blog "lesaudoniens.com" : Un exercice difficile

 Le blog lesaudoniens.com créé en décembre 2005 a un peu bouleversé la donne au niveau local en ouvrant un espace citoyen désormais incontournable. Informations, interventions, révélations, discussions en ligne, il a su s’imposer comme un média local utile à la démocratie locale. Nous avons donc salué et utilisé cet outil nouveau ouvert à tous. 

Rançon du succès il est aussi approprié par certains comme exutoire à d’obscures querelles ou manoeuvres personnelles et politiques. Il a pourtant jusqu’ici évité les écueils de la récupération politicienne en assurant un contre-pouvoir positif face à une municipalité autocratique et souvent coupée des citoyens.

 

Si Smaël Sebti, animateur du blog ,  n’a jamais dissimulé son engagement au Modem  ( http://www.sebti.fr/ ), l’appartenance désormais  explicite à l’UMP d’Olivier Decrock, initiateur du blog, tend « un peu » à marquer à Droite « lesaudoniens.com ». Parade face à cette fâcheuse impression : l’arrivée de Sabri Haddad nouvel adhérent du… PS !

 

A quand un Vert, un Communiste et un Trotskyste encartés pour clore la ronde ?

 

Ce souci du pluralisme honore sans doute ces trois personnalités et atteste, s’il le fallait, de leur sincérité, mais avouons-le la schizophrénie est peut-être proche.

                                                                                                        

Comment ce cartel de « politiques » pourra-t-il  à la fois cohabiter dans ce blog, avoir des amis s’affrontant au Conseil municipal, mener des combats électoraux opposés et garantir une parole citoyenne autonome qui se défie un peu des appareils ?

 

Avec la création du blog « soignetagauche.fr » en janvier 2008, nous avons pour notre part, dans un registre différent et des penchants politiques plus clairs, chercher à éviter toute récupération et instrumentalisation par les partis. C’est évidemment un peu plus simple.

 

Si  la démocratie est décidément un chemin tortueux et difficile,  cette expérience du blog les audoniens.com est en tout cas intéressante et très éloignée du formatage de la citoyenneté par les agences de com. payées par le contribuable.

 

Nous leur souhaitons donc bon courage et bonne chance…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

6 réflexions sur « blog "lesaudoniens.com" : Un exercice difficile »

  1. Il est étonnant que vous ne proposiez pas d’apartidaire(s) parmi les membres de ce blog citoyen.Jusqu’à nouvel ordre ils sont encore majoritaires parmi les citoyens!

  2. Ce nouvel entrant même issu d’un autre parti reste néanmoins une bonne nouvelle, dans la mesure où cet espace d’échanges utile sur S.O a nécessairement besoin de plusieurs administrateurs pour être correctement géré au quotidien (24/24 – 7/7) pour continuer à exister outre la garantie du respect de la charte en vigueur qui doit s’appliquer à ses membres.

    A charge ensuite aux citoyens de venir le nourrir de leurs commentaires pour le faire exister, d’y apporter les différentes couleurs gageant de sa neutralité ou bien de le bouder pour le condamner (par mort clinique) s’ils se sentent abusés ou manipulés.

  3. la création du blog a été une bonne chose.

    Peu importe que des projets aient été remisés alors.

    Sur l’appartenance des uns et des autres, ce que j’apprécie ce sont les multiples portes d’entrée proposées par le blog et propoquées par les intyerventions et les réactions.

    Article trop long, grammaire et orthographe approximatives quelle importance puisque que l’objet n’est pas atteint selon moi : vie d’un espace d’expression politique, sociale et culturelle.

    En rapport aux enjeux municipaux, sa mise est évidemment positive. Tous les bons décideurs le consultent ou le font consulter. Les bons collaborateurs aussi. Pour les paresseux, les indigents de la parole citoyenne, qu’ils continuent la tête bien au chaud dans leur monde et dans leurs certitudes. Qu’ils ne l’utilisent pas ou se refusent à l’utiliser, c’est d’abord les audoniens qu’ils méprisent et eux mêmes qu’ils négligent.

    Quant à la soupe, au minestrone, au bouillon des rapports entre les unes et les autres, ce sont d’abord leurs problèmes. Et le peu d’intérêt et l’incompréhension de leurs débordements sur le blog ont bien montré que les bloggeurs – dans leur quasi totalité – venaient sur Lesaudoniens.com pour la vraie vie fut-elle compliquée et tarabiscotée et pas pour ce salmigondis.

    Et pour oD que je sais trés occupé professionnelement, je pense qu’il aura à coeur avec Smael et Sabri de faire grandir le blog vers plus de professionnalisme, de réactivité et de convivialité parceque saint-ouen le vaut bien.

    Bonne chance aussi au blog “soignetagauche.fr” d’ID Saint-Ouen

  4. Peu importe que l’un soit ump, l’autre centriste et le troisième socialiste. L’essentiel c’est que ce blog vive et que s’y expriment des idées susceptibles de modifier tant soit peu l’état de choses existant. Je pense qu’il est possible de réunir toutes celles et ceux qui se prononcent pour que tout le monde ait droit à la vie. Un souvenir.
    “1936, les congés payés. Pour la première fois, on va être payé sans travailler. Ce qui n’était qu’un rêve un peu fou va devenir réalité. Je me souviens encore de l’enthousiasme des mineurs du puits du Banel, à Combes, petite bourgade proche de Decazeville. Je revois sur le plateau, devant le puits, la foule des mineurs rassemblés pendant la grève. Chaque jour, ils se retrouvaient là et chacun commentait les évènements et les premières mesures du gouvernement du Front Populaire. Les accords Matignon furent salués avec joie. Les 40 heures, les congés payés, les augmentations substantielles des salaires allaient changer la vie de ces hommes qui, chaque jour, descendaient dans la mine pour arracher l’énergie à la terre. Dur labeur que celui de mineur. Dur et dangereux. Les réjouissances de Sainte-Barbe, les fêtes votives, les anniversaires étaient autant de prétextes pour s’en donner à coeur joie. Chacun y mettait toutes ses forces, toutes ses économies, toutes ses réserves, parce qu’il risquait chaque jour sa vie au fond. De là, ce goût si fort des jeux, de la musique et de la danse.
    Les premiers congés payés furent fêtés comme il se doit. Juillet 36 vit les premières vacances. Le compresseur devint silencieux, la molette du puits s’immobilisa, le silence s’installa dans la lampisterie et les lavabos. Et puis les hausses de salaire aller changer un peu la vie. Le matin j’avais droit à un croissant. Fini le café crème dans lequel je trempais un morceau de pain. On mangeait mieux. La viande figurait plus souvent au menu …. ”
    Dites donc braves gens, si on recommençait ?
    “Seule la lutte paie” a dit quelqu’un.
    Et on sait aujourd’hui que certains ont de l’argent à ne plus savoir quoi en faire …il faut étudier attentivement la question. Tous ensemble … si les politiques ne veulent rien savoir .. on s’en fout .. on va s’en occuper ! Celles et ceux qui créent les richesses ont le droit de vivre mieux.

  5. au commandant René

    votre souffle est puissant, vos propos claire comme de l’eau de roche, votre pensée fine, dense et ferme comme le laser (preuve de votre modernité, si l’en était besoin d’en apporter une).

    Car je sais combien la France est en deuil après la disparition de l’inspecteur D.

    Vous, cher commandant, vous ne renoncez pas .

    Vous dites “seule la lutte paie”. Quelle jeunesse d’esprit et là je comprends combien vous pouvez rester droit dans le vent de la tristesse qui a frappé nos temps grisonnantes ou découvertes.

    Bravo encore, et dans l’assaut final, je sais que vous serez devant nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *