Un plus pour la démocratie locale…

Le groupe des Verts du Conseil municipal de Saint-Ouen, a donné la parole à id-St-Ouen / Soigne ta gauche ! dans sa dernière tribune libre du journal de Saint-Ouen. Cette publication d’une prise de position en faveur de la mise en place de Comités de quartier dans notre Ville atteste de la pérennité de cette revendication portée par différents acteurs de la vie locale.

Au regard des difficultés notoires de cette municipalité à incarner des projets partagés ou pour mettre en oeuvre une gestion urbaine de proximité avec les habitants, cet outil – parmi d’autres –  au service d’une démocratie plus proche des citoyens est plus que jamais d’actualité.

Nous publions donc ce court texte sur ce blog afin d’ouvrir un débat utile pour notre ville :


« Les partis politiques traditionnels et leurs élus peinent à convaincre de leurs capacités à changer le réel. Les méfaits de la crise économique et du chômage sont évidemment en cause. Les ambitions personnelles, querelles d’égos et logiques d’appareils aussi. L’abstention massive et le score de l’extrême droite aux dernières Régionales sont révélateurs.

A Saint-Ouen la Gauche municipale, au-delà de ses dissensions, ne peut s’exonérer d’une réflexion sérieuse sur son rapport aux citoyens.

Il lui faut oublier les artifices coûteux de la communication pour sincèrement dialoguer et s’appuyer sur les citoyens. La démocratie locale commence aussi dans les quartiers, sur le terrain. Les ballades trimestrielles du Maire avec une paire d’élus, trois cadres sous le bras et une grosse poignée d’habitants n’y suffisent pas.

Nous proposons un dispositif élargi, structuré, permanent et transparent :

Mettre en place progressivement des Comités de quartier, présidés par un élu « référent » de la Majorité et s’appuyant sur un technicien formé, des associations et des citoyens volontaires du quartier.

De la sécurité, à la propreté, en passant par les différents projets municipaux, objectif : se saisir des préoccupations des habitants, discerner les solutions, arrêter des indicateurs et définir des délais avec un suivi citoyen.

Nos voisins Paris, Clichy, St-Denis, l’Ile St-Denis… s’y essaient, parfois depuis longtemps. Pourquoi pas nous ? »


“Soigne ta gauche !”

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

33 réflexions sur « Un plus pour la démocratie locale… »

  1. Si “ces comités de quartier”voient le jour,espérons qu’associations et”citoyens volontaires”soient prêts.Il ne faudrait surtout pas créer des maisons de quartier et voir les CdQ comme une émanation des activités de ces MdQ!Pour couper le peuple(les”masses” dirait-on dans le jargon marxiste)de toute capacité décisionnelle, la Gauche(municipale ou d’opposition)réconciliée pourrait s’appuyer sur un filtre supplémentaire ces CdQ dirigés par un élu”référent”,drivés par un” technicien formé”par une des boîtes de com de JR et épaulés par des associations et citoyens volontaires nommés au gré des rapports de force par cette Gauche réconciliée.Grâce à la passerelle d’Eur.Eco.les brebis galeuses de l’ASSO et de l’EPSO pourraient y être récupérées.Un coup de maître “Soigne ta Gauche”se propose comme en 2001,de rejoindre la Gauche municipale en amenant à défaut de troupe tout ce qui gravite(grenouille)autour de l’écologie.JR ,MB et PP seraient-ils tant discédités qu’ils accepteraient ce plan?L’avenir nous le dira mais Eric Pereira ne semble pas encore prêt à présider aux destinées de notre ville.Attendons qu’il regroupe de nombreux citoyens”volontaires”!Pour l’instant la Gauche audonienne reste en période de soins.

    • Espérons que ce ne soient pas des soins palliatifs !
      Contrairement à quelques uns je ne suis pas obnubilé par le siège de Maire (ni même de Maire-Adjoint !).

      Rassurez-vous il n’y a pas de plan machiavélique et tortueux derrière l’idée de Comités de quartiers mais une simple exigence démocratique plus que jamais d’actualité que je partage avec beaucoup d’autres de gauche ou pas.

      Ce retard historique dans le rapport de proximité aux citoyens est une marque de fabrique de notre Ville qui a bien une décennie de retard sur beaucoup d’autres communes (dont certaines dirigées par la Droite classique). Nous ne comblerons pas nos lacunes démocratiques en un jour (même dans le cas d’une alternance). Il s’agit donc de s’inscrire dans un processus avec des expérimentation, des échecs, des tentatives inévitables de récupérations mais il n’y a pas d’autres voies. Il faudra bien renoncer à la complète délégation de pouvoir pendant 6 ans à des élus, quels qu’ils soient, et ne rendant quasiment aucun compte aux citoyens.

      Cordialment

      Eric PEREIRA-SILVA

  2. Eric
    Je ne peux oublier”les artifices coûteux de la communication”, 500 000 euros de rab pour la com’ du maire alors que dans le même temps elle “ferme” Clairvaux parce qu’elle ne peux pas mettre 80 000 euros pour la remettre aux normes, je trouve cela juste dégueulasse, indigne de gens qui se disent communistes. D’autant que leur com’ ressemble plus à de la propagande! Tu as raison, il faut que la gauche audonienne se mobilise mais pas n’importe comment et pas pour faire n’importe quoi ou la même chose que ces gens. Il faudra balayer les égos et bosser pour que Saint-Ouen soit de nouveau la ville des audoniens et non plus une ville “tenue” par une poignée d’élus pour eux et leurs copains.

  3. Il me semble que ce type d’initiative a déjà existé à Saint-Ouen. Il y a quelques décennies, Fernand Lefort avait mis en place des commissions. Dans chacune d’entre elles se retrouvaient les habitants d’un quartier.
    Il en résulta des contacts étroits entre les élus et la population et, par voie de conséquence, des réalisations décidées en commun et répondant aux aspirations des audoniennes et des audoniens.
    La situation est totalement différente aujourd’hui. La majorité du Conseil Municipal est divisée : la compétition pour le fauteuil de maire est lancée entre communistes et socialistes ; madame le Maire, membre d’une fédération se réclamant de la gauche, est en difficulté. Qu’elle le veuille ou non, elle est isolée …
    Pour l’instant, les socialistes tiennent la corde, et ils ne lâcheront pas le “morceau”, compte tenu du score obtenu aux élections régionales. On peut leur faire confiance ..

    Je crains fort, dans ces conditions, que les comités de quartiers soient “envahis” par des membres ou des sympathisants des forces politiques en présence à Saint-Ouen, et que les problèmes que les audoniens souhaitent voir résolus, passent, de ce fait, au second plan, les comités en cause devenant des lieux d’affrontements politiques ..

    S’ajoute à cela la faiblesse politique de l’ensemble des élus. Je dis cela parce que j’en ai connu qui sortait de la Résistance. C’était quand même des pointures ! J’ai du mal à comprendre aujourd’hui l’attitude de certains élus qui “butinent” d’un parti à l’autre sans motif apparent. Comme au plus haut niveau de l’Etat, on recherche sans doute des écharpes ou des postes de responsabilités qui vous apportent des platitudes et des ronds de jambe.

    J’ai, pour ma part, une position très ferme à ce sujet. J’estime que lorsqu’un élu quitte une formation politique pour une autre, il est de son devoir de remettre son mandat d’élu à celle qu’il vient de quitter… et ce quelle que soit la responsabilité qui lui a été confiée.
    Cela me semble d’ailleurs tout à fait conforme au sens commun. Mais tout le monde n’est pas de cet avis …
    J’ai le sentiment que les relations entre les futurs comités de quartier et la municipalité risquent d’être tendues, eu égard à ce qui précède .. mais je peux me tromper !

  4. Je voudrais seulement rappeler ici qu’en page 30 du programme de la liste “Vivre & S’Epanouir à Saint-Ouen” pour les élections municipales de 2008, sous le titre “De la concertation au faire ensemble”, il est inscrit (entre autres propositions) :
    – “désigner un élu chargé du dialogue citoyen par quartier”
    – “Mise en place d’une gestion participative des Audoniens par la création de comités de quartiers dont la mission devra, entre autres, permettre d’identifier les problèmes du quartier et faire remonter les attentes des habitants aux élus avec lesquels un dialogue permanent sera établi”.

    Comme quoi, les bonnes idées n’ont pas de frontière …

    • Merci Chantal, pour cette précision. Nous avions oublié le catalogue des promesses électorales !
      Si ça se trouve se doit peut-être même être dans les 100 engagements des fameux “Dialogues pour Saint-Ouen”.
      Donc nous confirmons : nous aidons notre municipalité.

  5. @ id-stg 6
    Non, je corrige, NOUS voulions aider les audonniens, vous ne faites que ressortir des idées à nous d’il y a plusieurs années. Même qu’à l’époque certains disaient qu’on avait pas de programme, encore moins d’idées!

    • On s’en doutait un peu : les bonnes idées ne sont pas orphelines
      Donc tout le monde est pour (et avant les autres),
      Par conséquent allons’y !

  6. René, ton 4; bien sûr, un élu qui trahit, car il s’agit bien de trahir les électeurs; doit rendre son mandat(ou son tablier), c’est le minimum, et sans discussion,alors, là ,il faut modifier la constitution, car il y a vol “sur la marchandise”. Là encore, il s’agit d’un temps que les moins de vingt(trente ou quarante) ans ne peuvent pas connaitre, car , à l’époque, il fallait bien se conduire, sinon…..
    Porter des couleurs ou des espoirs, se méritait.

  7. .. et ce n’était pas plus mal JMP. Les carriéristes de tous bords ont encore de beaux jours devant eux. La politique est devenue un filon que beaucoup exploitent à satiété.
    Je me souviens d’une époque où les permanents et les élus du PCF percevaient un salaire équivalent à celui d’un P3 dans la métallurgie. Evidemment, on flambait beaucoup moins. C’est une disposition qui faisait l’unanimité. J’ignore totalement ce qu’il en est aujourd’hui …

  8. Mon cher Jean, si c’était moi, j’aurais démissionné … mais moi c’est moi .. et les autres ce sont les autres.
    J’ai une conception de la politique très rigide et je suis très tatillon lorsqu’il s’agit du suffrage universel. Celles et ceux qui changent de parti au cours d’un mandat, ne représentent plus les électrices et les électeurs qui les ont élus … c’est simple, mais il fallait y penser.
    C’est mon sentiment .. mais apparemment beaucoup ne pensent pas comme moi .. c’est leur droit le plus absolu !

  9. id-stg: 15
    René peut être pas, mais moi OUI, mais c’était déja ce que j’ai fait aux dernières municipales.
    Comme je ne peux pas voter blanc, horreur de laisser les autres décider pour moi, que depuis 81 je n’ai plus jamais voté socialiste, et que je n’ai aucune confiance dans les verts je vais avoir un problème.

  10. post 15 id-stg
    Je ne suis pas en mesure de répondre à cette question pour la simple et bonne raison que je ne sais pas encore qui sera candidat aux cantonales. Mais il est fort possible que je m’abstienne. Je verrai le moment venu.
    Je ne suis pas obligatoirement les directives des différents partis politiques … et je n’ai pas non plus le culte de la personnalité !
    Il m’est arrivé, par contre, contrairement à l’ami Antoine, de voter blanc ou de m’abstenir. Je n’ai pas voté au deuxième tour des régionales, notamment …

  11. Bienvenue au nouveau rédacteur en chef du bulletin municipal, Christophe Disic.

    Ce dernier, dont le prédecesseur a été muté (déplacé) au blog municipal, vient du pays de Montbeliard, où il excellait dans le beau pays qu’est le Doubs.

    Dans une ville un peu dure pour les coeurs purs, et où l’ Hydille 1ere a la fâcheuse habitude de vouloir faire prendre aux audoniens des jambons pour des saucisses,

    gageons que la compétence profressionnelle sera au rendez-vous des aspirations citoyennes locales à une vraie info.

    Il lui faudra quand même compter avec MB et Atanome…

  12. Un nouveau rédacteur en chef du bulletin municipal, devenu aujourd’hui le journal de Saint-Ouen, ne fera pas bouger grand-chose.
    Le contenu de ce journal n’est pas très bon. Des photos d’élus et des articles élogieux à leur endroit en constituent l’essentiel. L’expression des groupes politiques du conseil municipal n’est pas, d’autre part, de nature à soulever l’enthousiasme de la population audonienne. On y règle ses comptes .. un point c’est tout !
    Enfin, il ressort de cet amalgame d’informations diverses que tout va pour le mieux à Saint-Ouen. Aux dires des élus, les audoniens et les audoniennes ont une chance inouïe d’habiter dans une ville qui va devenir, grâce à l’ouverture sur la Seine, un lieu sans équivalent en Ile-de-France !
    Généralement, tous les journaux municipaux comportent un éditorial du Maire, dans lesquels on relève une petite touche de politique générale. Ce n’est pas le cas à Saint-Ouen. On sait que madame le Maire a une démarche très oecuménique. Elle s’évertue à ménager, tant que faire se peut, la chèvre et le chou … Réconcilier des gens dont les intérêts divergent, cela reste, quoi qu’on dise, la quadrature du cercle. Les classes sociales restent une réalité incontournable. Les intérêts du monde du travail et ceux du patronat resteront toujours inconciliables …. jusqu’à la disparition de l’un ou l’autre !!

  13. Dans l’attente de comités de quartier, ce fut un plaisir de pouvoir discuter avec 4 élus ce matin chez marie-lou! Ils souhaitent conserver ce lien avec la population créé pendant la campagne : beaucoup de personnes se sont arrêtés pour discuter ou poser des questions!!
    (le seul qui devra sortir déguisé est l’élu au logement dc jean devra piquer la moustache à gérard!!!)

    C’est une très bonne chose, l’idéal serait, toutefois, d’informer l’ensemble des audoniens Le site de la Ville doit être mis à jour, mettre un conseiller municipal référent dans chaque quartier pour animer des rencontres semestrielles, diffuser des communiqués de la mairie lorsque des évènements inattendus surviennent (le cas syrien : on reprochait à l’ancienne majorité de ne pas communiquer sur certaines situations et d’apprendre les faits divers ds les journaux) enfin dans la mesure ou il n’y aura que deux tribunes dans le jso, utiliser la page de libre pour donner la parole aux audoniens avec une rubrique question-réponse (il me semble que sous paulette ça existait)
    Tout ça nous changerait vraiment!!!

    • @ Saly

      Même motif, même punition. Si l’on “attend” des Comités de quartier conçus par ceux qui n’ont jamais défendu en réalité cette option, on risque fort d’être décçu à l’arrivée. Rouillon n’en parlait plus depuis dix ans. Quant à Bouamrane et Delannoy, qui n’ont à priori jamais défendu de près ou de loin pendant des années l’idée de Comités de quartier, ils se sont contentés de coller ces deux mots sans autre forme de procés dans leur programme à quelques encâblures du scrutin.
      Autant dire que tout reste à construire en termes de démocratie particpative à Saint-Ouen.

      Il faudra d’ailleurs – de manière très constructive – expliquer à notre nouvelle Majorité que gouverner par la voie référendaire comme elle le préconise sur les “grands projets” (!) c’est non seulment très coûteux mais surtout surtout le contraire de la Démocratie. A c eprpos, on se rappelera d’ailleurs avec émotion celui organisé sur l’adhésion à Plaine Commune.

      EPS

  14. Saly,EPS a raison,les comités de quartiers seront ce que les gens des quartiers en feront pour les imposer à l’équipe municipale.
    Je suis plus confiant que lui sur les capacités militantes du PCF et du FdG dans l’opposition.J’espère qu’il en sera de même pour le PS,EELV,PRG,MRC et que ces forces de Gauche seront plus capables de mobiliser la population sur leurs revendications que ID-STG après le renvoi d’EPS de l’équipe municipale sortante en 2008!

    • @ Fainzang

      Toujours une petite amabilité au passage…
      Vous avez peu de chance de vous tromper. PCF/ Front de Gauche et PS, EELV péseraient donc plus qu’un petit groupe citoyen comme id-stg !
      Vous nous la baillez bien belle mais on s’en doutait un peu.

  15. Pereira,je ne parle pas de poids mais d’orientation d’activités.Ton expulsion de l’ancienne équipe ne s’est traduite par aucune activité visible d’ID-STG parmi les audoniens et pour cause ta participation électoraliste avait sonné le glas de STG en tant qu’organisation.A l’image de beaucoup d’associations audoniennes,je ne sais même pas si avec ta famille et 2 ou 3 amis vous faîtes la réunion annuelle de compte rendu de mandat et d’élection du bureau…Evite tes problèmes d’ego et de susceptibilité et prouve-moi que j’ai tort en nous éclairant sur la vie intense de ton organisation.

    • @ Fainzang

      Vous avez visé juste, je suis désespérément seul et depuis longtemps. Je n’ai aucune activité associative et ne participe à rien ou pas grand chose. Soignetagauche.fr est, comme vous le savez, une coquille vide alimentée essentiellement par mes différents pseudos. Je ne sors d’ailleurs presque jamais de chez moi depuis mon divorce avec Rouillon (qui n’a pas voulu me réintégrer malgré mes appels du pied et l’actif soutine de mon ami MJ. Krimat).
      Les socialistes m’ont trouvé complètement ringard et je m’y suis pris trop tard pour intégrer la liste de William.
      Je crois que je vais finir par suivre votre exemple et chercher des amis sur Facebook. Ça à l’air efficace.

      EPS

  16. post 22 michel

    Il n’y a rien à imposer mais à organiser ensemble!

    Dans un premier temps, cela doit venir de la municipalité: inviter les habitants à venir discuter régulièrement (reprendre des points du CM, discuter des problématiques du quartiers, soumettre des propositions)

    Il faut rétablir les rendez vous dans les salles de quartiers instaurés par paulette et réconcilier la population avec la politique locale que l’on approuve ou non ses choix politiques, il faut pouvoir exprimer librement ses opinions et désaccords!!

    Capacité militante!!! Euh ouaih, je ne cesse de rencontrer des personnes que je pensais pro-rouillon qui me disent qu’ils sont heureux de ne plus avoir à subir de pressions et de ne plus voir des personnes se faire acheter! Vous parlez de militantisme, moi je pense qu’il s’agissait plutôt d’endoctrinement!!!

    Les elus de l’ancienne majorité et leur cour ont été, en effet, très forts pour mobiliser mais cela s’explique uniuement par le fait qu’ils possédaient l’appareil à fabriquer les sucettes!!

    Certains participaient aux réunions et une fois qu’ils avaient obtenu logement ou boulot désertaient!!

    Sur une autre discussion, j’affirme que les 120 adhérents restants à AES ne sont que les vrais militants, ceux qui ontdéjà tout obtenus et qui n’ont rien besoin!!!

    Si pcf/ps et eelv avaient pesé plus, ils seraient dans la majorité : 10 sont dans l’opposition et le reste à l’exterieur, ne l’oubliez pas Michel!!
    Et le NPA que vous avez soutenu n’en est il pas capable : leurs revendications en valent aussi la peine?

    Le ps avait plus de 300 adhérents et militants qui ont fait une belle campagne mais qui ont reçu une claque à la suite d’ une mauvaise stratégie d’entre deux tours pensée uniquement par 5 décideurs, c’est dire comme le militantisme paye!!!

  17. post 21 id stg

    Je pense, Eric, qu’avant d’organiser un référendum , il y aura des présentations et débats de ces grands projets dans chaque quartier!!

    Ensuite, il est clair que les seuls participants à ces réunions ne peuvent pas décider pour l’ensemble des audoniens!

    Les discussions peuvent servir àêtre orienter ou modifier les choix de la majorité avant d eles soumettre au vote de toute la population!

    Je pense, au contraire, que c’est plutôt une bonne chose!
    Nous partageons, encore, le même ressenti concernant le projet des docks , si on nous avait demandé nos avis, le parc du château et les immeubles auraient eu un autre visage!!(moins de béton et plus de verdure et les immeubles plus éloigné de l’incinérateur)

    En effet, je suis d’accord avec toi, pour plaine co mais peut on réellement appelé cela, un référendum lorsqu’on sait comment cela a été conduit?
    Tout a été fait pour nous imposer les choses et nous pousser à voter oui!!!

  18. L’ironie permet sans doute de botter en touche mais est-ce que STG est devenue une organisation clandestine d’où ton silence sur ses activités…ou est-ce qu’elle a encore une quelconque activité légale,vérifiable par chacun?

  19. post 24

    Un peu culotté votre post!!

    Se permettre de dire aux personnes qui ont animé la vie politique locale, à la place des élus de l’ancienne mandature, qu’ils n’agissent pas c’est un peu fort!!

    Ce blog est connu de tous, fréquenté et lu par un grand nombre de personne!!

    Les agents communaux comme les audoniens y apprenaient tout sur l’actualité locale que la rédaction du JSO se gardait bien de dire!!

    A l’inverse de vous, je dirai plutôt de manière constructive et sans jeter la pierre à ceux qui me permettent de m’exprimer librement :
    qu’ effectivement , il faudrait qu’id stg puisse proposer des rencontres -débats dans la Ville. J’ai soumis cette demande à Eric, d’organiser des réunions trimestrielles pour aller à la rencontre des bloggeurs et des audoniens.

    Vous , vous ne proposez rien et vous vous permettez de critiquer alors que ce blog vous a servi pendant de nombreuses années à balancer vos récits historiques et a déversé votre haine revencharde contre la bande de Lias et d’ Eric!!

    Que faîtes vous pour améliorer la vie locale?

    Nous manquons cruellement d’assocs d’aide aux devoirs : proposer d’aider collègiens et lycéeens à réviser leurs cours d’histoire, vous seriez plus utile que sur ce blog ou facebook!

    A bon entendeur, saluti!!!

  20. Saly,je ne me souviens pas avoir dit quoi que ce soit sur Lias si ce n’est m’être opposé à son alliance durable avec la Droite.Ce n’est pas moi qui sur ce blog ait prétendu que Jean était “intéressé”.J’ai dit bien avant vous que j’étais reconnaissant à EPS comme à OD avant lui d’avoir mis cet outil au service de l’expression démocratique des audoniens même si je regrette qu’un tel outil soit à la discrétion d’un seul individu et non celui de la collectivité,de la municipalité avec (comme pour le JDSO) une participation de membres de l’opposition et de représentants élus des associations et des futurs “comités de quartier”.Ce que je reproche à EPS,c’est de ne pas signer de son nom et d’entretenir la fiction qu’ID-STG existe toujours.Croyez-vous vraiment que si ce rassemblement existait encore que ses membres accepteraient qu’il signe au nom du rassemblement ses propres allégations?
    Sur les blogs comme sur FB et ailleurs,je participe d’un débat idéologique.Mes idées peuvent vous déplaire(et je le comprends)mais de grâce acceptez que moi aussi,je puisse les exprimer au même titre que vous,même si je ne prétends pas avoir des propos aussi pertinents et invariants que les vôtres.
    C’est aussi ça la démocratie.

  21. POST 31

    Eh bien je comprends mieux votre questionnement : vous souhaitez connaître qui sont les rescapés d’ id s-tg?

    A lire la présentation de ce blog, on apprend qu’ils sont au nb de trois : ingolf; marie et eric. Il fut un tps sabri avait filé un petit coup de main pour modérer!!

    Lorsqu’il s’agit de donner leur avis perso Eric et Ingolf signe de leur nom!!
    Pour donner une réponse plus objective, il signe au nom de l’assoc!!
    En fait, je ne comprends pas trop le problème!

    Merci pour le compliment concernant la pertinence de mes propos.

    Pour leur variance , vous avez raison mais cela a été le cas uniquement pendant la campagne, J’étais assez remonté et j’ai expliqué pourquoi! Toutefois, je n’oublie pas le bon temps passé avec lias, paco et jean à discutailler politique.
    Je persiste et signe pour dire qu’une campagne politique change les personnes et qu’en politique, l’amitié est malmenée!

    Je les ai critiqués sur leur façon de faire de la politique pendant la campagne (sur la forme plutôt que sur le fond)!
    Ne plus considérer militants ou sympathisants pour ne plus penser qu’à leurs désirs personnels ne se fait pas, selon moi!!
    Vos idées ne me déplaisent pas puisque j’en ai partagées beaucoup mais c’est plutôt la manière dont vous vous exprimez sur ce blog qui est lourd!! Pourtant vous vous étiez calmé!

    • @ Saly

      Merci pour votre réponse à notre historien retraité : je ne saurai mieux dire, c’est effectivement assez simple comme vous le dîtes :
      “Lorsqu’il s’agit de donner leur avis perso Eric et Ingolf signe de leur nom!! Pour donner une réponse plus objective, il signe au nom de l’assoc!!”

      Veut-il démontrer que l’affreux “EPS” est isolé et manipulateur ? Pourquoi, mystère ?
      Mais si c’était le cas, je ne me serai pas trop compliqué la vie, j’aurai fait simplement un blog perso avec ma trombine et un CV flatteur.
      Evidemment, si nous étions une armée, la belle affaire, cela se saurait !

      Pour l’heure, si beaucoup ont bien sûr quitté la ville en deux décennies, nous sommes encore une demi douzaine de l’équipe d’origine (datant tout de même de 1995 !), et nous avons été rejoints au fil des ans, et encore récemment, par pas mal de gens sérieux investis dans différents domaines de la vie locale.

      Au final une petite escouade se réunit très régulièrement avec une assez bonne connaissance des dossiers municipaux, un réseau solide, quelques idées, des interventions ponctuelles et un blog utile à la vie publique et démocratique de St-Ouen*. Pas si mal !

      Les nombreux petits partis dont on a vu les logos éclorent pendant la dernière campagne municipale ne peuvent peut-être pas en dire autant et s’en contenteraient largement (GU, Ensemble, Socialistes Unitaires, PRG, MRC, MUP, MGC… ou même les associations fantômatiques comme EPSO et Convergences Citoyenne…).

      Bref, notre “ami” peut largement se dispenser de ces diatribes. Et qu’il se rassure, nous n’entendons pas rester les deux pieds dans le même sabot à ressasser le passé avec nostalgie autour d’une petite boutique et de nos égos.

      Eric Pereira-Silva

      * au compteur depuis sa création janvier 2008 : 720 articles, 23 302 commentaires et 1 000 157 pages lues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *