Gare aux associations

C est, semble-t-il, le sentiment  inavoué, d une partie de la majorité municipale. Les associations on les aime, on en cause beaucoup mais en réalité on s en méfie un peu (sauf si elles sont à votre service)
A l arrivée : des subventions attribuées de manière assez « routinière » sans lisibilité des lignes de force et de cohérence de l appui municipal au mouvement associatif.
Autant dire que les thèmes émergents, les groupes informels,  les actions balbutiantes peinent à trouver un relais ou un début d encouragement.
Mieux la création d une Maison des Associations évoquée par tous avec un trémolo dans la voix est restée jusqu ici un thème de campagne électorale.
En cette rentrée sous le sceau du libéralisme  marquée par la question des moyens dévolus à la santé ou à l école sur fond de licenciements massifs, les associations qui agissent au quotidien ne seront pas de trop pour réduire la «  fracture sociale ».
Cette action irremplaçable mériterait un « outil de travail » de qualité à l échelle de notre Ville : moyens modernes mutualisés, accueil des initiatives citoyennes, locaux adaptés, gestion associative.
La magnifique Gare « Godillot », scandaleusement abandonnée par la SNCF aux tags et aux squatters depuis des années pourrait être vendue (au plus offrant).
En conjuguant patrimoine et citoyenneté, la Ville pourrait s enorgueillir de rechercher un partenariat financier autour d un projet global à dominante publique accueillant notamment sur ce site la Maison des Associations.
Eric Pereira-Silva
À Saint-Ouen n°10 octobre  2003

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

5 réflexions sur « Gare aux associations »

  1. Merci Eric de nous rapeler une histoire enterrée. Comme les fins annoncent certains débuts (…) et fidel aux histoires ponctuées servitudes on reviendra sur cette vieille idée pour que la magnifique Godillot ne soit pas une “gare aux silences”.

  2. Mon cher Mustapha,
    Merci de ressortir cet article paru il y a 4 an et demi (!) dans le magazine municipal et qui è  l’époque m’a valu les railleries et la morgue de tes nouveaux amis.
    Questions : qui a “enterré” ce sujet, qui m’a soutenu è  l’époque ?
    Si tu as des éléments précis n’hésites pas è  nous les communiquer.
    En tout état de cause : bonne chance !
    et “champagne !” si tu arrives è  reconquérir (au moins en partie), pour cette belle cause, la belle gare “Godillot”.

  3. Association de la Défense des jardins ouvriers ;quelle subvention?
    Asociation du Piccolo pour la troupe théatrale ;idem?
    De laquelle la Mairie se méfierait-elle le plus?

  4. La gare Godillot est laissée è  l’abandon sous le regard impavide de notre maire.

    Une banderole accrochée è  la faè§ade a fait miroiter une possible reprise d’activité, c’était, il y a plusieurs années.

    Depuis, un squat et quelques agressions taguistes ont définitivement inscrit ce batiment dans le patrimoine local délaissé (Félix B s’en retourne dans ma mémoire).

    Or, si une expulsion a semble-t-il été décidée, il restera la question des clôtures le long des voies.

    Après le drame de st-denis (RER B), oè¹ de malheureux supporteurs avaient été écrasés par un train,

    le problème demeure entier autour de la gare Godillot.

    Pourtant, le directeur général de l’Infra (direction de la SNCF) a demandé aux directeurs régionaux de faire réaliser une opération de vérification des clotures et des indices d’effraction ou d’intrusion sur le domaine ferroviaire visant è  recenser les travaux éventuellement nécessaires è  leur remise en état.

    Cela aurait commencé par la région Paris Nord qui, en lien avec les autorités locales…

    Nous avons donc, nous riverains, hè¢te de lire ce qu’a bien pu écrire JR sur la question.

    Nous lui suggérons de faire établir un constat d’huissier sur l’état des clôtures et des accés depuis la voirie communale.

    Cela sera sans aucun doute moins cher qu’une énième enquête fumeuse pour découvrir ce que les audoniens disent depuis longtemps, ou une énième étude com confiée è  qui vous savez…

    Une autre proposition serait que la DG rencontre la Direction de l’architecture et de l’aménagement des batiments de la sncf et ses services comme la DAAB, l’agence d’architecture intégrée de la SNCF et l’AREP, le bureau d’études de la SNCF.

    Mais c’est vrai que Paris métropole, c’est tellement prenant que depuis des années alors que la ville est en contact avec RFF et la SCNF, aucune minute n’a été trouvée pour ouvrir un agenda et fixer une réunion sur la gare Godillot… pour aboutir è  une autre chose qu’une belle et grande dégradation en plein centre ville!!!

    C’est vrai que ce n’est pas sur la canton du maire, mais on peut penser avec raison que le canton nord saura le rappeler au canton sud.

    La voie ferroviaire ne les traverse-t-elle pas tous les deux ?!

  5. Info pour celles et ceux qui n’ont pas @…

    A tous les acteurs associatifs,
    Afin d’établir un planning semestriel des évènements sur la ville, le service Vie Associative a besoin de vos informations au moins 2 mois à l’avance des évènements que vous organisez avec les éléments suivants:
    le public attendu, le jour, les horaires, le lieu, et l’objet de l’évènement.
    Merci de nous les communiquer dans les meilleurs délais.
    Merci de votre compréhension,
    Bien cordialement,
    Service Vie Associative
    Cap Saint-Ouen
    126 rue des Rosiers
    93400 Saint-Ouen
    tel: 01.49.45.77.79

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *