Artillerie lourde au Conseil municipal !*

Unknown

Après trois mois de silence radio l’assemblée délibérante de la commune est convoquée par le Maire. Avec pas moins de 47 points à l’ordre du jour (cf. ci-après) cette rentrée est néanmoins assez fracassante dans tous les sens du terme. Du futur groupe scolaire Ampère aux modifications du PLU en passant par l’OVL, au programme un chapelet de décisions souvent très importantes et sans réelle information ou concertation des élus de la Majorité, bien sûr de l’opposition et encore moins de la population.

N’en doutons pas avec une majorité de « Godillots » et une Opposition réduite à la portion congrue, les votes des délibérations s’enchaîneront au pas de charge avec des débats réduits. L’essentiel ne sera pas la démocratie mais de se coucher tôt ou pas trop tard.

Les citoyens avertis, réduits malheureusement au rôle de spectateurs, pourront néanmoins prêter une oreille attentive à l’argumentaire et aux précisions sur différents sujets :

point n°3 : Election des (nouveaux) quatre adjoints au Maire . Que nous nous sommes déjà permis de d’annoncer et présenter ici même il y a… plus d’un mois. [1]Postes autorisés par la législation et dont s’était privé après son élection W. Delannoy pour cause de démagogie.

point n°4 : Abattement de la Taxe d’Habitation pour les faibles revenus. Tendre l’oreille car après le matraquage fiscal inédit et aux premiers rangs au classement national , les bénéficiaires seront rares.

point n°8 : Construction du nouveau Groupe scolaire Ampère. Projet nécessaire mais mener dans la plus grande discrétion et dont l’incidence n’est pas définie. Notamment pour les équipements sportifs existants Stade-Gymnase ou notre centre de Culture Scientifique et technique « Atlas » (remplacé par un Centre de Loisirs) et qui fermerait définitivement à cette occasion.

point n°10 : équipement informatique de l’école « Le Petit Prince » financé par la réserve parlementaire… a priori d’un généreux élu qui n’est pas celui de St-Ouen et dont on va connaître le nom et espérons les motivations.

point 11 : Demande de subvention pour la rénovation du stade Bauer . Une sollicitation générale «  à vot’bon cœur m’sieurs dames » alors qu’on ne connaît pas exactement les options précises du club sur le stade ou son engagement (financier) pour la réhabilitation de celui-ci en rapport avec son projet sportif. Et encore moins les ambitions de la ville.

points 12-13-14-15 : Quatre délibérations relatives à l’OVL : Comptes et rapports annuel 2013-2014, offre et tarifs hiver printemps 2015-2016, mise à disposition des agents communaux et mode de gestion de la politique de vacances. Comprendre requiem pour l’association l’OVL à laquelle pourrait se substituer un service municipal (régie directe) et des Délégations de service public (DSP) différentes pour certains centres.

points n° 26 : vœu sur l’implantation du Grand Hopital dans les Docks. Une décision de l’Etat étant réputée imminente sur le site bordant le boulevard V. Hugo au niveau de la place du Capitaine Glarner (entre les rues des Docks et Ardoin) la Majorité municipale devrait se concentrer sur l’équilibre financier de la ZAC et un projet évitant une coupure urbaine sans s’égarer sur des sites alternatifs peu crédibles.

points 27 et 28 : Approbation de la modification du (PLU) et modalités de mise à disposition du public. La Majorité municipale serait bien inspirée de mettre à disposition du public (sur le site de la ville) le rapport du Commissaire enquêteur. Accessoirement il serait  utile d’indiquer au Conseil que ce PLU modifié à un rapport direct avec les délibérations 34 (ndlr : site Wonder) et 36 (ndlr : site Valéo) perdues plus loin dans l’ordre du jour. Les curieux pourront utilement lire notre article estival du 4 août dernier pour s’y retrouver. http://www.soignetagauche.fr/2015/08/04/enquete-discrete/

point n° 29 : Compte rendu annuel sur le déroulement de l’opération ZAC Porte de St-Ouen et ses comptes . Espérons que notre toute nouvelle adjointe, qui jadis contribua semble-t-il à « planter » ladite opération, nous expliquera clairement le pourquoi du comment et surtout les nouvelles orientations qui diffèrent des anciennes.

point n°33 : Déclaration d’utilité publique pour le 17-27 Jules Vallès rendant possible l’expropriation (du marchand de sommeil) pour l’opération d’aménagement. Une décision dans le prolongement des décisions de la municipalité précédent mais espérons-le pour un nouveau projet sans bétonnage du jardin éphémère liaison piétonne publique stratégique pour le développement des Puces.

point n° 34 : convention avec la SNC PARIS PERIPH. Comprendre le projet privé de la Foncière Volta de 60 000 m2 (http://www.foncierevolta.com/patrimoine/france-metropolitaine.html )sur le site Wonder avec participations versées à la ville pour les équipements publics. Un projet pharaonique de 500 logements (! ) au cœur des Puces que nous évoquions dans notre article du 4 août dernier http://www.soignetagauche.fr/2015/08/04/enquete-discrete/

point n°36 : cession des parcelles de l’ex site Valéo (acquises par la précédente municipalité pour l’ex futur Centre administratif ) à la société BNP PARIBAS IMMOBILIER PROMOTION IMMOBILIER que nous évoquions déjà allusivement en note de bas de page de notre article du 4 août déjà cité sur le PLU : « [9] On murmure (des jaloux) le nom d’un grand groupe de promotion, lié à une grande banque, jusqu’ici peu sollicité par l’ancienne Majorité ».

Espérons au final que cette filiale immobilière de BNP « bien servie » désormais pour la tranche 2 des Docks saura avoir l’oreille de sa banque maison-mère pour octroyer à notre ville présumée « ruinée » quelques prêts aux meilleures conditions.

point n°38 : démolition-reconstruction des logements au 10-32 Victor Hugo. A coup sûr, on nous en dira plus, sur ce projet qui prévoit a priori une placette et des logements neufs en lieu et place des deux petits immeubles HLM de France Habitation à cet endroit et jouxtant la place de la République.

point 41 : attribution de jetons de présence aux élus représentants la ville au Conseil d’administration de la SEMISO. Du jamais vu ! Il est vrai que nos nouveaux élus ne désespèrent pas de voir notre société d’économie mixte avaler notre office hlm dans une fusion-absorption pour échapper au Grand Paris en gardant le contrôle des attributions de logements. On propose 1 € symbolique pour cause d’économie.

point 42 : Demande de subvention pour l’extension de la vidéo surveillance aux Docks. A l’heure du déploiement des oeilletons magiques, puisque l’ophlm (Cordon) ou la Sequano (Docks) sont en réalité des simples outils de la ville, il ne serait pas inutile de connaître l’addition globale pour le contribuable audonien.

En dehors de cette sélection de délibérations commentées par nos soins, on attend évidemment toujours (document obligatoire) le compte rendu financier ou opérationnel au 31/12/2014 et les prévisions pour les années à venir de la ZAC des Docks. Opération la plus importante que Saint-Ouen ait jamais connu et qui concerne directement des milliers d’habitants et de salariés.

De grâce qu’on nous épargne le « si on est en retard » c’est la faute « que c’est compliqué », que c’est la faute des autres : les communistes, les socialistes, Plaine Commune, l’Etat, Sequano, l’AP-HP, le diable ou pas de chance »…

 

  • article complété le 26/9/2015

[1] le 21 août 2015 : « Tangage et reformatage » http://www.soignetagauche.fr/2015/08/21/tangage-et-reformatage/

 

(pour mieux lire l’ordre du jour cliquez sur chaque page 2 fois successivement)

NumériserCM 28:9:2015 odj p2CM 28:9:2015 odj p3

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

16 réflexions sur « Artillerie lourde au Conseil municipal !* »

  1. Bravo pour ce travail.
    Sur cul de chèvre, jr se prends à rêver d un improbable retour.
    Les Audoniens auront à coeur de prendre connaissance de ses analyses comme du temps de son règne interrompu par ces mêmes audoniens…

  2. L’OJ est riche de points intéressants, entre le vœu du CM sur l’hôpital dans les Docks, un centre scolaire sur Ampère (que deviendrait l’Atlas ?), la ZAC Porte de St Ouen et la cession de terrains à BNP Immobilier (pt36).

    La BNP possède plus de 170 filiales déclarées dans les paradis fiscaux et a été élue tricheur fiscale par les requins en 2014

    https://www.lesrequins.org/2015/les-requins-2015/article/bnp-paribas

    Avec cette vente, nous sommes dans la continuité de la déclaration d’amour de Bartolone en 2009 que j’ai déjà évoquée sur ce blog.

    http://www.claudebartolone.net/2009/12/14/signature-de-la-convention-avec-la-fondation-bnp-paribas/

  3. La politique municipale de Vacances vient de connaître un nouveau développement comme en témoigne le communiqué des 3 syndicats des personnels Ville et de l’OVL.

    Faute d’un projet clair et répondant aux légitimes interrogations quant à leur avenir salarial, le Maire n’a pu obtenir des élus du personnel au CTP un avis favorable.

    Affaire à suivre de prés car il s’agit pour les Audoniens de voir se pérenniser (sauvegarder) les atouts qu’ils détiennent depuis l’époque des Fernand Lefort et Paulette Fost.

    Nos colos (sites et équipements) devront être mis aux normes et aux nouvelles attitudes en matière de vacances et de loisirs pour permettre un droit aux vacances autre que théorique.

    L’effectivité des bas salaires comme les coûts engendrés par les délaissements stratégiques et d’entretien de la période MB/JR sont aujourd’hui une réalité douloureuse.

    Cependant, en aucun cas, les personnels ne doivent en faire les frais car ils sont un des atouts de ce renouveau.

    Verra-t-on enfin toutes les pièces du dossier Vacances présentées aux Audoniens?

  4. Enfin toutes les pièces du dossier vacances qui n’en sont pas, vous en conviendrez, hein ?

    P’têt ben, le 6 novembre à 18h30 salle Barbara pour l’Assemblée Générale

  5. La rénovation du stade du Red Star a avancé au moins d’une page dans le Parisien de ce jeudi 8 octobre.

    C’est en personne, le Maire qui aurait apporté le dossier de la Ville présentant le périmètre financier du projet approuvé par les élus locaux

    Les montants sont là avec une participation municipale d’un million d’euros.

    Reste simplement à confirmer les promesses des uns et des autres. Une gageure que le pétillant secrétaire d’Etat au Sports n’a pu éclaircir avec notre maire motard en colère, car ce dernier victime d’Uber, de la ligne 13 où des deux à la fois, est arrivé en retard au ministère.

    Le point positif est que le dossier a été bien réceptionné par le ministère. Ce retard fortuit ou cette rencontre inaboutie permettrait à chacun de se déclarer victime dans un dossier pour le moins épineux.

    Remercions ici les supporteurs de “Bauer” de leur opiniâtre action citoyenne. A ce propos, n”hésitez pas à prendre du compte-rendu établi par les afficcionados éclairés de la discussion du dernier conseil municipal à ce propos.

    Quizz pour les fort()s en maths : 1 million d’euros 2015, cela fait combien réparti sur les 15 années de mandat de l’ancien maire ?

  6. Pourquoi parlez-vous toujours de l’ancien maire ; elle coule des jours heureux à la marie de Gennevilliers et Saint-Ouen l’a oubliée ! Soit dit en passant, on ne peut pas dire que le nouveau brille pas son intelligence. Saint-Ouen n’a pas de chance avec les maires.

  7. “Saint-Ouen l’a oubliée”

    Ca je ne crois pas. Si on n’est dans la merde aujourd’hui à Saint Ouen c’est en très grande partie à cause d’elle et de ses sbires.

  8. Mon cher Isengrin, sachez que je suis un type extraordinaire. Tout ceux qui me connaissent loue mon intelligence et se pâment devant mes yeux d’azur et mon corps de rêve. Mes amis m’appellent Adonis.

  9. Un million d’euros pour permettre à onze personnes, n’y habitant pas et n’y payant pas d’impots locaux, de jouer au football à Saint-Ouen.

    Quelques euros pour la pratique du sport de cinquante mille audoniens.

    Dans une ville comme la notre il faut bannir le sport professionnel et développer le sport de masse.

    Le sport émancipe les citoyens donc il fait peur aux politiques de droite comme de gauche.

    Ceux-là préfèrent nous voir devant la télé à regarder des professionnels jouer.

    • @ civis urbis clippiacum

      Un peu schématique, non ? Vous avez compté avec vos doigts ?
      Vous n’imaginez pas un instant qu’on puisse gouverner raisonnablement une ville avec de tels raccourcis.
      Surtout quand le club existe depuis plus d’un siècle !

  10. com 10 : rené, on ne pourra jamais vous enlever votre style inimitable et si reconnaissable!
    …mais je préférais les coureurs cyclistes….
    amicalement

  11. Voici le poste que j’adresse au Président de l’OPHabitat ce dimanche matin.

    “Bonjour,

    Au dela d’une ville très sale ce matin dimanche mais aussi hier :

    – la cité 92 Bauer/117 Michelet n’avait toujours pas de lumière dans les parties extérieurs communes hier soir,
    – les détritus et objet divers n’ont toujours pas été enlevés au 92 Michelet (devant les boutiques inoccupés).

    Dans la cité Cordon, j’ai eu le désagréable plaisir de constater que le banc qui devait être enlevé par les services de l’office (il y a plusieurs mois) a changé de place mais est toujours là.

    Bonjour chez vous.

    françois taquet
    audonien attentif”

  12. Explosion de la taxe foncière, les propriétaires appelés à manifester

    En cinq ans, la taxe foncière a bondi de 16.5%, indique la dernière édition de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties publiée par l’Union nationale de la propriété immobilière. « Un dérapage insupportable », dénonce le président Jean Perrin.

    Entre 2009 et 2014, la taxe foncière a augmenté de 16.42 % en moyenne sur le territoire français, indique le dernier Observatoire de la taxe foncière sur les propriétés bâties.

    Une hausse conséquente liée notamment à « l’augmentation automatique des valeurs locatives par les lois de finances » et à la « hausse des taux votés par les communes et les départements », précise un communiqué de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI).

    Néanmoins, constate l’Observatoire, cette augmentation « demeure deux fois et demie supérieure à l’inflation » de ces cinq dernières années. Mais l’UNPI s’inquiète du fait que dans les 50 plus grandes villes de France, cette taxe a été parfois augmenté deux fois plus en 2015 qu’en 2014 (2.22% contre 1.13%). « Ces mauvais résultats tendent à annuler toute idée de prise de conscience et font craindre le pire pour l’avenir », indique l’UNPI.

    Expropriation déguisée

    Le président de l’Union dénonce encore une fois « le dérapage insupportable de la taxe foncière », qui pèse de plus en plus lourd sur le budget des ménages….

    Les propriétaires sont donc invités à manifester le mardi 17 novembre prochain dans la capitale, a signalé l’UNPI. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *