Des maux et des mots…

Carole Sterlé du Parisien revient ce matin sur le petit rassemblement d’hier soir Place d’Armes au Vieux Saint-Ouen après la fusillade de mardi soir rue Soubise.

Elle rend compte des interpellations d’ habitants  qui n’ont pas été très sensibles aux propos du Maire et à son appel àla mobilisation citoyenne.

“Des mots pour répondre aux balles”, ce joli titre de l’article résume assez bien le problème : refuser l’escalade de la violence, car il ne s’agit pas uniquement d’un problème sécuritaire, mais incapacité à produire au niveau municipal des actes forts repérés comme tels par les habitants

Une délégation d’habitants accompagnant le Maire chez le Ministre de l’Intérieur ou des “ateliers” de réflexions dans le quartier paraissent dès lors  rituels et asses dérisoires.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *