La multiplication des pains

Un vent frais souffle sur notre Office de vacances municipal depuis le putsh de janvier organisé par le Maire pour contrôler le Conseil d’administration de l’OVL[1]  . Les vrais amis étant désormais aux commandes, la vie ressemble désormais à un conte de fées.

Du jamais vu depuis longtemps,  le journal municipal de début juillet consacrait sa « une » aux vacances estivales dans les centres de la ville gérés par l’OVL avec une double page centrale sous le titre « mettre les voiles avec l’OVL », avec un édito de la discrète Nadia Soltani[2] indiquant que « l’OVL avec sa nouvelle équipe est en ordre de marche », photos du château de Chaudon, de baignade d’enfants à Jullouville [3] , témoignages d’une famille d’ habitués et d’un Directeur de Centre, un récapitulatif des destinations, un historique de l’acquisition du patrimoine et enfin un rappel pour les dernières inscriptions possibles.

Un vrai changement de ton sur les vacances. Ainsi, en juin 2010 le journal ne consacrait qu’un entrefilet d’une dizaine de lignes en pages 6 aux vacances avec l’OVL et en juin 2011 rien ne filtrait à la veille des congés d’été dans un numéro centré exclusivement sur l’Estivale.

Sans doute un hasard lié aux choix éditoriaux de nos aimables « journalistes » maison.

Coté intendance, le passé récent de l’OVL est toujours plus noir de jour en jour pour rendre le présent aussi lumineux que possible. Peut-être aussi pour faire oublier le passé lointain.

Ainsi en avril 2012, devant le Conseil municipal, le Maire, reprenait publiquement les propos de Catherine Desprès, la nouvelle Présidente de l’OVL, en indiquant « l’exercice 2011 aux dires de l’expert comptable accusait un déficit estimé à 160 000 €[4] » (…)  « aggraver par la décision d’indemniser l’ancienne directrice ».

Ce 19 juin 2012, le fidèle Directeur général des services a indiqué : « l’expert comptable vient de produire un compte de résultats 2011 qui chiffre le déficit ». Nouveau son de cloche – 323 000 euros (hors indemnités de départ de l’ancienne Directrice).

Une augmentation du déficit de 163 000 en 2,5 mois. Du simple au double, qui dit mieux ! Aurait-on retrouvé  des liasses de notes de taxis ou de repas somptueux ? L’expert comptable avait-il oublié deux classeurs dans son coffre de voiture ? On se frotte un peu les yeux. Mais on a certainement mal lu et pas bien compris les subtilités de la nouvelle gestion enfin assainie.

Les bons camarades auraient-ils eu  un peu la main lourde. A trop vouloir prouver…

Pour l’heure, ils préconisent en tout cas de retrouver un fonctionnement normal de l’OVL «  et de prolonger la durée de l’actuelle délégation de service public d’un an  « pour donner le temps aux élus d’analyser les modes de gestion possible avant de définir l’opérateur ».

Pour ce qui est de la transparence, on semble bien loin du compte.

Bonne nouvelle toutefois, l’arrivée (tardive) d’une nouvelle Directrice est annoncée pour la fin de l’été (c’est à dire après les vacances). Choisie on s’en doute avec soin,  n’en doutons pas elle aura  du pain sur la planche et un peu de mouron à se faire au vu de l’absence de politique claire de la ville en matière de vacances depuis des années.

Aux dernières nouvelles, la triste affaire de l’emploi fictif présumé à l’origine de la mobilisation citoyenne spontanée pour chasser l’ancienne équipe de l’OVL, n’a pas encore rendu tout son jus. Ceux qui jouent les mariolles pensant que l’orage est passé devront  peu être patienter un peu et faire preuve d’une certaine prudence.

 


[1] Ce dernier avait notamment eu le mauvais goût de s’étonner, comme le commissaire aux comptes d’un emploi occupé jadis par le Maire actuel et à priori ignoré de tous et pouvant s’apparenter (sous réserve de vérifications) à un emploi fictif.

[2]  Maire-Adjointe aux affaires économiques et aux vacances (du moins en titre).

[3] une colonie pourtant fermée par la ville depuis un certain temps !

[4] Pour mémoire dans le « déficit » pour mauvaise gestion présumée de son délégataire, le Maire et ses amis oubliaient alors bêtement environ 135 000€ d’avance financière par l’OVL pour financer des travaux (Cuisine de Clairvaux), à la charge de la ville (propriétaire) et sauf erreur… jamais remboursé par la ville.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

2 réflexions sur « La multiplication des pains »

  1. C’est la fête : le site de la ville nous présente à présent 5 vidéos sur les audoniens en vacances notamment dans les centres ou séjours gérés par l’OVL des jeunes aux seniors en passant par les colonies.
    Il faut croire que jusqu’ici la ville était muselée par l’ancienne équipe de l’OVL.

    Encore mieux il se dit que la maire projeterait un gros bazar genre les “assises des vacances populaires”, histoire de reprendre un peu la main et d’annoncer ou préparer les esprits à un reformatage de l’OVL.
    Un truc à l’ancienne (comme du temps ou elle bossait à l’OVL) pour galvaniser les troupes et faire peut être avaler quelques couleuvres.

  2. La nouvelle présidente est intègre, et je crois savoir qu elle a demande des moyens pour exécuter sérieusement son mandat.
    Pour le sujet, rappelons que jr avait en 2006 soigneusement évite la commémoration de 36, année des Congés payes.
    Alors, si nous assistons a la célébration des oeuvres municipales pour le droit aux vacances, j y vois plus un nouveau rapport de forces favorable a la gauche qu autre chose.
    Jr pour ne pas être battu doit revenir a un gestion de lutte et quitter sa gestion gnangnan.
    Dans un autre domaine, l’extension finition de Blanqui pourrait apporter une surprise a la rentre avec un rapport de la vice présidente communiste au conseil régional.
    Comme quoi, on peut faire du bien a saint Ouen a l insu du plein gré de jr!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *