Patinoire : du pain à l’urbain

Un(e) internaut(e) avisé(e) nous l’apprend sur facebook, notre patinoire malade de vétusté et à l’arrêt depuis des mois pourrait se transformer et changer de destination. Adieu patins à glace, club de hockey et leurs adeptes jeunes et moins jeunes !

On apprend en effet que l’édifice « patrimoine architectural du 20ème siècle » est inscrit pour obtenir des financements dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) 2021-2027 à hauteur de 5,5 M€.

Un plan présenté par Valérie Pécresse Présidente du Conseil Régional d’Ile de France en septembre dernier. Dans la centaine de pages du rapport deux petites lignes lapidaires qui commencent à faire réagir nos concitoyens : « Enfin, sera engagée la création à Saint-Ouen, dans le bâtiment de l’ancienne patinoire, du musée des arts urbains qui offrira un lieu aux arts urbains, et consacrera leur place dans la vie culturelle de nos territoires ».[1]

Nous échapperions donc au « musée du pain » envisagé par notre précédent Maire[2] et à une démolition intégrale pour permettre un réaménagement complet de ce site stratégique.

Derrière les déclarations de chancellerie, d’hier et d’aujourd’hui, de l’adjoint à l’urbanisme (Adel Ziane)[3] on comprend que la priorité c’est de sauver le bâtiment de l’architecte Paul Chemetov. Dès lors la réhabilitation de la patinoire (pour patiner) reste très hypothétique (ndlr : pour des raisons techniques et de coûts).[4]

On envisage plutôt dans l’immédiat si on ne peut pas maintenir l’activité des « réservations d’heures de glaces » (!?), « une patinoire temporaire » et à terme une patinoire intercommunale » (comprendre pas forcément à St-Ouen).

Donc hypothèse « parmi d’autres » (mais déjà avec un financement régional) : « un musée des arts urbains qui offrira… un lieu aux arts urbains » (sic !) : belle langue de bois en termes d’objectifs, de contenus et d’intérêts supérieur pour notre villeet sapopulation.  Une belle surprise aussi puisque personne n’a été consulté (peut-être même pas vraiment les élus).

Sur quelle base et dans quelle instance municipale cette inscription dans le contrat de plan a-t-elle été décidée et demandée ? Si, à bon droit, certains considèrent qu’une patinoire est peu comptable avec le réchauffement climatique qu’ils l’assument au moins clairement. Et qu’ils s’interrogent néanmoins sur les publics concernés par des équipements fort différents.

Bref, comme d’habitude, le processus de décision dans nos affaires municipales est particulièrement opaque, sans réelle information ou concertation.

En parlant d’arts urbains, si on réhabilite l’édifice actuel, encore faudrait-il avoir une idée de l’aménagement « urbain » intégrant le bâti alentour, les « circulations douces »[5] pour accéder aux places Jean Jaurès et de la République et la végétalisation du secteur.

EPS


[1] A lire page 82 du rapport https://www.iledefrance.fr/…/2021/09/CR%202021-068.pdf

[2] L’ancien maire William Delannoy (2014-2020) aurait semble-t-il envisager sérieusement d’y installer « Le musée du pain » de Francis Holder (enseigne Boulangeries Paul ») une idée chipée (?) à sa prédécesseure qui avait caressée l’idée d’installer un musée du pain dans le Centre administratif !

[3] Adel Ziane (facebook)

« Sur la patinoire, notre position n’a pas changé et je la résume ici à nouveau :

– après 40 années sans entretien, nous avons dû la fermer pour des raisons de sécurité à la suite d’un audit. Les travaux sont en cours;

– Nous voulons préserver ce bâtiment et j’échange régulièrement avec monsieur Paul Chemetov pour étudier sa rénovation.

– Nous avons toujours dit (dans Le Parisien, sur France 3, en conseil municipal…) que, si l’activité patinoire ne pouvait y être maintenue, nous étudierions la possibilité de poursuivre l’activité glace via la réservation d’heures de glace, une patinoire temporaire puis à terme une patinoire intercommunale.

– L’enjeu essentiel est de rénover ce bâtiment, d’ouvrir toutes les pistes de réflexion et de donner à ce bâtiment du 20eme siècle qui n’a pas été entretenu à sa juste valeur un nouveau souffle au 21eme siècle

– Dans une communication de la ville du 29 juillet 2020 relatant les échanges entre le Maire de Saint-Ouen et la Présidente de Région, il avait été évoqué l’accompagnement financier du Conseil Regional au projet de rénovation de la patinoire. – L’hypothèse d’un musée des arts urbains en est une comme d’autres si l’activité patinoire ne pouvait y être maintenue. Toutes seront soumises à consultation de la population comme nous nous y sommes engagés dans nos communications de janvier 2021 disponibles sur le site internet de la ville. »

[4] Une réhabilitation de la patinoire qui se heurterait, nous dit-on, outre un coût très important à une impossibilité physique d’avoir une surface plus importante (en élévation) permettant d’accueillir dorénavant des compétitions au regard des nouvelles normes en vigueur.

[5] Circulations douces : modes de déplacement non-motorisés (notamment piéton et vélo).

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *