Le Pen contenue, St-Ouen toujours à Gauche

scores presidentielle 2017

Une fois n’est pas coutume, les derniers sondages disaient vrai. Après ce 1er tour Présidentiel, on peut néanmoins douter de la recomposition de la vie politique à la sauce sociale libérale. Du moins dans l’intérêt des plus modestes. Par contre les échecs de LR et du PS sont certains et sans appel tandis que la force potentielle d’une Gauche alternative est prometteuse. Enfin, l’extrême Droite demeure évidemment un lourd danger pour notre pays.

Il convient ainsi, au 2ème tour de choisir la République en votant massivement (et sans trop d’états d’âme) pour le candidat Macron afin de limiter au maximum un score dont se prévaudra Marine Le Pen pour continuer à tracer son sillon. Cela ne vaut évidemment ni adhésion ni même un quelconque soutien au programme du candidat arrivé premier d’une courte tête[1]. Et la suite permettra de s’exprimer et d’en faire la démonstration.

Les élections Législatives qui vont suivre en juin prochain seront en effet décisives. Elles constitueront le 3ème et 4ème tour de cette séquence électorale donnant la clef pour gouverner le pays et résister aux mauvais coups ripolinés en modernité. A l’évidence, il faut dès lors pour la Gauche se focaliser plutôt sur la conservation ou la conquête des postes de Députés dans une démarche unitaire[2]. D’autant que les « macroniens » (LR et socialistes repentis ou inconnus inexpérimentés) auront du mal à s’imposer faute de structuration politique sérieuse[3].

Pour l’heure des scores très favorables aux partisans de Jean-Luc Mélenchon sur la 1ère Circonscription Législative 36,3% à Epinay, 45,5% à l’Ile St-Denis, 43,4% à St-Denis et 38,4% à St-Ouen.

Pour finir sur notre modeste bourgade, Saint-Ouen reste finalement ancrée à Gauche avec donc 38,4% recueillis par Jean-Luc Mélenchon, 11,1% pour Benoît Hamon et pour mémoire 1,3% pour Philippe Poutou et 0,7% pour Nathalie Arthaud. Soit 51,1% des suffrages exprimés (8 704 voix). Emmanuel Macron (25,3% dépasse de 1,3% son score national) tandis que Marine Le Pen et François Fillon plafonnent autour de 9,5% et divisent par deux leur % national. Comparaison n’est pas raison mais ces résultats électoraux sont à méditer pour l’avenir dans notre ville.

Eric PEREIRA-SILVA

Capture d’écran 2017-04-24 à 20.30.54

[1] Les soutiens de toutes parts en faveur d’Emmanuel Macron lui assurant une confortable avance sur le papier sont très rassurants et éviteraient de se faire violence. Hélas, ceci ne prend pas en compte un ou des évènements majeurs et inattendus dans les prochains 15 jours dans cette campagne à rebondissements (cf. l’attentat des Champs Elysées). Laissons donc aux amis de Sarkozy et aux petits marquis d’extrême Gauche le monopole du dangereux « Ni-Ni ».

[2] On pense par exemple à St-Ouen à la candidature de Frédéric Durand (PCF) leader de l’Opposition municipale bénéficiant déjà de soutiens assez larges allant, au-delà de la mouvance communiste, de Dominique Garcia Durocher (ex PS) à Rémi Fargeas (ex EE-LV) ? en passant par Eric Pereira-Silva (Soigne ta Gauche) voire de partisans de Benoît Hamon. Une candidature déjà installée et plutôt consensuelle qui ne saurait être concurrencée par le parachutage envisagé d’ Eric Coquerel (« bras droit de JL. Mélenchon). Sauf à vouloir donner une dernière chance aux fidèles de Bruno Le Roux (Y. Trigance et K. Bouamrane).

[3] Pour le pitorresque : la déclaration de candidature de Mohamed Bentahar (adjoint au Maire de W. Delannoy et Président du CCAS de la Ville) candidat « Macron » au moins… jusqu’à nouvel ordre car du gros gibier pourrait pointer le bout de son nez.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

10 réflexions au sujet de « Le Pen contenue, St-Ouen toujours à Gauche »

  1. « On pense par exemple à St-Ouen à la candidature de Frédéric Durand (PCF) leader de l’Opposition municipale bénéficiant déjà de soutiens assez larges allant, au-delà de la mouvance communiste, de Dominique Garcia Durocher (ex PS) à Rémi Fargeas (ex EE-LV) en passant par Eric Pereira-Silva (Soigne ta Gauche) voire de partisans de Benoît Hamon. Une candidature déjà installée et plutôt consensuelle qui ne saurait être sérieusement concurrencée par le parachutage envisagé de Coquerel (« bras droit de JL. Mélenchon »). Sauf à vouloir donner une dernière chance aux fidèles de Bruno Le Roux (Y. Trigance et K. Bouamrane). »

    Hors de question de voter pour Durand. C’est bien gentil de le présenter comme le leader de l’opposition municipale mais justement qui sont celles et ceux qui composent cette opposition ?

    Il faut être cohérent, appeler à voter pour Macron à la présidentielle et appeler à voter pour Durand, cela revient à ne pas donner au premier une majorité à l’A.N. A moins de vouloir rendre le pays complétement ingouvernable. Ce qui ne serais pas pour me déplaire.

    En ce qui me concerne je vais attendre de connaitre l’ensemble des candidats. Mais je suis sur d’une chose : Durand c’est non. Et si un ou une socialiste se présente ce sera non également. L’extrême droite et la droite c’est non ainsi que le candidat investi par le mouvement de Macron. Cela fait beaucoup de non j’en conviens.

    A propos, Durand habite t il Saint Ouen ?

    Les écolos présente t ils un candidat ou une candidate ?

    • @ Joseph

      Les écolos ? Dina Defairri caressait un moment l’idée d’être tirée au sort lors des échanges sur les candidatures possibles. Ce n’est plus d’actualité et on ne voit pas trop la crédiblité de sa candidature.

  2. La candidature de Durand n’est pas crédible non plus.

    Par qui a t il été investi ? Un parti ? Des citoyens ? Habite t il Saint Ouen ?

  3. Quand je pense à tous ces gens de gauche qui vont devoir voter pour élire à la présidence de la république un ancien banquier de chez Rothschild ,au programme ultra libéral, je me dit que le monde est bizarre.
    Allez courage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *