PS : un suspens insoutenable

70 % des adhérents, sur la petite centaine de socialistes audoniens, auraient participé aux élections internes de leur parti sur les différentes motions.En tête la motion « Aubry » (45%) suivie de celles « Delanoé » (25%)  « Hamon » (13%) et enfin « Royal » (12%).

A noter qu’Abdelack Kachouri Adjoint au Maire, et nous dit-on employé au cabinet du  Président du Conseil Général Claude Bartolone (« fabiusien »), soutenait fort judicieusement la bonne motion.

Cet obscur débat pour beaucoup, a conduit celui-ci à appuyer la candidature d’Estelle Villard (Conseillère municipale) comme nouvelle secrétaire de la section locale du PS.

Fair Play, Mustapha Krimat (lui aussi Conseiller Municipal), partisan de La motion « Delanoé » et d’une « gouvernance partagée » de la section s’est retiré.

Trève de baliverne, cette petite cuisine est peut-être (sait-on jamais ?) le prix de la démocratie. Restera à savoir néanmoins quelles orientations précises défendent réellement les uns et les autres et accessoirement leurs idées pour faire du neuf à Saint-Ouen.

A suivre…

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

9 réflexions sur « PS : un suspens insoutenable »

  1. Mesdames et messieurs les politiques de Saint-Ouen et d’ailleurs, que demande le peuple ? Pas grand-chose en vérité. Simplement une nourriture saine et abondante et un travail modéré … le reste n’est que littérature. Merci d’avance !

  2. A l’heure où ces lignes sont écrites, il semble que les pavés du nord aient devancé le marais poitevin. Si les chiffres sont confirmés, le PS aura donc comme premier secrétaire la belle Martine, la dame des 35 heures.
    Mais la course fut d’une extrême dureté. Martine a fait la différence sur les terribles pavés du nord. Elle a été pointé en tête dans la plupart des secteurs, notamment dans la fameuse tranchée d’Aremberg aux pavés inégaux et aux bas-côtés boueux. Au virage de l’arbre, à quelques encablures de Roubaix, elle a viré en tête. La suite ne fut qu’une marche triomphale.
    La belle Ségolène n’a pu suivre le train d’enfer imposé par la martine de Lille. Victime de l’homme au marteau dans les plaines interminables du nord, elle a laissé filer vers la victoire sa rivale qui n’en demandait pas tant. Pour justifier sa défaite, la sémillante Ségolène invoque l’incompétence de son entraîneur, François Hollande, qui a omis de la ravitailler alors que la course se jouait.
    Depuis hier soir, le beffroi de Lille est illuminé et brille de mille feux !
    Un léger bémol : on attend le résultat du contrôle antidopage avant de valider définitivement la victoire de Martine.

  3. Rien è  craindre René,le contrôle antidopage est effectué par H.Weber,Cambadélis et autres anciens aides rocardiens d’Heurgon.Ils ont un petit faible pour votre pédaleuse de charme!

  4. Le problème è  Saint-Ouen, comme ailleurs, c’est le manque évident de représentants du monde du travail dans les assemblées élues, qu’elle soit locale, départementale, voire même nationale.
    C’est bien dommage ! Fut un temps oè¹ les ouvriers étaient beaucoup plus représentés dans les assemblées précités, mais ils ont été éliminés au fil du temps, comme si leur présence était jugée encombrante.
    Le parti communiste, qui se réclamait de la classe ouvrière, est devenu un parti comme les autres. Il n’y a plus d’ouvriers dans sa direction nationale, mais des cadres, des enseignants, et même des gens qui exercent une profession libérale.
    Par son origine, par sa composition sociale, le poids inexistant de la classe ouvrière dans ses rangs, le parti socialiste est ouvert è  la pénétration des idéologies bourgeoises. Il reste, au plan politique, la principale force organisée du courant réformiste, courant fondé sur le mirage d’un changement possible des rapports sociaux en accord avec la bourgeoisie. Il est toujours un chaud partisan de l’europe de maastrich et de sa monnaie unique, génératrice de chômage, de misère et de régression sociale.
    Quant aux partis de droite, ils représentent le patronat de droit divin. Les acquis sociaux, conquis de haute lutte par le monde du travail, se réduisent comme une peau de chagrin. Le programme du Conseil National de la Résistance va être remisé aux oubliettes. Les déclarations de Nicolas Sarkozy devant l’Académie des Sciences morales et politiques suscitent des inquiétudes. Quand il dit : “Je rappelle le rôle joué par la religion dans la France profonde, celle des campagnes, il y a un siècle. Il y avait des instits et aussi des curés. La religion a contribué è  créer des citoyens .. ” Il remet en cause le contrat politique qui fonde la république, è  savoir la laè¯cité.
    Avec la crise financière qui va accentuer les problèmes sociaux, la situation risque de devenir explosive, affirment certains.
    “Un ciel aussi sombre ne s’éclaircira pas sans tempête”, a écrit quelque part William Shakespeare.

  5. Le problème à Saint-Ouen, comme ailleurs, c’est le manque évident de représentants du monde du travail dans les assemblées élues, qu’elle soit locale, départementale, voire même nationale.
    C’est bien dommage ! Fut un temps où les ouvriers étaient beaucoup plus représentés dans les assemblées précités, mais ils ont été éliminés au fil du temps, comme si leur présence était jugée encombrante.
    Le parti communiste, qui se réclamait de la classe ouvrière, est devenu un parti comme les autres. Il n’y a plus d’ouvriers dans sa direction nationale, mais des cadres, des enseignants, et même des gens qui exercent une profession libérale.
    Par son origine, par sa composition sociale, le poids inexistant de la classe ouvrière dans ses rangs, le parti socialiste est ouvert à la pénétration des idéologies bourgeoises. Il reste, au plan politique, la principale force organisée du courant réformiste, courant fondé sur le mirage d’un changement possible des rapports sociaux en accord avec la bourgeoisie. Il est toujours un chaud partisan de l’europe de maastrich et de sa monnaie unique, génératrice de chômage, de misère et de régression sociale.
    Quant aux partis de droite, ils représentent le patronat de droit divin. Les acquis sociaux, conquis de haute lutte par le monde du travail, se réduisent comme une peau de chagrin. Le programme du Conseil National de la Résistance va être remisé aux oubliettes. Les déclarations de Nicolas Sarkozy devant l’Académie des Sciences morales et politiques suscitent des inquiétudes. Quand il dit : “Je rappelle le rôle joué par la religion dans la France profonde, celle des campagnes, il y a un siècle. Il y avait des instits et aussi des curés. La religion a contribué à créer des citoyens .. ” Il remet en cause le contrat politique qui fonde la république, à savoir la laïcité.
    Avec la crise financière qui va accentuer les problèmes sociaux, la situation risque de devenir explosive, affirment certains.
    “Un ciel aussi sombre ne s’éclaircira pas sans tempête”, a écrit quelque part William Shakespeare.

  6. Franchement STG,je ne vois pas ce que”cette cuisine”a è  voir avec”la démocratie”.Toutes les heures,aux infos,on apprend qu’on retrouve des voix en Nlle Calédonie,en Gironde qu’on a fait voter pas les morts ,comme dans une élection”bourgeoise”,mais les absents en Seine Maritime ou dans le Nord.Tout ce serait bien passé è  S.O.et dans le 93…on y aurait des fabusiens reconvertis aubrystes honnêtes!
    Enfin vu les résultats è  S.O.,les royalistes y semblent particulièrement faibles.J’avais prédit,sur un autre blog,qu’AK avait mieux joué que son homologue de St-Denis et qu’il irait loin s’il passait sans encombre les méandres du congrès.Nous y sommes.La scission va -t-elle se limiter aux amis de Mélanchon?Sinon si OD rate sa nomination è  l’UMP,il pourrait faire un leader royaliste très présentable;è  condition de pas être devancé par M.Keita dont on annonce sur le blog d’OD le ralliement au PS sans démenti de sa part!Enfin quel sera le sort de Bruno Leroux dont l’avenir è  Epinay(comme pour Hayat Dhalfa)semble bien compromis.Et,Mathieu Hannotin limitera-t-il ses ambitions è  l’Ile St-Denis?
    René a bien raison:le ciel est sombre et quels rapports”ces gens-lè “entretiennent-ils encore avec les couches populaires qu’ils sont sensés représenter?

  7. Un temps de chien qui n’avait pas découragé les militants(PCF,PS,NPA)présents au marché ce matin.Devant mon étonnement de voir des militants PS en cette période éloignée des échéances électorales,un jeune et dynamique militant me dit que le PS aurait désormais une nouvelle pratique,entreprendrait une présence prolongée.Le tout sous la houlette de la toute nouvelle secrétaire de section.On semblait loin de ce que Canal+ appelle déjè  “la bataille de Solférino”.N’oublions pas que c’est en voyant la boucherie de cette bataille,en 1859,oè¹ les troupes de Napo”le petit”battirent les autrichiens°qu’Henri Dunant décida de créer”la Croix Rouge”.
    °Cette bataille contribua è  l’Unité italienne en faveur du roi de Piémont-Sardaigne et accessoirement le rattachement de Nice(la patrie de Garibaldi)et de la Savoie è  la France.
    Tout è§a pour dire que ce nom de Solférino doit donner envie de s’étriper!

  8. Un peu d’infos ne nuit pas è  la santé, surtout quand c’est l’histoire qui se dessine sous vos yeux ce qui devrait plaire è  fainzang michel…

    Espérons qu’Hayat Dhalfa trouvera encore du temps pour s’occuper du groupe citoyen, communiste et républicain qu’elle préside è  la mairie de SO…

    “Bonjour,

    Le meeting national de fondation du Parti de Gauche aura lieu è  la nef de l’Ile des Vannes è  l’Ile-Saint-Denis samedi 29 novembre è  15h.

    Ce sera un événement historique pour la gauche franè§aise. Cette fondation sera parrainée par Oscar Lafontaine, dirigeant de Die Linke en Allemagne qui sera présent samedi.

    C’est chez nous ! dans notre secteur de la Seine-Saint-Denis !

    C’est pourquoi nous vous sollicitons pour préparer ce meeting. Surtout, cet événement doit être annoncé et porté è  la connaissance de tous. C’est ainsi que se construit notre parti : par l’engagement de ses militants.

    Voilè  donc le programme des réjouissances pour le début de la semaine qui vient :

    – lundi soir : collage è  22h30 è  la gare sncf Saint-Denis (rer D).
    – mardi soir : è  19h30 tractage métro Basilique (ligne 13) avant la réunion publique des communistes unitaires è  l’hôtel de ville de saint-denis (puis collage dans la foulée vers 23 h sur le trajet du tram.)
    – et bien sè»r les autres jours de la semaine…

    De plus, une petite réunion du Parti de Gauche ouverte è  tous ceux qui s’y interessent aura lieu lundi 24 nov è  l’Ile-Saint-Denis (chez Sophie Delvallée 3 quai de la marine è  l’Ile-Saint-Denis) organisée par le cercle Marceau Pivert de PRS.

    Nous attendons vos disponibilités !

    Fraternellement,

    Pour le Parti de Gauche 93

    Hayat Dalfa (Saint-Ouen)
    06 60 85 59 11
    hayat.dhalfa@wanadoo.fr

    Frédéric Pluchon (Saint-Denis)
    06 66 49 65 73
    frederic.pluchon@gmail.com

  9. Taquet,l’Histoire è§a ne se décrète pas.Surtout quand il s’agit d’une histoire!
    “Le quai de la Marine”,j’apprécie,è§a fait très Simenon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *