Recomposition active

Si la construction d’une alternative municipale est furieusement à l’ordre du jour sur des idées et des pratiques nouvelles, la recomposition est déjà en œuvre au niveau local avec forcément un petit parfum de luttes des places très fin de règne.

Premier coup de théâtre nos deux élus Europe Ecologie l’un dans la majorité, l’autre dans l’opposition ont décidé de mettre fin à ce paradoxe exotique. Mamadou Keita[1] devrait donc rejoindre la majorité de son (nouvel) ami Rémi Fargeas et de son ex camarade Jacqueline Rouillon (Fase ex PCF).

Paris vaut bien une messe et Saint-Ouen un demi miracle.

Deuxième acte avec les négociations – difficiles – pour désigner avant la fin d’année, lors du dernier Conseil municipal, nos élus communautaire qui siègeront au Conseil de Plaine Commune  (jusqu’en 2014). Saint-Ouen à droit en fonction de sa population à 8 représentants* (dont, pour cause de proportionnelle, 1 pour l’opposition).

Au sein de la « Majorité » Le Parti socialiste revendique 3 représentants soit autant que les partisans du Maire , tandis qu’ Europe Ecologie obtiendrait légitimement 1 siège. Ce dernier, le hasard faisant bien les choses, serait donc occupé par… M. Keita, Responsable local d’EE-LV, et venant d’intégrer la Majorité.[2]

Une bonne nouvelle pour l’intéressé, toujours très entreprenant, mais une bien mauvaise nouvelle pour Jacqueline Rouillon d’autant que les socialistes exige une Vice-Présidence parallèlement à celle qui lui est attribuée de droit au titre de Maire de la Ville[3].

En résumé, à une grosse année des Municipales, les chose s’accélèrent.



[1] ex Directeur de campagne de jacqueline Rouillon aux Législatives de 2007 puis leader d’ « Ensemble pour Saint-Ouen » en 2008 et qui avait présenté une liste « citoyenne aux dernières municipales  après avoir été éconduit pour un poste d’adjoint par son ex camarade.

* la règle pour le nombre de représentants est de 2 par commune (dont le Maire) et 1 conseiller supplémentaire par tranche de 8 000 habitants. Voir notre article assez complet du 20 juin 2011 : “Intercommunalité : les pieds devant ? ”

[2] selon des sources fiables les 8 futurs élus communautaire pourraient être : pour la Majorité,  Jacqueline Rouillon, Paul Planque, Hayat Dhalfa (Front de Gauche), Karim Boumarane, Morgane Garnier, Jean-Claude Le Ny (Parti Socialiste), Mamadou Keita (EE-LV) et pour l’opposition William Delannoy.

[3] Jacqueline Rouillon et Karim Bouamrane auraient chacun une Vice-Présidence de la Communauté d’Agglomération.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

18 réflexions sur « Recomposition active »

  1. Si cette représentation devient effective,on pourra dire que Mamadou Keita et Karim Bouamrane l’ont “jouée fine” au vu des résultats des élections de 2008.Les prétendus dauphins de JR,Paul Planque et Hayat Dhalfa devant toujours attendre leur investiture!
    Je ne suis pas très friand de ce genre de magouille fait loin des électeurs mais je suis bien obligé de saluer les artistes.De quoi rendre amer certain spécialiste!N’est-ce pas Eric?

    • Michel Fainzang

      C’est simple j’enrage, j’écume, je hurle, je crie vengeance, réparation !

      Me faire ça à moi le magouilleur sans scrupule que vous connaissez, l’élu sans action sans bilan et sans courage que vous dénoncez , le fidèle serviteur éconduit que vous démasquez…

      Comment pourrais-je vivre désormais ?

      Je l’aurai la prochaine fois, je l’aurai… !

      EPS

  2. En attendant et depuis le raz de marée du référendum de 2011 en faveur de l’intercommunalité : 59,6% de pour, 40,4% de contre et… 91% d’abstentions ! Soit moins de 3% de oui de la population en âge de voter, c’est désormais calme plat et zéro finfos pour les citoyens.
    Rien sur les négociations avec plaine Commune (menées depuis 1 an !), pas d’informations pédagogiques sur les compétences et les services transférés. Nada sur les incidences pour notre quotidien.
    Comme d’habitude tout pour le peuple, rien pour le peuple.
    On vous sonnera quand on aura besoin de vous.

  3. On peut souligner la fin de règne de JR : terminer en réduisant par sa conduite et ses propos, de manière sensible, la place des communistes et en faisant la place belle au PS et à ses allés.

    C’est dire que l’avenir à gauche de Plaine commune est posée comme celle du Conseil général, ou le PS réduit les subventions aux associations et s’accole aux banques via les PPP.

    Nous avons donc devant les yeux les prémices d’une possible recomposition en défaveur des valeurs de gauche et de l’intérêt des plus pauvres.

    C’est dire que le Front de gauche comme garant et quille d’une politique de gauche est plus que jamais posé.

  4. @ Willam Delannoy

    Il semblerait que les élus socialistes ne souhaitent pas dépasser l’heure fatidique de minuit pour éviter de se tranformer en citrouille.

    Bon courage.

  5. Monsieur Taquet, oui vous avez raison, par certain coté nous sentons un climat de fin de règne pour Jacqueline Rouillon, par contre, je vais encore vous contrariez mais je ne crois pas un instant que le Front de gauche soit une alternative crédible à Saint-Ouen car comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, le Front de gauche local c’est Jacqueline Rouillon !

    Si ne serait ce qu’une seule fois, j’avais vu un tract ou un communiqué, émanant du FDG ou du PCF et exprimant une réserve sur la gestion ou le comportement du Maire de Saint-Ouen, je serais alors en capacité d’entendre ce discours mais la, il ne peut s’agir que d’une plaisanterie car hormis vous, je ne vois personne de ces mouvements qui semble aller dans votre sens donc NON il n’y a pas d’alternative à JR via le FDG !

    Concernant le positionnement de MK et son souhait de rejoindre la majorité, ben écoutez pourquoi pas, à Saint-Ouen on est plus à ça prêt, même si les Audoniens doivent avoir du mal à suivre car la pour le coup, ça devient compliqué !
    En même temps, si la manoeuvre est faite pour emmerder JR, je dois dire que c’est assez futile et sans doute réussi mais attention à ne pas y perdre trop de plumes, à force de stratégies politico-politiciennes …

    Un mot également sur le conseil municipal de demain, dont je viens de découvrir l’ordre du jour.

    Encore une fois c’est ahurissant ! 56 délibérations et effectivement, pas de délibérations sur la désignation des représentants à Plaine-Commune et donc un autre conseil à venir …

    Encore une fois un ordre du jour indigeste mais digéré et approuvé par les socialistes et écologistes, quand on s’aime, c’est pas comme quand on s’aime pas !

    Le groupe socialiste se réfugiant derrière la positions: “nous quoi qu’il arrive on se barre à minuit” comme cela ça fou un pue plus la zone puisque regardez ce qu’il pourrait se passer:

    Si le conseil de lundi devait se terminer à minuit par une rupture de quorum, il faudra donc convoquer une nouvelle séance la semaine suivante, pour achever l’ordre du jour, ou sauf que !

    Il n’est pas possible à ma connaissance de rajouter des points ou modifier l’ordre du jour mais simplement achever la séance initiale !

    Du coup, il faudra que le Maire convoque une troisième séance (en réalité une deuxième !) afin de procéder à l’élection des conseillers communautaires et ce avant les vacances de Noël bien sur !!!

    Tout cela n’est vraiment pas sérieux, la Démocratie mérite mieux que ces magouilles à la petite semaine…

    Alors oui je suis d’accord quand certain déclare qu’il n’y a pas de sauveur né, pour l’avenir de notre ville mais une chose est certaine, il n’est plus possible de cautionner les agissement de ce Maire Fase/Front de gauche et des ses alliés précieux, le groupe Socialiste et Citoyen et Vert/EELV qui ne cessent de nous dire qu’il faut la dégager, alors qu’ils ne sont même pas capable de faire appliquer un minimum de respect dans l’application de la démocratie locale.

    Madame le Maire, vous êtes théoriquement garante de la bonne marche et du respect de l’institution démocratique mais il semble que par intérêt, vous fassiez l’inverse, afin de diviser pour mieux régner !
    Ainsi vous ne prenez pas la peine d’établir un calendrier de tenue des séances, qui permettrait à l’ensemble des élus de mieux se préparer au débat, seulement souhaitez vous le débat ?!

    En tous les cas merci aux élus du groupe socialistes de tout cautionner et ainsi, de nous permettre à nous citoyens intéressés par la vie locale, de passer de TROP LONGUES HEURES à suivre ces séances plus prêt de Dallas que de Saint-Ouen …

    Je demande encore une fois à vous militant d’apprécier comment vous allez servir la soupe à Jacqueline Rouillon, lundi 10 décembre à 18h !

  6. Quel meli-melo braves gens ! Un cochon n’y retrouverait pas ses petits ! L’assemblée communale semble prendre l’eau de toutes parts.
    Elle a intégré la ville dans un agrégat qui a nom Plaine Commune, et qui la place sous la coupe de gens venus d’un peu partout et qui se soucient des intérêts de Saint-Ouen comme d’une guigne. Et ce n’est pas tout. Un opposant résolu de la majorité, qu’il avait déserté pour rouler à son compte sous les couleurs de l’écologie, revient à ses premières amours. On croit rêver ! Tout cela met en lumière la faiblesse politique du conseil municipal, toutes tendances confondues. Il en va de même d’ailleurs à l’échelle nationale où les énarques et autres grosses têtes gèrent la nation en dépit de bon sens.
    Cela ne me regarde pas, mais, selon moi, les communistes auraient intérêt à couper les ponts avec le Front de Gauche. A Saint-Ouen ce sont eux qui tirent l’infinitésimal parti de gauche et la microscopique FASE, plus quelques individualités sans importance. Le parti communiste a réalisé 6.000 adhésions depuis le début de l’année. La section de Saint-Ouen se situe dans cette dynamique. Je sais que les communistes sont en train de mettre en place une organisation nouvelle qui va couvrir toute la ville. Ils vont être sous peu en ordre de bataille et en mesure de tenir la dragée haute aux autres formations politiques audoniennes, qu’elles soient de droite ou socialiste. Et ce d’autant plus que les socialistes vont être en chute libre, du fait du spectacle déplorable qu’ils offrent à la tête de l’Etat. Le parti communiste local peut donc récupérer des suffrages qui se portaient naguère sur les représentants de la rue Solférino.
    En outre, une frange importante des écologistes a le coeur à gauche. Il est partant possible de conclure des accords avec eux sur la base d’une politique de progrès social et d’essor de la démocratie et des libertés.
    Pour les communistes, il s’agit de répudier la politique de collaboration de classe avec la bourgeoisie et de couper définitivement les ponts avec la social-démocratie. Ne pas se voiler la face : le parti de gauche et la FASE ne sont pas très clairs à ce sujet.
    Le parti socialiste, dans une conjoncture où la grande bourgeoisie ne peut pas se passer de son concours sous une forme ou sous une autre pour faire face à la crise, gère le pays et oriente sa politique de plus en plus à droite.
    Pour ma part, j’ai entamé le processus régulier qui doit m’amener au pouvoir …

  7. Une majorité en décomposition!

    Vous parlez d’une alternative possible avec ces élus socialistes et leurs alliés écologistes qui ne sont plus trop crédibles, qui essaient de se refaire une peau neuve , en fin de” règne partagé”!!!

    Non, les audoniens ne sont pas dupes et j’attends vraiment que d’autres sensibilités, personnes de gauche se manifestent pour nous proposer autre chose que l’acte II de la pièce à laquelle on a assisté ces dernières années!

    Je le répète le bilan de fin de mandature, ,attendu par les audoniens, devra être celui de la majorité toute entière : fase, cocos, ps et eelv!!!!

    Ce n’est pas en se manifestant, s’opposant aux CM ou en intégrant la majorité commeMK, un an avant les prochaines élections, que les audoniens oublieront les décisions COMMUNES, prises en BM, depuis 2008 ou les tribunes de MK dénonçant la mauvaise gestion municipale!!

    Il l aura fallu 4 ans aux socs pour s’opposer à ce qu’ils appellent la dictature!!

    Une alternative à gauche est possible si la prochaine municipalité n’est pas composée uniquement de ces deux forces politiques car elles sont au pouvoir depuis plusieurs années et n’ont pas démontré qu’ils pouvaient nous sortir de la merde , notamment, en cohabitant de cette façon!!!

    Le comble est qu’ils ne cessent de se tirer dans les pattes alors qu’ils pratiquent la politique de la même manière!!!

    Il y a des militants cocos et socs que j’apprécie , qui n’ont rien à avoir avec ces politiciens qui se battent pour le pouvoir et qui méritent d’être élus et nous représenter.

    Je ne suis pas opposée à certaines idées communistes et socialites, écologistes mais je ne supporte plus certaines personnes et ne leur fais plus du tout confiance!!!

  8. Que dire devant tant d’infamies et de magouilles loin des électeurs et du peuple? Comme d’hab’, les même tentent de se partager le gâteau à un an des municipales…C’est lamentable, nullissime mais bon, ça donnera à manger à certains! Oyez braves audoniens, les gamélards sont toujours là!

  9. MK a signé sa dernière chronique EELV et non plus EPSO . Il y a eu récemment un vote à EELV St-Ouen pour savoir si EELV devait rester dans la majorité. Huit voix contre cinq pour si j’en crois mes sources. N’ayant pas encore reçu mon formulaire de demande de réintégration au parti, je ne pourrai pas faire comme Dany C B , à savoir me mettre en rupture de ce parti qui ici et ailleurs , confondant la lutte des places avec la lutte des classes, discrédite des idéaux qui me sont chers depuis bien longtemps( privilège du grand age). Quelle belle bande de minables!!

  10. le ralliment de Keita a la majorité m’etonnes ….. apres avoir tapé sur la gestion de JR il devra maintenant ….se taire ….. au moins les choses sont claires….

  11. La majorité actuelle au conseil municipal est le fruit d’un compromis. Mais les représentants de chaque formation politique au sein de cette majorité ont tendance à tirer la couverture à eux. C’est de bonne guerre, dit-on, parce qu’on est en situation de concurrence. Difficile, dans ces conditions, d’assurer une bonne gestion.
    Il y a tout de même quelques aspects positifs et des élus qui ont le souci du bien commun. Mais il en est d’autres, et je rejoins Saly en cela, auxquels je ne fais plus confiance et qui sont là pour faire uniquement de la figuration …

  12. J’ai envi de pleurer devant tant de gâchis et en même temps je suis super en colère après les élus socialistes car ils sont en train de nous voler notre victoire future à nous les militants et ils offrent un boulevard à Delannoy non vraiment j’ai la haine. Le seul moyen que nous ayons encore de gagner la ville c’est de virer l’ensemble des élus qui servent la soupe au maire comme je viens de lire et je comprend Bouamrane dans ça. C’est vrai que l’excuse de partir à minuit c’est tellement con alors qu’ils avaient les moyens d’imposer de revenir à une méthode de travail digne et en tirer les lauriers et au passage discréditer Delannoy mais la ils font l’inverse ces connards. Perso moi je reste socialiste car eux c’est plus des nazes que des socialistes et il faut qu’on le fasse savoir afin de reprendre la main

  13. ma Saly

    il faut qu on se voye , pour que tu me conseilles et me dise quelles personnes sont FIABLE, HONNETE ,RELATIONNELLE surtout qui écoute le PEUPLE va au devant de LUI et trouve des SOLUTIONS et qui les TIENNES pour 2014 que je me motive et motive mes troupes
    que 2014 ne soit pas LE BAL DES FAUX CU
    pour le bien de notre VILLE de Saint Ouen QU ON LA REMONTE EN SURFACE ET NON LE CONTRAIRE IL Y AURA DU TRAVAIL MAIS JE NE DEMANDE QUE CA POUR LE FUTUR DE NOS ENFANTS NOS JEUNES ET MOINS JEUNES
    bibi ma douce

  14. L’érosion des suffrages socialistes est le principal enseignement que l’on doit tirer des élections législatives partielles de dimanche. Dans le Val-de-Marne, le candidat socialiste ne sera pas présent au second tour. Le parti socialiste paye l’addition de six mois de pouvoir durant lesquels il a multiplié les cadeaux à la droite et au patronat .. et déçu une partie de son électorat. La droite reste puissante, nonobstant le schisme de l’UMP. Le Front National progresse. La politique d’austérité mise en oeuvre par une gauche qui n’en est pas une, fait le jeu des forces ultra-réactionnaires du pays. Il appartient aux démocrates et aux républicains de tirer les leçons de ces scrutins. On peut encore redresser la barre … à gauche toute !

  15. J’ajoute que la section de Saint-Ouen du parti socialiste devra, elle aussi, tirer les leçons des scrutins d’hier. En 2014, si les socialistses continuent de la sorte, ils risquent d’être réduits à leur plus simple expression. En 1969, Gaston Deferre, qui lorgnait lui aussi vers la droite baptisée centriste, s’est retrouvé avec 5% des suffrages à la présidentielle. Or on sait que François Hollande et les siens font des appels du pied à Borloo, qui vient de mettre sur les rails une autre nébuleuse centriste .. qui n’est pas autre chose qu’une variante de la droite.
    Par contre, le parti communiste français peut tirer profit de cette situation. A condition qu’il mette en pratique les propositions soumises à discussion pour le prochain congrès, à savoir retour au marxisme et priorité au monde du travail.

  16. A militant sociatriste post 14

    Tu te plains de vol d’une future victoire des militants part les élus locaux.

    Moi, j’ai souvenir d’ un vol par les élus socialistes nationaux de la victoire du NON au référendum de 2005 sur le Traité Constitutionnel Européen (TCE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *