Stabilisation de la population ?

Capture d’écran 2016-01-02 à 18.40.40

Au 1er janvier 2016 : 47 035 habitants à Saint-Ouen. Ce sont les derniers chiffres publiés par l’INSEE et qui attestent une stabilité quasi parfaite de la « population légale » puisque nous avons perdu… un habitant par rapport à l’an passé[1]. Une sorte de pause qui a peu à voir avec le changement municipal. En effet, après une baisse constante et un vieillissement relatif après les années 60, la croissance de la population est constante depuis une quinzaine d’années (cf. schéma). Elle atteste, malgré les difficultés et les problèmes, et atteste d’une certaine vitalité de la ville.

On devrait même connaître sous peu une accélération sensible et très vite franchir la barre des 50 000 habitants. Le renouvellement continu du tissu urbain existant[2] va ainsi se cumuler – dès cette année – avec les quelques milliers d’habitants nouveaux des Docks (non comptabilisés à ce jour). Un sujet sensible, qu’on retrouvera dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), clef de voûte du Plan local d’urbanisme[3].

Pour mémoire rappelons que la ville comptait déjà près de 51 000 habitants en 1921 pour atteindre plus de 53 000 habitants en 1931. Le tout sur un territoire beaucoup plus limité compte tenu des emprises industrielles (dont celle des Docks représentant déjà près ¼ du territoire communal). Donc avec beaucoup plus d’habitants la ville pourrait ne pas être beaucoup plus «dense» qu’elle ne l’a été jadis.

Evidemment, ceux qui hier, élus d’opposition, glosaient sur la densification, le bétonnage et la ville livrée aux promoteurs peinent un peu à expliquer que la ville pourrait un jour pas si lointain franchir la barre des 65 000 âmes. Mais, encore une fois, soyons magnanimes, c’est le métier qui rentre.

L’essentiel sera assurément d’intégrer la greffe urbaine et humaine du (des) quartier(s) des Docks, de reconquérir les cités de logements sociaux, de programmer et financer des équipements adaptés, de réduire la place de la voiture, d’aménager des espaces publics de qualité partout, de choisir une ville solidaire, de travailler à l’échelle intercommunale… on en passe. 

Un vaste programme et donc de plus en plus de monde à convaincre à l’horizon.

 

EPS

Capture d’écran 2016-01-02 à 18.40.52

[1] si quelqu’un le connaît qu’il nous donne son nom nous le contacterons.

[2] démolition d’habitat ancien parfois complètement insalubre avec de très petits logements au profit d’immeubles neufs (en locatif social ou en accession) ou développement de programmes de logements sur d’anciennes parcelles dédiées à des activités.

[3] Cf. réunion récente du 8 décembre pilotée par le Maire (seul) avec sa Maire Adjointe à l’urbanisme l’écoutant religieusement au premier rang tandis que les élus de l’opposition n’avaient été avertis de la réunion…municipale.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

6 réflexions sur « Stabilisation de la population ? »

  1. “la ville pourrait un jour pas si lointain franchir la barre des 65 000 âmes. ”

    C’est tout à fait possible vu que selon les prévisions, nous devrions atteindre 9 milliards d’individus en 2050. La France à cette même période devrait atteindre entre 75 et 80 millions d’habitants dont plus de la moitié devrait vivre en ville.
    Ce qui est politique dans cette histoire, c’est le profil de la population audonienne : Saint Ouen va-t-elle rester majoritairement une ville populaire ou pas ? A mon avis non et il ne faut pas forcément incriminer la majorité municipale actuelle mais plutôt les majorités précédentes avec un discours mensonger consistant à nous présenter la ville comme étant humaine, solidaire et populaire (je ne me souviens plus du slogan exact) et ayant une politique urbaine visant à favoriser une soi-disant mixité sociale mais qui en réalité excluait à terme les plus modestes et les plus précaires au profit de classes plus aisées.

  2. C’est étonnant cette légère baisse continue de 2011 à 2016 (moins 748 habitants, moins 1,56% en 5 ans).
    Je savais que cpcp avait quitté St-Ouen pour Courbevoie mais je ne pensais pas qu’il participait d’un mouvement d’ensemble.
    Quelqu’un aurait-il une explication plus fine?

  3. Bonjour et bonne année 2016,

    [1] si quelqu’un le connaît qu’il nous donne son nom nous le contacterons.

    Je connais 2 célébres audoniens qui ont quitté Saint Ouen.
    Ils ont tous les deux étaient candidats aux élections municipales. Ni l’un ni l’autre ne demeurent sur St Ouen aujourd’hui, mais je ne sais pas depuis combien de temps, je me renseigne.

  4. [1] si quelqu’un le connaît qu’il nous donne son nom nous le contacterons.

    J’ai la réponse à votre question mon cher EPS, il s’agit d’un homme d’origine étrangère , sans emploi, bénéficiant d’un logement subventionné et votant à l’extrême gauche.
    Cordialement
    Votre serviteur

    • @ Isengrin

      Soyez prudent par les temps qui couurent avec des expression du genre “un homme d’origine étrangère”. Moi même ayant “un nom à coucher dehors” je suis assez vite désagréable avec les pseudos français dit de souche. Quant au bénéficiaire de logements sociaux c’est encore heureux qu’ils bénéficient au plus modeste voire à des chômeurs. Enfin si ces derniers votent à l’extrême Gauche ça ne m’inquiète moins que lorsqu’il vote FN.
      Mais au fond je ne comprend pas trop votre humour et le fond de votre pensée.

      EPS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *