale.

    Je considère donc, que ces points ne sont pas à prendre à la légère et pourtant à ma grande surprise, ils ne figurent pas à l’ordre du jour très chargé du 10 décembre, alors que cette désignation doit intervenir avant la fin de l’année.

    Ce conseil, c’est : 56 délibérations à l’ordre du jour alors que depuis 15 ans elles étaient entre 30 et 40 maximum afin de permettre à l’expression démocratique d’exister.

    Mais depuis plus d’un an tout est mis en œuvre pour étouffer les interventions des élus qui posent peut être les bonnes questions sur le fonctionnement opaque de l’action municipale.

    Par exemple, certaine mesure ne nous ont pas trompée, comme cette volonté de sortir le public de l’enceinte de la salle du conseil, ou la dépense de 47000 euros pour permettre au maire de choisir de donner la parole à l’élu de son choix et couper le micro aux élus d’oppositions si les questions deviennent trop embarrassantes.

    Encore plus étrange, la fin des comptes rendus intégraux des débats dont l’opposition s’est saisit et a fait valoir que le droit administratif était bafoué sur la commune de Saint-Ouen et obtenir ainsi l’annulation de certaines délibérations illégales.

    Depuis des mois, nous alertons le Maire, que les ordres du jour des conseils municipaux sont trop chargés, ne réunissant pas les conditions d’un véritable débat démocratique.

    Face à cet entêtement, nous avons pressé le groupe Socialiste d’ intervenir et de peser de tout son poids, pour contraindre le Maire à revenir à la raison.

    Le retour de séances mensuelles et non plus tout les deux ou trois mois comme c’est le cas actuellement, nous paraît être le bon sens.

    Malheureusement nous n’avons pas été entendus et lors de la séance du 1er octobre (après 3 mois sans conseil), nous avons eu la désagréable surprise de constater, que l’ordre du jour comportait pas moins de 54 délibérations.

    Un record absolu qui a conduit à une séance de 7h30 (18h => 1h30), avec des points importants en fin de séance quand les élus sont bien épuisés.

    Nous pensions alors avoir atteint le paroxysme du déni de démocratie mais pensez vous, c’était sans compter sur Jacqueline Rouillon et le soutient infaillible du groupe Socialiste, qui semble se spécialiser dans le maniement du double discours !

    Une position de soumission, devant les méthodes du Maire et, face aux audoniens et militants, des discours et déclarations d’intentions belliqueuses voir de scissions…

    Les socialistes de notre conseil sont donc de vrais spécialistes de la duplicité et de la langue de bois !

    Pourtant en refusant simplement de venir à des séances aussi chargées, et en ne permettant pas au maire d’avoir son quorum dés le début de la séance, le groupe Socialiste, avec la participation des élus de l’opposition pourrait contraindre, Madame le Maire à revenir à plus démocratie.

    Mais qui ne dit mot consent, et l’argument consistant à se défausser derrière une quelconque loyauté et appartenance à la majorité quand la démocratie est bafouée, n’est qu’une vaste fumisterie !

    A ce titre les sénateurs communistes menés par l’ancienne directrice de cabinet de Jacqueline Rouillon, n’hésitent pas eux, à mêler leurs voix avec l’opposition bien plus à droite au Sénat que ne l’est notre opposition municipale composée de citoyens engagés et peu politisés.

    Nous sommes donc assurés de vivre à nouveau, une séance longue et pénible pour défendre l’intérêt commun.

    Et, le fait que les délibérations obligatoires pour l’adhésion à Plaine-Commune n’y figurent pas, nous laisse présager, la convocation d’une autre séance avant la fin de l’année, sans avoir préalablement pris la peine de travailler en amont et en concertation avec l’ensemble des élus.

    Madame Jacqueline Rouillon sait pertinemment que les élus ont des obligations familiales et professionnelles et devraient donc, être en mesure de planifier ces rendez-vous majeurs de la démocratie locale.

    Mais ceci n’est peut-être pas le fruit du hasard, mais un calcul politique dont notre Maire a le secret et toujours –bien évidemment- avec la complicité passive des élus socialistes…

    Madame Le Maire avec ses colistiers -socialistes et pseudo verts- souhaitent ils réellement que les conditions d’un débat démocratique soient réunies ?

    La réponse ne trompe plus les audoniens…

    C’est non et tant que les socialistes se coucheront devant ce régime autoritaire et abusif, les méthodes claniques feront office de politique municipale.

    A Saint-Ouen, les choses sont décidément formidablement démocratiques et populaires avec Jacqueline Rouillon !

    Par exemple : nous connaissons depuis plusieurs semaines la date de remise de décoration de madame le Maire, mais à ce jour, nous ne connaissons pas, la date du conseil municipal qui désignera nos représentants à Plaine-Commune.

    Nous voyons donc clairement, les priorités de Madame le Maire et j’ai la faiblesse de croire que ceci explique sans doute, l’état dans laquelle se trouve notre commune aujourd’hui…

    En conclusion, je m’adresse aux élus du groupe Socialiste, en leur signifiant qu’en participant au conseil ce 10 décembre à 18 heures, vous contribuerez au déni de démocratie orchestré par Jacqueline Rouillon et à son règne absolue, quepar ailleurs vous dénoncez lorsque vous êtes face à vos militants.

    Sachez donc Mesdames, Messieurs les élus socialistes que les audoniens apprécieront et s’en souviendront, le jour venu, où vous tenterez de les convaincre qu’il faut faire barrage à Jacqueline Rouillon.

    William DELANNOY

  2. Un maire Fase cela amélioré vraiment la démocratie.

    Faut dire qu’avec une présidence de groupe des élus communistes et citoyens tenue par HD, le terrain a été préparé sinon facilité pour toutes ces dispositions antidémocratiques et cette façon de gérer les affaires communales…

    Et même les outrances ou réactions outrancières de membres de l’opposition ne doivent nous faire accepter ni justifier cela.

    A moins que Saint-ouen soit une planète à elle toute seule!

  3. J’ai pour habitude d’être franc et je dois dire que je trouve la déclaration de WD très cohérente car nous sommes tous d’accord pour dire que des séances de conseil qui dure de 18h à plus d’une heure du mat c’est juste pas tenable et encore, nous nous ne faisons que les regarder mais j’imagine pour les élus qui y siègent. Alors oui c’est clair que c’est un déni de démocratie car aucun travail sérieux ne peut être fait dans ces conditions et en plus au 10 décembre alors que la première séance va déjà être pénible et longue, il faut se mettre dans la tête qu’une autre va arriver dans les 10 jours pour élire les représentant à l’agglomération, c’est juste dingue. Il n’y a aucune excuse possible pour JR et encore moins pour les gens qui cautionne ces pratiques, le conseil n’est pas qu’une chambre de validation mais un lieu de débat démocratique et si les socialistes pensent comme JR le contraire et bien c’est même pas la peine de se présenter devant nous car nous sommes las de ce système à la Rouillon alors ce n’est pas pour en investir dans la continuité des mauvaises pratiques. Le ps et eelv les verts avaient les moyens de faire changer les choses mais ils ont volontairement cautionné pourquoi ? Ne nous dite pas que vous n’aviez pas les moyens car je suis d’accord avec WD, si vous aviez pris la position de dire que dans ces conditions vous ne siégeriez pas, les choses seraient aujourd’hui différentes et je trouve que votre position de dire que vosu partez à minuit c’est juste bête à manger du foin car c’est sans doute ce qu’elle attend puisque la séance d’après exit le quorum donc je suis désolé mais vous servez sa cause à chaque fois donc c’est pas la peine monsieur Bouamrane de parcourir la cité en promettant de la chasser car je pense que les gens vous jugeront sur des actes concret alors si vous n’êtes pas capable de faire appliquer le minimum comment vouez vous que l’on vous fasse confiance pour le maximum. Pour terminer j’ai envi de vous dire, si vous n’avez pas de respect pour vous essayez d’en avoir un minimum pour les militants ça changera.

  4. Respect Jacqueline Rouillon !

    Cette femme m’épatera toujours car sous des airs avenants, c’est tout simplement une tueuse !

    Regardez dans l’état que se trouve aujourd’hui le Parti Socialiste local grâce à elle car ne soyons pas dupe, certes ils font un très bon score aux Présidentielles et Législatives mais personnellement, je pense qu’au jour d’aujourd’hui, ils sont plus prêt du résultat des dernières Cantonales, c’est à dire bien derrière JR et WD…

    Ce qui est malheureux dans cet état de fait, c’est que la ville est pourtant prédisposé à faire du PS, la première force politique locale mais l’attitude trop dévouée voir complice des élus de cette tendance a un effet dévastateur et cela profite sans doute à WD, qui au fond n’a juste qu’à récupérer les âmes déçus, tout comme au 2ème tour des Cantonales que j’évoquais.

    Les gens d’affinités socialistes finissent par douter car il y a de quoi en perdre son latin.

    D’un coté, un député qui passe pour la pointure politique nationale mais qui semble se tourner vers des destins plus prestigieux, bien que la réalité gouvernementale pourrait le faire vite redescendre sur terre et de l’autre,

    les petits élus socialistes du conseil municipal, qui fond comme ils peuvent mais qui sont réellement mauvais en stratégie politique.

    Quoi qu’il en soit je sens que la frustration est grande chez les militants, avec une couleuvre de plus à avaler mais si cela peut vous rassurez un peu, je ne crois pas non plus que tout cela serve Jacqueline Rouillon dans l’avenir.

    Celle ci semble en ce moment championne pour se mettre tout le monde à dos, comme Paul Planque selon des sources bien informées mais rassurez vous, ce soir il jouera le jeu mais sinon, il a juste disparu de la surface terrestre Audonienne…

  5. Si je comprends ce que parler veut dire,Dr Pereira nous révèle enfin son remède(par l’intermédiaire de Vary et consort) pour soigner la gauche audonienne(but je le rappelle de la formation d’ID-STG,en 1995),une cure de droite sur le modèle (comme le rappelle WD)du groupe communiste au sénat.
    Est-ce la conclusion du tir groupé,ces derniers temps,sur ce blog,des appels en faveur de WD.

  6. @michel fainzang,

    Si la seule chose que beaucoup sur ce site reproche à william delannoy c’est d’être de droite je trouve cela un peu court !!

    Personnellement j’en ai marre de voir ma ville et ses troitoirs sales, ses incivilités, la mauvaise qualité de l’accueil en mairie, et bien evidemment toutes les incivilités quotidiennes et autres problèmes de deal.

    Alors je me fout de savoir si mon maire est de droite ou de gauche, je lui demande simplement de faire son travail de Maire sans nous bourrer le chou avec des discours politiques complètement nase !!
    Et connaissant un peu William Delannoy je suis prêt à parier qu’il ferait un bon maire pour notre commune !!
    Bon conseil à tous !!

  7. Pensez-vous que quelqu’un est capable de faire mieux que Jacqueline Rouillon ? Je connais quelques communes de banlieue, dont quelques unes sont gérées par un Maire de droite, où pas mal de gens se plaignent du premier magistrat, pour des raisons diverses. Conclusion : je crois que le métier de Maire a fait son temps. Il faut trouver autre chose …

  8. francis vary,post 7,je l’ai déjà dit je ne reproche rien à WD,il défend adroitement son désir de devenir maire de St-Ouen.C’est une ambition légitime et je la respecte mais laissez-moi le droit d’espérer une gestion de gauche de cette ville comme je l’ai déjà expliqué à Malik et de dénoncer ceux qui se réclament de gauche pour nous proposer une camelotte du style “alors je me fou(t)s de savoir si mon maire est de droite ou de gauche”.Si je reste le seul ayant participé en 95 à la liste ID-STG à ne pas m’en “foutre” et bien je serai celui-là…

  9. Dire que Saint-Ouen est une ville sale ne me semble pas correspondre à la réalité. En toutes choses, il faut s’efforcer d’être objectif.
    J’habite au-dessus de la voirie et je peux dire que les équipes de ce service font conscieusement leur travail. Je les vois partir le matin de bonne heure avec les balayeuses et les petits camions citernes pour nettoyer les rues, les trottoirs et les places, Ils lavent au jet. Certains audoniens en gardent sans doute un souvenir humide, car il arrive parfois qu’ils se font asperger les pieds. D’autres partent le balai à la main pour nettoyer les endroits inaccessibles.
    Si des trottoirs sont sales, c’est bien souvent parce que certains éprouvent le malin plaisir à renverser sur le trottoir les poubelles publiques. Je puis en témoigner …
    J’ajoute que je suis candidat et que je ferais, si je suis élu évidemment, un Maire hors du commun ! Je suis quelqu’un d’extraordinaire. Tout le monde le sait d’ailleurs ! Donc, il se pourrait que vous soyez en 2014 l’un de mes administrés.

  10. Où est la droite audonienne ? Apparemment, personne n’en sait rien. Le visage traditionnel de la droite est le suivant : elle s’oppose toujours aux mesures sociales prises par la gauche révolutionnaire pour améliorer le sort du monde du travail. Ajoutons que ces mesures ne peuvent devenir réalité que sous la pression d’un mouvement de masse de grande ampleur. La droite les remet en cause dès qu’elle reprend le pouvoir dans le cadre dit de l’alternance. En d’autres termes cela signifie qu’elle est l’expression politique du patronat et plus généralement des privilégiés de la fortune.
    Regardez un peu l’histoire. L’on constate que jamais, au grand jamais, la droite n’a été à l’origine d’acquis sociaux tendant à améliorer la situation des plus défavorisés. Bien au contraire. Souvent elle a flirté et même pactisé avec l’extrême-droite fascisante. En témoigne le fait qu’elle a voté dans son immense majorité, en juin 1940, les pleins pouvoirs à Pétain, qui a conduit la France dans la voie de la collaboration avec les nazis. Soyons objectifs, quelques hommes de droite, des patriotes, auxquels il faut rendre hommage, ont refusé de participer à cette mascarade. Mais ce sont uniquement des exceptions qui confirment la règle.
    Conclusion : la droite est profondément antisociale, y compris celle qui se cache sous l’étiquette “centriste”.

  11. Com 8 : René Mateo : Je regarde toutes les villes à situation géographique similaires à la notre c’est à dire autour de Paris et correctement desservie par les transports… Je confirme, n’importe quelle autre équipe municipale semble pouvoir faire mieux que notre maire et son équipe de bras cassés (de droite comme de gauche si vous voulez savoir).
    Com 10 : Vous devez sans doute habiter une rue fréquentée. Je peux vous dire que dans les petites rues, le boulot est bien baclé quand meme. Les sales comme vous les dénoncez, ils existent dans plein d’autres villes qui paraissent bien plus propres…A moins qu’il faille interpréter vos paroles comme une attaque envers les audoniens qui seraient en moyenne plus sales que les habitants des autres villes ?
    post 4 Malik : Oui Saint-ouen est certainement de gauche. et oui, il est probable que le PS serait élu s’il représentait une réelle opposition à la municipalité et oui, ils doivent probablement le savoir… Mais non, ils ne le feront pas parce qu’ils ont des consignes venues “du ciel” dans le partage des villes, régions et départements de gauches ou toute division serait signe de sanction, notamment en 2014. Il me parait donc aujourd’hui probable que les socialistes seront fantoches aux prochaines municipales. Ils aspireront juste les voix des gens de gauche qui en ont marre de notre maire mais qui ne veulent pas voter WD, pour se réaligner ensuite dessus, en échange de je ne sais quel accord au niveau des départements et régions, ou autres villes. C’est d’ailleurs probablement l’une des raisons pour laquelle WD attaque aussi tot le PS dans son dernier texte…et il a bien raison de le faire. Les audoniens pourraient être dupés en votant PS et se retrouver à subir une majorité de gauche composée, à moitié compatissante, à moitié opposante… En 2014, toute la subtilité sera de présenter un programme qui s’oppose à celui de l’équipe actuelle, tout en ne donnant pas le sentiment d’être trop à droite. Le PS local fera probablement de même mais subira les échecs du PS National, mais ce n’est pas grave pour eux, le but c’est qu’au second tour, ils soient tous rassemblés … dans la même équipe qu’actuellement.

  12. @René Mateo,
    Vous avez raison monsieur Matéo De Gaulle était un homme de gauche voire communiste car tous les grands hommes sont communistes. N’est-ce pas ?

    Vous avez décidément une vision bien binaire de l’histoire, mais bon votre formation (endoctrinement ?) communiste doit y être pour quelque chose.

    Je n’aimerai pas vivre dans un pays où votre façon de voir les choses serait la doctrine officielle et je n’ose imaginer les dégâts provoqués si vous étiez professeur d’histoire…

    Finalement je crois que vous n’aimez pas la liberté, à part la votre.

    Et pour votre information, certain disent que l’arrivée de Pétain en 40 serait dû au pacifisme d’une gauche refermée sur elle même, ne regardant pas hors de ses frontières, notamment ce qui se déroulait sous ses yeux en Allemagne et dont elle était parfaitement informée.

    Mais bon pour un communiste français, c’est vrai il est difficile de reconnaitre que l’on a soutenu des régimes liberticides et criminels, comme celui de votre ex-ami Ceucescu, ou d’avoir fait un dieu vivant de votre ex-idole que fût Staline.

    Au fait savez vous qu’elle fût l’un des premiers gestes des communistes soviétiques après avoir libéré certain camps en allemagne ?
    Et bien cher monsieur ce fût de les réouvrir pour y mettre leurs propres opposants !! (ceci est un fait historique).
    Autre exemple quel fût le premier geste du directeur de l’humanité lors de l’arrivé des nazis à Paris en 40 ? Et bien ce fût de négocier avec l’occupant et allié de coeur par le pacte germano-soviétique, la continuation de la parution de ce “journal”.

    Sur ce, bonne journée quand même.

  13. René Matéo suite,
    Finalement vous me faîtes penser (dans un autre registre) à Serge Dassault qui voit dans le mariage gay, la fin de la civilisation en tordant l’histoire (grecque celle là) comme vous le faîte à propos de l’histoire du communisme.
    A bientôt,

  14. Allons Michel, je ne crois pas un instant que Eric roule pour la droite Audonienne et encore moins pour William Delannoy et pour en avoir parlé avec lui, il est souvent ennuyé quand le blog prenne une tournure favorable à la droite locale, représentée par WD.

    Seulement et c’est pour moi une qualité, il souhaite que ce blog reste un espace libre de dialogue ou la censure n’a pas lieu d’être et c’est tout à son honneur, même si effectivement parfois et de plus en plus souvent, les contributeurs envisagent de soutenir WD.

    Michel je n’ose penser que vous souhaitez de la censure et que seules les personnes dites de gauche soient autorisées à s’exprimer ?!

    Vous qui avez la passion de l’histoire et qui faite souvent allusion à des régimes qui n’autorisaient pas la liberté de parole, vous ne souhaitez pas reproduire les mêmes schémas à petite échelle ?!

    Quand à la camelote que vous décrivez, pour les gens qui s’estiment le coeur à gauche et qui caresse l’odieuse idée de soutenir WD en 2014 et bien décidément, je crois que nous n’arriverons pas à nous mettre d’accord, de ce point de vue la.

    Certes, il y a une réelle différence entre la droite et la gauche, même si pour l’instant d’un point de vue national, il semble que le changement promis, ne soit pas pour maintenant…

    Ceci dit, j’ai la naïveté et je l’assume, de penser que certes, il y a l’appartenance politique gauche/droite, il y a l’appartenance à un parti politique mais et surtout, il y a les hommes.

    Moi vous voyez, je crois en l’humain.

    Cela peut paraître démagogique dit comme cela mais en réalité, je souhaite simplement dire,qu’à l’échelon local, nous avons la chance de pouvoir côtoyer ceux qui se présente à nos suffrages. Nous pouvons donc parler, échanger, parfois de manière virulente même et tout cela permet de se forger une idée sur la personne et sur son projet politique et c’est comme cela que progressivement, je me suis dit, oui monsieur Delannoy peut être quelqu’un qui apportera un bol d’air frais à cette ville que j’affectionne et que je vois dériver jour après jour…

    Après je comprend votre attachement aux valeurs de la gauche mais en toute honnêteté Michel, qu’est ce qu’il en reste à Saint-Ouen ?! Si vous vous êtes engagé à l’époque dans l’aventure Soigne ta gauche, c’est que déjà, vous deviez être déçu de la gestion de JR non et vous souhaitiez une alternative à gauche mais aujourd’hui, sincèrement, qui pourrait la proposer ?!

    Je ne crois pas que le PS soit votre truc, moi je connais leurs élus, fort sympathiques au demeurant mais sont ils crédibles ?!

    Je ne vais pas répondre à la question mais simplement vous inviter à regarder le replay du conseil municipal d’hier, vous allez voir c’est instructif !

    Après revenons au 11 décembre 2012, soyons réaliste car beaucoup de choses peuvent évoluer d’ici la et modifier nos aspirations.

    Quelques mots tout de même sur cet extraordinaire conseil municipal d’hier, qui se termine de manière curieuse, en faisant assez mal au derrière pour certain.

    Une première partie avec ce qui est nommé désormais “délibérations techniques” et qui ne fait donc plus l’objet de présentation et encore moins de débat, rendant un coté chambre de validation que je dénonce et d’ailleurs, je m’interroge sur la nécessité de continuer à retransmettre en direct ce déni de Démocratie car très clairement, pendant les 40 premiers points, nous le public, on se fait chier (pardonnez moi l’expression !).

    Moi j’attendais un gros débat sur l’OVL mais finalement ça passe comme une lettre à la Poste, mis à part un pic de WD sur un éventuel second emploi présumé fictif…
    Nous constatons d’ailleurs que le premier magistrat reste tendu à l’évocation de cette affaire et en même temps, nous comprenons pourquoi, c’est toujours une épine dans le pied, qui pourrait s’infecter au plus mauvais moment…

    Bref le gros débat vient sur la carte scolaire de Tati Danielle, avec un argumentaire pas très cohérent du groupe socialiste, qui avance le fait, qu’aucune concertation n’a été opéré sur ce dossier !
    Ils sont fort ces socialistes car ils semblent découvrir à chaque dossier qu’il n’y a pas de concertation et qu’ils ne sont que les pantins de JR !

    Le PS pense alors faire un coup politique, l’histoire d’exister un peu coté résistance à JR mais ils sont décidément bien naïfs car comme à chaque fois, une brebis égarée de leur groupe, réduit à néant leurs espoirs mais en même temps, ils ont sans doute comptés sur les voix de l’opposition, qui pour ce coup la, l’a joué fine, en ne prenant pas part au vote, sauf évidement le doyen de l’assemblée, qui vote pour, ne ratant pas l’occasion de gifler Karim Bouamrane, sont meilleur ami.

    Certain diront donc en voyant la joie communicative et démonstrative, du Maire en fin de séance, qu’elle a le cul bordé de nouille…

    Je leur dirais NON, elle sait simplement, nourrir les traitres !

  15. @ Malik 17,

    J’ai moi assisté comme vous à la retransmission d’hier soir et je dois dire que je suis désespéré par tant d’amateurisme du côté Socialiste.

    Franchement belle entrée en matière pour le nouveau secrétaire de section et co-Président KB.

    Il vient de montrer qu’à la manœuvre les socialistes peuvent … perdre …

    Sa rhétorique expliquant la position du groupe m’a laissé pantois. Découvrir au moment du conseil, alors que l’école en question est en construction depuis 1 an que la question de la carte scolaire se pose -certainement sous la pression de parents également militants socialistes- c’est fort de café

    Dire sur l’objectif qu’on est d’accord -mixité sociale- et que comme on est pas d’accord sur la méthode, on montre les muscles et on vote NON, ça ne tient pas la route …

    Ils n’ont pas choisi le bon combat et auront certainement des comptes à rendre.

    Peut-être que si les élus socialistes avaient été un peu plus présents dans les conseils d’école …

  16. à Francis Vary,

    Où étiez vous en 40 ? ou les vôtres qui partagez les mêmes idées .

    Dans cette France qui applaudit Pétain puis De Gaulle ?

    La demande de reparution de L’Humanité fut une erreur politique, mais accomplie par une direction du PCF explosée aux quatre coins de la France, où déjà enterrée parce que fusillée!

    Mais comment ne pas essayer de coexister avec l’abject pour le dépasser?! Est-ce incompréhensible, inenvisageable ?

    Avez vous connu la rue Lauriston, siège de la milice? Qui a laissé détruire ce bâtiment historique, un peu fâcheux à deux pas de la place Charles de Gaulle.

    Mais rassurez-vous, la famille Renault de 39/45 sera peut-être réhabilitée sous un gouvernement socialiste et Verts de 2012. Vous garderez vos poncifs et eux (la famille) recevront de la République de nouveaux et sonnants actifs.

    Enfin, comme c’est Noël, offrez vous “Le silence de la mer”, de Vercors.

  17. Malik,post 17,j’aime trop la polémique pour vouloir censurer qui que ce soit…Evitez de porter des jugements sans aucune valeur et comme pour les cantonales,il faut dire s’il est interdit sur ce blog de ne pas être un partisan de WD sans se faire accuser de censeur.
    N’ayant pas suivi le conseil municipal,je n’ai rien compris à vos allusions.Il faudrait d’ailleurs arrêter de censurer l’info par des références à des évènements marocains,”à une brebis égarée” du groupe PS où tout autre message codé compréhensible que par les seuls initiés qui se donnent ainsi une impression d’importance surévaluée.Voyez-vous pas seulement,je suis contre la censure mais je suis pour plus de clarté…
    Enfin,je vous suis reconnaissant de presque comprendre qu’on puisse s’opposer à la glorification de WD sans être un thuriféraire de JR!

    • @ Michel FAINZANG
      Désolé, il y a quelques messages codés pour des raisons précises (disons … faute de preuves, à ce jour). En attendant, les destinataires comprennent ainsi, espérons-le, que l’impunité n’existe pas.

  18. Les séances du conseil municipal, j’adore ! Je regarde la version enregistrée avec un plaisir non dissimulé. Cela présente l’avantage de revenir en arrière et d’écouter deux fois la même intervention, si vous la jugez digne d’intérêt.
    Pas de quoi fouetter un chat le conseil d’hier. On parle beaucoup, bien souvent pour ne rien dire. Moi, j’aime entendre madame Tiziana Zumbo-Vital. Sa pointe d’accent italien me rappelle le grand Caruzo et la Scala de Milan, et aussi la poitrine plantureuse de Gina Lollobigida et de Sophia Loren. Deux femmes splendides qui firent honneur au cinéma italien.
    J’apprécie aussi les tirades de mon ami Albert. Incontestablement, c’est un tribun qui pourrait faire de l’ombre à son mentor, monsieur Borloo, fort connu dans les vignobles français.
    Madame Amedro, elle, semble connaître ses dossiers, notamment l’enseignement. Elle envoie ses détracteurs dans les cordes dès le troisième round !
    Monsieur Delannoy, costume deux pièces, chemise, cravate, lunettes de premier ministre en exercice, ton doctoral, tire à la mitrailleuse lourde sur la majorité. Force est de constater qu’il y fait quelques dégâts …
    Madame Jacquot est sympathique, ses interventions remarquées. C’est une femme posée, calme, pondérée dans ses propos. Sa place est au gouvernement de la République.
    Messieurs Paul Planque, François Giunta et mademoiselle Emilie Lecrocq me semblent être les plus compétents de l’assemblée communale.
    J’ai gardé le meilleur pour la fin. Je suis admiratif quand Monsieur Lias Kemache intervient. Sa réthorique est parfaite et sa dialectique me laisse pantois !
    Il s’inspire, à l’évidence, de la triade hégélienne sur le mouvement.
    La thèse, la réalité se pose en soi
    L’antithèse, la réalite se pose hors de soi
    La synthèse, la réalité revient à soi par la négation de la négation en réconciliant les contraires à un niveau plus élevé.
    Monsieur Kémache peut désormais briguer l’Elysée !
    Un mot pour madame le Maire. Elle est toujours très concentrée et règne en maître sur l’assemblée communale. Elle répond coup pour coup aux attaques dont elle est l’objet, notamment de la part de monsieur Delannoy. Ces deux-là ne partiront pas en vacances ensemble !
    C’est sûr …
    Juste un petit mot pour dire que je donne des cours de marxisme. Je fais des prix aux amis … Bonne soirée à tous …

  19. Mon cher Vary, je vous avais oublié ! Je vous prie de bien vouloir m’en excuser. Vous faites une erreur fondamentale, mon ami. Staline n’est pas mon ami, ni Ceucescu. Moi, je suis l’homme du Front Populaire, des congés payés, du programme du Conseil National de la Résistance et de ses mesures sociales novatrices : les nationalisations, la sécurité sociale etc.
    Vous n’innovez pas mon cher ami. Tout ce que vous dites, je l’entends depuis quarante ans et cela n’a pas empêché la terre de tourner et les luttes sociales de se développer … Vous devriez changer de registre !
    Je vous signale, à toutes fins utiles, que je n’ai aucun lien familial avec la famille Dassault, et que je n’ai pas d’histoire. Si j’en ai une, je ne m’en souviens pas. Je suis un bon français. J’ai la mémoire courte, comme disait feu la maréchal Pétain, que vous devez porter, si j’en crois vos dires, au pinacle. Comme vous, il avait les communistes en sainte horreur ! Mais je ne vous en veux point, parce que le système que vous défendez est en train de mourir, mon cher ami. Vous n’y pouvez rien. Moi non plus. Je ne puis que vous adresser mes plus vives et sincères condoléances ..

  20. Michel, ouf la fin est plus positive que le début !

    Fort heureusement que l’on peut être contre WD et pas non plus pour JR, ni pour le PS et c’était tout le sens de mon propos car les courants politiques sont nombreux et c’est plutôt bien pour la Démocratie.

    Je n’avais nullement l’intention de porter des jugements de valeur à votre propos mais juste de vous taquinez un peu, suite à vos derniers propos qui m’ont un peu interpellé et pour être tout à fait franc, je n’ai pas cru une seconde que vous étiez pour la censure et votre réponse me parait très franche car oui, je crois que vous aimez la polémique et vous n’êtes pas le seul ici ! 😉

    Maintenant est-ce que je me donne de l’importance ?!

    Oui un peu mais pas tellement non plus, simplement on se prend très vite au jeu du blog et j’en ai même certainement abusé, je le confesse bien volontiers. Je me dis même que pour bien faire, il faudrait que Malik disparaisse du blog et je vais y songer.

    Ceci dit et c’est très sérieux, je n’ai pas les moyens de me la péter car il y a ici des personnes beaucoup plus cultivés que moi avec mon petit niveau 5ème et quand je vois dans d’autres rubriques, ou vous et René employez des références historiques très précises et qui me dépasse… Ca calme !

    Moi sans démagogie aucune, je suis un Audonien d’adoption, qui aime cette ville et cette ambiance particulière qui nous rassemble ici, malgré nos visions politiques et philosophiques différentes et qui me rappellent ces sympathiques discussions de troquet, souvent animées mais qui ont fait mon enfance à Saint-Ouen, dans le petit bar de mes parents, du coté de la rue Charles Schmidt, ou ouvriers et patrons se côtoyaient autour du plat du jour de ma mère …

    Ca c’était le Saint-Ouen que j’aime et que j’ai tellement envi de retrouver …

  21. @ mateo

    La droite malheuresement n’as pas le monopole du flirt avec l’extreme droite.
    Sous votre controle Jacques DORIOT ancien chef des jeunesse communistes , Maire de saint denis etait chef du principal parti collaborationiste sous le regime de Vichy . Le Parti populaire français…. d’inspiration fasciste….Mussolini etait je le crois socialiste ?

  22. Malik,post 26,je partage vos nostalgies et j’ai sans doute fréquenté le resto de votre mère.Hier en revenant de ma visite bi-annuelle chez Leclerc(les fêtes obligent),j’ai retrouvé un peu de cette ambiance avenue du Capitaine Glarner(un couscous,tous les jours à 7,90€,en face de l’entrée de conforama;je me suis promis d’aller le goûter un de ces jours)et des plats du jour à l’angle des rues Farcot et Raspai où j’ai pris un café.
    Si contrairement à certains sur ce blog,je reconnais à JR un certain talent de constructeur,j’avoue préférer ces lieux(sans doute mon attrait pour le XVIIIe)aux grandes bâtisses(immeubles et bureaux)qui ont couvert les quartier Zola et Victor Hugo quoique les employés qui se regroupent à l’entrée pour fumer y donnent une certaine animation.Au passage j’ai bien aimé le caractère “sauvage” des jardins au delà de la rue Arago(je n’ai pas retenu le nom de la nouvelle rue).J’ai aimé aussi les lauriers du passage Lacour(il y a de quoi alimenter les plats de tous les ménages audoniens)et constaté que les belles installations sportives(terrains de basket)comme rue Ed.Vaillant n’étaient pas utilisées.Le sont-ils à d’autres moments?

  23. Malik,je voulais aussi vous dire qu’avec Google,aujourd’hui,en 2 clics-3 mouvements,on pouvait rafraîchir sa mémoire ou s’informer sur n’importe quel sujet!
    Voilà pourquoi les “spécialistes” pour se donner l’illusion d’une certaine puissance doivent nourrir leurs propos d’allusions incontrôlables.Internet va révolutionner les rapports à la connaissance(comme le micro a pu donner à n’importe qui l’impression d’être un orateur,un nouveau Jaurès).La démocratisation de l’outil va s’effectuer,voilà pourquoi je revendique pour les programmes des futures équipes municipales la promesse d’ouvrir des blogs municipaux ouverts à tous dans des salles de quartier(à St-Ouen,il en existe inutilisées dans chaque immeuble de la Semiso)avec équipement informatique car l’information aussi ne doit pas être l’apanage d’une minorité.Je n’ai pu voir nulle part(internet,journaux-papier,ministère de l’intérieur les résultats complets des 3 législatives partielles de dimanche)!

  24. Mon cher optical, Jacques Doriot portait une veste amovible, vous le savez aussi bien que moi. Il a quitté le parti communiste avec armes et bagages pour rejoindre la Waffen SS. Il y a des gens comme ça, qui, par ambition personnelle ou par jalousie, opèrent un virage à 180 degrès. Pour votre gouverne, je vous rappelle le discours de Jacques Duclos devant le comité central en septembre 1944. Je le cite : “Certes, il y eut beaucoup de difficultés à surmonter, mais on peut dire qu’aucun autre parti, aucun autre groupement de résistance n’a fait ce que nous avons fait, aucun n’a consacré autant d’efforts et de militants à la cause de la libération de la patrie.
    On nous appelle le Parti des Fusillés. C’est un titre de fierté, et rien ne pourra faire oublier ce que nous avons fait pour la France.”
    Alors mon cher optical, mettez ça dans votre poche, avec le mouchoir dessus pour ne pas l’oublier.
    La droite et son extrême mon cher ami, vouent aux gémonies le mouvement ouvrier. Tout simplement parce qu’elles sont l’expression politique du monde de l’argent. Mais vous n’y êtes pour rien et on ne vous en veut pas. Vous êtes comme moi et d’autres. Vous avez été ou vous êtes un salarié et votre compte en banque n’est guère florissant, comme nous. Vous vous trompez, c’est tout. Vous prenez fait et cause pour des gens qui exploitent le travail humain et qui déifient l’argent ..

  25. Eric,

    Serait il possible de revenir à des sujets plus locaux su ce blog et pourrais tu mettre un peu d’ordre dans les débats :-)! Ces échanges sont un peu lourds!!

    On a droit à l’histoire du communisme dans toutes les discussions : c’est, certes, intéressant pour certains mais est ce vraiment ce retour dans le passé qui nous aidera à mieux comprendre la politique aujourd’hui!!

    Des pourris, il y en a eu apparemment de tous les temps, dans tous les bleds et au sein de tous les partis!

    Pour ne pas lasser les bloggeurs, je te propose de créer un autre espace de discussion pour les mordus d’histoire qui ne trouvent pas leurs comptes dans la rubrique libres échanges : “Parlons d’hier….”!!!

  26. Post 23 rené

    Vous oubliez Monique Teysseire qui est la seule à s’être intéressée aux travailleurs les plus défavorisés : les vacataires, qui semblent être les grands oubliés de la délib concernant la participation de la Ville au frais de mutuelle des agents!

    à tous

    Concernant l’attitude des socialistes, j’avoue ne pas trop avoir compris le sens de leur intervention au CM sur la délib de la carte scolaire :
    la carte scolaire des docks n’est pas le problème majeur des parents d’élèves de st-ouen d’abord parce qu’elle ne concerne que les quartiers du vieux st-ouen.

    Nous avons eu l’occasion de rencontrer Nicole AMEDRO avant le conseil municipal, ce qui est remonté de nos discussions avec les parents d’élèves, était surtout des problèmes de sectorisation sur d’ autres groupes scolaires de saint-ouen, celui de Michelet ou Vallès.
    Des déplacement de certaines familles dans d’autres écoles du quartier auraient provoqué des fermetures ou ouvertures de classes qui posent problèmes aujourd’hui.

    Les parents n’étaient pas au courant qu’ils pouvaient participé au commission de dérogation et pour les problèmes spécifiques aux écoles, des rencontres auront lieu avant la rentrée prochaine, donc les parents ont été plutôt satisfaits de la “concertation -explication-information”
    Il est vrai que les seules discussions sur le sujet ont eu lieu lors des conseils d’école, (faut il encore que tous les élus soient présents), des remarques ont été soulevées et les réponses tardent à arriver.

    Cependant pour les docks, le problème ne s’est pas posé puisqu’apparemment la création de sept classes à la rentrée dans cette nouvelle école doit permettre de désengorger l’école Langevin : ce qui était une demande des parents et de la direction!!!!

    Je crois que lors des échanges sur cette délib, le véritable problème à été soulevé par Lias : les parents qui s’inquiètent sont ceux de l’école Mandela qui demandent plus de transparence sur cette histoire de sol pollué et de ventilation!!

    Si les socs demandent, aujourd’hui, plus de concertation pour les questions d’éducation , ils auraient pu aussi soutenir la démarche de Lias dans ce sens.

    L’information/ concertation/réunion ,avec les familles doit concerner tous le sujets.

    Il y a un petit problème : le projet des docks, n’avaient ils pas voté pour ?
    Pourquoi voter contre quand il s’agit d’accueillir maintenant les enfants deS nouveaux habitants?

    Les élus locaux socialistes devraient s’attacher à RENCONTRER les parents d’élèves sur d’autres sujets beaucoup plus importants auxquels nous attendons des réponses, l’initiative d’inviter la ministre Pau Langevin est un bon début!!!

    Ensuite, il faudra peut être aussi inviter Peillon, huchon, le président du CG!!!

    Car st-ouen ça n’est pas que la carte scolaire :

    – Pourquoi n’ont ils pas mis toute cette belle énergie pour imposer à l’autre groupe de la majorité la mise en place du PRE?

    – 950 élèves à Blanqui qui se marchent dessus : Que fait Kachouri? Taquet s’y colle depuis des années sur le dossier extension finition du lycée!!

    – les filières technologiques et professionnelles reservées à d’autres banlieusards que les nôtres, curieuse attitude de vouloir s’intéresser au milieu de l’entreprise, de l’emploi sans prendre le problème des jeunes audoniens à sa source!!!

    Que dire aussi du suivi de nombreux élèves en grandes difficultés psychologiques, sociales , des élèves en situation de handicap (en décrochage scolaire): un seul CMP à St-ouen avec du personnel en moins, aucun travail avec cet établissement et les écoles!!!

    Les élus connaissent ces difficultés , en discuter c’est très bien mais nous attendons aussi des propositions!
    Laissons DONC le blabla pour les prochaines réunions de campagne!!!!

    Place aux actions concrètes et visibles et si y a besoin de notre aide on est dispo!!!!

  27. Mon cher Malik, ne quittez pas le blog ! Vous avez votre place ici et le droit de dire ce que vous pensez. Comme disait Voltaire : “Je ne pense pas comme vous, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire.” Vous soulevez des questions qui méritent débat, et c’est très bien ainsi.
    Vous savez, je n’ai pas été très longtemps à l’école et tout ce que je sais je l’ai appris quasiment tout seul. A 14 ans, j’étais mineur de fond aux Houillères du Bassin d’Aquitaine …ce n’était la joie !

  28. post 20 rené,

    Vous feriez aussi un très bon prof de philo!

    Le meilleur n’était pas la fin,
    Nous avons oublié de parler d’hayat dhalfa, : délib expédiée en une minute, plus personne pour l’écouter, c’est dur!!!

  29. a Rene Mateo

    Pourquoi voyez vous le monde sous le prisme de la dilectique? vous savez aussi bien que moi que les realites humaines sont beaucoups plus subtiles que ça ? Et puis entre nous quand les faits historiques ne vont pas en votre faveur ( Jacques DORIOT) ne le monter pas de cette manière ….soyez quelque peu fair play

  30. Mon cher optical, la dialectique, et non la dilectique, c’est l’étude des contradictions dans l’essence même des choses. Rien n’est figé, statique dans la conception dialectique matérialiste marxiste. Elle refléte le monde réel en perpétuel mouvement : la source, le moteur de ce mouvement étant “la lutte des contraires” inhérente aux choses elles-mêmes.
    Comme on sait, ou on ne sait pas, la dialectique matérialiste étendant sa méthode d’analyse à l’étude des lois de développement de la société et de son histoire, devient le matérialisme historique. C’est l’application du matérialisme dialectique à l’étude de la société, de son développement, de ses contradictions, de son histoire qui a permis à Karl Marx de procéder à l’étude de la production capitaliste et de souligner comment les forces productives entrent en contradiction au sein du système social capitaliste et y développent les forces qui mettront fin à ce système pour le remplacer par la société socialiste, puis communiste. C’est inéluctable ! C’est une question de temps …
    En fait, toute l’histoire de l’humanité n’est que contradictions entre le développement des
    forces productives et les rapports de production, et ce sont ces contradictions qui se traduisent par la lutte des classes. J’exclus évidemment la société primitive qui était une société communiste.
    Il y a aujourd’hui une contradiction flagrante entre le caractère de plus en plus social de la production et la forme privée, capitaliste, de l’appropriation. En d’autres termes, il y a un conflit permanent entre ceux qui détiennent les moyens de production et ceux qui vendent leur force de travail.
    Pour vulgariser mon propos, il s’agit de savoir à qui appartiennent les moyens de production ( le sous-sol, les entreprises, les instruments de travai, la terre). C’est le point de vue décisif pour juger n’importe quelle société. Lorsque les moyens de production sont propriété privée au lieu d’appartenir à l’ensemble de la société, les rapports économiques sont nécessairement des rapports de sujétion et d’exploitation, la lutte de classe est présente.
    Juste quelques phrases pour vous expliquer la matérialisme dialectique. Il part de ce principe que les multiples phénomènes qui ont secoué l’univers ne sont que les différents aspects de la matière en mouvement. Le monde matériel existe en dehors de notre conscience qui n’en est que le reflet, et la pensée n’est elle-même qu’un produit de la matière. La nature, on le constate tous les jours, est en état de changement perpétuel et se développe par oppositions ou négations successives (lutte des contraires).
    Voilà mon cher optical, je vous en ai donné pour votre argent. Je suis gentil avec vous parce que d’habitude mes cours sont payants, mais je fais un prix aux amis .. comme vous êtes un homme intelligent, pour vous c’est gratos !

  31. Mon cher Riposte (beau prénom), le problème est pourtant simple, ces gens la ne sont pas la pour faire le bien de la ville et de ses administrés mais simplement, des affaires et gérer leur carrière …

    Alors une fois qui auront terminé, ils disparaitront et la dette sera le dernier de leur soucis !

    Merci René mais comme vous voyez, j’ai craqué et me voici mais je vais essayé moins souvent mais j’ai du mal à me contrôler …

    Michel c’est tout à fait possible que vous ayez déjeuner chez mes parents dans les années 80/90, dans ce beau quartier entre Fiat, la miroiterie Lardin, la boucherie Pouchin, les Caves de Nimes, sans oublier le petit bar Chez Hubert et évidement le Régent !

    Vous avez évidemment raison sur l’outil internet et je suis complètement d’accord avec vous sur la proposition de blog municipal ouvert, pour une vrai Démocratie participative …

  32. @Malik post41
    Je constate que nous avons effectivement de nombreux points communs nous unissent ce qui doit certainement justifier notre attachement réciproque à cette ville de Saint-Ouen et notre volonté de la défendre.
    Il serait donc dommage de partir si vite de cette espace expression libre pour nous priver de vos témoignages qui contribuent plus souvent à offrir de la richesse aux débats rendus volontairement miséreux à Saint-Ouen.

    Sinon sachez également que j’accepte volontiers que nous puissions prendre un café ensemble comme vous me le proposiez dans un de vos précédents commentaires. Pour le cela, n’hésitez pas à me contacter via l’adresse suivante : wikileaks93400@gmail.com

  33. C’est fait BV, le contact est pris et nous pourrons donc boire ce café avec plaisir la semaine prochaine et je suis certain que nous aurons beaucoup de sujets de conversations ! Quand à mon départ du blog, rassurez vous j’essaye mais je n’y arrive pas, il y a trop de chose à dire et la période va devenir passionnante !

  34. William Delannoy et des élus municipaux dont Lias Kemache et toute l’équipe de “vivre et s’épanouir à saint-Ouen vous donnent la parole : Engageons le débat ! lors d’une grande réunion publique de WD et de l’opposition municipale.

    L’invitation personnelle affirme “pour vous comprendre, nous avons besoin de vous entendre!”

    Donc rendez-vous jeudi 18 avril
    à 19h30, salle Barbara.
    Contact : http://www.audonien.com ou william-delannoy@audonien.com/06.09.16.28.68

    • @ Taquet

      Le Maire à déjà ouvert le bal avec l’association Bentolilesque “Actifs et solidaires” également dans le registre on vous écoute et on se parle.
      Deuxième initiative donc avec William Delannoy en toute liberté pour nous comprendre et nous entendre.
      Nous aurons sûrement bientôt le new Karim Bouamrane pour on se rassemble tous ensemble avec vous et on fait comme on a dit.

      Peut-être le trio dans l’ordre des résultats électoraux ?
      Non, je blague le PS est très largement en tête et se les croquer easy.

  35. La bataille des municipales est engagée et chacun va y aller de son couplet. Les promesses ne vont pas manquer. Demain on rase gratis .. Sans doute la politique municipale tiendra le haut du pavé. Mais il faut tout de même prendre en compte ce qui se passe dans le pays. Parce que cela concerne tout le monde. Le bilan de la droite et du gouvernement socialiste n’incite pas à l’optimisme. 2.800 usines fermées en trois ans. 83% des contrats de travail sont des CDD. 74.000 suppressions d’emplois en un trimestre. Les multinationales décident, le gouvernement accompagne. Aucun partenariat, aucun dialogue n’est possible avec le pouvoir de l’argent. Les salariés ont crée 1.000 milliards d’euros de richesses en une année. Cette somme énorme est utilisée par une minorité parasitaire qui se goinfre du travail des autres.
    Voilà, rapidement esquissée, la situation qui prévaut aujourd’hui dans le pays. Et les candidats aux municipales devront la prendre en compte. Les communes peuvent devenir des lieux de résistance à une politique dont chacune, chacun est à même de mesurer les effets. Il faut donner un coup de barre à gauche et répondre concrètement aux aspirations populaires.
    C’est cela qu’on exprimé les électrices et les électeurs qui ont voté Hollande au deuxième tour de l’élection présidentielle.

  36. post 45 françois taquet
    La réunion de l’opposition, le 18 avril prochain, ne me laisse pas indifférent. J’envisage donc, si dieu ne me rappelle pas à lui entre-temps, d’y aller faire un tour. Je ne suis pas un passionné des élections municipales, mais étant curieux de nature, j’aime bien entendre ce que disent et proposent les uns et les autres.
    Il est probable que je m’abstiendrai aux municipales …

  37. Je sais mon cher colonel .. surtout depuis que je vais manger le couscous chez Kaci, au “Bar du 31”, un petit bistrot kabyle sympa. J’y croise souvent monsieur Delannoy qui a une prédilection très marquée pour le couscous royal …

  38. @ René Matéo
    post 50

    Mr René , ne donnez mes bonnes adresses , Jacqueline Rouillon … Paul Planque et Mr Michel Rouillon , ces adeptes du “Coq de la Maison Blanche”, vont nous envier !
    Une petite erreur sur mon couscous , je ne suis pas ” royal”, mais “boeuf -boulettes”!
    Le vrai couscous du pauvre … d’une droite sociale !

    • @ William Delannoy

      En parlant du Coq, on m’a rapporté que votre Michel B. était confortablment attablé au Coq de la Maison Blanche avec des amis promoteurs en début de semaine. Il devait sûrement parlé du bon temps quand ils était élu de l’urbanisme et leur expliqué ces nouvelles activités pour peut-être avoir quelques conseils. En tout cas il a filé avant tout le monde il avait l’air pressé d’après se qu’on m’a dit et n’est pas passé à la caisse. Comme il y est très souvent il doit avoir un compte comme beaucoup d’habitués;

  39. william delannoy
    Aucun risque, les restaurants très huppés ont la faveur du monde politique, grand et petit. Personne ne viendra donc nous importuner et l’on pourra déguster le couscous ou la paëlla en toute tranquillité. Blague à part, je pense que le petit restaurant dont il est question dame le pion aux meilleurs, et il est plus convivial ..

  40. Le défilé de la victoire du 8 Mai 1945 aura lieu demain de la place du 8 Mai à la place de la Mairie, où monsieur Jean Lefort, vice-président de l’anacr et des amis de la Résistance, et madame Jacqueline Rouillon prononceront une allocution. Le défilé sera précédé de la musique du troisième régiment de la garde, une unité de l’armée rouge qui participa à la victoire de Stalingrad.
    Quelques jours avant sa mort Adolf Hitler déclarait : ” Notre échec final est dû à notre état-major, aux insuffisances du peuple allemand et à notre excès d’humanité. Le but de mon existence et la raison d’être du national-socialisme ont été l’extirpation du bolchevisme. La guerre contre l’Union Soviétique a été mon but principal, même si les circonstances m’ont conduit à signer un accord avec elle. Je n’ai hésité que sur le moment de la déclencher.”
    L’histoire retiendra sans doute qu’Hitler a réussi à obtenir l’adhésion sans faille du peuple allemand, et surtout le soutien actif et décisif des grands industriels et financiers allemands,
    sans lesquels il serait resté un politicien de café du commerce, un stratège en chambre.
    “La catastrophe allemande, déclarait un dignitaire nazi, ne fut pas seulement causée par ce que Hitler a fait de nous, mais aussi par ce que nous avons fait de lui.” Hitler a disparu, le peuple allemand a survécu. Puisse-t-il avoir tiré les leçons de l’histoire. Pas sûr …. les nazis ressortent de l’ombre et madame le Pen a dansé le “Beau Danube bleu”, à Vienne, à l’invitation des jeunes néonazis Autrichiens. On a les amis qu’on mérite. Ouvrons l’oeil, et le bon, il sont en train de nous préparer un coup en douce …

  41. le peuple allemand?
    Tous hitlérien? bon nombre se sont barrés et ceux qui sont restés pour résister n’ont pas eu la vie facile.
    L’Allemagne après 14/18, à la suite d’une dette de guerre Kolossale , s’est retrouvée dans une crise économique et financière telle que le mark ne valait plus rien , changeant de taux plusieurs fois par jour, forçant les gens à faire leurs courses avec des brouettes de biftons; genre deux milliards de mark pour un kil de pomme de terre.
    Aujourd’hui le même pays (peuple?) a abandonné sa monnaie , forte de surcroit , pour l’Euro, et participe à hauteur élevé au sauvetage des pays du Sud dans la tourmente.
    On ne peut pas, sans en faire le modèle permanent, leur contester une volonté politique européenne. On ne peut pas non plus traiter de germanophobe quiconque en France et ailleurs émet des réserves et des critiques sur la politique d’austérité que Merkel initie avec constance, un peu à la Tatcher en son temps. Paix à ses cendres!

  42. Vous m’excuserez, mais sans vouloir me jeter des fleurs, je connais parfaitement toute l’histoire du troisième Reich.
    Il est vrai que des allemands ont quitté l’Allemagne lors de l’avènement du nazisme, surtout des juifs. C’est surtout le traité de Versailles, signé en juillet 1919, qui a permis à un nationalisme étroit de s’exprimer. Les allemands considéraient ce traité comme un ukase.
    La première proclamation d’Hitler au peuple allemand est un appel à l’unité et à la condamnation de la lutte des classes. Dès le quatrième jour de son règne, il révèle aux chefs des différentes armes les deux axes de sa politique : l’écrasement et l’extirpation du marxisme, puis la conquête de l’espace vital à l’est. Ces deux lignes directrices, déjà indiquées dans “Mein Kamp”, sont liées.
    Sans la grande guerre, la défaite et la révolution spartakiste, Hitler n’aurait été qu’un politicien sans envergure, que le chef d’un groupuscule. Sans le traité de Versailles, l’occupation de la Rhur et les graves crises économiques, l’implantation et l’essor de son parti n’auraient pas connu une telle dimension. Sans les sentiments nationalistes et antisémites, son idéologie n’aurait pas rencontré une adhésion aussi massive et fanatique. Enfin, sans la lutte fraticide entre les partis se réclamant de la classe ouvrière, son acession au pouvoir aurait été compromise.
    L’Allemagne d’aujourd’hui est la première puissance économique en Europe et madame Merkel à la fâcheuse tendance de dicter sa loi aux autres. D’où la situation désastreuse de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal et peut-être, dans une moindre mesure, de l’Italie.
    On notera tout de même la résurgence en Allemagne, mais pas seulement, de groupes néonazis qui opèrent maintenant au grand jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *