Résistance sans changement ?

La traditionnelle cérémonie des vœux du Maire et du Conseil municipal s’est déroulée ce vendredi 6 janvier 2012 dans la grande nef de l’Ile des Vannes[1].

Comme nous le pressentions, ce nouveau lieu très excentré, voire excentrique, s’est révélé pour beaucoup difficile d’accès. Certains participants habituels ont même renoncé à s’y rendre un peu découragés par la distance et les embouteillages. La foule était néanmoins au rendez-vous.

Contrairement à l’année précédente l’immensité des lieux (avec une hauteur sous plafond vertigineuse) a permis aux participants de s’égayer sur un vaste plateau avec une fluidité indéniable. On a donc évidemment gagné en convivialité malgré la démesure du lieu.

De là à pérenniser ce dispositif « hors la ville », très discutable en terme de symbolique et sur le plan pratique, il y a un évidemment un pas. En tout cas il sera difficile de faire plus grand et plus loin. !

Plus classique le discours du Maire, a été comme à l’accoutumée une figure de style relevant du one woman show sur écran géant : un discours fleuve d’une trentaine de minutes, une aisance de tribune travaillée au millimètre, un patchwork de thématiques, du lyrique des Docks à la gravité sur l’ assassinat récent d’une jeune audonien … sans oublier la culture, la démocratie, la propreté, la drogue, les équipements nouveaux, la libération des otages on en passe… et bien sûr le brillant résultat de la votation citoyenne sur l’intercommunalité

Qui trop embrasse, mal étreint. Au final à parler de tout on ne parle de rien. Le message se brouille. Difficile de cerner les points forts de ce beau discours[2], mais rassurons nous les convaincus le sont restés et les sceptiques préfèrent toujours les actes aux belles paroles.

A noter toutefois que le Maire, qui n’aime pas trop les idées iconoclastes, a cependant glissé dans son propos la légalisation du cannabis comme moyen éventuel de casser les trafics. Ballon d’essai avant une prise de position plus franche ?

Face à la crise, aux difficultés du quotidien, aux mauvais coups de la politique gouvernementale, au manque de moyens pour l’éducation ou la police…  elle sent « un vent se lever », une résistance s’organiser. Le Maire place au final cette année 2012 sous le signe de la « résistance ». Curieusement elle n’ y voit pas la possible « année du changement ».

Cette élection décisive, dans quelques mois,  n’est ainsi même pas évoquée par Jacqueline Rouillon. Pas plus que la possibilité d’une victoire de la gauche dans quelques mois en battant Nicolas Sarkozy !

Une omission fâcheuse laissant penser qu’elle se contenterait fort bien d’un score honorable de ses amis du Front de Gauche mais d’une défaite de François Hollande. Un scénario qui évidemment éviterait des bouleversements dont les vagues pourraient atteindre nos rivages et nos équilibres locaux.

Evidemment, une interprétation hasardeuse…

 

EPS

 


[1] Nef Lucien Belloni qui ne figurait pas sur le carton d’invitation mais dont le nom a été opportunément rappelé par le Maire en son début d’allocution.

[2] Contacté dès lundi 9 janvier le cabinet du Maire avait promis que le discours du Maire serait accessible « comme l’an passé » « dans les meilleurs délais ». Hélas, cent fois hélas, il n’en a rien été, le site de la ville se contente d’une petite vidéo light ou le Maire souhaite ces bons vœux en 5 mns. Le discours fleuve est donc réservé aux “forces vives” et aux VIP.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

9 réflexions sur « Résistance sans changement ? »

  1. Vous oubliez les voeux du maire à son personnel communal et assimilés (DSP) qui semble avoir fait un bide mémorable avec moins de 500 entrées dont plus de 100 conjoints alors que plus de 1800 invitations avaient été envoyées. Il semble donc que le maire arrive encore à séduire les “personnalités” mais “le peuple” reste chez lui quand il s’agit de s’exprimer sur l’intercommunalité (+ de 90% d’abstention) ou de venir aux voeux de son patron (personnel communal: 88% d’abstention) et pourtant selon mes sources, ont avait pas lésiné sur les moyens avec un diner spectacle en présence du Jamel comédie club. Il semble que le vent tourne et quand le maire parle de révolte, elles devrait balayer devant sa porte car avant le national il y a le local.

  2. Il semble que les relations entre l’encadrement et certains élus d’une part, et les agents communaux d’autre part … ne soient pas au beau fixe !
    Le feu couve depuis pas mal de temps déjà, semble-t-il … D’où le boycott de la réception du nouvel an réservée au personnel.
    A part ça, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

  3. A EPS

    Je suis d’accord avec vous sur votre conclusion. Le senario ideal de notre Maire est une victoire de Nicolas SARKOZY en mai prochain. En effet elle pourra avoir toujours cette posture de dire que c’est la faute de l’Etat et de Nicolas SARKOZY et ainsi rester aux responsabilité en 2014. En cas de victoire de François HOLLANDE , il est plus que certain que Bruno LEROUX sera Ministre et sera ARCHI FAVORI pour les municipales de 2014….et profitera de l’effet “Vu a la TV”

  4. oué ben merci de la soirée moi j’y étais pour accompagner ma femme et voir le jamel comedy club et résultat j’ai cru être à un meeting de marine le pen genre on est a st ouen et les comiques sont issues de l’immigration alors toute la soirée arabes et noirs ont pris grave. en plus franchement je vois pas l’intérêt de cette soirée avec des discours super long super chiant surtout celui du directeur et après le maire qui fait le tour des tables genre obligé et par contre les directeurs dans leur coin et à peine aimable avec le personnel alors que c’est le jour ou il pourrait au moins faire semblant mais non. Au moins eux ce sont bien marrés des blagues racistes à répétition comme quoi les cons c’était encore et toujours les mêmes.

  5. post 6

    Oh que oui B.Leroux en rêve la nuit de cette mairie!

    Si il est ministre il sera favori …vous verrez ! comme disais De Gaulle ” les français sont de veaux” …les Audonniens ne font pas exception hélas !

  6. Opical : 7

    peut étre que B.L eroux en réve de Notre Mairie car elle est d abort aux Audonniennes et Audonniens mais ce n est pas parcequ il serait ministre qu il serait le favori
    il n a pas de programme du moins on ne le connait pas donc on ne peut voté pour des programmes, promesses, fantômes
    comme je l ai déja écrit VOTONS POUR CELUI QUI NOUS SORTIRA DE LA M……
    car on ne crois plus à leur discourt , leur bla bla
    a nous de décider et de prendre le destin de notre Ville en main et de la remettre entre de BONNES MAINS

    bonne soirée

  7. @ Marie France post 8

    J’admire votre optimisme je comprend que vous soyer supportrice de WD.
    C’est votre choix et il est respectable . Je préfères de loin quelqu’un comme vous qui a des convictions et qui milite que la posture de l’énorme majorité d’Audonnien qui hélas ne font même pas l’effort d’aller voter. Vous le savez comme moi l’abstention profite toujours et c’est statistique aux sortants. Je considère Bruno LEROUX comme un sortant . La clé de la victoire sera de faire voter et faire envie de voter les audonniens en 2014. Vous verrez bien. Et d’ici la je pense que l’on aura l’occasion d’en reparler ….mais cette fois ci de vive voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *