Des question plus interessantes que les réponses

Le « Pôle citoyen », est une structure dite de « concertation » sur le projet des Docks initiée et animée par la Ville avec ses techniciens. Les citoyens présents, souvent avertis et déterminés, ont le courage indéniable de participer à des réunions dont l’objectif réel demeure assez flou. L’information est toujours au compte-goutte et édulcorée, la pédagogie peu adaptée.  Les ordres du jour et le rythme des réunions sont en réalité du seul ressort de la Ville.  Dès lors les débats ne sont jamais sereins ni très constructifs et les élus plutôt sur la défensive.

Dans ce dispositif, les questions (des citoyens) sont souvent plus intéressantes que les réponses (des élus).

La dernière séance n’a pas failli à la règle. Nous publions ci-après le compte-rendu de François Taquet qui avouons-le s’est révélé être, n’en déplaise aux mauvaises langues, un doux modéré.

« Le Pole citoyen des docks s’est réuni mercredi avec à son ordre du jour la Charte pour un écoquartier des Docks (un document de 21 pages reçu deux jours avant).

La contribution active des « gens»  a permis d’avancer : non pas sur les antagonismes fondamentaux (tours ou pas tours, parc plus grand contre activités) mais sur une philosophie générale clairement concrète, pragmatique et posant la participation et le contrôle des audoniens.

Paul Planque (élu à l’urbanisme) a rappelé que sur l’ensemble des 100 hectares, la ville ne pouvait agir que sur un tiers, le reste étant privé, ce qui n’empêche pas de vouloir et de négocier de bons et beaux aménagements du privé comme des collectivités (Conseil général pour la RD par exemple) ou une refonte structurelle de la Tiru et du Syctom (reculement et concentration sur un seul cite reconçu architecturalement), ou une qualité de constructions de logement.

A près discussion, il a été décidé deux choses – à mon sens majeurs -:

– revoir l’écriture générale de la charte qui doit être en fait un projet de volonté politique et pas comme actuellement un catalogue promotionnel et pompeux dans un jargon de brouillard (comme appeler les tours des émergences), avec quelques blocs forts : les aménagements collectifs, les choix environnementaux par exemple);
réfléchir à une signature unique par la Ville de ce document reformulé (aujourd’hui signé conjointement par la ville et l’aménageur) et de préciser le rapport avec la population en terme d’information, d’évaluation, de contrôle de la réalisation des projets de la ZAC).

A noter une forte présence d’élus – sans doute la tenue du BM prévu à la suite- mais qui a bien montré que si le dossier est dirigé par Paul Planque, l’ensemble des secteurs concerne l’ensemble des élus, car tous les aspects de la vie des audoniens sont concernés (santé ; réponse en urgence social logement, éducation avec un autre collège ; sport avec les équipements nécessaires, souhaités ou en discussion comme le stade Bauer ; le commerce…)

Je renvoie tout le monde sur le site de la Maison des projets pour de plus amples détails.

Pour la Maison des Associations, le représentant de cet ineffable projet couteux et autoritaire, a oublié de répondre sur l’annonce de 2 nouvelles maisons de quartier sur la Zac des Docks et leur lien avec l’existant (3 actuellement et les locaux vides de l’ex. Bibliothèque centrale place de la République).

Comme quoi dans le Pole citoyen, le meilleur côtoie le pire… »

François Taquet

Que les participants n’hésitent pas à donner ici leurs appréciations…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « Des question plus interessantes que les réponses »

  1. Merci pour cette explication sur le fonctionnement de ce “pôle citoyen”.Merci aussi à François Taquet qui fait un excellent travail pour essayer d’informer les citoyens non cooptés dans ce “pôle”!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *