Un hôpital aux forceps ?

Lors de la concertation en grande pompe (car obligatoire) sur le projet à Saint-Ouen de l’Hôpital Grand Paris Nord et son campus universitaire, le garant du débat public avait interrogé en séance l’AP-HP notamment sur une hypothèse émise par ledit public. A savoir : positionner l’Hôpital sur le grand axe routier boulevard Victor Hugo avec à proximité la future station de ligne 14 (interconnectée avec le RER C) et installer le pôle universitaire en cœur de ville côté Garibaldi desservi par ligne 13. Une solution a priori moins traumatisante pour l’environnement et les habitants du quartier en termes d’accessibilité des véhicules (Ambulances, Samu, Pompiers, livraisons, services maintenance, hélicoptère…).

A la question du « garant » avez-vous étudier ce scénario ? Pas de oui (même murmurer) mais spontanément du « c’est pas possible », avec « deux blocs forcément complètement distincts » (Hôpital et Campus) et l’argument improvisé – mais original – de la contrainte de « la crue millénaire de la Seine » (!). Alors que quelques mois auparavant le meilleur projet et le site au top pour l’AP-HP était… dans la zone (inondable) des Docks.

Pour bien se faire comprendre le « garant », en demandant d’étudier ce scénario, avait indiqué « Un projet sans alternative est un projet sans avenir ». On ne saurait dire mieux !

Finalement, alors qu’on avait compris que la concertation serait prolongée d’un mois, c’est plutôt la concertation en interne Etat – APHP qui a eu lieu pour bien se caler sur une réponse négative inoxydable et mettre en œuvre sans tergiverser.

Résultat connu à ce jour : c’est circuler il n’y a rien a voir, on fait comme on a dit ! Ah oui, on y avait un peu pensé mais pas-possible-parce-qu’on-peut-pas-faire-autrement et on a plus le temps ni les moyens financiers. Donc pas d’études complémentaires mais merci Mr et Mme les garants, on achète au plus vite le site PSA Citroên, on modifie le PLUi avec un bon PIG[1] et comme le Maire, pour mais un peu contre, pleurniche sur son impuissance on lui paie si nécessaire un petit quelque chose [2].

EPS

Le Collectif « Pas ça, pas comme ça, pas là », mobilisé sur ce projet d’Hôpital Grand Paris Nord a écrit aux garants de la CNDP pour réclamer une rencontre afin de nous assurer que leurs recommandations seront bien suivies d’effets :

Position du collectif local suite à la publication du rapport des garants de la CNDP

Madame la garante, Monsieur le garant,

Je vous écris au nom du collectif local « Pas ça, pas comme ça, pas là ! » constitué de citoyens, élus locaux et membres de partis politiques et associations locales, mobilisés au sujet du projet d’Hôpital Grand Paris Nord à Saint-Ouen. Depuis plusieurs mois, nous attirons l’attentions des habitants et des pouvoirs publics sur les dangers que représentent selon nous ce projet de CHU, tant en matière d’emploi que de santé publique et d’insertion urbaine pour la ville de Saint-Ouen. Nous avons activement participé au débat public donc vous êtes les garants.

Suite à la décision du 6 mars 2019 de la CNDP, nous avons pris connaissance avec attention de votre rapport dont nous nous félicitons. Vos préconisations  d’étudier l’inversion des implantations des bâtiments universitaires et hospitaliers et d’une réunion avec les élus du secteur sont en effet des préalables indispensables avant toute décision irréversibles sur le projet. Nous notons également que vous préconisez l’organisation d’une réunion publique de bilan de la concertation et avant toute prise de décision, ce dont nous nous félicitons. 

Afin de s’assurer du suivi effectif de vos recommandations et de faire valoir celles-ci nous vous serions reconnaissants d’une audience à court terme. A un moment où un processus de déclaration d’intérêt général va s’amorcer, nous souhaitons avoir l’explicitation du financement de cet important projet d’un montant global d’un milliard d’euros. Nous souhaitons en effet éviter que l’AP-HP ne rende les choses irréversibles en engageant ses acquisitions foncières qui rendraient sans effet la portée de la concertation conduite par vos soins.

A un moment où la portée de l’engagement de la CNDP dans l’organisation du débat est essentielle à Saint-Ouen comme partout en France, il nous semble indispensable que l’effet plein et entier votre rapport trouve à s’appliquer. Rien ne serait en effet plus dommageable pour les audoniens que d’être collectivement mis face à des décisions technocratiques après avoir jouer le jeu du débat public et avoir exprimé leurs inquiétudes à l’égard de ce projet majeur pour notre ville et qui emportera des conséquences pour plusieurs décennies.

Nous vous serions reconnaissant de nous accorder une audience avant le 10 avril pour étudier avec vous les suites que les maîtres d’ouvrage du projet envisagent de donner à vos recommandations.

Dans l’attente de votre retour, nous vous prions, Madame la garante, Monsieur le garant, d’agréer l’expression de nos meilleures salutations.

Pour le collectif local « Pas ça, pas comme ça, pas là ! » mobilisé sur l’Hôpital Grand Paris Nord à Saint-Ouen

Paul MANON

[1] PLUi = Plan Local d’urbanisme Intercommunal, PIG = Programme d’Intérêt Général.

[2] Par exemple l’école Ernest Renan (vu la panique sur les secteurs scolaires) qui doit être construite sur des terrains inclus dans une concession d’aménagement comprenant également les constructions en enclave sur Conforama dont a besoin l’AP-HP.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

2 réflexions au sujet de « Un hôpital aux forceps ? »

  1. C est bien tout cela mais pourquoi ne pas rappeler la possibilité d une rénovation de Bichât et de Beaujon sur leur site respectif.
    Pourquoi est ce possible pour la fac de Jussieu et la tour Montparnasse et pas pour nous ?

  2. Laissez-vous faire braves citoyens, consommer, « liker » les blagues hanounasque en appréciant un double mac cheese devant votre poste télé, nous sommes suffisamment subtiles, et tellement intelligents pour décider de ce qui est bien pour vous dans votre vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *