Marmottan, belle au bois dormant

Demain Saint-Ouen pourra s enorgueillir, à  proximité de Paris, d un beau parc urbain dans le quartier Victor-Hugo. Après- demain devrait naître, en bord de Seine, un grand parc régional (à financer) d’une douzaine d’hectares.
Même avec une population en forte progression, notre très faible nombre de m2 d’espaces verts par habitant (dont certains nous rebattaient les oreilles) devrait s’en trouver sérieusement amélioré.
Ces poumons verts constitueront un saut qualitatif notable dans l’histoire urbaine de notre ville. Faudra-t-il s en contenter ? C’est peu souhaitable.
Aux confins de la ville, ils permettront de s ouvrir à nos voisins de Paris, Clichy, Gennevilliers ou de l’Ile Saint-Denis.
Peu accessibles au quotidien pour les habitants de plusieurs quartiers, ces réalisations doivent être complétées et s’inscrire sans attendre dans un maillage cohérent d’espaces verts de qualité et de proximité. (comme le petit square Dollet rénové).
Réseau de pistes cyclables, mails piétons arborés, placettes, linéaires commerciaux attractifs ne peuvent être réservés au projet des Docks. Ces éléments doivent irriguer tout le territoire communal.
En plein centre ville, au pied du métro, proche d’une école, des commerces et de bureaux, le réaménagement (avec extension) du square Marmottan, vieillissant et oublié, pourrait sur un peu plus d’un hectare, constituer un enjeu significatif.
Une piste de travail à  ne pas négliger pour faire rimer dans notre ville équilibres et développement ambitieux.
Eric Pereira-Silva
A Saint-Ouen n°52 avril 2007

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

14 réflexions sur « Marmottan, belle au bois dormant »

  1. Merci au manège de donner un peu de vie à Marmottan. Les bambins sont contents et sa musique apporte de la gaité aux passants.

  2. Aujourd’hui jour de Pâques, le secours populaire a organisé une chasse aux oeufs. Une dizaine d’enfants ont pu profiter de cette initiative. Dans cette période de grisaille et de crise, il est particulièrement important de marquer une petite pose joyeuse et gaie : Pâques, la fête la plus joyeuse du calendrier après Noël.

  3. Il y avait PLEINS de chocolats cachés dans les talus. Une dizaine d’enfants ont pu participer à cette initiative.
    Malheureusement, une vingtaine d’enfants qui fréquentent quotidiennement le parc ont dû regarder sans y être invité car ils ne savaient pas qu’il fallait s’inscrire. La mairie qui dépense beaucoup d’argent dans la COM, aurait pu mettre un grand article. Elle a bien mis trois ou quatre agents municipaux, des grandes banderoles pour empêcher le passage.
    Enfin dix enfants dont les parents sont à l’affût de tous les bons plans ont pu en profiter , c’est déjà ça. J’espère qu’on a dit aux mamans voilées que c’était aussi un fête chrétienne dans un pays démocratique et quand il y en a pour un, il y en a pour deux ou plus 🙂

  4. Mercredi soir à la Maison des Projets, nouvelle réunion concernant la transformation du square Marmottan.

    Aucun élu mais semble-t-il une volonté municipale de rénover ce bel emplacement historique qui se trouve rue des Rosiers – devant le futur centre administratif, à la sortie du métro Garibaldi – à l’entrée du Rosaire, et rue Edgar Quinet pour nos anciens de la Maison.

    Tout reste possible donc mais déjà deux propositions se dessinent grâce à l’effort conjugué de riverains, d’amis de saint-ouen et de services municipaux, cornaqués par les aménageurs désignés.

    Pas de conflit d’intérêt mais un aller retour vivifiant et permanent entre le terrain, l’esprit et l’université.

    Les riverains n’ont pas été oubliés, comme la vidéo surveillance a été posée comme le choix des plantes, l’usage des murs pignons, les animations et des réflexions liées au statut des personnels et des animations.

    L’affaire est à suivre avec une prochaine réunion et la consultation des enfants et des structures.

    Les techniciens ont été sollicités pour clarifier les propriétaires des terrains , notamment sur les réserves municipales (projets indéfinis), et incités à prendre langue avec le curé du Rosaire, pour le moins voisin de tout cela.

    Quant à pose d’un panneau d’info rue des Rosiers , rue Quinet et à l’entrée Rosaire/Kléber, on attend les premiers gestes du nouveau (nénième) directeur de la com qui viendrait d’être embauché(e) par JR.

    Et les joyeux se tournèrent vers Jésus et lui demandèrent : à quoi sert le Cabinet ?

    Naturellement, le bulletin municipal n’en souffle mot!. C’est vrai qu’il ne s’agit pas d’approuver les choix du maire…

  5. @taquet post5
    “Et les joyeux se tournèrent vers Jésus et lui demandèrent : à quoi sert le Cabinet ?”
    Sa mission évangélique est de s’occuper en priorité des lieux d’aisances du projet des Docks.
    Je Vous salue Mairie, pleine de grâces, le Promoteur est avec Vous.
    Ainsi soit-il !

  6. L’aménagement du square est bien avancé et une esquisse du projet sera présenté le jeudi 24 mai à 18 heures en mairie par Morgane Garnier adjointe et Paul Planque, Premier adjoint.

    Une invitation est distribuée ce jour sous enveloppe.

    Lors de la dernière réunion du groupe de travail comprenant des Audoniens volontaires avec les techniciens municipaux et des prestataires, l’engagement a été pris que soit présenté le fruit des échanges et de la réflexion par un “non officiel”.

    Dans un autre domaine mais à peu de distance et à la même heure, inauguration de la Mission Réussite Solidaire et lancement du dite So-jeunes.fr à la Mission Réussite Solidaire 42, avenue Gabriel Péri.

    Il semble que selon le dernier bulletin municipal la tranche d’age reçue ait évoluée puisque la limite est poussée jusqu’à 30 ans. Espérons quand même que cette action municipale remplisse ces objectifs avant cet age fatidique…

  7. Le square aura connu un petit évènement culturel ce samedi après-midi, qui a su garder toute l’attention du public. Il s’en est fallu de peu toutefois car pour toute initiative il ne faut jamais oublier de prévenir les hôtes quelques jours avant de venir… tout en sachant qu’en fermant ce lieu de verdure à 20h, les organisateurs ont été obligés de pousser dehors les spectateurs. Sachez que le Parc des Chanteraines ferme à 21 h en cette période de l’année.

    En même temps, je ne désespère pas que le groupe de travail sur le futur aménagement du square Marmottan puisse entendre les gardiens car ceux-ci ont certainement des choses à dire, et naturellement à entendre.

    Il serait bêta que les premiers “utilisateurs ” de leur outil de travail ne soient pas impliqués, ni consultés…

  8. Où en est le projet Marmottan ?
    J’espère qu’il n’est pas aux oubliettes du château de la belle au bois dormant.
    En attendant, les enfants jouent sur un terrain accidenté, sautent entre les trous et les bosses. Heureusement l’hôpital Bichat n’est pas loin pour les accueillir en cas d’accident !!!

  9. com 9 :Au moins, on peut encore profiter des arbres magnifiques de ce petit parc condamnés à disparaitre pour la plupart , à mon avis, dans le nouveau projet à l’instar du parc Hellbroner bien nu et triste aujourd’hui…
    Je ne suis pas du tout en accord avec la nouvelle mode en matière de jardins dans cette ville : il fut un temps où les parcs et jardins étaient construits en ville pour nous donner l’illusion de ne plus y être justement ( beaucoup d’arbres pour cacher les immeubles, allées touffues et verdoyantes…). Aujourd’hui c’est l’inverse : tout doit nous rappeler que nous sommes en ville et le béton est visible de partout.
    Quelle différence avec Paris où met en place des espaces presques sauvages (plantes et fleurs) dans des petits squares comme le tout petit square Paul Painlevé devant le musée de Cluny (petit miracle de calme et de tranquilité dans un quartier bruyant et agité pourtant)

  10. @7
    Cela fait 20 ans que la Mairie parle d’aménager Marmottan, il ne reste que 10 ans 🙂
    Avec les années, le square est devenu dangereux pour les enfants et les personnes âgées (il y a une maison de retraite juste à côté). Les chemins sont abîmés, il y a des trous partout.
    En attendant le projet, ne peut-on pas enlever le goudron ? dans la plupart des squares de quartiers, il y a des chemins de sable ou de terre…
    Est-ce un bon moyen d’encourager les salariés qui le traversent pour rejoindre le métro, d’habiter Saint-Ouen ? J’espère que les magnifiques arbres resteront.

  11. @com 10
    je suis tout à fait d’accord avec vous. Je suis allé voir le parc Hellbroner, il ressemble à une cour de récréation.
    J’espère que les arbres pousseront avant que ce square soit abîmé. Quand j’y suis passé j’ai vu un enfant avec un bâton entrain d’enlever la porte, sa maman le regardait faire en souriant…
    Au moins dans les cours d’école il y a des instituteurs qui surveillent

  12. Bon, il faudrait savoir! vous voulez de la concertation?

    Sur Marmottan, il y a de la concertation. Et celle-ci risque d’aboutir à la suppression d’arbres et de buis (ce que je déplore à titre tout à fait personnel). On ira certainement vers un parc plus écologique et mieux adapté aux jeux des enfants. C’est ce que la majorité des participants à la concertation auront voulu et il faudra faire avec.

  13. com 13 : mais c’est quoi cette concertation qui ne concerne que certaines personnes dispo certains jours à certaines heures (heures où je suis encore au travail en ce qui me concerne) !
    Doit-on en conclure qu’une poignée de gens n’ayant aucun goût doit décider de l’avenir de Saint-Ouen ?

    C’est sympa de penser aux enfants mais il n’y a pas que des enfants dans cette ville qui va devenir celle ayant le plus grand nombre de jardins d’enfants au m2 !

    Et tant pis pour les personnes agées qui n’ont qu’à restées chez elles et ceux qui aiment flaner au calme ou lire dans la verdure qui n’ont qu’à habiter ailleurs !
    Du reste, je ne suis pas sur que les participants à cette concertation demandent avec autant de ferveur l’abattage des arbres…

    Il eut mieux valu envoyer un questionnaire à tous les habitants leur demandant ce qu’ils voulaient exactement comme parc

    C’est un vrai problème dans une ville qui ne dispose que de petits espaces vite saturés et où ne peuvent coexister facilement jeux d’enfants et espaces de verdure dédiés au calme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *