Beaucoup d’appelés et peu d’élus à l’arrivée.

Capture d’écran 2015-11-11 à 18.53.58(a)

Ce sera donc 13 listes[1] qui s’affronteront aux élections le 6 décembre 2015 pour diriger la Région Ile de France pilotée jusqu’à ce jour par une majorité de gauche conduite par le Partis Socialiste. Pas moins de 377 candidats figurent sur les seules listes de Seine Saint-Denis parmi lesquels une bonne dizaine d’ « audoniens » d’hier et d’aujourd’hui plus ou moins connus. Dont 6 élus* de l’actuel Conseil municipal, 3 de la Majorité et 3 de l’opposition mais aussi 3 anciens élus **:

Parmi ceux-ci (cf. listes ci-dessus) :

Les Républicains et l’UDI : William Delannoy* et Tiziana Zumbo-Vital*,

Parti Socialiste : Karim Bouamrane**, Henri Lelorrain**[2]

Le Front National : avec la famille Delarochette (parents de l’ex Conseiller municipal UDF Jean Jacques De La Rochette)

Europe Ecologie : Dina Deffairi-Saissac et Mamadou Keita**

Front de Gauche : Frédéric Durand**, Emilie Lecroq** et Denis Vemclefs**

Divers (droite) : Gérard Touati

Union des Démocrate Musulmans Français : Samir Laïdi**[3]

Des hommes et des femmes (peu nombreuses) aux parcours “divers et variés”  [4]

Hélas, compte tenu des scores prévisionnels des différentes liste il est fort probable que peu de nos concitoyens soient en position éligible.

Nous leur souhaitons néanmoins bon courage en les invitant à nous transmettre leurs programmes et  nos lecteurs à vérifier s’ils n’ont pas d’amis oubliés figurant sur ces listes.

______________________________________________

(a) source : le Parisien. Cliquez 2 fois successivement pour une bonne lecture des listes.

[1] Nous n’avons pas à ce jour la liste complète de 4 « petites » listes qui pourraient grappiller quelques % dans un scrutin toujours annoncé comme serré (dernier sondage ifop du 6/11/2015 pour le 2ème tour 39% pour la Droite, 38% pour la Gauche et 23% pour le FN).

[2] Abdelack Kachouri ancien Adjoint au Maire de St-Ouen, parti à la conquête (sans succès) de Neuilly Plaisance, actuel Vice Président de la Région et ancienne tête de liste du 93 a dû quitter la liste socialiste pour faire de la place à Stéphane Gatignon (ex EE-LV et nouveau  mouvement écologiste) Maire de Sevran.

[4] source : “Le Saint-Ouen politique (Facebook)

William Delannoy ex RPR (en ayant fait un court passage comme élu de ce parti au Conseil Régional) ancien Conseiller municipal d’opposition, ex sans étiquette, nouveau Maire et nouvel UDI,

Tiziana Zumbo-Vital ex Refundazione communista (Italie) (!?) ancienne conseillère municipale d’opposition aux côté d’Albert Kalaydjian, nouvelle Maire Adjointe et à priori toujours Modem.

Karim Bouamrane, ex PCF, ancien Maire-Adjoint (PS) et Vice-Président éphémère de Plaine Commune, candidat malheureux aux dernières municipales et cantonales, secrétaire national adjoint du PS,

Henri Lelorrain (PS) : ancien Conseiller municipal délégué, secrétaire départemental du PS. Minoritaire de la Gauche du PS.

Dina Deffairi-Saissac : ancienne co-listière de K. Bouamrane, (PS) aux cantonales de 2014. Adhérente d’EE-LV et militante associative.

Mamadou Keita : ex PCF, ex EPSO, ancien conseiller municipal de l’opposition puis de la Majorité, ancien co listier d’Elise Boscherel (PS) aux Cantonales de 2010. Secrétaire du groupe local EE-LV.

Frédéric Durand (PCF) ancien secrétaire de section PCF, Président du groupe d’opposition au Conseil municipal, Présient du groupe Front de Gauche de Plaine Commune.

Emilie Lecroq (PCF) conseillère municipale (fin du mandat précédent) et dans l’opposition aujourd’hui, responsable  nationale du PCF.

Denis Vemclefs : acncien Maire adjoint du ville du 95, responsable d’actifs et solidaires.

Gérard Touati : ancien co-listier d’Albert Kalaydjian (ancien conseiller municipal UDF modem) aux Municipales de 2014.

 

 

 

 

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

11 réflexions sur « Beaucoup d’appelés et peu d’élus à l’arrivée. »

  1. A mon avis not’maire à de bonnes chances d’être au minimum conseiller régional, vu que la droite devrait faire un bon score voir ramasser la mise.

  2. 3500 personnes viennent d’emménager à Saint-Ouen-sur-Seine dans le quartier des Docks entre juillet et octobre 2015.

    Pour créer le Conseil Citoyen, la ville de Saint-Ouen-sur-Seine n’a pas attendu que ces 3500 nouveaux audoniennes et audoniens soient inscrits sur les listes électorales.

    Par conséquent aucun des huit habitants tirés au sort sur les listes électorales ne sera un habitant des Docks.

    C’est profondément anti-démocratique.

    Qu’est-ce qui empêchait la ville d’attendre avril 2016 que les habitants des Docks soient tous inscrits sur les listes électorales ?

  3. …Et après ça on parlera de COHÉRENCE en politique….

    La politique se résume à fait ce que je te dis mais ne fait pas ce que je fais… Ils y’en a qui se reconnaîtront…

  4. Quelle idée lumineuse d’avoir construit à la diable dans les docks. 3500 habitants en plus, et à la fin de l’opération 10.000. Saint-Ouen est-il en mesure d’absorber ce surplus de population ? A l’évidence non. Saint-Ouen est une commune qui ne doit pas dépasser 50.000 habitants. Au-dessus, on sombre dans le gigantisme. Au lieu des logements, on aurait mieux fait d’aménager des installations sportives dans ce secteur. Pas très esthétique tout ça …

  5. Canaillou, “Saint Ouen est une commune qui ne doit pas dépasser 50000 habitants “?
    Ah bon ? Et pour quelle raison? Par volonté divine ou parceque c’est ainsi?

    Arrêtez donc d’écrire des âneries.

  6. Mon cher Isengrin parce que Saint-Ouen est une commune qui manque de terrains. Et ça ne date pas d’aujourd’hui. Déjà dans les années soixante et soixante dix on construisait à partir de ce qu’on appelait “opération-tiroir, ce qui signifiait que l’on détruisait le vieux pour construire du neuf. L’on rehaussait les immeubles de deux, trois, étages, voire plus, pour compenser le manque de terrains et répondre ainsi aux besoins. On s’aperçut par la suite que c’était une erreur. La cité Cordon, pour ne citer qu’elle, en est un exemple concret. Avec madame Rouillon, la moindre parcelle a été remplacée par un immeuble. Saint-Ouen est devenu un bloc de béton et l’opération des docks ne va pas manquer d’accentuer le mal-vivre dans une ville où la densité de population est devenue par trop importante au regard du terrain disponible. Comme vous le voyez, cela n’a absolument rien à voir avec la volonté divine, ni avec sainte Thérèse de l’Enfant Jésus qui est ma sainte préférée et à qui j’adresse une prière chaque soir à genoux sur un manche à balai ..

  7. Saint Ouen fait 4,31 km2.
    Avec 50000 habitants la densité de population est 11600 habitants au km2.

    Celle de Paris est 21500 habitants au km2.

    On a de la marge….

  8. Mon cher Isengrin, ce qui se passe à Paris ne m’intéresse pas. Je m’occupe uniquement de Saint-Ouen. Saint-Ouen est devenue une ville sale et surpeuplée. On se marche quasiment dessus. Les transports sont fort éloignés de répondre aux besoins. Les autobus de la Ratp et le métro sont surchargés jusqu’à outrance. Les trafiquants de tous ordres prolifèrent. La sécurité des habitants laisse à désirer. Nombre de commerces ont disparu. Tels sont les fruits amers d’une gestion catastrophique de l’ancien maire et le nouveau est, semble-t-il, du même acabit. D’autant qu’il est entouré de conseillers municipaux qui, à l’évidence, n’ont pas la pointure. C’est un homme qu’on ne parvient pas à situer sur l’échiquier politique français. Il a été apolitique, il est maintenant membre de l’UDI et soutient madame Pécresse aux régionales. Bref, c’est l’archétype de la girouette du monde moderne ! En un peu plus d’un an de gestion, il a dressé contre lui une frange importante de la population laquelle encaisse difficilement les hausses faramineuses des impositions locales. Bref, ce brave monsieur Delannoy, domicilié en province, est comme moi : d’une nullité crasse ! De plus, il a ouvert la porte à des gens plus soucieux de faire du fric que du bien-être des citoyens. Une partie des logements sociaux va passer à la trappe et les subventions aux associations se sont rétrécies comme une peau de chagrin. Idem en ce qui concerne les fonctionnaires territoriaux dont les effectifs fondent comme neige au soleil. La nouvelle majorité veut faire de la ville un nouveau Levallois, cher au citoyen Balkany, ami intime du monsieur le maire, qui a une série impressionnante de casseroles accrochées aux fesses, au point qu’il risque une cure de remise à niveau à l’université de Fleury Merogis. Qui se se ressemble s’assemble, dit-on. Si c’est le cas, Saint-Ouen est bien mal loti .. Avec mon profond respect.

  9. Aujourd’hui, la situation est grave.

    A ceux qui croyaient que ‘taper’ sur le PS allait refaire une santé a la Gauche de la Gauche , se sont trompés, (écolos compris).
    Que faire???
    Bonne question Léniniste, n’est-ce pas Canaillou?

    Il faut absolument refaire l’union de la Gauche, de toute la Gauche, face au péril FN.

    Le total des voix de Gauche, partout, est bien au dessus des voix de Droite(hors fachos).

    Qui va bien vouloir proposer cette union le +rap possible?

    Quelle belle action , que de venir au secours de la Démocratie!!!

    Pensez un peu à ceux qui en bavent, bordel!

    La Gauche sera tjrs mieux que la Droite, pour eux!

    .J’ai pris connaissance, aujourd’hui, de la composition de la liste LO sur ma Région, 70 pour cent de fonctionnaires!!!!!!!, ou de retraité fonctionnaires!!!!!
    Ou sont les salariés du Privé, les prolétaires, bordel!, ceux qui vivent la lutte des classes…..
    Les militants les plus investis, sont des salariés protégés par des contrats de travail……..à vie…..
    voyez le doute pour ceux qui en chient ts les jours, bordel.
    Pourquoi le Facteur n’est pas allé bosser chez Alstom?????
    C’est une décision conjointe de son Organisation, et de ce Monsieur, pour faire de lui un ‘militant organisé’ sans risque de perdre son boulot’ et de ne rien coûter à la Ligue.
    De devenir un AGIT PROP comme ils disent!!!!!!.

    C’est pas nouveau…c’était déjà le cas avec des militants du PCF…..bien avant….ceux qui furent des exemples….et pas des moindres…!

  10. Ras le bol, tout va continuer…
    Rien n’y fera……
    Nos compatriotes sont des veaux, comme disait le Général ,et!!etc…etc…
    Ils continueront à se taper du Nutella, des sodas de M, des couches à bas prix, de pleins caddies de saloperies…, des fringues de Chine…..
    C’est la France…., celle qui vote FN, elle existe, cette France là.
    Merde, c’est pas la France qui lit LE MONDE ,ni celle qui écoute FRANCE INTER.
    Bref, ce n’est pas ma France
    C’est notre France, celle qui existe sous nos yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *