Maire Bonheur, Magic Boss et la Marsienne

Pas grand-chose à  rajouter concernant Réussir Saint-Ouen, liste concoctée par la maire Jacqueline Rouillon et son mari Michel Bentolila maire-adjoint à l urbanisme, si ce n est de constater que notre marsienne[1] Hayat Dhalfa, parachutée en décembre 2007 depuis Epinay, n a pas encore répondu à une question. Comment ce n°3 de la liste, préposée comme future maire-adjointe, a-t-elle pu toucher terre à Saint-Ouen ? Pourra-t-elle confirmer que ce n est pas dans un logement Semiso, Société d économie mixte de Saint-Ouen dirigée par Paul Planque, n°6 de la même liste et préposé comme successeur de « Bentôt»  l’urbanisme


[1] M.A.R.S : pas la planète ni le dieu de la guerre qui attaque, tout juste un astéroîde imperceptible   l’oeil nu. Un des sous-produits de scission du Mouvement des Citoyens (Chevènement, vous connaissez encore ?) : Manifeste pour une Alternative Républicaine et Sociale (2003)., S est rabiboché en février 2007 avec l autre sous-produit, s appelant Gauche Républicaine, pour former ce que vous voyez en bas du programme de Maire Bonheur : Mars-Gauche Républicaine.

Ingolf Diener

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *