« Je suis là, je reste là » !?

Enfin des nouvelles de notre ancienne 1ère magistrate, Jacqueline Rouillon.

Nous l’avions revue au dernier Conseil municipal toute ragaillardie et presque convaincante dans son rôle de simple Conseillère municipale d’opposition. Grâce au Parisien de ce 30 juin qui nous le confirme et nous rassure, elle a bien trouvé un point de chute et « repris » une activité professionnelle après avoir soufflé et réfléchi.

Elle est donc aujourd’hui Chargée de mission à la Mairie de Gennevilliers sur le Grand Paris. Un vrai emploi (1) pour lequel elle a évidemment une qualification hors normes du fait de son implication réelle sur ce dossier et au plus haut niveau. Un job, nous dit-on par ailleurs, au sein du Cabinet du Maire de notre ville voisine (2). Celui-ci  pourrra peut-être lui laisser un peu de temps pour exercer son mandat de Conseillère Générale de Saint-Ouen (3)  et aussi celui de Conseillère communautaire à Plaine Commune ?

Je suis là, je reste là

 

Si elle affirme qu’ « (elle) participer(a) à la reconquête de la ville », ce ne sera pas forcément à la première place » d’autant que nous dit-elle  que « cette campagne a révélé de nouvelles personnalités ». Elle laisse donc, comme on l’a vu, « ses collègues monter au créneau » (4) car ensemble, côté opposition,  ils forment « un bon groupe de dix personnes, avec des parcours différents. On forme un collectif très motivé« .

Sans ambages, elle affirme : « je suis là et je reste là « . Qui pourrait en douter ?  Pour « construire la riposte » , comment pourrait-on se passer d’elle en effet.

Tout ceci, laisse évidemment un peu songeur et on se pince un peu pour y croire.

Mais point d’inquiétude la nouvelle Majorité, elle aussi,  n’a pas fini de nous étonner.

 

A suivre….

 

(1) suite à la découverte fortuite en 2011  de ses fiches de paie dans les archives de l’Office Vacances Loisirs de St-Ouen (OVL), pour un emploi de « secrétaire » de 1986 à 1991 dont elle n’avait jamais parlé à personne,  des indélicats avaient eu l’audace de soupçonner un emploi fictif et saisi la Justice.

(2) elle fut d’ailleurs un moment « secrétaire parlementaire » de Paulette Fost (sénatrice) et membre de son cabinet (en Mairie) au début des années 90, sans que beaucoup ne s’en souviennent précisément. C’était  juste avant d’intégrer l’équipe municipale de 1995 comme simple Conseillère, puis de  passer rapidement Adjointe et  enfin être élue… Maire en 1999 (avant l’échéance municipale de 2001).

(3) Une fonction dont elle nous parlait relativement peu jusqu’ici en nous laissant un peu sur notre faim concernant ses interventions (à priori fort discrètes) au niveau départemental .

(4) sans doute avec une pensée particulière pour Mustapha Krimat au parcours très original et aux interventions ultra baroques comme celles entendues au dernier Conseil municipal.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblr

Facebookrss

74 réflexions au sujet de « « Je suis là, je reste là » !? »

  1. Qu’aurait dit Krimat à ce dernier conseil?
    Un sympathisant de la nouvelle municipalité,membre de la liste Delannoy en 2008,m’a dit ce matin que la ville serait en cessation de paiement d’où l’impossibilité de faire quelque chose pour les toilettes de « la boule ».Il a même ajouté que le préfet aurait signifié que si la nouvelle équipe ne trouvait pas un prêt d’une banque avant la fin du mois,la municipalité serait « mise sous tutelle »!
    Comme le conseiller municipal responsable de l’environnement m’a répondu sur FB que pour ce problème de toilettes,il fallait que je vienne le dire en Mairie et que de toute façon ça dépendait de « Plaine co »,je me demande où est la vérité.Si quelqu’un peut m’éclairer?

  2. je suis rassuré pour les Gennevillois elle n’est pas chargèe de la democratie appliquée.
    Pour le reste, on verra.
    Mais pour moi c ‘est niet a JR, hier comme demain!, avec ses disciples, fussent ils grossierement deguisés malgre la sincerite des autres (majorité) engagés dans un renouvellement.

  3. Hier encore pas d’éclairage publique c’est intolérable ! J’ai appelle la mairie ! Ils se rejettent sans vegorgne la responsabilité a la gestion de l’ancienne équipe !!! On se moque de qui ? En 2020 en fin de mandature on dira encore et toujours la faute a rouillon ?

  4. Bernard P 3

    arrêtez de raconté n importe quoi , et te taper sur notre Maire et son Equipe
    ça devient vraiment lourd
    à peine un petit manque et hop vous criez au loup
    Rouillon c est du passé on vit au présent
    laissez les tranquille vous n arriverez pas à les salir aux yeux des Audonniennes et aux Audonniens
    on a fait le choix du changement et on en est trés content

  5. A Marie France

    Je crois que l’on ne parle pas du même Saint ouen, vous habitez ou ? A oui c’est vrai au centre ville ou tout est beau. Moi madame j’habite près de place Debain et je vous assure que l’éclairage publique n’y étais pas. Pas d’éclairage publique est propice à la venue les divers méfaits, notamment la prostitution. Bien entendu je divague et raconte n’importe quoi. Et bien touchez en un mot à votre « Grand Leader » ou bien à des élus de votre majorité habitant ce coin. Ils sont de bonne foi eux et vous dirons la vérité Madame je ne vous salut pas !!!

  6. Bernard P

    si on parle du même St Ouen mais pas du même coté j habite juste en face de Blanqui
    cela fait 22 ans que j y habite il y a pas mal de probléme depuis 10 ans
    oui il est vrai qu a Debain c est chaud je vous comprend et je vous crois connaissant ce quartier
    je ne me permettrais pas de dire que vous divaguez ,
    mais notre Maire et son équipe s occuperons de ce probléme ce sera difficile car l ancienne équipe a laissé trop faire
    je vous souhaite un bon week end

  7. Je pense sérieusement que personne, hormis les fidèles ayant bénéficier d’avantages ne vont regretter J.Rouillon.

    Les caisses de la ville s’en porteront mieux, j’attend de voir si la ville peut supporter le poids de la dette, je ne comprend pas comment J.Rouillon aurait fait pour rétablir la situation.

    Ah si, augmenter les impôts, trop facile je trouve !!

    J’espère que W.Delannoy va démontrer que la ville était mal géré avant lui, sinon il sera le prochain débarqué au prochain grand jeu des municipales ou chaque candidat apportera son lot de démagogie.

  8. Prince du Bourg 7

    oui notre Maire et son équipe , à déja démontré tout les dégats de la mal gérance des folles dépenses de notre ville
    notre Maire et son équipe seront toujours la au grand jeu des municipales et le seront aprés
    pour le plus grand bien de notre VILLE

  9. id-stg

    pourquoi Amen ?
    et vous voulez que je vous garde une relique de quoi ?

    dans l attende de votre réponse je vous souhaite une bonne journée malgrés la pluie

  10. Je trouve scandaleux que des mairies subventionnent le retour à la vraie vie d’anciens élus.

    J.Rouillon est déja conseillère générale avec à la clé 2.300 euro, faut-il lui doubler ses revenus pour qu’elle puisse péniblement subsister ?

    Le maire de Gennevilliers devrait rembourser sur ses deniers les contribuables, mais il est aussi irresponsable que ceux qu’ils accueillent dans sa mairie.

    La cour des comptes devraient se pencher sur la gestion des personnels, nous ferions de grande économies, plutôt que d’encourager des castes à survivre.

  11. Il y a eu la semaine dernière un emballement sur culdechèvre quant à la terrible volonté de WD d’éradiquer les colonnes de libre expression parsemant Saint-Ouen, après son supposé désamour avec la culture.

    J’ai osé dire qu’il fallait être sérieux et que personnellement j’avais constaté à 3 remplacements avec 1 déplacement.

    Et de me trouver cloué au pilori PAR les idôlatres et aveugles et sourds d’hier.

    Or, interrogés, les services techniques municipaux m’ont répondu sur la chose.

    Voici leur réponse :

    « Bonjour,

    En 2012 dans le cadre de la préparation du marché de mobiliers urbains, je vous confirme qu’à la demande du service communication, les panneaux d’affiche libre ont été réduis à 8 au lieu des 12 .
    Les sites retenus sont les suivants :
    – Bauer/Union,
    – 74 Michelet,
    – Place D’Armes ,
    – Place payret
    – Place du 19 mars 1962
    – Péri / vaillant
    – Bateliers /Hugo
    – Michelet proche Parisien

    Les installations ou remplacements sont actuellement en cours ».

    Ah bon, c’était sous le règne de JR et des « rois de la com », et ceux là, pas à trois balles…
    Quant à la concertation avec sa majorité, je doute fort que les élus et les quartiers concernés aient été consultés.

    Donc tout ce tintouin pour des fausses vérités. J’ai préféré garder ce post pour le blog ou seuls les volontaires vont.

    Car si je l’avais passé sur culdechèvre, bonjour la honte pour le sieur, au demeurant un garçon sympa mais abusé par JR.

  12. Taquet!Encore une fois St-Ouen-sud entre les rues Charles Schmidt, Mathieu-Blanqui,Dr Bauer et Avenue Michelet-Jean Henri Fabre n’est pas jugé digne de « la libre expression »…

  13. Merci Paco,je n’avais pas vu la réponse d’EPS.
    J’en profite pour vous demander à tous deux si un conseiller municipal peut participer au JDSO?
    A titre gracieux ou en étant rémunéré?

    Pour en revenir aux « affiches murales »,je revendiquais pour la population du secteur car si vous faîtes allusion à celui auquel je pense,s’il avait quelque chose à dire,il n’hésiterait pas à changer de quartier pour s’exprimer et même ce que vous appelez « l’affichage sauvage » ne l’arrêterait sans doute pas.
    Enfin Paco ne le dis pas à Delannoy,je sais qu’il ne supporte pas ce mode d’expression…

  14. LA LEGISLATION

    CODE DE L’ENVIRONNEMENT

    Article L581-13

    Sous réserve des dispositions du présent chapitre, le maire détermine par arrêté et fait aménager sur le domaine public ou en surplomb de celui-ci ou sur le domaine privé communal, un ou plusieurs emplacements destinés à l’affichage d’opinion ainsi qu’à la publicité relative aux activités des associations sans but lucratif. Aucune redevance ou taxe n’est perçue à l’occasion de cet affichage ou de cette publicité. En vue d’assurer la liberté d’opinion et de répondre aux besoins des associations, les conditions d’application du présent article sont fixées par décret en Conseil d’Etat en fonction du nombre d’habitants et de la superficie de la commune. Ce décret fixe une surface minimale que chaque catégorie de communes doit réserver à l’affichage défini à l’alinéa précédent. Si dans un délai de six mois à compter de l’entrée en vigueur de ce décret, le maire n’a pas pris l’arrêté prévu au premier alinéa, le préfet, après une mise en demeure restée sans effet durant trois mois, détermine le ou les emplacements nécessaires. L’arrêté préfectoral cesse de s’appliquer dès l’entrée en vigueur d’un arrêté du maire déterminant un autre ou d’autres emplacements.

    LE DECRET D’APPLICATION

    Décret n° 82-220 du 25 février 1982 portant application de la loi n° 79-1150 du 29 décembre 1979 relative à la publicité, aux enseignes et préenseignes en ce qui concerne la surface minimale et les emplacements de l’affichage d’opinion et des associations sans but lucratif

    Journal Officiel du 25 février 1982

    Le Premier ministre,

    Sur le rapport du ministre d’État, ministre de l’intérieur et de la décentralisation, et du ministre de l’urbanisme et du logement,

    Vu de code des communes ;

    Vu la loi n° 79-1150 du 29 décembre 1979 relative à la publicité, aux enseignes et préenseignes,

    notamment ses articles 6, 7, 10 et 12 ;

    Le Conseil d’État (section de l’intérieur) entendu,

    Décrète :

    Article 1er

    La surface minimale que chaque commune doit, en vertu des dispositions de l’alinéa 2 de l’article 12 de la loi du 29 décembre 1979, réserver à l’affichage d’opinion et à la publicité relative aux activités des associations sans but lucratif est la suivante :

    4 mètre carrés pour les communes de moins de 2 000 habitants ;

    4 mètres carrés plus 2 mètres carrés par 2 000 habitants au-delà de 2 000 habitants pour les communes de 2 000 à 10 000 habitants ;

    12 mètres carrés plus 5 mètres carrés pour 10 000 habitants au-delà de 10 000 habitants pour les autres communes

    Article 2

    Le ou les emplacements réservés à l’affichage d’opinion et à la publicité relative aux activités des associations sans but lucratif doivent être disposés de telle sorte que tout point situé en agglomération se trouve à moins d’un kilomètre de l’un au moins d’entre eux.

    Lorsqu’ils sont situés dans une zone de publicité restreinte, ces emplacements doivent être conformes aux prescriptions définies par l’acte instituant cette zone et applicable à la publicité. Leur surface totale ne peut toutefois pas être inférieure à 2 mètres carrés.

    Article 3

    Dans le cas où la publicité est interdite, en application des paragraphes I et II de l’article 7 de la loi du 29 décembre 1979 et où il n’est pas dérogé à cette interdiction, la surface de chaque emplacement autorisé par le maire sur les palissades de chantier pour l’affichage d’opinion et la publicité relative aux activités des associations sans but lucratif ne peut dépasser deux mètres carrés.

    Article 4

    Le ministre d’État, ministre de l’intérieur et de la décentralisation, et le ministre de l’urbanisme et du logement sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal Officiel de la République française.

    Fait à Paris, le 25 février 1982

    Pierre Mauroy

    Par le Premier ministre :

    Le ministre de l’urbanisme et du logement, Roger Quilliot

    Le ministre d’État, ministre de l’intérieur et de la décentralisation,

    Gaston Defferre

    

  15. @id-stg

    c’est pour faire suite au message de taquet et suivant sur les colonnes de libre expression, il ne manque plus qu’un volontaire pour contrôler les surfaces des colonnes restantes et les distances qui les séparent pour vérifier si la réglementation est recpectée

  16. Mr Taquet

    Je ne comprends rien, j’ai juste rappelé la réglementation si quelqu’un voulait contrôler son respect. Je ne suis pas assez vaillant pour le faire.

    Je ne mettais en cause ni l’ancienne ni le nouveau maire, mais peut être éventuellement les services

  17. françois;

    Même si je partage la plupart des décisions de la nouvelle majorité (diminution des subvs, RDRS , moyens revus à la baisse pour le 14 juillet et l’estivale) heureuse de voir aussi la participation d’associations APEIS, debrouy jeunesse à ces évènements, ça change des agora ou mosaique!!!!)

    Je reste assez critique lorsque certaines d’entre elles, concernent les audoniens les plus précaires.

    Je sais que cette question t’intéresse au plus haut point. Je suis donc assez surprise que tu ne sois pas au courant des expulsions de certaines familles depuis début juillet. Elles sont au nombre de 4 dont certaines avec des enfants de bas âge. Une dizaine devrait être prévue avant la fin août (info à vérifier)!

    J’ai pu en discuter avec JF, notre élu au logement. Je peux comprendre que des personnes ne payant pas leur loyer depuis plusieurs années est un réèl problème pour les bailleurs et coûtent de l’argent à la ville!
    Ceci n’excuse pas la manière dont elles ont été traitées!

    Je m’interroge sur le manque d’accompagnement social de ces familles avant d’en arriver à ces situations et après leur expulsion!
    Il y a une assistante sociale au sein de st-ouen habitat : a t-elle reçu ces familles? les assistantes sociales de secteur n’ ont pas été sollicitées non plus (constituer des dossiers BDF peut être une des premières solutions)?
    Une fois expulsée, ces familles n’ont pas été dirigées vers ces services sociaux ou associations et peinent à être reçus par l’élu en charge du logement!

    Même si une solution de relogement ne peut pas être proposée par la Ville, il est, tout de même, urgent humainement parlant de les accompagner et d’appuyer leur demande au niveau de la préfecture!

    L’arrêté anti-expulsion n’est donc plus de rigueur, à mon grand regret!?

    françois
    Si tu as une proposition pour stopper ces expulsions et aider ces 4 familles sans toît?

  18. Saly : 23

    ma douce esce que ces personnes on reçu :

    un Avis d’ Expulsion
    si oui on 2 mois pour se défendre
    devant le juge pour l èvité on peut obtenir un délai de paiement que le Juge lui accorde d ‘ office
    si il y a ordre d ‘expulsion le locataire peut faire apelle dans les 15 j
    aprés l ordonnance d un référé d un mois
    et un autre mois aprés le jugement d un Tribunal d instance
    et à le locataire à le droit à l ‘ Aide Juridictionnelle
    ou faire au plus vite un dossier de Surendettement qui normalement si le dossier à tout les justificatifs efface la dette

    voila ma douce bon week end bibi à toute ta famille

  19. Saly : 2

    ou s ‘ adressé au plus vite :
    au C.C.A.S de Saint Ouen 93400

    C.A.F 153 Bd Anatole France
    Tour Pleyel
    Saint Denis 93
    ou le Service Sociale de la C.A.F
    Service Courrier : C.A.F de Seine Saint Denis 93024 Bobigny Cedex
    Téléphone :08 10 25 92 10
    ADIL 93 adresse : 4 Chemin des Poules 93 St Denis
    Téléphone : 08 20 16 93 93

  20. saly

    chaque situation est particuliere.
    le service social audonien doit pouvoir aider les personnes concernees à remaitriser leur situation.
    Les solutions sont a geometrie variable et prennent du temps.
    Quant à l attitude des elus, c est å eux de faire connaitre leurs positions.
    Pour ma part, je defends les locataires de bonne foi.

  21. merci Marie

    Ces démarches sont, effectivement, à faire mais avant de les mettre dehors! Je dénonce le manque d’accompagnement des familles.

    Toi; moi, des militants de tout bord, les associatifs ( secours pop , pause café)se mobilisent mais nous ne pouvons pas faire à la place de la Ville et des services sociaux!

    Je crois que l’équipe en place aurait du d’abord s’attaquer au chantier de l’aide sociale qui a, aussi besoin d’être restructuré, avant de faire le ménage à la sem ou à l’ODHLM.

    Joseph,
    Le DAL a été informé et je suis en contact . En ce début de période estivale, le responsable était difficilement joignable!

    Je ne peux rester insensible face à la détresse de ces familles dont les enfants sont hébergés par les amis ou la famille.

    Qu’ils soient livrés à eux mêmes me choque!!

    Elles sont belles les vacances pour les mômes!

    En espérant rencontrer le maire prochainement pour clarifier certains dossiers et trouver des solutions de relogement à ces familles, je ne manquerai pas de vous tenir informés!

    François,
    Ton aide est la bienvenue : parmi les 4 familles, 3 d’entre elles perçoivent le rsa, peut être qu’au sein de ton assoc, tu pourrais les aider?

  22. Et en parlant de vacances des mômes restés à st-ouen, je trouve la programmation des MDQ et celle de l’Estivale un peu light : déçue, donc!
    J’avais, pourtant, fait des propositions (post21)!!!

  23. Pour information, j’ai fait stopper les procédures d’expulsions qui devaient être faites jusqu’à fin août, le temps pour moi de rencontrer ces familles et de voir s’il n’y avait pas une autre solution à mettre en place. Expulser est un échec pour moi, on ne devrait pas en arriver là mais dans certains cas, malheureusement…il faut savoir que certaines dettes approchent les 40000 euros! Mon souci aujourd’hui est de faire en sorte que l’on prenne les choses en mains en amont, que l’on ne laisse pas les situations se détériorer et arriver à cette issue dramatique.

  24. post 30
    Merci jean pour ta réponse
    Info que tu ne m’avais pas donné lorsqu’on s’est rencontré
    Qu’en est il des 3 familles et d’une jeune femme expulsées en juillet 2014? La municipalité peut annuler ou appuyer leurs demandes de relogement auprès de la préfecture?

  25. « Les solutions sont a geometrie variable et prennent du temps. » « faire en sorte que l’on prenne les choses en mains en amont, que l’on ne laisse pas les situations se détériorer et arriver à cette issue dramatique. »

    Complètement d’accord, et pour se faire un service social audonien efficace avec pour mission première de bien accueillir et diriger les usagers et de pouvoir traiter les situations urgentes dans un délai respectable!!

    Actuellement, tout se passe par téléphone, les personnes sont rappelés selon l’urgence et certains n’ont rendez-vous qu’un mois après!!!

  26. Saly

    L’association est disponible mais pas pour faire n’importe quoi.

    Ainsi, à moins d’un élément nouveau et particulier, nous n’arrosons pas les élus de lettres pour leur rappeler qu’une personne est demandeuse d’un logement.

    Le positionnement de JF est une bonne chose.

    Reste à voir s’il s’agit d’une posture permanente à venir et d’une volonté de remise à plat de la gestion des impayés dans les logements de la ville.

    Une dette de « 40.000 euros », même si cette situation doit être rare à ce niveau, nous interroge sur comment cela est vécu par les élus, les voisins, les services concernés (logement, social, gardien, voisin,gestion…).

    J’ai toujours pensé qu’une bonne gestion apportait plus au moral des Audoniens que les discours « fumeux ».

    Ainsi, ce matin, à 8h15, j’ai traversé la cité Paul Taupin. En bas d’une tour, un canapé et 4 chaises.

    Qu’est-ce qui peut justifier ou expliquer que nous sommes capables de passer le jet d’eau dès 7h autour de la cité, et ne pas être capables d’enlever les outils de travail des dealers ?

    Enfin, comme il ne faut pas être négatif, notre association à emmener 59 personnes à Trouville, après 45 à Saint-Arnoult chez Louis et Elsa, et fait un don de livres à la serre du parc Abel Mézières pour permettre (avec d’autres) aux Audoniens de bouquiner dans l’herbe et dans la cabane au fond du jardin.

    Sans cela, notre accueil social est ouvert tous les matins de juillet (01.40.12.76.44).

  27. POST 34

    Je crois que tu n’as pas très bien compris mon intervention, je ne remets pas en cause les actions des différentes assocs citées qui font du bon boulot!

    J’exprime mon incompréhension : comment des audoniens peuvent en arriver à de telles situations sans jamais avoir eu de suivi social sérieux ?

    Je ne comprends pas non plus qu’avec un tissu associatif aussi riche dans le secteur social qu’aucune assoc n’ait été sollicitée!!

    Tous les audoniens ne connaissent pas leurs droits et les structures qui peuvent leur venir en aide!
    Un petit annuaire avec les coordonnées des assocs ,au niveau du service social, serait une bonne chose! (existe t-il?)

    JF se positionne , c’est une très bonne chose!!

    Je pense qu’ils auraient du analyser de façon plus poussée le fonctionnement des organismes bailleurs et les carences en matière d’aide sociale avant de s’attaquer aux victimes du système!! (5 mois c’est un peu léger pour une étude sérieuse des différents dysfonctionnements)

    JR; bien qu’elle ait signé l’arrêté anti-expulsion, a permis aussi que les huissiers de St-ouen prospérent!!

    Plutôt que d’accompagner les locataires en « difficulté »qui ne sont, d’ailleurs,pas tous de mauvaise fois, on les dirigeait vers l’huissier préféré de la sem et de l’ODHLM,avenue gabriel péri, n’arrangeant en rien leur situation ; cela permettait juste d’ augmenter leurs dettes!!!

    S’interroger sur les limites des actions de l’assistante sociale de l’ODHLM, de la CAF?
    Pourquoi n’y a t-il pas d’AS au sein de la semiso?
    Pourquoi ces personnes expulsées n’ont jamais été accompagnées pour des demandes de FSL, de dossier de surendettement?

    Si le service logement a besoin d’être restructuré
    Cette restructuration doit être élargie au niveau des organismes bailleurs pour qu’il y ait, enfin, un meilleur suivi de tous les locataires et des réponses apportées à leurs difficultés!!

    Si certains locataires posent problèmes, d’autres , les bons payeurs, rencontrent des difficultés d’entretien des bâtiments, problème d’ ascenseurs, attendent des travaux de réhabilitation promis depuis des lustres! Ils sont toujours dans l’attente de réponses!
    Ces résidents sont pourtant à jour, payent leurs loyers et d’importantes charges qui ne cessent d’augmenter d’ailleurs!!!

    J’attends de la nouvelle équipe qu’elle nous offre une politique du logement plus humaine et plus efficace!!

    • mr FOUQUART , on en est ou concernant le service logement, on a pas très bien compris entre vos explications et celles d.actifs et solidaires ,
      Est-il ouvert normalement, vos malades guéris, les vacanciers revenus , avez- vous finalement recruté des gens compétents ?

  28. @ Jean Fouquart post 30

    Vous allez bientôt rejoindre le Front de Gauche qui milite contre les expulsions, mais je ne pense pas que vous êtes dans cet état d’esprit.

    Vous récupérez de l’ingérable, car il y a des situations dramatiques que vous ne pourrez résoudre, alors qu’allez vous faire ?

    Sortir ces familles de St Ouen, le plus discretement possible…voilà votre mission

  29. à tous

    ça suffit de dénigré , notre Maire et son Equipe il y en a MARRE

    vous aurez fait mieux en 3 mois ?
    n importe quoi vous avez tous UNE GRANDE GUEULE et c est TOUT je voudrais vous y voir
    ce serait une autre histoire

    A BON ENTENDEUR SALUT

    • @ Marie-France

      On penchait plutôt pour un bowling municipal mais la créche dans ce bâtiment c’est une vraie bonne idée. Moyennant quelques menus travaux d’adaptation.

  30. 40 000 Euros de loyers impayés, à disons 500 euros de loyer par mois, cela fait 80 mois, soit 6,7 ans.

    Si le loyer est plus fort, le nombre d’années diminue.

    Qu’a-t-il été fait ou pas durant cette période de 4 à 7 ans ?
    Qu’est-il arrivé à cette famille ?

  31. Une crèche c’est primordial avec pourquoi pas en prime, (vu l’espace) une unité pour accueillir les enfants gardés à la maison quelques heures dans la semaine style Maison Verte!!
    Un lieu ressource pour les associations, un peu moins ambitieux, est aussi très important à trouver et donc à créer :
    Quelqu’un pourrait me dire à quoi sert la maison des projets?Pourquoi le local qui accueillait le service d’aides aux personnes âgées n’est toujours pas utilisé?

    • @ Saly

      Trouver un lieu sépecifique et adapté pour les associations ne nécessitait évidemment pas ce « temple » démesuré et fort coûteux. C’est ce que nous nous sommes tués à dire avec d’autres (malgré le soutien du PS à ce projet typiquement Rouillonnesque). Le concept de Maison des association est aujourd’hui à revisiter en intégrant un pôle se services qui peut se gérer par internet a moindre coût et avec efficacité. On a donc pas besoin de locaux surdimensionnés, inutilement luxueux et sous la coupe étroite de fonctionnaires municipaux (surtout la garde rapprochée de l’ancien Maire).

      Pour l’heure, prudence ! La structure du bâtiment est réalisée en intégrant des fonctionnalités particulières et dédiées au projet d’origine.
      Si un nouveau projet est envisagé, correspondant à d’autres besoins précis, cela nécessitera de lancer de nouvelles études sur l’adaptation ou la transformation de l’immeuble, un nouveau projet (avec son chiffrage), une ou des délibétaion du Conseil municipal, un nouveau marché de travaux et des délais non négligeables.

      Evidemment faire et défaire c’est toujours travailler et c’est le lot des alternances mais cela coûte souvent cher aux contribuables. Il faudra mettre tout a plat : cout de la restructuration, identification du bon projet, concertation et transparence, cout de fonctionnement ultérieur etc…

      Sans compter qu’un « immeuble » sur 5 niveaux ce n’est pas l’idéal pour une crèche. C’est le moins qu’on puisse dire ! Pour mémoire la conception d’une crèche doit intégrer des normes et des caractéristiques précises.

      En résumé, de l’idée au projet il y a beaucoup de chemin…

  32. @ Marie-France

    Mais les Fouquart, Vary et autres n’ont cessé de dénigré leurs prédécesseurs !!

    A leur tour d’en prendre pour leur grade, sachant que pour ceux qui ont été les plus virulents, le retour de bâton sera terrible.

    Ils sont arrivés par hasard mais il faut travailler aujourd’hui.

    J’espère que l’équipe actuel a prévu dériger une statue, voir de créer une avenue en l’honneur de K.Bouamrane et de M.Garnier pur les bienfaits qu’ils ont fait pour la ville, ce sont des bienfaiteurs qui ont permis le retour du bon roi Williman 1er sur les terres de St Ouen.

  33. Il est absolument regrettable que les faits divers tels que le nez de Monsieur HLL et les pseudos analyses de comptoir soient devenus plus importants que de réels problématiques sociales que la vague d’expulsions d’Audoniens sans précédent que rencontre Saint Ouen pour un blog de gauche c’est dommage SILENCE RADIO personne n’en parle, de nombreux Audoniens ont été et vont être expulsés sans aucun accompagnement social, psychologique, en leur aliénant toute dignité humaine.
    Alors vous qui vous dites de GAUCHE pourquoi nous ne vous entendons pas vous indigner face à cette municipalité de droite.
    Interrogeons nous sur les responsabilités partagées de l’ancienne et actuelle municipalité.
    Comment ont ils pu cultiver une telle misère sociale souvent à des fins électorales puisque certaines personnes ont pu bénéficier de l’exonération de dettes de loyers (espérons que la lumière sera faite).
    Il faut accompagner ces Audoniens en difficultés, sur l’emploi, la parentalité, échéancier financier, accompagnement social pour qu’ils retrouvent le chemin de la dignité.
    Notre nouvelle municipalité maintenant aux manettes ne doit pas se renvoyer la balle entre ses différents élus, des tentatives pour rencontrer et évoquer des solutions d’accompagnements pour ces Audoniens délaissés avec Monsieur Fouquart, et Monsieur Kemache qui se revendique de GAUCHE, tous les deux refusent le dialogue, ces Audoniens expulsés contribuent surement à nettoyer la ville qui a pour vocation à attirer une population
     » moins misérable « .
    Notre silence nous rend tout autant coupable,
    Commençons par nous indigner

  34. Chère « vérité », qui refuse le dialogue? Moi, qui écrit et signe de mon vrai nom ou vous qui écrivez sous un pseudo flatteur? Je n’ai jamais refusé de débattre avec quiconque… Mais à visage découvert! J’ai écrit ici que je me prononçais contre les expulsions… Sauf envers les « nourrices » reconnues comme telle par un tribunal et malheureusement contre les gens de mauvaise foi.
    Je suis donc ouvert à tout dialogue, avec vous ou avec d’autres. Le pseudo dont vous vous affublez ne doit pas vous permettre d’écrire n’importe quoi sur n’importe qui.
    Au plaisir de vous rencontrer!

  35. @ Prince du bourg 43
    Pour le Fdg, c’est pas possible, ils ont quand même choisis JR comme candidate 😉 ! Pour le reste, si je dois en prendre pour mon grade parce que je déconne, j’assume. Pour l’instant, j’ai conscience que je ne peux sauver tous les mal logés mais je tente de faire ce que je peux en « sauvant » quelques uns. J’ai déjà commencé, je sais que ce sera dur mais je crois en l’homme et je suis déterminé. Accordez-moi un peu de temps pour me juger.

  36. Jean,
    Toi qui n’aime pas qu’on écorche ton nom « Fouquert »:-)!!

    Vérité fait allusion à des rencontres avec les expulsés eux mêmes !!

    Une des familles a été reçue très rapidement le lendemain de son expulsion et a été balladée de bureau en bureau. Aujourd’hui, elle n’a toujours pas trouver de solution de relogement!

    La question est de savoir si la municipalité peut intervenir et appuyer une demande de relogement, dans un premier temps, peut être la recevoir rapidement pour lui expliquer les démarches à suivre ou la diriger vers le service qui pourrait s’en charger!!

    Les parents ont 5 enfants tous scolarisés à st-Ouen! L ‘expulsion a eu lieu pendant les vacances : que se passe t-il pour ces gamins à la rentrée? Comment pourront ils étudier en étant hébergés?

    Il y a urgence pour trouver une solution avant septembre!!

    Concernant les nourrices, je suis d’accord mais je ne comprends pas très bien qui sont les gens de mauvaise foi dont vous parlez : des audoniens qui ont les moyens de payer leur loyer mais qui volontairement refuseraient de le payer?

    Je ne pense pas que ce soit le cas d’une autre famille expulsée en juillet et d’une habitante du vieux , sans emploi dont l’expulsion était prévue en août!!

    Il ne faudrait pas que le cas du fonctionnaire expulsé, récemment, devienne une généralité!!

    Si tu ne refuses pas le dialogue, nous prendrons rendez-vous avec toi,dès lundi, pour être reçue avec la maman des 5 enfantses et les personnes qui la soutiennent notamment la responsable du secours pop et une habitante du vieux, responsable associative.

  37. post 42
    je suis d’accord Eric; mais n’est il pas envisageable de déplacer un service pour récupérer alors les locaux!
    A titre d’exemple : si la MDQ Pasteur déménageait dans ces locaux, on pourrait y aménager une crèche parentale : les locaux s’y prêtent plus plus pour accueillir des bambins!!

    Et concernant le local pour les associations : un lieu pour organiser des réunions, pour recevoir le courrier, pour tenir des permanences est devenu indispensable. Seulement quelques assocs bénéficient de ce type de services au sein des MDQ.

    • @ Saly

      Pas sûr que « les locaux s’y prêtent » !
      On peut presque tout faire avec beaucoup d’argent mais pour restructurer des locaux existants les coûts sont vite exponentiels et il existe parfois des impossibilités techniques et règlementaires.
      Pour beaucoup d’équipements publics, avec des caractéristiques très spécifiques, les changements d’utilisation posent au bout d’un moment la question de comparer avec le coût et les fonctionnalités d’un bâtiment neuf. A ceci s’ajoute la question de la localisation en fonction des besoins dans la ville.

      Au-delà de la crèche celà vaut également pour la relocalisation du conservatoire dans les locaux ex Valéo rue des Rosiers ou – dernière idée en date – dans ceux de Mains d’oeuvre.
      Idem aussi pour la « Maison de l’emploi » mais là il faut au préalable réunir tout les partenaires sur un projet commun avec des échéances ou des coûts compatibles pour chaque structure.

      Je ne souhaite pas casser l’ambiance réformatrice mais simplement alerter les uns et les autres sur les idées sympathiques mais un peu dénuées de réalisme ou sur les annonces intempestives.

      Eric Pereira-Silva

  38. a Saly

    une personne de mauvaise foi est une personne qui a des moyens mais decide de ne pas honorer ses devoirs, notamment financiers.
    et je n’evoque pas les maisons secondaires en france ou à l’étranger. Comme les familles de truands qui paient pas le loyer et font chier tout le monde.
    pour le reste, les dossiers ne datent pas
    de wd mais il devra les regler.avec la prefecture qui doit arreter de nous envoyer ses mal loges alors que nous avons nos enfants et femmes seules avec enfants a reloger.
    et enfin, frapper avec les services de l Etat, les loueurs de biens insalubres.

  39. Prince du Bourg 43

    ils ont pas dénigré les « anciens élus  » mais comme tout les Audonniennes et Audonniens ont constaté les DEGATS , LE BETON ECT…..

    on tiré la sonnette d alarme en s’ opposant, ce qui ne nous à pas évité d aller droit dans le MUR
    maintenant on à pris un virage pour s en sortir
    ils ne sont pas arrivé par hasard ce sont des personnes qui se connaissent depuis des années

    n ‘ espérez rien pour érigé une statue pour K;B et M. Garnier
    vous avez de l humour , laissez faire le temps

  40. post 50
    « la prefecture qui doit arreter de nous envoyer ses mal loges alors que nous avons nos enfants et femmes seules avec enfants a reloger »
    On ne peut pas remettre en cause le principe des demandes de DALO puisqu’il s’applique dans de nombreuses communes du 93.

    Des audoniens ont pu en bénéficier et être reloger de façon prioritaire à st-ouen ou dans d’autres communes en fonction de la surface demandée et des appartements dispos!!

    On ne peut que se réjouir du travail du DAL d’avoir permis qu’un quota de demandes DALO existe et soit respecté lors de chaque commission d’attribution.

    Concernant les personnes de mauvaise foi à St-ouen : si elles ont les moyens et ne paient pas leurs loyers; elles n’ont , effectivement, pas besoin de suivi social et ne peuvent plus résider en HLM : sont elles si nombreuses que cela, j’en doute, pour avoir déjà accompagné une famille au tribunal; les scénarii sont tout autre !!!

  41. post 51 eric

    Je pense que nous pourrions avoir notre mot à dire sur les nouveaux équipements que nous souhaiterions avoir et qui manquent dans notre ville!
    Je suis d’accord avec les difficultés évoquées pour l’ouverture d’une crèche mais concernant la localisation, l’endroit est idéal, en centre ville, non loin des docks et un peu plus éloigné de l’incinérateur que celle qui devrait voir le jour dans ce quartier; il y manquerait, effectivement, un lieu ouvert (jardin)!!

    Il existe, aussi des locaux anciens qui ne se prêtent plus aux activités qui y sont développées! Avant de penser à relocaliser le conservatoire (que je trouve bien situé au château), il serait plus judicieux d’offrir aux gamins qui fréquentent le centre de loisirs ampère, un lieu d’accueil plus attractif et plus réglementaire!!

    Si tu pouvais m’éclairer sur le rôle de la maison des projets; j’y passe devant tous les jours sans savoir à quoi elle sert ?

  42. Saly
    dommage que tu bottes en tous sur la priorite et non pas l exclusivité a donner aux audoniens,
    comme pour les truands et les loueurs de biens pourris.
    Le Dal n a rien a voir, je posais la question de la responsabilite publique Etat. Pref….

  43. @ Verité 44

    Je crains que les problématiques d’expulsion des logements sociaux n’intéressent que peu d’Audoniens (nous sommes plus sous l’air des fausses associations de soutiens au logement Coco).

    L’équipe actuel souhaite opérer un nettoyage en règle des logements, car l’ambition qu’ils ont pour St Ouen y est d’expulser la misère et la pauvreté.

    Peu de chance d’y arriver, car les pauvres seront nombreux à voter pour un retour des bonimenteurs de gauche, exit Jacqueline la millionnaire rouge et Karim le Bling Bling, mais un Paul Planque pourrait faire son grand retour, vu le desert politique Audonien.

    Ce qui m’interesse c’est de connaitre les projets logements de cette nouvelle équipe municipale, et le discours de William 1er le Chanceux, les casses sont vides, ont ne peut rien faire, c’est du réchauffé, on croirait entendre notre président Hollande.

    Voilà ce que c’est d’arriver par hasard, DSK out c’est Hollande qui sort du chapeau, Jacqueline la Millionnaire rouge out et Karim le Bling Bling out, c’est William 1er le Chanceux qui ne part plus à Miami faire sa vie, mais va devoir démontrer que ces nombreuses critiques d’éternel opposant reposaient sur un fond politique. J’en doute…

  44. Prince du Bourg : 57

    vous étes vraiment un triste personnage ,

    vous écrivez que l Equipe de notre Maire veut faire un nettoyage des logements pour expulser la misère et la pauvreté

    ça c était l’ équipe de JR qui onfait beaucoup de MAL
    combien de personnes agées jeté dehors car hélas elles n avaient ni famille ni personnes pour les aidé
    il n y aura aucun retour des anciens

    vous ce qui vous intéresse c est de foutre la M……(moderation)

    et notre Maire et son Equipe ne sont pas arrivé par hasard ils ont été choisis par les Audonniennes et Audonniens ne vous en déplaise

    et vous êtes un faux cul car vous écrivez sous un faux nom
    donc vous ne servez à rien qu a aboyé pour ne rien dire

  45. @ Marie France : 58

    Pour commencer William 1er dit le Chanceux est arrivé par hasard au poste de Maire, uniquement du fait de la trahison Socialiste, sinon il serait en train de préparer des cocktails à Miami.

    De plus, je n’ai aucun intérêt dans ce blog, je ne défend personne et je ne suis pas aveuglé comme vous.
    Un conseil arrêtez d’employer le célèbre mot de Cambronne car j’avoue que cela est fatiguant et dénature vos posts, qui demeurent limités.

    William 1er est de droite, vous vous attendez à quoi ? vous êtes quand même très naïve.
    Son electorat attend de lui, un nettoyage en règle, alors aucune surprise à attendre de lui.

    Et si j’avance masqué, c »est uniquemement dû à des intérêts financiers. Je ne souhaite pas que mes moyens soient contrecarré par des élus qui sont loin des réalités et qui joue les petits marquis.

    Entre nous Marie France je ne sais même pas qui vous êtes.

    Alors continuez de chanter les louanges de notre bon roi William, et cessez votre habituelle vulgarité.

  46. Prince de Bourg 59 notre Maire n est pas arrivé par hasard , même si il est de droite cela m est égal le plus important c est qu il sorte notre Ville de la M….que JR et ses sbires nous on laisser je suis ni Aveugle ni Naïve vous avez beaucoup de moyens et c est votre raison d être masqué ? Je ne chantes pas les louanges de notre Maire et son équipe et je ne suis pas vulgaire je suis en colère de lire tant de fausses rumeurs

  47. @ Marie France

    Vous aviez trouvé que j’avais de l’humour, vous voyez bien que je me moque de notre bon roi et de ses sbires, remarquez qu’après la grande Jacqueline et sa cour, nous assistons au retour d’une nouvelle monarchie.

    Puisque vous semblez honnête, trouvez nous des informations sur les projets de cette municipalité, ce blog a un grand besoin de se ressourcer, maintenant que les intriguants ont quitté les lieux.

    Laissons nos monarques se reposer à Saint-Ouen-sur-Seine, le château a besoin de troubadours et de ménestrels pour passer l’été au bord du fleuve.

    Espérons que les Sarrazins ne viendront pas troubler la quiétude de ce lieu de villégiature qu’est notre bourgade.

    Mais le chevalier de Kemache saura défendre notre cité de ces sauvages.

  48. Prince du Bourg 61

    par certains de vos écrits vous avez de l humour , mais parfois vous faites le chaud et le froid

    je suis honnête n en doutez pas , mais ce qui me parait curieux c est que vous ne me connaissez pas ?

    pourtant je suis connue à St Ouen et je connais beaucoup de Monde
    Dimanche je serais normalement chez Marie Lou vous pouvez me voir sans vous faire connaitre et vous me reconnaitrez facilement je suis la seule blonde avec mes amies et amis à la terrasse
    peut être qu un jour on boira le café de l ‘ amitié

  49. et vous inquiétez pas je vous tiendrez au courant des projets de notre Municipalité
    , ayez confiance notre ville est entre de bonnes mains
    attendez septembre la ce sont les vacances , donc c est calme

    on va vers le haut fini de foncer dans le mur on va retrouvé notre ville c est déja bien parti ou il fait bon vivre notre ville de toutes les couleurs et toutes les senteurs

  50. La qualité première d’un élu est la confidentialité, il est inadmissible que des personnes en détresse qui viennent se confier afin de trouver une écouté et pourquoi pas une solution voient leur vie étalée, sans parler des commentaires déplacés,
    sachez que certaines des personnes expulsées occupent un emploi à la ville donc ma première question est comment a t-on pu laisser une telle situation s’installer, et aujourd’hui on les accuse d’être de mauvaise foi
    Alors s’il vous plait Messieurs les Elus
    SILENCE LES MURS ONT DES OREILLES

  51. @ Verité

    Vous avez l’air bien informé, les langues se délient quand on leur offre de quoi étancher la soif et parmi les endettés, certains de ceux qui devaient de l’argent à la ville, figuraient des gens bien en vue et proche de notre ancienne Mairesse.

    Ceci explique aussi celà.

  52. @ Marie France : post 62

    Je relèverai l’invitation prochainement et vous remercie de m’accorder votre confiance chez Marie Lou.

    En attendand connaissez-vous la destination de ce bâtiment destiné initialement à être le siège administratif de la ville, je veux parler de l’ancien site Valeo, rue des Rosiers, les travaux avancent mais pour en faire quoi ??

    Je croyais que l’une des rares prises de position Socialistes au conseil avait bloqué les travaux…

  53. bjr,
    rassurez moi, le fonctionnaire expulsé, ce n’est quand meme pas hayat dalfa, la conseillere parachutée d’épinay?
    pistonnée hlm passe encore, après tout elle avait sa carte du parti mais malhonnete, ca non!

  54. @scpcp & Saly

    Je ne pense pas que cette élue d’opposition, Hayat D « la bien logée », soit en voie d’expulsion, mais il m’a été confirmé qu’elle a obtenu un logement de type social mais de qualité en 1/2 mois, lors de son arrivée* comme maire-adjoint, un record car certains attendent depuis 10 ans.

    Il revient à Fouquart de faire le nécessaire et s’il y a abus d’en référer au maire, qui devrait trancher dans le vif. Mais osera-t-il le faire ?

    A Fouquart : à vous de passer en revue tous les élus de l’opposition et vous saurez qui a un logement social et en abuse.

  55. Prince de Bourg 69

    le nécessaire est en train de se faire , mais laissez lui le temps Paris ne c est pas fait en un jour
    bien sur qu il y a eu plus que des abus tous on le sait .
    mais la reine mére était au pouvoir et toutes et tous on fermer le bec
    car ils avaient peur de perdre leur travail attribué par jr ou celui de quelqu un de leur famille ca y allée le chantage à la peur dans tout les services les langues ce délient et ce n est pas fini

  56. Est-ce un effet rouillonesque qui occasionne cet appel à manifestation avant le CM de mercredi prochain et à signer la pétition contre les tours ni à Gennevilliers ni ailleurs ?

    —————————————————————————————————-

    La Tour, on lui fait sa fête !
    Venez à l’action festive et familiale d’interpellation
    à l’occasion du Conseil Municipal :
    Mercredi 16 novembre 18h30 – 20h
    à l’entrée de la Mairie côté Poste (arrière).
    Départ 18h de l’ILN Gabriel Péri devant le 151.
    Nous vous invitons à assister ensuite au Conseil municipal
    Jeux sur le thème des sardines et des tours : Marelle (d’Oléron),
    chamboule « tour », tours de tandem et autres… Venez en famille avec des sifflets, des
    tambourins, des instruments de musique, des déguisements et des dessins sur le thème de la tour
    et des sardines pour faire du bruit et de manifester notre mécontentement tout en s’amusant !

    Non à la « Tour infernale », ni à Gennevilliers, ni ailleurs !

    Malgré l’absence de toute concertation, la Mairie de Gennevilliers a donné le permis de construire, publié le 6 octobre, à un projet de tour de 15 étages, presque 40 mètres, au promoteur Nexity, le même qui a échoué à construire des tours à Paris.

    Réunis le 27 octobre en assemblée, les habitants de plusieurs quartiers de Gennevilliers ont dit leur opposition à cet urbanisme inhumain qu’ils ont déjà subit dans les années 1970, par exemple dans les quartiers des Grésillons, du Luth et des Agnettes.

    Ils demandent à la mairie une réunion avec Nexity pour discuter : d’un moratoire immédiat sur les ventes et les travaux ; d’une annulation du permis de construire et l’engagement de Nexity de ne pas demander de dédommagement ; l’ouverture d’une concertation selon des modalités discutées avec le collectif des habitants.

    http://nonauxtoursinfernales.wesign.it/fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *