Parc des Docks : un parti pris très discutable

Comme c’est la règle en la matière et pour les projets de ce type, le futur parc des Docks (12 ha)[1] a fait l’objet d’un concours pour désigner un groupement de Maîtrise d’œuvre constituée notamment par un paysagiste et un bureau d’études techniques. Après une sélection de 5 équipes candidates[2] admises à concourir sur les très nombreuses candidatures reçues en octobre dernier, le jury composé de 15 personnes[3] dont 6 élus de Saint-Ouen a rendu son « verdict »sur les 5 projets en lice ce lundi 3 mai 2010.

C’est finalement le projet « B » Agence TER (Paysagiste) – Berim (BET) qui a été désigné comme lauréat. Un choix qui suscite d’ores et déjà de nombreuses critiques et interrogations d’élus ou de citoyens qu’il serait prudent pour le Maire de prendre en compte.

Sur la méthode et la concertation

Cet aménagement majeur a fait l’objet, depuis des années, de multiples débats et polémiques quant à la taille de l’espace, son traitement et ses fonctions avec notamment une « consultation populaire» organisée par quelques habitants et plusieurs réunions (mouvementées) du pôle citoyen.

A l’arrivée, ce dispositif  dit de concertation a été largement marginalisé dans le processus décisionnel. Les informations de base sur le déroulement du concours (composition du jury, sélection des candidatures, grille de lecture des projets…)  sont restées assez opaques et peu compréhensibles pour la plupart de ses membres actifs. Dommage !

Curieusement le site internet de la Ville à mis en ligne un épais cahier des charges d’une centaine de pages (puis 3 pages sur le programme) mais pas… les 5 projets.  Ceux-ci n’étaient donc consultables qu’ aux « heures de bureau » dans la très confidentielle Maison des Projets rue Albert Dhalenne[4]. Pas une image non plus dans le journal de Saint-Ouen. C’est le journal le Parisien qui annoncera à sa façon le projet retenu[5]. Comprenne qui pourra.

En termes de concertation voire de simple pédagogie on est resté au milieu du gué entre frilosité et bricolage. Résultat faute d’un projet partagé, frustrations et incompréhensions sont une fois encore au rendez-vous.

les 5 projets (anonymes) présentés au jury

Sur le projet de parc retenu

On peut s’étonner que le projet retenu s’écarte à ce point de toutes les esquisses sommaires présentées au public depuis plusieurs années et notamment de celles sous l’égide de l’urbaniste de la ZAC des Docks.

Jusqu’ici le parc était imaginé comme un vaste ensemble assez unitaire accueillant une petite zone humide et inondable en creux. Le tout était tourné vers la Seine dont l’accès pour les piétons se faisait par des cheminements plutôt naturels. Le grand débat portait sur la frange des berges à traiter dans la continuité du parc en minimisant l’impact de la RD1.

Le projet lauréat rompt radicalement avec cette philosophie qui dégageait de fait un certain consensus. L’agence Ter, structure parisienne reconnue pour son talent et ses réalisations affirme donc sa forte personnalité.  Ceci n’exempte pas son projet de nombreuses critiques :

L’aménagement est ici fragmenté par des lanières successives constituant autant d’obstacles pour cheminer vers la Seine dont l’accès est finalement barré par un plan d’eau.

Ainsi la constitution de « douves », alternative élégante aux grilles de protection, sont hélas démesurées. La pénétration des indélicats sera difficile mais les usagers seront privés d’accès faciles aux berges de Seine. Le parc qui devait nous amener à l’eau du fleuve  est « mangé » par des plans d’eaux hors de proportion.

La création d’une « fausse allée historique » mettant en perspective le « Château » semble également hors d’échelle. Elle est au moins autant une coupure qu’une liaison.

Le « cours » des Bateliers (bordé des anciennes tours de 17 étages rabotées à 10), au lieu de s’évaser côté Seine, comme beaucoup d’autres projets, se termine lui en « queue de billard » au niveau du quai de Seine avec une passerelle virtuelle (mal positionnée) vers l’ile des Vannes.

Les berges sont étriquées et difficiles à reconquérir dans l’esprit d’une continuité avec le parc.

Bref chacun l’aura compris ce projet (dans les moins coûteux) dont l’esquisse est très travaillée, précise et illustrée d’ images soignées est cependant très critiquable dans ses options . C’est d’ailleurs pour l’essentiel ces points faibles que nous soulignons qu’avaient critiqué la Commission technique chargée de l’aide à la décision[6] du jury.

Bien que le vote se soit déroulé à bulletin secret, de sources proches du dossier on indique qu’aucun paysagiste membre du Jury n’aurait choisi ce projet plébiscité côté élus de Saint-Ouen par les seuls « Communistes »[7] . Morgane Garnier Adjointe au maire en charge (Environnement, cadre de vie et propreté) membre du jury  rappelle ainsi avec beaucoup de pertinence dans le blog des élus socialistes pourquoi ceux-ci n’ont pas choisi ce projet .

Pour mémoire le Berim (le bureau d’études techniques du groupement lauréat) avait un peu « bétonné »en étant présent dans deux dossiers différents multipliant ainsi ses chances d’être dans l’équipe gagnante[8]. Le hasard faisant bien les choses ce bureau d’études, réputé très proche du PCF, a des liens assez personnalisés avec certains de nos élus ou techniciens d’hier et d’aujourd’hui. De quoi entretenir une solide amitié au-delà de compétences reconnues et indiscutables du Berim avec son envergure nationale. Mais là naturellement on divague…

En l’état, sauf si le Conseil municipal ne suivait pas l’avis du jury, ce qui est a

ssez peu probable, cette esquisse est donc désormais la feuille de route. De l’avant-projet au plan d’exécution en passant par la finalisation du projet le chemin est néanmoins encore assez long d’ici le démarrage des travaux en septembre 2011. [9]

Ce temps doit être mis à profit par tous pour affiner les propositions et améliorer le projet.

A priori, la volonté citoyenne, la technicité et le talent de la Maîtrise d ‘œuvre ne font pas défaut. Espérons donc que le Maire et ses amis sauront impulser, au-delà de cette étape, un projet qui rassemble réellement et se révèle à l’écoute des critiques et des suggestions.

EPS


[1] Soit 5 à 6 fois la taille actuelle du parc Albert Dhalenne

[2] Michel Corajoud/Claire Corajoud/Edith Girard/Vialis/OGI

Agence Ter/Berim/Biotope/Atleir coup d’éclat/ISL

Jacqueline Osty/Atelier Lionel Orsi/OGI/Concepto/Michel Baulcourt

Latz+partners/ techni cité/Hydratec/Atelier lumière/Eranthis/Saga

Pascal Cribier/Composante urbaine/Berim/Phytoconseil/Fabrice Bougon/François Magos

Chaque équipe touchant une indemnité forfaitaire de 75 000€ TTC pour cette étude d’esquisse

[3] 4 pour la Commision d’appel d’Offre de Sequano :

P. Charrié (DG) et G. Roger (PS), JJ. Karman (PC), J. Rouillon PC) Conseillers généraux ;

6 « personnalités compétentes » :

P. Planque,(PC) M. Garnier (PS) R. Fargeas (Verts), H. Dhalfa (PC) S Jacquot-Gautun (PS) et Mme Prémartin DGA du CG 93°

5 « Personnalités qualifiés »

M. Rafadjou, B. Reichen (architectes-urbanistes) et G. Vexlard, C. Mosbach, P. Hamelin (architectes-paysagistes)

[4] La municipalité serait aimable de communiquer le nombre de visiteurs pour cette exposition et de publier les remarques émises par les habitants. Pour mémoire.

[5] le 21 mai le résultat du concours n’était toujours pas annoncé sur le site de la Ville où figurait tourjours dans l’agenda « ces candidats vont remettre une esquisse anonyme du futur parc des Docks fin janvier 2010, un second jury choisira le lauréat fin mars. » (!)

[6] Evidemment, ceci n’exonère en rien les autres  projets de leurs impasses, travers ou défauts notables. On pensera notamment au « grand lac » ceinturant le château du projet « D » ou l’île avec plage et les jardins partagés ovoïdes du projet « E »

[7] les socialistes(après échange et débat au sein de leur groupe) ont porté leurs suffrage sur un autre projet.

[8] Agence Ter et Cribier. Le bureau d’études OGI  lui aussi ratissait large en étant dans les équipes Corajoud et Osty

[9] et s’achever fin 2013 soit 22 mois de travaux.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

38 réflexions sur « Parc des Docks : un parti pris très discutable »

  1. Ci-après le texte publié sur le site des élus socialistes et qui sur certains points essentiels rejoint votre analyse :

    Parc des Docks : un projet peu ambitieux.

    Durant plusieurs mois cinq équipes de paysagistes ont planché sur le futur parc des Docks, proposant des projets très divers, parfois innovants.

    Parmi les cinq projets en compétition, la majorité du jury a retenu le projet « B », celui de l’agence Ter. Les voix des socialistes ne se sont pas portées sur ce projet pour plusieurs raisons.

    La première d’entre elles est que nous considérons que ce projet n’est pas le mieux adapté aux attentes des Audoniens et aux besoins des usagers. L’équation était complexe pour les équipes, car les besoins et les attentes très forts. Toutefois, certaines équipes ont su mieux que d’autres y répondre.

    En effet, ce projet laisse une très grande place aux plans d’eau au détriment de la diversité des usages que nous en attendions : détente, pratique sportive, lieu de rencontre et de convivialité. Nous avions également insisté sur la conservation de certains éléments patrimoniaux. Or ce projet, plutôt que de s’appuyer sur l’existant propose par exemple de recréer une allée menant des Bateliers jusqu’à une entrée factice du château, les serres municipales y sont également déplacées. Enfin, le foisonnement paysager, propice à la biodiversité, est largement insuffisant. Par chacun de ces aspects il ne répond pas aux attentes exprimées par les habitants via la consultation citoyenne dont nous partagions les lignes de force.

    Partisan de tourner la ville vers le fleuve, nous nous étonnons que Jacqueline Rouillon souhaite désormais faire entrer l’eau dans la ville.

    Le glissement n’est pas que sémantique et pose de nombreuses questions quant à l’entretien de ces berges, plages et autres étendues d’eau artificielles. Lorsque celles-ci seront jonchées de papiers et autres détritus, lorsque les usages et la sécurité imposeront la pose de barrières de protection pour empêcher les noyades, ces plans d’eau risquent de plus ressembler à un port marchand qu’aux bords de Marne.

    Le sportif, lui, pourra toujours courir autour du parc à défaut de disposer des espaces pour courir à l’intérieur. De même que le flâneur pourra déambuler coincé entre la RD1 et le bord d’un bassin plutôt que le long d’espaces plantés.

    Enfin, les espaces liés à l’activité de restauration, de divertissement et aux animations seront portion congrue le long du cour des Bateliers qui aurait pu constituer une ouverture vers la Seine mais ne sera finalement qu’un étroit cheminement.

    Reconnaissons deux qualités au projet choisi : la création artificielle mais réelle d’une liaison entre le vieux Saint-Ouen et le futur quartier et la possibilité d’une fermeture partielle voire totale pour en assurer la sécurité hors des périodes de fréquentation. Toutefois d’autres projets nous semblaient plus ambitieux dans leur esthétique, leur caractère, leurs potentiels d’animation et la biodiversité qui y était proposée.

    Dans une ville qui manque cruellement d’espaces verts il nous semble dommage de rater une occasion d’offrir un maximum de végétation et de lieux de détente aux habitants. Souhaitons que le renom et l’expérience d’une agence qui a travaillé sur des territoires similaires permettront de parvenir à un résultat qui prendra en compte ces contraintes.

    Morgane Garnier
    Adjointe au Maire en charge de l’environnement, du cadre de vie et de la propreté

  2. Osons espérer que l’application de son mandat dont elle a la charge, le cadre de vie et la propreté est indépendant de sa volonté, sinon franchement vu le résultat on se passera de son avis sur notre cadre de vie futur.

  3. Je ne discerne pas ce que peut apporter à cette ville l’aménagement de ce que l’on appelle les docks. Apparemment, les réalisations cathédrales ont conquis l’ensemble du Conseil Municipal. Les désaccords entre les différents groupes ne portent en effet que sur certains points du projet.
    Il va se traduire, à l’évidence, par un afflux de population, alors que Saint-Ouen est déjà surpeuplé ! Par surcroît, il s’agit d’une zone inondable soumise aux caprices de la Seine.
    Les habitants du lieu encourent donc le risque de se retrouver un jour ou l’autre les pieds dans l’eau. Les retenues d’eau aménagées en amont du fleuve n’étant pas un gage de sécurité absolue !
    Ce qui est sûr, par contre, c’est que les entreprises chargées des travaux vont dégager des marges bénéficiaires confortables. Il y certainement parmi tous ces entrepreneurs des gens malins qui vont réaliser des plus-values extra par la cautèle.
    Nul n’y peut rien .. c’est le système qui veut ça !

  4. ce qui est bien avec les soc’, c’est qu’ils regrettent toujours…après.
    Ne sont-ils pas dans la majorité?
    Ils regrettent, ils regrettent, comme de s’être abstenus pour le vote du PLU?

  5. Au dela du choix retenu (qui présente des facettes intéressantes), une chose caractérise le projet de Parc des Docks : l’absence de véritable consultation démocratique et l’organisation d’une fausse consultation.

    Jamais, les audoniens n’ont pu avoir accès à l’ensemble des documents, plans et coûts.

    La présentation des propositions d’architecte (à 75.000 euros) ne permettait pas une comparaison citoyenne : présentation différente, absence de légendage identique… sans aborder ici les jours et horaires d’ouverture de la Maison des projets astringents pour la vie participative.

    Songez qu’avec 75.000 euros voire avec un quart de la motié, les membres “indépendants” du Pôle citoyen, auraient pu être en mesure dans tous les quartiers, dans nos 5 établissemets du secondaire, dans les services communaux d’organiser une vraie consultation : présentation, réponses aux questions, prise en compte des propositions, le tout rassemblé dans un projet “à débattre” adressé à la Ville.

    Pour ne prendre que deux aspects : la sécurité et l’entretien. J’ai attiré l’attention des élus – comme à l’occasion d’une rencontre avec Chemetov concernant l’amènagement de la place Jean Jaurès sur ces 2 questions essentielles pour les usagers, les personnels. Rien de sérieux; Là aussi comme avec le mail Francois Mittrerand (rue Noether) pour lequel aucun diagnostic sécurité n’a été mené. Le Maire peut bien “découvrir” les vols à l’arraché que subissent les salariés de Danone!!!

    Alors oui, cette consultation a révélé les faiblesses personelles du maire dans sa capacité à gérer notre ville et ses rapports avec les autres communes limitrophes, à l’image de son arcboutage jusqu’au bout sur une hauteur de tour inhumaine et surannée. Par ailleurs, elle semble se soucier beaucoup de “culture”. Je lui conseillerai ainsi qu’à ses soutiens de se soucier aussi de citoyenneté et de véritable démocratie.

    Alors oui, les audoniens, et les indépendants du Pôle citoyen ont une grande responsabilité morale et économique : ne pas laisser se réaliser un monstre et son corollaire, un trou abyssal pour les finances communales.

  6. Décidément c’est un complot contre les représentants de la classe ouvrière. Voilà l’AQSO qui dit pareil que Perreira et les socialos :

    « Le projet du parc de Saint Ouen : Terrible déception citoyenne

    Le projet qui a été choisi par le Jury conjugue le fait de ne pas satisfaire à la demande citoyenne de la consultation citoyenne, avec celui ne pas satisfaire à la demande des citoyens qui se sont déplacés à la maison des projets pour consulter et se prononcer sur les différentes propositions des équipes participants au concours du parc.

    Les Audoniens ont exprimé leur désir de nature sauvage et de grands espaces libres : ils constatent qu’ils seront cantonnés sur des lanières de terre entourées d’eau ! Monsieur P. Planque (élu à l’urbanisme), cité dans un article du Parisien (paru le 11 mai 2010 avec une interview d’ACQSO), se félicite de cette situation en arguant que les bassins constitueront une barrière au parc.

    Dans le projet officiel, l’eau n’est plus un élément de vie, mais devient une chaîne qui enferme les Audoniens. Malgré l’omniprésence de l’eau, celle-ci ne permettra pas aux oiseaux de venir nicher, aux enfants de faire évoluer leurs bateaux, à la biodiversité de se développer. Les surfaces de promenade seront réduites et la profondeur de champ d’un large bassin absente.

    Le projet se caractérise par une extrême pauvreté des formes, une répétition systématique des orientations. Les espaces de jeux sont dramatiquement réduits et encadrés. Les circulations sont contraintes et n’expriment aucune liberté individuelle.Tous les autres projets donnaient aux Audoniens un espace de liberté, le projet “D” magnifiquement, et le projet “E” donnaient en plus aux Audoniens et à la biodiversité un rapport à l’eau privilégié.

    Ce choix s’est porté sur le seul projet qui va à l’encontre de tout ce que souhaitaient les citoyens. Il n’est pas anodin de constater que c’est aussi le seul projet qui propose un espace d’enfermement. L’association ACQSO soucieuse de la qualité de vie des Audoniens déplore ce choix qui traduira pour les générations à venir, le refus de répondre à la demande des citoyens de liberté et de nature sauvage.

    Denise BOURDIER

    «

    *Visiter notre Album du Concours du Parc pour avoir un aperçu des autres projets proposés : ici

    @Rédactionnel Bureau d’ACQSO

  7. J’admire le flegme de tout un chacun ici, qui déclare le petit doigt en l’air que ce projet , qui comporte quand même quelques idées intéressantes, ne trouve en fait que quelques communistes pour le défendre, que la concertation en aval à été bidon, que le principe de la ville tournée vers le fleuve va s’inverser pour devenir le fleuve qui isole la ville , que la chance de développer la biodiversité est à l’eau qu’un parc “nature” se voit préféré un n/ième jardin herbu et buissonier etc etc soit en gros , que ce projet ne répond quasiment en rien à ce que les audoniens attendent et demandent !!
    J’enrage! entre les déballonades d’un PS qui se laisse imposer tout et n’importe quoi en regardant ses pompes quand on l’interpelle , des citoyens courageux et compétents qui pensent que la qualité et l’ honneteté de leur engagement au sein du pole citoyen ne pourra que leur permettre d’être (eux) écoutés et entendus,et ainsi peser sur les décisions…., notre argent gaspillé en com’ douteuse quand des gamins vont rester en Août à St-Ouen à se regarder s’emmerder ,et toute cette morgue de quelques vainqueurs d’une bien courte tête à l’ élection municipale , qui entendent imposer sans partage leurs idées (?!!) à tout le monde y compris leurs alliés!
    P….vive la révolution!

  8. Avec de tels urbanistes,il ne faut pas s’étonner que les projets n’offrent que des perspectives”d’espace d’enfermement”.Rentrez à S.O.en venant de Paris:
    -un système de sens uniques qui empêche tout déplacement rationnel.Est-ce à l’avantage des cyclistes et des piétons?On peut en douter.Seuls les membres des bandes qui ont investi certains de ces espaces semblent s’en accommoder!
    -des trottoirs enfermés derrière des barreaux renforcés par des grillages rue Neuve-Pierre-Curie,couverts d’immondices dans des relents nauséabonds venant des poubelles qui ne sont ramassées que deux jours par semaine.Pourquoi se plaindre?Pourquoi les audoniens auraient-ils droit aux mêmes prestations que les parisiens?Ils sont gérés par une municipalité pleine de sollicitude pour ses administrés:absence d’impôts locaux,nettoyage de la voirie,organisation de l’espace,loisirs variés et fréquents,sécurité assurée à l’entrée des immeubles(une sorte de milice bénévole y fait régner l’ordre…).Alors une telle sollicitude ne vaut-elle pas quelques inconvénients?Soyez positifs.Plus que jamais Saint-Ouen a à sa tête une équipe dévouée à la classe ouvrière,à la population laborieuse et seuls quelques bobos parisiens exilés sur nos terres peuvent aspirer à des désirs de petits bourgeois:commerces différenciés,sécurité,propreté et que sais-je encore.Paul Planque travaille pour notre bien et d’ailleurs n’est-il pas petit fils de résistant?Ca vaut tous les diplômes du monde.Soyez un peu plus reconnaissant envers ceux qui comme JR,PP,MB ne comptent pas leur temps et leurs efforts pour notre bien.Mr Pereira qui a longtemps travaillé avec eux pourrait attester de leur dévouement au bien de chacun!Un petit différend né de la dernière campagne des municipales ne devrait pas remettre en cause ce travail commun et fructueux pour le commerce local,pour le développement de l’OVL .

    • @ml Bachelet

      Mes “différends” comme vous dîtes étaient avant les Municpales de 2001, pendant le mandat 2001-2008, et après.
      Je considère que le débat d’idées à gauche même au sein de l’éxécutif n’est pas un handicap mais plutôt une richesse pour tous. L’essentiel reste de rester au service des audoniens en évitant les polémiques stériles.
      Vous l’avez peut être constaté le Maire et les siens n’ont pas exactement la même appréciation… avec le résultat que l’on sait.

      EPS

  9. Vu que l’aménagement des docks ne fait pas l’unanimité – divers projets sont proposés – il serait peut-être préférable de prévoir dans cet espace le futur Roland Garros, celui-ci étant à l’étroit dans son emplacement actuel aux abords du Bois de Boulogne.
    La possibilité serait ainsi offerte aux habitants de la ville d’assister à des compétitions de tennis de haut niveau. J’en ai parlé à Jean Gachassin, président de la fédération de tennis, et ex international de rugby issu du club de Bagnère de Bigorre, qui a semblé très intéressé par le projet.
    En cas d’impossibilité majeure, on peut également envisager l’érection d’un stade olympique, plus moderne que le stade de france, et qui serait uniquement réservé au rugby. S’y dérouleraient évidemment les matches internationaux et ceux du tournoi des cinq nations. J’en ai dit quelques mots à René Bouscatel, président du stade toulousain, qui serait d’accord pour que l’équipe dispute quelques rencontres du top 14 à Saint-Ouen.
    L’intérêt de la chose, c’est qu’en cas de montée des eaux de la seine, il deviendrait possible de transformer subito presto l’édifice en piscine.
    On n’a pas encore compris qu’on nous prend le chou avec les docks … la plupart des gens s’en foutent complétement !
    C’est un truc qui est devenu un sujet d’affrontements verbaux entre la majorité et l’opposition !

  10. hou la la!!!j’vais avoir du mal ce coup ci, cher René, à faire consensuel et
    Alors comme ça la plupart des gens se fiche complètement du projet des docks!!
    Ben tiens donc! comme on les comprends! Y’a tellement de trucs plus important à St-Ouen! C’est quand même pas l’aménagement prévu du quart de la superficie de la ville qui va nous masquer les autres projets menés brillament à terme : traversée d’Art ,la dernière expo Amarrage, l’art vivant passerelle des Arts entre Vallès et Paul Bert… ça c’est du lourd, ça impacte la ville ! alors ce petit projet des Docks, franchement , à quoi bon perdre son temps pour une chose de si peu d’importance…

  11. @René Matéo post10
    Que certains Audoniens se foutent de ce projet comme de l’avenir de leur ville, c’est légitime.
    Ce qui l’est moins, c’est que beaucoup d’autres, même ceux très attachés à Saint-Ouen, ne le connaissent même pas faute d’en être correctement informés.
    Quoiqu’il en soit, voyons le bon côté des choses, car si les Audoniens consultés pour la création du parc n’avaient pas proposé la réalisation d’une piste cyclable le long des berges, ils n’auraient jamais obtenu de grands bassins pour y faire du pédalo. 😉

  12. Les docks?Une pompe à fric.Circulez,il n’y a rien à voir.JR a fait venir de loin PP pour s’en occuper;laissez-les faire,c’est quand même eux qui ont gagné les municipales!

  13. Sans doute BV, mais les pistes cyclables restent encore dans le domaine des voeux pieux. Je répète pour la nième fois qu’il est excessivement dangereux de circuler à vélo ou à moto sur la voie longeant la seine. C’est un miracle s’il n’y a pas encore eu de morts !
    Cela dit, je soutiens sans réserves aucune les audoniens qui ont demandé l’aménagement d’une piste cyclable le long des berges .. et cela me semble urgent !

    • Message personnel de M. Fainzang, tricard dans l’impossibilité technique de passer ses commentaires :

      Faire suivre à René si possible !
      « Maurice et Jeannette », histoire intime du communisme français
      par Pierre Haski
      Maurice Thorez n’occupe que quelques lignes dans les livres d’histoire, et le nom de Jeannette Vermeersch s’estompe avec le temps. Une biographie de ce couple qui a pourtant marqué l’histoire du communisme français au XXe siècle vient les sortir de l’oubli relatif dans lequel même leurs amis politiques d’aujourd’hui préfèreraient les laisser.

  14. Mon cher paco .. je persiste et signe. Je ne pense pas que les habitants de Saint-Ouen soient obnubilés par les docks, pas plus d’ailleurs que par les autres projets dont vous faites état.
    Les gens ont, je crois, d’autres chats à fouetter, et, notamment le souci du lendemain. On n’est pas sûr aujourd’hui de garder son emploi, la cherté de la vie est une évidence et les salaires sont anormalement bas !
    Voilà je crois, rapidement esquissé, ce qui préoccupe au plus haut point les audoniennes et les audoniens … alors le docks, c’est bien joli, mais ça ne nourrit pas son homme … amicalement.

  15. Post 17:”ça ne nourrit pas son homme”…ça dépend qui?et certains semblent malheureux d’être écartés du festin.Qu’ils se rassurent,il restera des miettes en 2014 quand ils se présenteront devant les électeurs!Après les docks”pieds dans la Seine”pourquoi pas”le vieux St-Ouen jusqu’à la mer”?Débouché garanti à Kairon-plage.Dans un souci écolo,construction d’une ligne de tramway reliant la Mairie au terrain de l’OVL(s’il lui appartient encore!!!).

  16. Mais cher ou chère Bachelet, je ne suis pas intéressé par les miettes du festin. Faire bombance, ce n’est pas mon truc ! Je laisse ça à celles et ceux qui n’ont plus de sens moral !
    Je reste avec les miens. Et les miens ce sont ces millions de gens qui tous les jours travaillent et créeent les richesses … et qui n’ont droit qu’aux miettes du festin.
    M. Waren Buffet – rien à voir avec marie-george, évidemment – troisième fortune mondiale a déclaré : “Nous avons gagné la lutte de classes !”
    Pas si sûr … ! Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué … et l’ours n’est pas encore mort .. désolé !
    Boris Vian a écrit : “Faut que ça saigne, faut que les gros puissent se goinfrer !” et on pourrait aujouter : “et que les petits se fassent saigner !” Que les friqués se méfient : Il y a toujours eu un temps pour l’âne et un temps pour le meunier. L’utopie d’aujourd’hui est la réalité de demain .. qu’on le veuille ou non !

  17. Cher René,je n’ai jamais parlé pour vous,qui à ma connaissance, ne s’est jamais présenté aux suffrages des audoniens.Mais je ne suis pas sûr qu’il en soit de même pour tous les opposants du trio(JR,MB,PP)qui s’expriment ici ou là.
    Par contre je ne pense pas que JR ait trahie son mandat.Elle ne s’est pas présentée aux municipales comme membre du PCF mais comme”présentée par le PCF”.Ce parti doit avoir l’habitude de voir s’échapper ceux pour qui il fait campagne:Blum(la non-intervention),Mollet(les pleins pouvoirs en 56),Mitterrand(présidentielles de 65 et 74)et sans doute Mélanchon dans un proche avenir.

  18. post 20
    Je n’ai jamais été candidat à une élection quelle qu’elle soit. Tout simplement parce que les consultations électorales ne sont pas ma tasse de thé. Je ne pense pas, et cela depuis longtemps, que les élections puissent changer l’ordre des choses, si elles ne s’accompagnent pas d’un mouvement social de grande ampleur.
    Je crois qu’il serait malhonnête d’accuser madame Rouillon de trahison. Elle applique, selon moi, avec des fortunes diverses, un programme sur lequel la liste qu’elle conduisait a été élue. Elle fait toutefois l’objet de nombreuses critiques .. y compris des fonctionnaires territoriaux.
    La municipalité en place, contrairement à ce qu’affirment certains, n’est pas, ou n’est plus, une municipalité communiste, puisqu’elle se compose de diverses sensibilités de la gauche.
    Je ne pense pas du reste qu’il existe encore des municipalités communistes … il y a surtout, hormis peut-être quelques exceptions qui confirment la règle, dans les bureaux municipaux des gens ambitieux – c’est leur droit ! – qui font carrière en politique, comme on fait carrière dans une administration ou ailleurs ..
    La plupart ont un comportement que je qualifierai de petit-bourgeois, fort éloigné par conséquent de ce qu’était naguère un élu communiste .. et les faits me donnent bien souvent raison !
    MB n’est plus élu .. il le fut dans la précédente madature. Je n’ai aucun commentaire particulier à faire sur lui. PP, lui, est toujours élu et premier adjoint.
    Léon Blum, Guy Mollet, François Mitterrand sont des hommes qui sont maintenant entrés dans l’histoire .. et l’histoire les jugera.
    Personnellement, je pense que leur bilan n’a pas été à la hauteur des espérances de celles et ceux qui les ont élus. Je ne porterai pas de jugement de valeur sur Mélanchon … parce qu’on ne l’a pas encore vu, ou si peu, à l’oeuvre

  19. Vu le peu de commerce a saint ouen et étant donne qu on va plus souvent a l hypermarché et que le Leclerc de clichy a du mal a assumer (toujours du monde…il y a clairement un besoin) quitte a louper un espace vert autant mettre un grand centre commercial … Ça fait mal de payer des impôts pour un futur lieu de rencontre dealer/toxico/prostitution le soir et une piste de
    motocross sans casque le week end… Les socialistes sont vraiment sympas de protester après s’être lamentablement couche lors du vote…qui ne dit rien ….consent. Ils avaient les moyens de mettre un contrepoids dans la décision
    on voit aujourd’hui leur inutilité

  20. Elle n’a peut-être pas trahie son mandat mais les audoniens, ce qui pour moi est pire!
    J’espère aussi qu’en 2014, il ne restera pas que des miettes: Pas pour ceux qui se présenteront contre le trio infernal mais juste pour les audoniens! En ce qui concerne le tramway, je pense qu’une papamobile serait plus appropriée ( à cause du blindage).Pour finir, cher(e) MLBachelet, n’ayez pas peur des écolos (je parle des vrais) qui veulent sauver la planète, rappelez-vous qu’on vit tous dessus!

  21. Au contraire Mr.Fouquart,je me soucie de vouloir”sauver la planète”au point de proposer de relier Saint-Ouen au patrimoine de l’OVL en tram.Ca pourra également permettre d’alléger le trafic sur la ligne 13 et d’embaucher du nouveau personnel.Pour une fois qu’écologie rime avec création d’emplois!!!

  22. Mon cher Jean .. je crois que lorsque l’on fait de la politique, il faut rester calme et éviter de brûler les étapes.
    Je doute fort que celles et ceux qui critiquent la gestion de madame Rouillon lui portent réellement ombrage. .. J’ai le sentiment qu’ils n’emploient pas la bonne méthode. Mais ce que je dis n’est pas parole d’évangile.
    Ce n’est pas en étant contre tout ce qui se fait et en maniant de temps en temps l’ironie que l’on peut convaincre les gens. Il faut être concret en toutes circonstances. Cela me semble d’autant plus nécessaire, soyons objectifs, que des choses ont été faites dans cette ville. L’on n’a pas, d’autre part, porté atteinte aux réalisations sociales qui existaient auparavant, et, par surcroît, la municipalité actuelle bénéficie encore d’une base de masse non négligeable ! Il ne faut pas se voiler la face …
    Alors, affutez bien vos outils si vous voulez, gagner les prochaines municiales. J’ajoute, mais vous le savez, que les socialistes ne resteront pas l’arme au pied ! L’opposition actuelle non plus .
    C’est de bonne guerre !
    Les écologistes seront peut-être majoritaire d’ici là. Ce n’est pas impossible .. En tout cas, ils ont des ambitions confortées par les résultats des récentes régionales. Personnellement, cela ne me gêne aucunement .. les écologistes, en tout cas ceux que je connais, sont des gens respectables.
    Je n’en dirai pas plus sur les élections, on sait ce que j’en pense…
    Amicalement.

  23. A MLBachelet post24

    L’OVL est gestionnaire du patrimoine de la ville à travers une délégation de service public (DSP).

    Le patrimoine acheté par les audonnien(ne)s d’hier appartient aux audonnien(ne)s d’aujourd’hui.

  24. Soit, les “écolos”; prêts à toutes les compromissions, peuvent gagner à St-Ouen,comme à Montreuil; la Droite aussi!!
    Reste à savoir pour quoi faire.
    Je crois que c’est le besoin de changement qui l’emportera.
    Mesdames et Messieurs, envieux de porter des écharpes, à vos marques…..
    Un programme; “Changer”, et …c’est la victoire; cette équipe Municipale est tellement taxée d’immobilisme;et puis,depuis 65 ans les mêmes, ou leurs potes, ça fait un peu lourd!!!
    Il suffira de vous envoyer quelqu’un de bien connu des Médias,(quels qu’ils soient) pour mener la liste…
    Je vous parle d’un temps que les moins de …etc, etc.. ou des militants ouvriers, syndicalistes, politiques, ou associatifs figuraient sur les listes; maintenant, il faut avoir fait du “Buzz”, montrer son conjoint, ses gosses, sa voiture, et que sais-je encore???
    Plus besoin de programme, pour être élu, c’est comme ça…
    On va bien se marrer, pour les primaires du PS.
    Pourquoi des primaires?
    Est-ce que chaque candidat choisira un programme, sorti de son sac?
    Allons-nous nous prononcer sur des individus, plutôt que sur des propositions?
    C’est quoi, ce truc, on nous prends vraiment pour des truffes, ou des c…
    Ben oui, se sont les résultats de sondages, grassements payés qui feront “l’autorité” “démocratique” des candidats…,
    Sans moi, et je vais faire en sorte de le dire haut et fort, pour le peu d’influence que je peux avoir.
    Salut.

  25. Que ceux qui pensent qu’en mettant 1 euros dans le “bastringue”( d’après Montebourg)et en votant, soit pr dsk, aubry, hollande ou autres valls ou moscovici, contribueront au changement; quelles foutaises, c’est du pipo…., on se fera avoir.Ce qui m’intéresse, c’est le programme du PS……; Les ajustements de l’affameur de la Roumanie, ou de la Grèce, me font gerber.Il faut organiser un front anti-DSK.
    Il y a 36000 communes, ds ce pays, il y faut autant de militants de gauche…, sans Parti,mais avec des c…et une grosse volonté de convaincre, c’est pas trop difficile; on peu voir….j’attends les bons offices de certains…

  26. Tu as raison René, des choses ont été faites, je suis d’accord mais encore une fois, je ne comprends pas comment on peut se faire octroyer une rallonge de 500 000 euros pour sa com’ perso et refuser de donner 80 000 euros pour remettre Clairvaux aux normes! Madame le maire oublie que c’est notre argent et non le sien! Les audoniens préfereraient passer ne serait-ce qu’une semaine en colonie plutôt que de lire la prose de madame!
    En ce qui me concerne, je n’ai pas l’ambition de faire carrière dans la politique, ce qui me booste c’est que la ville qui m’a vu naître aille mieux, c’est tout.

  27. @ Mlbachelet 24
    Si relier St-ouen aux colonies (de st-ouen) en tram désengorge la ligne 13…
    C’est quoi votre marque de cigarettes?

  28. Post 29,je fume les mêmes cigarettes que Ferdinand Lop et dans votre cas comme dirait Coluche,je pense que”le pinard devrait être obligatoire”!J’ai toujours pensé que le haschish parmentier,ça rendait tristouille.C’est sûr que si les écolos arrivent au pouvoir dans cette ville,ça sera la fête et une franche rigolade tous les jours.

  29. D’accord avec toi sur les colos Jean. Je suis pour la conservation de ce patrimoine qui permet aux habitants de la ville de bénéficier de séjours à la mer ou à la montagnes à des prix abordables. Il est impératif d’assurer l’entretien et la remise au normes de ces centres dont l’utilité n’est plus à démontrer. Fermer le centre de Clairvaux, très prisé, je crois, par les amateurs de ski, est une absurdité.
    Je pense, par ailleurs, que les crédits alloués aux réalisations sociales doivent prendre le pas sur ceux destinés à la communication, qui a pris, au fil du temps, l’importance que l’on sait.
    Du reste, on ne fait plus de politique, on l’a remplacée par “la com”. Au sein de cette nouvelle stucture on pris place des adeptes de la méthode Coué qui s’évertuent à nous faire avaler des couleuvres à longueur de journée !
    Comme disait naguère mon instituteur en direction de quelques cancres de la classe : “Avec vous, il n’y a plus qu’à tirer l’échelle et ouvrir le parapluie !”

  30. Que Clairvaux ne soit plus aux normes, après 50 ans, c’est bien normal, mais que les dépenses liées à sa remise aux “normes” n’aient pas étées budgétées, c’est de l’incompétence caractérisée, les uns en sont encore une fois la cause.
    C’est du gâchis,car ns fumes quelques uns à y avoir passé du bon temps j’y ais appris à faire du feu, monter une tente et participer à des concours de roulage de pelles.. autour des étangs, nous étions “ados”; ce fut du bonheur!!!que de souvenirs….., il est indispensable que les petits audoniens puissent encore en “profiter”, c’est le minimun que les contribuables et les dirigeants de cette ville leur doivent.

  31. on a qu’à transformer les centres de colo en centre pour stage de 2 roues. ca fait plusieurs jours que des “pauvres petits audoniens” s’adonnent à la motocross, sans casque, probablement sans assurance sur des 2 roues traffiqués (vu le bruit). Quand on appelle la police pour leur demander de faire quelque chose, la réponse est sans appel : “on a consigne de ne pas les poursuivre, suite à certains évenements (rappel : des jeunes ont été tués lors d’une course poursuite à moto avec la police, et c’est la police qui a été coupable…) la police nous conseille d’écrire au maire et au préfet… d’apres ce que j’ai compris, le maire relaie tout ca à Mr Hortefeux… qui tente de donner des solutions pas forcément bonnes mais de toutes facons refusée par la mairie… que faire une fois rentré chez soit apres une journée de boulot et entendre le vrombissement des deux roues…. prier pour que quelqu’un se fasse enfin renverser afin que soient prises des mesures ? faire justice soit meme ? demander des prix de gros à “quies” ?

  32. JMP prouve que les colos sont devenues inutiles.Tout ce qu’il y a appris(et même plus),aujourd’hui,peut s’apprendre dans les caves,les halls,les paliers de nos cités,les”espaces verts”de notre belle ville!
    Je suis convaincue que notre municipalité saura pallier à l’absence”d’étangs”.D’ailleurs le projet des docks prévoit,je crois,un plan d’eau.

  33. @ autre solution 34
    En ce moment je regarde des films de snipers…
    Non, c’est pas bien. Samedi, les flics ont alpagué la “rouge” rue du Docteur Bauer( avec le mec qui était dessus), reste la “bleue”…

  34. le 35 de ml bachelet.
    C’est faux et mensonger.
    C’est simpliste, donc inutile, c’était juste des trucs d’ados; en avez-vous, des ados; moi, j’ai un petit-fils qui joue aux mmes trucs, comme un ado.
    Je me suis planté en écrivant “les étangs”; il s’agissait de “lacs”;”Clairvaux les lacs”
    C’est vraiment …triste d’écrire un truc aussi ringard.
    Si c’est pas ringard, c’est juste maladroit.
    Mais je souhaite faire tt de mme une mise au point.
    Jamais, vous me lisez bien, jamais je ne fais ref aux exactions commises ds les “caves” auxquelles vous faites allusion, jamais;
    J’ôse espérer que vous me lisez bien; les mots ont leur importance.

    Quant à votre belle ville, je vous laisse libre de votre appréciation, Madame….

  35. @ Mlbachelet 35
    Si le Père Noël existait, vous auriez pu lui commander du 2nd degré…
    Cela fait toujours bien dans une discussion, essayez, vous verrez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *