Rentrée : petites nouvelles du front

De notre correspondant François T. de retour du maquis :

– Jeudi 2 septembre à 18h30 en mairie, l’élu délégué à la vie associative propose une réunion “technique de travail” pour la journée des associations le samedi 19 septembre qui se déroulera “en centralité” sur l’ensemble de la rue Diderot et sur l’espace du centre Ampère. Beaucoup craigne le pire pour cette nouvelle édition.

Et tout le monde attend le programme et le déroulement de la Fête de la Ville dirigée par une autre élue.

– Samedi 4 septembre, anniversaire de la Libération de Saint-Ouen (et de l’Ile de France, ndlr). Au programme :

9h30 dévoilement de la plaque SOMUA (150 bld Victor Hugo)

10h esplanade Jean Moulin (rue Dhalenne), fleurissement,

10h15, fleurissement au cimetière communal (bld Jean Jaurès)

10h30 concert de l’Harmonie municipale (place de la mairie)

10h45 allocutions de l’Anacr et du maire suivies d’un dépôt de gerbes

11h30 remise des diplômes d’honneur aux combattants de l’armée française de la seconde guerre mondiale.

Gageons que les participants auront des baskets vu le timing. Pour les diplômes, on parle de la salle Barbara…

Et pour la SOMUA, l’info est au minimum. Il doit s’agir d’un patron qui a fricoté avec l’occupant nazi et dont l’entreprise fut récupérée par la Nation au lendemain de la guerre. Pensez qu’avec le Front populaire, ces  patrons collaborationnistes, anticommunistes, antisémites, réactionnaires et cléricaux avaient eu chaud.

A deux doigts de l’Oréal, les mauvais esprits et ceux qui n’ont pas oublié, pourront-ils rappeler que le fondateur de cette multinationale, Eugène Schueller fut de ceux qui préfèrent “Hitler au Front populaire”. Et de la Cagoule aux nervis tueurs d’ouvriers et de syndicalistes, les mêmes qui ont tant bataillé contre le Programme commun de la gauche (retraite à 60 ans notamment), sont les mêmes que consacre le bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy, lui même financé par une certaine Liliane.

A noter que si l’invitation indique bien dans le programme (pour l’instant non diffusé par le blog de la ville), le début de la matinée à 9h30 en petits caractères, la mention “à partir de 10 heures” sous la date figure en gros sous la date.

– Samedi 4 septembre, à Paris à 14h, grand rassemblement contre le racisme d’Etat à l’appel de dizaines d’organisations, de partis, d’associations.

 

– Lundi 6 septembre, le Snes-Fsu appelle à la grève dans les collèges et les lycée. Avec 16.000 suppressions de postes d’enseignants et l’arrivée de quelques 8.000 profs stagiaires devant une classe entière, sans aucune formation, il y a de quoi avoir les boules. Sans parler des bouquins toujours pas arrivés dans les bahuts.

– Mardi 7 septembre, fonctionnaires, commerçants, paysans emboîtent le pas aux cheminots, pour cette journée de 24 heures de grève. Déjà la quasi totalité des organisations syndicales est engagé et par catégories, la participation s’annonce très large dans le privé comme dans le public. c’est sans doute la peur de l’extension qui a fait reculé NS et Fillon en reculant sur leur objectif  de réduire les aides au logement des étudiants et à leurs familles. Fillon peut faire le fier à bras, il se rappelle qu’avec le PCE, il avait du reculer et le retirer. Alors si les jeunes et les vieux s’en mêment, dur, dur.

– A signaler que l‘Espace 1789 et l’Atlas ont sorti leur programme pour l’année à venir.

– Pour la laïcité, l’annonce d’un mosquée dans le quartier Victor Hugo à proximité d’une école publique a suscité une certaine émotion. Si cette annonce réservée à quelques uns, aucune invitation au monde laïc local et en pleine vacances, ne manque pas d’interroger sur les préoccupations électorales du maire.

Comment ne pas s’étonner que cette décision politique exclue la nécessité de l information des audoniens de l’usage des fonds publics ? En attendant, c’est en tous cas une bonne chose pour les lycéens et les sportifs qui ont vu l’Ile des Vannes fermé pour cause de fête religieuse.

En tous cas les croyants ont bien de la chance. Les parents des maternelles et écoles aimeraient bien avoir la même chose pour le “futur” collège de la zone des Docks… Quant à l’extension -finition du lycée Blanqui.

– Concernant le collaborateur des élus Verts de Saint-Ouen, injustement licencié début août par la représentante de la FASE (Jacqueline Rouillon), il est annoncé un refus de lui payer des périodes de congés !

… à suivre

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

8 réflexions sur « Rentrée : petites nouvelles du front »

  1. En ce qui concerne la mosquée, a defaut de communication officielle , il y a eu un article dans le parisien :

    http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/les-musulmans-ne-prieront-plus-dans-la-rue-07-08-2010-1024306.php

    On y apprend que la construction de la mosquée sera financée par des fonds privés mais que les conditions de cession des terrains par la ville sont à l’étude : on peut donc imaginer qu’il s’agira d’ un don ou d’un prix symbolique.

    La laïcité n’est plus ce qu’elle était…

  2. Le colonel Taquet a enfin quitté les bois touffus qui bordent la Dordogne, non loin de Martel, dans le Lot, où il prend chaque année ses quartiers d’été, avec naturellement madame Tarte aux Fraises.
    Le colonel, intronisé depuis longtemps déjà chevalier du tastevin par le dieu Bacchus en personne, veille jalousement sur les vignobles cadurciens. Ces crus lotois, fort appréciés par les amateurs de bon vin, vous chatouillent agréablement le palais et se marient harmonieusement avec une côte de boeuf ou rosbeef bien saignant.
    Première remarque : étant donné les nombreuses initiatives que comporte le programme élaboré par la municipalite, on va probablement commémorer au pas de charge la commémoration de la libération de Paris et de sa banlieue .. bonjour les baskets !
    Il apparaît d’autre part que de nombreux anciens combattants refusent le diplôme en question. Ils estiment en effet que cette distinction, si cela en est une, intervient bien tardivement et ne présente partant aucun intérêt.
    Deuxième et dernière remarque : la mosquée. Les lieux de prières musulmans se multiplient ces dernières années du fait d’une progression sensible du nombre de fidèles.
    Les religions restent pour moi source d’obscurantisme et révèlent un peur panique du néant.
    L’homme est un animal particulier, complexe même. Il pense à ce qu’est le monde. Il essaye de pénétrer le secret de l’univers qui l’environne. Il regarde les étoiles qui sont pour lui autant de points d’interrogation. La réponse la plus facile est de croire qu’un être tout-puissant et suprêmement intelligent a fait cet univers et le régente. On peut comprendre celles et ceux qui en sont là.
    Il reste qu’ils vivent sous la coupe de gens sans scrupules qui s’enrichissent à leurs dépens. Je ne sais pas si un dieu quelconque peut mettre un terme à cette situation. En tout cas, s’il existe, il serait bien qu’il se manifeste sous une forme ou sous une autre pour mettre un terme aux injustices et à la misère qui frappent des populations entières.
    Mais j’en doute … et je ne suis pas le seul !

  3. François, concernant la SOMUA, de mémoire la plaque est en hommage aux ouvriers “Resistants” de cette usine et non à l’entreprise en elle même, qui effectivement avait été récupérée par la machine de guerre Allemande mais qui a subit pas mal de gros sabotages, grâce aux personnes dont le noms figure sur cette plaque.

    D’ailleurs pour info, cette plaque existait déjà et elle figurait sur le fronton de l’entreprise en question jusqu’à sa démolition (si je ne me trompe pas la SOMUA était à la place de DANONE, NOKIA et DARTY), ensuite la plaque est restée longtemps en bordure de la friche de l’usine et moi, en temps que vieux de la vieille maintenant, je me rappel que nous la fleurissions à une époque et il existe même un film que nous avons réalisé avec Claude Dewaele, ou nous évoquons l’action de ces résistants de la SOMUA, avec le témoignage très intéressant de Roger Linet, un homme formidable, qui faisait parti de ce réseau de résistants avec Jean Baillet et c’est ce même réseau qui c’est illustré avec le premier sabotage majeur de la resistance intérieure Française, avec le fameux déraillement d’un train Allemand dans la nuit du 17 au 18 juillet 1941 à Epinay sur Seine. Son pseudo était le commandant Rivière et il fut arrêté et déporté en 1943, entre temps il a fait de multiples actions dans les FTP

    A la sortie de la guerre, il fut vite nommé secrétaire général de la CGT métaux, puis secrétaire général national des usines RENAULT et enfin député de la Seine.

    J’ai eu la chance de le rencontrer pour une interview peu de temps avant son départ, il nous avait reçu chaleureusement dans sa petite maison de campagne à Amboise et je t’assure que j’ai bu ses parôle car je n’oublierais jamais ses larmes quand il racontait qu’il n’avait pas pu sauver un camarade, ouvrier de la SOMUA qui venait de faire un sabotage et qu’il était chargé de récupérer car malheureusement il est mort d’une balle dans le dos, alors qu’il était à un mètre de lui.

    Voilà ce n’est pas mon habitude de faire de l’histoire mais la je pense que sur la plaque en hommage aux ouvriers resistants de la SOMUA, il n’y a aucun doute sur l’hommage que nous devons leur rendre.

  4. bo récit chris t ouf mais la com de la ville parle de plaque somua et moi perso j’ai pensé aussi en hommage à l’entreprise mais surprise je viens de constater que c’était l’une des plus grosses boites collabo qui avait répondu la première à l’appel du général allement zucketort pour participer à l’effort de guerre nazi alors merci de nous retirer le doute mais qu’est ce qui sont naze dans cette ville

  5. La plaque que nous allons dévoiler samedi est dédiée aux résistants de la SOMUA, et non à l’entreprise. Elle a compté prés de 3.000 salariés et fabriquait du matériel de guerre. Du reste, pendant l’occupation, elle fut dotée d’un directeur allemand.
    La résistance s’était implantée dans l’usine. Elle était très active et comptait de nombreux salariés.
    C’était d’ailleurs le cas dans la plupart des entreprises de Saint-Ouen, comme à l’Alsthom sous la responsabilite de Louis Héracle et au dépôt des autobus de la RATP avec Joseph Biffe. Vinrent ensuite les milices patriotiques.
    Je partage entièrement, d’autre part, ce qu’écrit Chris t ouf.
    J’ai eu aussi l’occasion d’entendre Roger Linet.

  6. Ah ! mon bon monsieur, effectivement la laïcité n’est plus ce qu’elle était !
    La séparation de l’église et de l’Etat marqua en France une avancée ; elle permit de limiter l’influence des courants de droite les plus obscurantistes. Par le passé l’église [catholique ]*était au service de la bourgeoisie terrienne la plus réactionnaire qui soit.
    Quant à l’islam, où plutôt à ses franges extrémistes, elles ont dépassé depuis longtemps déjà les limites de la sphère privée et sombrées dans le terrorisme. Elles sont entrées dans une ère de destruction massive, on le voit notamment au moyen-orient, et il n’y a pas de raisons pour qu’elles s’arrêtent là ..
    Les musulmans de France doivent vivre d’une manière très forte le principe de la séparation des pouvoirs. La laïcité est l’un des fondements de la République …
    J’ai vu quelque part que Honoré de Balzac avait écrit dans la duchesse de Langeais :
    “La religion est le lien des principes conservateurs qui permettent aux riches de vivre tranquilles. Elle est intimement liée à la propriété.”

    * note du régulateur

  7. A propos du 7 septembre et du thème de la journée : la réforme des retaites

    Je vous invite à écouter l’émission
    L’enjeu des retraites, avec Bernard Friot auteur du livre, éditions La Dispute.
    Même si c’est limpide, une écoute ne suffit pas !

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1979

    Il tient un discours peu ou pas entendu, peu porté par les médias et les politiques.

    En complément, il publie un article dans le Monde Diplomatique de septembre titré

    Retraites, un trésor impensé
    Attaqué de toute part, le système de retraites financé par la cotisation n’est pas un simple enjeu social : il porte en lui un projet de civilisation.

    http://www.monde-diplomatique.fr/2010/09/FRIOT/19637

  8. A lire et diffuser

    La Revanche des collabos!

    Le 31 août 2010 – par l’équipe de Fakir

    Sécurité sociale, retraites, service public… C’est dans une France en ruines que, à la Libération, nos papys (et mamies) qui faisaient de la résistance ont bâti tout ça. Aujourd’hui, la France est la cinquième puissance économique mondiale – et nous n’aurions plus les moyens de cette « solidarité nationale » ?

    Le journal Fakir est un journal papier, en vente chez tous les bons kiosquiers ou sur abonnement.
    Il ne peut réaliser des enquêtes, des reportages, que parce qu’il est acheté.

    http://www.fakirpresse.info/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *