Conseil de rentrée

mardi 29 septembre 2020

Elections tardives accolées aux vacances, les trois premiers conseils municipaux de juillet ont été consacrés à l’installation dudit Conseil (dont l’élection du Maire), la désignation des nouveaux élus dans diverses instances et aux questions budgétaires (approbation du budget primitif et des comptes administratifs ou de gestion). Après dans l’urgence de l’installation…l’immersion[1].

Crise sanitaire oblige, cette séance retransmise sur internet, se tiendra non pas en mairie mais, une fois encore, salle Barbara et sans public.

De la SEMISO au CAFAC en passant par le commerce, santé, le Vélib’, la participation des promoteurs, un nouveau groupe scolaire, la passerelle de l’île des Vannes ou le plan de formation du personnel, les sujets divers et variés son désormais au programme avec pas moins de 32 délibérations.

Dans ces dossiers signalons quelques délibérations (n°) :

3 – Plaine Commune : création d’une Commission locale d’évaluation des charges territoriales (CLECT) au sein de laquelle chaque commune est représenté pour évaluer ses besoins de financement.

4 – Semiso : les 7 nouveaux élus siégeant au Conseil d’administration (dont le maire) se verront attribué – si on a bien compris – une indemnité « plafonnée » à 300€ par an (soit 25€/mois !). Symbolique !?

5 – Commerce local : encouragement à acheter à St-Ouen par des bons d’achats (bon « city ») financés par la ville (300 000€ budgétés) chez des commerçants inscrits dans la démarche. Le tout en partenariat avec la plateforme d’une « start-up » (qui ne se rémunère pas !). A suivre…

6 – CAFAC[2] : Rapport d’activités et comptes 2019 avec une participation de la ville à hauteur d’un petit million d’euros pour cet équipement majeur dont les fréquentations est en hausse constante. Au-delà de l’exercice comptable un petit mot sur l’incidence de la crise sanitaire et le début de la saison culturelle 2020-2021 ?

11-12-13-14 – CAF (Caisse d’Allocations Familiales) : plusieurs conventions d’objectifs et de financement pour des actions concernant les Equipements d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE) : pour les crèches Monmousseau, F. Dolto, Ottino, accueil des enfants en situation de handicap, accès des « familles fragilisées », « relais assistant(e)s maternel(le)s » Rosiers.

15- Patrimoine (architecture, urbanisme, espaces protégés tourisme…) : adhésion à l’association « Sites et cités remarquables de France » qui compte 240 villes. Une petite cotisation de 2 300€ qui rapportera gros ? Objectifs mise en lumière et meilleure connaissance du patrimoine par les habitants (expos, ateliers, visites…).

16-17-18-19-20-21-22 – Santé AP-HP et ARS [3] : stages étudiants en ondologie (dentaire) dans nos centres de santé, acquisition d’une sonde cardiaque (Barbusse), organisation Covid, éducatif écrans et nutrition, « pass ambulatoire (public vulnérable), dispositif Atelier Santé Ville…

24- Vélib’ : tout arrive à qui sait attendre, le système de locations de vélos en libre-service retrouve son droit de cité à St-Ouen. A suivre : les études techniques menées par le syndicat et Plaine commune pour le futur déploiement des stations. Encore un peu de patience…

26-27-28- Village olympique :

– déclassement partiel et transfert de propriété des rues Pierre Nicolau et Jean martin (ex zone d’activités) pour la restructuration du foncier dans le cadre de la ZAC.

nouveau groupe scolaire (17 classes + centre de loisirs. 25,8 M€) à réaliser par la Solideo[4] pour la rentrée 2023 avec une subvention de la ville de 10,6 M€ (correspondant aux besoins du quartier actuel en dehors des besoins des 950 nouveaux logements de la ZAC). Une opération en parallèle de la restructuration de l’école Anatole France.

Ile des Vannes : convention pour le financement par Solideo de la Grande Nef à hauteur de 12,5 M€ (structure et toiture). et de la piste d’athlétisme pour 1,5 M€.

29 – Plan de formation du personnel[5]. Au menu : la communication positive, le rôle et la responsabilisation des cadres sur la prévention des risques, favoriser la culture « managériale » et la capacité d’encadrement, améliorer les conditions de travail, assurer les savoirs fondamentaux, développer compétences et professionnalisation… Pas de quoi chômer pour atteindre l’ «excellence ».

D’autant que de mauvaise langues susurrent que ces dernières années des pans entiers de l’administration on été laissés en jachère et que de nombreux postes sont non pourvus. Il faudra donc aussi…embaucher.

***

Pour les curieux, au-delà du Conseil, examiner les décisions du maire dont le champ assez large avait inquiété notamment les élus d’opposition.

 

EPS

 

[1] On ne sait pas si les élus ont bénéficié de plus de temps qu’ »avant » pour examiner leurs dossiers mais au moins une chose est certaine fini la ramette de papier pour la quarantaine d’élus puisqu’il semble qu’on soit passé au numérique.

[2] « Cafac » : Association Comité Audonien et Francilien d’Arts et de Culture » titulaire de la Délégation de Service Publique.

[3] AP-HP : Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, ARS : Agence Régionale de Santé

[4] Solideo : Société de livraison des ouvrages olympiques

[5] Sur 47 jours de formation par an 23 sont effectués en « union » avec Plaine commune et 39 par des prestataires privés

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

1 réflexion sur « Conseil de rentrée »

  1. ” 3 – Plaine Commune : création d’une Commission locale d’évaluation des charges territoriales (CLECT) au sein de laquelle chaque commune est représenté pour évaluer ses besoins de financement.”

    Que sont les charges territoriales ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *